Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Hybride Callaway Apex 19 : Seulement pour les pros ?

Pour la première fois, Callaway revendique d’avoir installé la technologie Jailbreak sur un hybride. La marque Californienne a choisi la célèbre franchise Apex pour parvenir à ses fins. Indiscutablement, l’hybride Apex 19 se pose comme un des plus beaux objets du marché, très inspiré des demandes spécifiques des golfeurs professionnels. Peut-il répondre aux besoins des amateurs ? Hybride très compact, la technologie Jailbreak peut-elle contrebalancer une forme de tête plus petite ?

Sur le marché européen depuis la fin du mois de janvier, l’hybride Apex supplante un éventuel hybride Epic Flash. En effet, si le driver s’accompagne bien d’un nouveau bois de parcours, pas d’hybride Epic Flash à l’horizon…

Au contraire, Callaway profite du relooking de ses modèles de fers « stars », les séries Apex et Apex pro pour livrer cet hybride, qui s’inscrit justement dans la continuité des deux séries de fers évoqués.

Tête collée, il ne s’agit pas d’un club ajustable.

Pour 299 euros prix tarif, le choix doit s’opérer entre des hybrides 2, 3, 4 et 5 pour les droitiers, ou 3 et 4 pour les gauchers.

Les lofts s’étalent de 18 à 24 degrés.

Il ne faut donc pas se tromper au moment de l’achat.

Quand vous le prenez dans les mains pour la première fois, l’hybride Callaway Apex 19 paraît assez lourd. C’est en fait l’archétype d’un produit pour les joueurs du tour.

On est même très loin du club pour l’amateur du dimanche.

L’équilibrage est en D3 avec un manche relativement court, notamment pour l’hybride 4 que j’ai eu en test, soit 39,50 inches.

En moyenne, sur le marché actuellement, un hybride 4 propose souvent un manche de 40 inches.

Autre fait notable pour un hybride 4, le loft est plus ouvert, soit 23 degrés contre 22 degrés pour les autres produits du marché.

Ces trois caractéristiques suffisent à expliquer que l’Apex 19 est un club pour bon joueur… et même pour très bon joueur.

Pas de manche rallongé pour créer accessoirement de la vitesse de swing, un loft plus ouvert qui ne va pas compenser un manque de vitesse pour augmenter le smash factor, et enfin, un équilibrage qui ne pardonne pas les fautes de rythmes.

Surtout, la dimension de la tête est sans équivoque. On comprend aisément qu’elle puisse plaire à des professionnels, car très compact, très classique, sans fioriture.

En d’autres termes, l’Apex 19 est surtout un beau club plus qu’un club tolérant sur le papier.

La seule véritable fantaisie est donc l’arrivée de la technologie Jailbreak qui consiste à renforcer la structure de la tête, en faisant le lien entre la semelle et la couronne.

Pour ses clients (les pros), Callaway a voulu préserver des caractéristiques de spin bas, en même temps qu’une forme de trajectoire plus tendue.

Pour justifier son prix, la marque américaine met en avant la qualité de la finition et des matériaux employés. Et effectivement, c’est difficile de lui contester cet argument.

Autre petit détail à tout de même noter, Callaway argumente du fait que ce club propose un réglage neutre, et on peut penser notamment à la position du manche sur la couronne.

Quand on prend le club dans les mains, on peut tout de suite voir qu’il n’y a pas d’artifice pour fermer la face, et contrer un phénomène de slice.

Le joueur est plus libre de créer les effets qu’il désire.

La seule question technique réside donc dans la capacité de ce nouvel hybride à proposer une haute vitesse de balle à l’impact, d’où le Jailbreak ajouté à la face forgée (cup face) en acier carpenter 455.

Sous la semelle, on notera la présence d’un poids de 7 grammes placé au centré, et qui visiblement peut s’enlever, bien que l’on imagine que cela pourrait déséquilibrer le club. Cela semble purement cosmétique.

Pour Alan Hocknell interrogé au siège de la firme près de San Diego « Les produits Apex apportent aux golfeurs les plus assidus le meilleur de toutes nos technologies dans une forme compacte pour qu’ils aient un look détonnant. Nous sommes capables de leur apporter un club sans compromis entre distance, tolérance, touché et son, le tout avec un look exceptionnel. Nous en sommes très fiers. »

Ayant, depuis le voyage en Californie, reçu deux hybrides 4 de 23 degrés, sur manche stiff et regular, j’ai pu me livrer à un essai, à la fois sur un lie « normal » et sur lie de type rough pour établir le niveau de performance, de tolérance et de distance de cet hybride.

Je vous invite à suivre ce lien pour découvrir le résultat du test dans la section Test Hybrides du site. Nous aurons sans doute aussi l’occasion de compléter ce test par une émission sur JeudeGolf.tv

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.