Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Comment perfectionner son swing de golf même pendant la trêve hivernale

De décembre à février, dans la plupart des régions de France, et d’Europe du Nord, le temps n’est pas très propice à la pratique du golf. Si cette année, Lille, Paris ou Lyon ne sont pas trop sous la neige, il fait tout de même assez froid sur certaines journées pour avoir envie de laisser les clubs au garage. A l’occasion de mon dernier voyage au PGA Show à Orlando, j’ai ramené un certain nombre d’accessoires propices à l’entraînement en indoor, dont un qui notamment contourne le problème numéro 1 quand on n’est pas dans les conditions réelles de jeu.

Découvrez nos formules d'abonnements

Ci-après, je ne vais pas revenir sur les grandes recommandations concernant cette période de l’année qui n’est pas propice à l’envie de jouer au golf en extérieur.

Vous savez sans doute déjà que maintenir un minimum de pratique permet de reprendre la saison aux beaux jours dans de meilleures conditions, et que rien ne remplace le parcours, notamment pour le choix des clubs en fonction des distances.

Tant et si bien que ci-après, on ne va pas aborder les exercices à répéter entre décembre et février.

En revanche, à Orlando courant janvier pour le PGA Show, j’ai repéré et acheté un certain nombre d’accessoires d’entraînements qui m’ont paru intéressants, et qui vont compléter mon dispositif d’outils utiles.

Le plus grand salon américain pour le matériel de golf est bien entendu l’occasion de voir les dernières nouveautés en termes de matériel, de clubs, et d’accessoires, mais, si on cherche bien, on peut trouver tout un tas de gadgets et autres accessoires qui peuvent se révéler utiles comme amusants.

Toute la difficulté étant de faire le tri entre les accessoires vraiment utiles, et les gadgets inutiles.

Ci-dessous, un visuel qui concentre les derniers accessoires que je compte utiliser cet hiver. J’ai déjà eu l’occasion de présenter la Eyeline Golf Speed Trap qui permet de travailler le chemin du club ou la tablette HoleMorePutts dans de précédents sujets.

Je les remets ici car ils paraissent adaptés à la situation.

Le Eyeline Golf Speed Trap va vous permettre de travailler votre swing de sorte que vous réalisiez un chemin de club moins intérieur ou moins extérieur selon les cas.

La tablette HoleMorePutts est un excellent outil ludique pour travailler le stroke à 3 mètres.

Frapper en indoor va supposer que vous vous équipiez avec un filet de practice indoor.

Je n’ai pas réellement de recommandation, car en la matière pour en avoir beaucoup usé, je suis obligé de conclure qu’ils ne tiennent rarement plus d’une demi-saison, surtout en cas d’utilisation intensive.

Vendu autour de 100 euros, les filets présentent bien sur la photo du fabricant, mais au bout de quelques heures d’utilisations, les mailles craquent, et le filet finit à la poubelle en lambeau.

Je crois qu’il faut considérer que c’est un consommable à changer régulièrement… Rien n’arrête la balle à moins de 100 euros.

C’est l’occasion de vous annoncer que JeudeGolf.org a équipé cet hiver un studio de 50 m2 en indoor avec une cage de frappe professionnelle pour les tests de clubs.

Pour arrêter la balle, nous avons investi dans un écran spécial à plus de 500 euros en plus d’un filet lui-aussi à plus de 600 euros, le tout étant fixé dans le sol et au plafond avec des crochets en aciers qui ont nécessité de perforer le béton au sol ou les poutres au plafond. Bref, pas vraiment une installation à vous recommander pour chez vous.

J’aurai l’occasion de vous partager bientôt des photos de cette nouvelle installation digne d’un studio de fitting avec Trackman 4, écran de télévision et tous les outils nécessaires aux tests.

Néanmoins, pour s’entraîner l’hiver quand il fait froid à l’extérieur, il faut admettre que l’indoor est la seule solution.

Les filets de practices à 100 euros feront l’affaire pour quelques mois.

Cependant, le problème numéro un n’est pas celui d’arrêter la balle.

De mon point de vue, il en y a même « deux autres » pour que l’expérience serve à quelque chose : Mesurer ou évaluer les coups d’une manière ou d’une autre, et visualiser les impacts au sol ou si vous préférez, les divots !

Faire des divots dans la moquette ! C’est le moment où votre conjoint va s’écrier !

Non bien entendu, je vais vous proposer une solution que j’ai justement découvert par hasard à Orlando, et dont je ne peux plus me passer.

Il s’agit d’un tapis dit Acu-Strike Impact Golf Training Mat qui coûte environ 50 dollars sur internet, et dont le grand intérêt réside dans le fait de marquer au passage du club !

Marquer ? C’est-à-dire que si vous prenez le sol avant la balle ou la balle avant le sol, vous allez pouvoir le constater de visu, de même que si vous déplacez le club sur un chemin intérieur ou extérieur.

Le tapis marque car le synthétique se couche dans le sens de la frappe. Pour revenir en position initiale, il suffit de caresser le synthétique dans l'autre sens, et vous pouvez taper un nouveau coup.

Concernant l’emplacement du « divot », même un trackman ne peut pas vous l’illustrer. Vous aurez un indice à travers la qualité du smash factor, mais pas un retour visuel aussi « parlant ».

Pouvoir constater de visu l’impact avec le sol est extrêmement intéressant, et même plus qu’avec un divot classique laissé sur le gazon, car comme le tapis en synthétique est matérialisé par un point blanc pour la position de la balle, c’est vraiment très instructif et intuitif.

Trace reproduite à la main pour illustrer à quel point le tapis peut marquer

Dans mon cas, je vois que le sol a été contacté 5 centimètres avant la balle, la reproduction du gazon synthétique imprime la direction et la profondeur du coup.

C’est clairement lié à un manque de rotation, et à un mauvais placement du point bas de mon arc de swing.

En passant délicatement la main sur le tapis, il redevient net en un instant

En quelques coups, j’arrive rapidement à produire le coup nécessaire pour aller chercher la balle avant le sol.

Si je n’ai pas l’information, je trouve que ce n’est pas nécessairement intuitif en indoor.

A l’extérieur, sur un practice en herbe, un coup gratté va immédiatement se faire sentir à la taille du divot arraché, et la vitesse de balle immédiatement perdue.

Le gros problème du travail en indoor ou même sur un tapis de practice en outdoor, c’est que l’on ne voit jamais la réalité d’un coup par rapport au sol.

C’est l’une des explications majeures de la différence de performance de certains entre le practice et le parcours.

Le tapis masque complètement la question de la qualité de l’impact, et du point bas de l’arc de swing.

Ce petit tapis est donc la solution idéale, et à moindre coût.

Pour l’utiliser depuis quelques jours, là-aussi, prudence sur la durabilité du produit, je l’ai déjà marqué irrémédiablement avec un fer.

Cela ne le rend pas inutilisable, mais on peut estimer que ce n’est pas un produit vraiment durable dans le temps, et résistant à l’usure.

Autre gros problème posé par l’entraînement hivernal en indoor… le fait de taper dans un filet coupe toute visualisation du coup, et donc sa compréhension.

Est-ce que vous avez fait un slice ? Est-ce que vous avez fait un hook ? Est-ce vraiment un bon coup ?

Pour le coup, vous n’avez que vos sensations pour essayer de l’évaluer.

Si vous aviez 2000 euros, je vous conseillerais le Skytrack dont on a déjà parlé l’an passé.

C’est un radar de mesure destiné aux amateurs. Il n’est pas assez détaillé et performant pour faire des tests de clubs poussés. Néanmoins, pour du récréatif ou de l’entraînement à niveau amateur, il va largement faire le travail.

Son côté ludique avec l’application fourni en fait un outil d’entraînement et même d’amusement idéal.

Le problème, c’est que l’on parle tout de même de 2000 euros.

Testé plus récemment, le MEVO de Flightscope présente un double intérêt : Il ne coûte que 500 euros, et il repose sur la notoriété et la crédibilité de FlightScope, connu pour ses radars dopplers concurrents à Trackman.

L’interface n’est pas aussi ludique que celle du Skytrack.

Il y a relativement peu de données par rapport à un FlightScope X3, mais pour l'entraînement à un niveau amateur, il y a les essentielles, et c'est sans doute suffisant.

Si tous les coups ne sont pas fiables à 100%, en revanche, dans la moyenne, il est assez performant sur le calcul de la distance versus des gros radars à 15 ou 20 000 euros. L’écart de précision est parfois inférieur à 5 mètres.

A défaut de visualiser vos coups en outdoor, vous aurez un feedback immédiat sur la qualité de votre geste.

Couplé au tapis, vous aurez enfin toutes les informations utiles pour vous entraîner avec un minimum d’efficacité en indoor.

Très prochainement, il me restera deux accessoires à vous présenter : les manches superspeed golf pour travailler la vitesse de swing, et le swing shirt pour la connexion bras buste.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.