Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Callaway met au point le premier driver de golf à l’aide de l’intelligence artificielle

2019 marque le grand retour du driver Callaway Epic, mais cette fois dans sa version Flash. A l’occasion d’un déplacement en décembre, en Californie, au siège de la marque, j’ai pu découvrir en avant-première ce nouveau driver censée promouvoir une plus grande vitesse de balle. Alors que le contexte législatif sur les drivers n’a pas foncièrement changé, comment Callaway peut-elle produire plus de vitesse de balle ? La marque semble avoir franchi un nouveau palier dans le domaine de la recherche et du développement.

Découvrez nos formules d'abonnements

Visiblement, les grands fabricants de drivers se sont donnés le mot : En 2019, ce sera surtout une question de vitesse de balle !

Certes, le taux de spin, et les conditions de lancements restent d’excellents moyens d’optimiser la distance. Pour autant, la vitesse de balle, c’est véritablement le nerf de la guerre.

Alors que TaylorMade mise sur la Speed Injection pour se rapprocher du maximum possible de coefficient de restitution, Callaway a fait un choix sans précédent, et qui, s’il s’avère payant pourrait bien bouleverser la conception future des clubs de golf.

L’intelligence artificielle fait ainsi sa grande entrée dans le domaine des clubs de golf.

C’est un tout nouveau champ d’investigation qui s’ouvre pour l’industrie.

Alan Hocknell, le grand patron de la recherche et développement chez Callaway l’a admis bien volontiers, même lui, ne serait pas réaliser, avec sa seule intelligence une face dite Flash !

.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.