Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Essai de l’Eyeline Golf Speed Trap pour des coups plus longs et plus droits ?

Essai de l’Eyeline Golf Speed Trap pour des coups plus longs et plus droits ?

Le « Speed Trap » comprenez « piège de vitesse » est un outil d’entraînement qui peut aider un golfeur ou une golfeuse à identifier rapidement une faute liée à un mauvais chemin de club dans la zone d’impact. Au-delà de simplement vous faire un retour utilisateur du type marche/marche pas, j’ai testé l’outil avec un radar trackman 4, pour concrètement mesurer les effets sur le chemin de club, et les principaux éléments qui favorisent l’amélioration du swing.

Découvrez nos formules d'abonnements

« Arrêtez de slicer » ou encore « Fini les socquettes », Eyeline a la solution qu’il vous faut ! « Votre quête est terminée, vous avez enfin trouver la solution que vous cherchez depuis des années. »

Comme tout golfeur qui cherche à progresser, je me suis laissé convaincre. J’ai donc commandé cet outil à 99,95 dollars directement sur le site eyelinegolf.com, une société connue par ailleurs pour fournir des outils d’aides dans le domaine du putting.

De 99 dollars, la commande est montée à très exactement 141 dollars en comptant les frais de port depuis les USA.

A cela, s’ajoute plus d’une semaine après avoir été livré du produit, une facture de dédouanement de la part de Fedex, pour un montant supplémentaire de 35 euros, correspondant à la valeur d’achat du produit.

Finalement, vous pouvez compter 180 dollars pour un produit qui n’est pas encore distribué en France, et alors que pourtant, sur la page de présentation du produit chez Eyeline Golf, la marque n’en finit plus de compter des utilisateurs ravis parmi les stars du PGA Tour, dont notamment Justin Thomas, Jason Day, Rory McIlroy, David Lipsky ou encore Bernd Wiesberger.

Enfin, tous n’utilisent pas le Speed Trap, et à leur niveau de jeu, ce serait même surprenant. En réalité, ils utilisent le miroir de putting, qui a fait la célébrité de la marque.

Du succès du miroir de putting, le best-seller de la marque, Eyeline Golf a justement eu l’idée de pousser le trait ou plutôt d’étendre son offre de « miroir » pour le golf au plein swing.

IMG_0251-mini.JPG

D’une plaque posée au sol à une autre, on retrouve la cohérence d’un fabricant de solutions pour le golf.

Concernant cette nouvelle offre, la marque co-fondée par Sam Froggatte, précise que le « Speed Trap » a été développé pour nous aider à faire deux choses : Taper plus loin, et taper plus droit.

Le cas présent, c’est surtout l’idée de tester une solution pour taper plus droit qui a retenu mon attention. Plus loin étant une conséquence de la direction…

Comme évoqué ces derniers jours dans de récents articles, à la fois sur la dispersion, et sur l’histoire du pro Kevin Kisner, concerné par ce problème, taper plus droit est beaucoup (pas seulement) une question de direction du swing, de chemin de club, et d’orientation de la face.

La « Speed trap » s’apparente à une plaque translucide posée au sol, et quatre bâtons de mousses fixés par velcro, pour effectivement « piéger » votre club dans le bon chemin.

Vous êtes, pour ainsi dire, mis dans une situation de tunnel pour faire dérouler votre club obligatoirement dans le bon chemin.

IMG_0261-mini.JPG

Un autre produit assez célèbre, le swing explanar doit justement déjà apporter ce bénéfice avec deux réserves toutefois…

D’une part, il est extrêmement encombrant, et d’autre part, si on se fie au discours de la majorité des pros, on se fiche finalement assez de ce qui se passe avant l’impact.

Entre esthétique et efficacité, ce qui compte, c’est de ramener la face de club square à l’impact dans tous les cas.

De ce point de vue, le « Speed Trap » est pertinent puisqu’il s’agit de contrôler ou guider le moment de vérité.

Si vous percutez les bâtons rouges, votre swing est en faute, et finalement, le jeu consiste à les éviter pour épouser le chemin idéal.

IMG_0264-mini.JPG

Pour son concepteur, Sam Froggatte, la théorie est simple.

En premier, vous devez « attraper » la balle puis le gazon tout en créant un joli divot. C’est ce qui va faire que vous allez taper un coup solide avec une belle trajectoire, et beaucoup de spin.

La plaque en polycarbonate vous dit si justement vous tapez le « sol » avant la balle ou si vous la prenez avec un très/trop gros divot.

Pour ma part, à l’usage, j’ai noté que j’avais effectivement « rayé » la plaque en polycarbonate, signe que j’ai eu tendance à prendre le sol avant la balle, et non pas l’inverse. Sur cet argument, l’outil est explicite.

En second, l’outil vous apporte un retour d’information sur le fait de swinguer dans le plan ou pas.  Clairement, si vous tapez la balle au milieu des bâtons sans les toucher, votre swing est dans le plan et sur le bon chemin.

La plaque est alors un bon outil pour éliminer le slice ou le hook.

Petite précision, le « Speed Trap » fonctionne aussi bien pour droitier que pour gaucher. Il suffit d’inverser le sens des bâtons, eux-mêmes légèrement inclinés, pour épouser la trajectoire d’un club de golf, fer ou bois de parcours.

S’agissant des effets, slices ou hooks, justement les bâtons peuvent se placer à volonté.

IMG_0733-mini.JPG

Vous pouvez varier les exercices en utilisant les quatre en même temps, pour enfermer complètement le chemin de votre club, ou seulement deux, un à l’intérieur et l’autre à l’extérieur du chemin, selon l’effet à travailler ou corriger.

IMG_0735-mini.JPG

A l’usage, quand vous prenez de plein fouet un des bâtons en mousse, bien entendu, cela n’a aucun effet négatif au niveau physique.

Vous ne vous faites évidemment pas mal à l’impact. Simplement, les bâtons volent littéralement sous l’effet de l’impact. Prévoir un ou deux mètres de déplacements.

Ayant constaté une tendance à proposer un swing trop intérieur-extérieur pouvant entraîner dans le meilleur des cas, un draw, et dans le pire, un hook, j’ai testé cet outil pour contrôler ce point précis.

Très vite, dès la première balle, j’ai trouvé un premier bénéfice que je n’avais pas vu jusqu’à présent.

Au moment de démarrer mon backswing, le dos de mon club heurtait systématiquement le bâton situé à l’arrière et sur la droite (chemin extérieur). Après quelques essais, j’ai commencé à modifier l’armement de mes poignets pour l’éviter et rester en ligne au démarrage.

J’ai principalement utilisé la plaque avec les quatre bâtons pour essentiellement travailler un chemin en ligne.

Après quelques séances de frappes, j’ai testé avec un radar Trackman pour vérifier concrètement les conséquences sur les éléments clés d’un swing de golf : la direction du swing, le chemin du club, et l’angle de la face à l’impact.

Ci-après, je vais pouvoir vous présenter les données avec le Speed Trap et sans.

Depuis plus d’un mois que je l’utilise plus ou moins régulièrement, hasard ou conséquence, j’ai noté une amélioration de mon swing avec les fers, et mon pourcentage de greens en régulation.

Plusieurs paramètres sont certainement en cause, et il est difficile d’isoler le Speed Trap comme la seule raison d’une progression, toutefois, j’ai tendance à croire que cela a contribué à améliorer mon chemin de club.

Avec la plaque

exo-no-hook.jpg

Ci-dessus, un essai de la plaque Speed Trap avec un fer 6. Pour l’exemple, j’ai conservé (en rouge) les balles qui m’intéressaient à commenter.

Dans le tableau fourni par Trackman, on peut voir de gauche à droite : La vitesse du club, la vitesse de balle, le ratio de smash factor, la direction du swing exprimée en degrés par rapport à la ligne face à la cible de 0 degré, la même chose pour le chemin du club, l’angle de la face, la relation entre la face et le chemin, l’angle d’attaque vers le sol, le loft dynamique du club sur la balle, et le plan de swing).

Alors que la vitesse du swing a été assez constante sur les quelques frappes retenues, la vitesse de balle et le smash factor ont oscillé plus sensiblement.

C’est ce qui nous révèle une certaine irrégularité dans le contact de la balle, et notamment pour le coup numéro 6 avec un smash factor de seulement 1.25

Concernant la question de la dispersion, il faut prendre en compte la direction du swing, le chemin du club, justement l’élément que le Speed Trap veut nous aider à corriger, et l’angle de la face à l’impact.

La direction du swing est mesurée par le radar quand le club revient à l'horizontale par rapport au sol au downswing.

Le chemin du club est très similaire. Simplement, la mesure est effectuée juste avant l'impact avec la balle quand le club n'est plus à l'horizontale, mais sur la balle.

L'angle de la face est la position de cette dernière vis-à-vis de la balle, entre ouverte, square ou fermée.

En mesurant ces trois éléments, on peut arriver à expliquer la trajectoire et la dispersion d'une balle de golf. L'idéal est d'amener la direction du swing, et le chemin du club le plus proche de 0 degré pour faire des coups rectilignes.

Obtenir le 0 degré absolu s’agissant d’un swing de golf (direction) et pour un être humain est un idéal toutefois quasiment impossible à atteindre.

Toute la question est de s’en rapprocher le plus régulièrement possible.

Dans le tableau ci-dessus, le coup numéro 6 qui a justement été mal contacté, est intéressant à commenter.

La direction du swing a été mesurée à -5 degrés (à l’intérieur du plan), alors que le chemin du club a été capturé à -1,6 degrés.

Si j’étais resté sur la valeur de -5 degrés entre la direction du swing mesurée à mi-chemin entre le sommet de mon swing, et l’impact, où justement, je n’étais plus qu’à-1,6 degrés, j’aurai tapé le premier bâton rouge situé à l’intérieur.

Toutefois, le mouvement dans sa globalité a forcément impacté la balle d’une manière qui l’a poussé à gauche du fairway, soit la faute que je voulais initialement éviter.

dispersion-exo-golf-speed-trap.jpg

On peut aussi voir que l’angle d’attaque négatif à -4,3 degrés explique le fait que j’ai un moins bon smash factor. J’ai probablement « creusé » dans le sol plutôt que pris la balle clean à l’impact. 

Cette balle a fini sa course 17,7 mètres à gauche du centre du fairway, et courte, alors que pourtant le chemin de club n’était décalé de l’axe que de 1,6 degrés.

Sur ce coup, tout était à gauche sans pour autant que je tape un bâton puisque la face du club était aussi à -1,2 degrés orientée à gauche. Les effets se sont cumulés. 

effets-balle-gauche.jpg

De fait, je suis amené à considérer que le Speed Trap permet surtout de corriger les grosses fautes de swing, et pas nécessairement toutes les fautes.

Si votre direction de swing ou votre chemin de club est franchement à + ou – 5 degrés, vous allez prendre un bâton sur votre chemin, et donc vous rendre compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

En-dessous, de ces valeurs, il faut plus d’expérience dans la compréhension d’un swing de golf pour encore progresser, et améliorer son mouvement.

Concernant le fait de prendre la balle parfaitement au centre de la face, sans prendre le sol avant la balle, si l’outil est intéressant pour constater le problème, il est largement insuffisant pour corriger.

Le problème étant provoqué par une défaillance de séquence corporelle, il faut beaucoup plus de temps, et plus sûrement un bon travail de fond avec un pro pour corriger efficacement.

Sans la plaque

Dans la suite de ce premier essai, j’ai renouvelé l’expérience sans la plaque. 

swing-plane-solo.jpg

Sur trois balles exploitables, deux ont été mal contactées dans la face, d’où des smash factor bas (1.16 et 1.13) pour un fer 6.

En revanche, le coup numéro 4 est plus conforme à ce qui est attendu, malgré un angle de face très à gauche (-6,5 degrés).

Sans l’outil, j’ai été visiblement moins performant pour ramener régulièrement mon club sur le bon chemin, et avec la face square. 

smash-ok.jpg

Dans ce cas, c’est bien la face qui a poussé la balle à gauche, et non pas le chemin du club, comme c’est illustré par le graphique ci-dessous.

Sur le deuxième visuel, on voit que la tête de club suit un chemin rectiligne (en bleu) alors que la face pointe à gauche (en rouge). 

chemin-coup-solo.jpg

Le Speed Trap est donc essentiellement un outil pour travailler direction du swing, chemin du club, angle de la face pour taper plus droit, et angle d’attaque pour taper plus loin tout en prenant la balle plus clean.

Bilan de l'essai

A ce stade de cet essai, je considère qu’il aide à corriger très nettement les grosses fautes de swings (quand les degrés d’écarts sont très prononcés).

C’est plus délicat quand les écarts se resserrent, ce qui veut dire que ce n’est pas non plus un remède miracle et absolu. 

swing1-mini.jpg

En conclusion, malgré le prix du transport, c’est un accessoire d’entraînement qu’il faut considérer comme utile.

A défaut d’utiliser un outil de mesure ou d’avoir un pro sous la main, vous pouvez commencer à travailler très sérieusement de votre côté la notion de chemin de club.

Posté par le dans Accessoires Golf
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 254
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité 18/11/2017

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus