Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Fers Titleist 718 CB

Tout comme les nouveaux fers Titleist 718 MB, les nouveaux fers Titleist 718 CB s’inscrivent dans la continuité. S’agissant des cavity back, le modèle d’origine est très certainement le premier CB brandé 690 et lancé en 2002. A la différence de la pure lame, le CB est déjà un club qui embarque un peu plus de technologie cachée. Peut-on vraiment révolutionner une CB ?

Une nouvelle lame Cavity Back ?

La partie « musclée » derrière la cavité est légèrement moins bombée que sur la précédente 716 alors que le poids périmétrique semble plus large au niveau de la pointe.

Les fers forgés 2 à 5 en acier carbone 1025 propose une petite cavité cachée dans la partie basse derrière la face, justement derrière un insert d’acier haute densité, et très fin (moins de 2,1 mm).

Tout comme on retrouve en talon et en pointe, une haute densité de poids en tungstène, déjà là du temps du 716 CB, mais cette fois, ces poids sont maintenus par des capsules de tungstènes de 14 grammes au lieu des précédentes en acier plus léger.

Entre une tête 716 CB et une tête 718 CB, le niveau global de tungstène est globalement le même, soit 70 grammes.

Cependant, le fait de modifier les capsules a permis d’augmenter le MOI, ce qui selon Titleist, favorise une plus grande tolérance du modèle 718 versus 716.

Quand on regarde le crantage de l’offre Titleist. Pour les bons joueurs, on retrouve finalement trois types de fers : 718 CB, 718 AP2 et 718 T-MB.

Pour un même niveau de jeu, Titleist entend proposer trois touchés, et trois types de rendements différents.

On est véritablement au cœur de la clientèle Titleist avec des segmentations fines entre le joueur qui jouait précédemment de la MB, mais n’a plus la vitesse de swing pour le faire, et alors opte pour la T-MB, ou le joueur qui ne joue pas la lame, mais préfère la tolérance de l’AP2.

On pourrait presque s’y perdre, si finalement le degré d’ouverture des fers n’était pas un bon moyen de choisir.

Si la CB en version fer 7 est à 35 degrés de loft, l’AP2 se situe à 34 degrés, et enfin la T-MB est à 33 degrés.

Titleist misant de plus en plus sur le fitting, on peut en déduire que la marque s’est réservée la possibilité de varier les plaisirs, et de proposer trois choix distincts pour une même catégorie de joueurs, afin d’être certain de ne pas laisser échapper un bon client !

Derrière, le fitter de la marque a bien 80% de chances de faire la vente.

Juste une question de feeling ?

A un certain niveau d’index et de feeling, le joueur pourra sentir une différence de feeling, et de son à l’impact, entre la 718 CB et l’AP2, et peut-être préférer la CB avec sa cavité plus petite, et son design plus proche d’une lame traditionnelle.

Du fer 8 au pitch, la tête a été forgée en acier carbone 1025, et comme une tête plus petite n’a pas besoin de cavité, le joueur pourra tout de même obtenir le contact solide qu’il désire avec une semi-lame.

A l’adresse, la 718 CB présente une top line plus fine, et une tête plus courte par rapport à l’AP2, mais bien entendu, tout de même un peu plus tolérante qu’une tête MB.

Les lofts sont identiques entre la CB et la MB, et on peut facilement tordre les clubs pour les modifier à volonté.

A titre de comparaison, les lofts de l’AP2 sont les mêmes sur les longs fers, mais plus fermé d’un degré du fer 6 au pitch du fait que le centre de gravité est plus profond, et l’angle de lancement plus élevé.

Pour Titleist, la CB est un challenger de son modèle de référence, l’AP2. Un challenger qui peut offrir un meilleur feeling.

Finalement, il y en a surtout pour tous les goûts, surtout en matière de design au niveau de l’arrière de la tête, derrière la face.

Proposé avec un shaft Project X, comme Titleist se revendique de plus en plus comme une marque de fitting, il y a bien entendu d’autres choix possibles.

Pour être honnête, qu’est-ce que Titleist peut faire de plus sur une CB ? Pas grand-chose, mis à part, faire du fine tuning au niveau du tungstène… Une CB reste une CB.

Deux ans auparavant, le test de la 716 CB ne m’avait pas convaincu.

Le choix du shaft est certainement primordial sur ce type de club.

Cette année, au moment de la première prise de contact au golf des Chanalets avec Benoît Delcambre, l’impression a été nettement meilleure.

Dans un acte d’achat en remplacement, on attend le même niveau de performance et de touché de la part d’une CB. Malheureusement ou heureusement, on ne peut pas espérer qu’une CB révolutionne le genre.

Un premier avis

En comparaison des autres fers Titleist, dans un test mené avec ces balles de practices normalisées au trackman, en premier avis rapide, on peut considérer que malgré un loft identique à la MB, le lancement a été plus tendu (impact du tungstène sur la trajectoire de balle ?)

Clairement, comme attendu, le smash factor est supérieur à la MB, et même assez nettement (1.28 contre 1.23). Pour quelques millimètres de surface de frappe en plus, à vitesse équivalente, le club restitue au moins 3 mph de plus.

Mieux centré, le club restitue aussi un peu mieux le spin.

Pourtant, à ma grande surprise, dans des conditions de test similaires, c’est le 718 AP2 qui a donné le plus de spin et avec plus de vitesse de balle !

Entre la CB et l’AP2, en l’état, il n’y aurait pas photo en faveur du club plébiscité par les pros sur le tour.

Comparativement à d'autres lames CB sur le marché, la P770 de TaylorMade, la Mizuno MP-18 SC, difficile de distinguer sérieusement ces clubs, et la 718 CB. Ces clubs sont d'une qualité très proches avec des rendements difficiles à distinguer.

Le choix devra surtout se faire en fonction de l'appréciation que vous aurez de la marque.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Découvrez la nouvelle gamme XXIO10

Découvrez nos formules d'abonnements