Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test hybride Callaway Big Bertha OS

Test hybride Callaway Big Bertha OS

Certainement l’hybride le plus large du talon à la pointe de la gamme Callaway, le modèle Big Bertha oversized est-il pour autant le plus performant ? Pour tous les profils ? Nous avons voulu le vérifier à l’aide de notre radar trackman, et avec le concours de plusieurs testeurs dont le pro, Xavier Bretin.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le club testé : hybride 3 Callaway Big Bertha OS

Pour cet essai, Callaway nous a fourni un hybride Callaway Big Bertha OS de loft 19 degrés monté sur un shaft UST Mamiya ES 460 F3 regular.

Concernant le shaft, c’est du grand classique. En longueur comme pour le poids, cet hybride correspond à la moyenne de notre panel de tests 2016, à savoir 40,4 inches et 69 grammes.

Pour la tête, le loft est aussi un classique 19 degrés. Cependant, la tête oversized au format plus large favorise en théorie une surface de frappe plus importante, plus de tolérance, et plus de distance.

Les conditions du test

Nous avons sollicité trois testeurs, un senior avec une vitesse de swing modérée (65 mph) un golfeur amateur avec une bonne vitesse de swing (85 mph), et le pro Xavier Bretin qui swingue un hybride 3 autour de 90 mph.

Ce dernier vous livre d’ailleurs ses impressions dans une vidéo publiée à la fin de ce sujet.

Soit trois testeurs très différents les uns des autres, et qui portent la balle respectivement en moyenne à 125 m, 185 m et 205 m

Pour ce test, nous avons utilisé le radar trackman mis à notre disposition par le magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, avec le concours de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Les enjeux du test

En matière d’hybride, la marque Callaway s’est jusqu’à présent montrée plutôt créative multipliant les différents modèles, allant d’un extrême à un autre, notamment avec l’Apex, une tête d’hybride très étroite, ou justement cet hybride OS à la tête extra-large.

Après avoir scindé ses gammes en deux, avec le modèle XR non ajustable et le Big Bertha ajustable, Callaway a voulu aller dans le sens des attentes de sa clientèle avec des versions OS pour maximiser la tolérance de clubs surtout utilisés depuis le fairway, et presque plus que depuis le rough…

Le Big Bertha OS est-il plus performant que le XR OS ? Est-ce l’hybride le plus tolérant actuellement sur le marché ? Un senior peut-il tirer partie de cette tête extra-large ?

Nos indicateurs de performances

Pour déterminer la maniabilité d’un club de golf, nous utilisons toujours la même évaluation purement mathématique : le smash factor (ratio entre vitessgulièrement la balle dans la face.

Pour déterminer l’optimisation du club par le joueur, et en fait l’efficacité pour produire de la distance, nous utilisons un rapport que nous avons créé entre vitesse de swing (énergie que vous produisez) et la distance au carry (résultat que vous produisez).

La synthèse des résultats pour l’ensemble de nos testeurs

Ci-dessus, ce tableau permet de comparer pour trois profils de golfeurs distincts (senior, bon amateur, et pro) les performances enregistrées avec le Big Bertha OS versus les autres hybrides testés en 2016.

Quel que soit le testeur, à vitesse de swing quasi équivalente avec la moyenne des hybrides testés tout au long de l’année, à chaque fois, le Big Bertha OS a donné un meilleur smash factor et plus d’efficacité.

C’est finalement le testeur senior qui a obtenu le gain de distance le plus flagrant avec un écart de 8 mètres avec sa moyenne.

Evaluation de la tête Big Bertha OS par rapport à ses concurrentes directes

Depuis 2012, nous avons un testeur, sorte de « patient 0 » qui teste tous les clubs alors que d’autres testeurs sont plus récents.

Ci-dessus, nous publions le résultat de ce seul testeur pour isoler les variations de performances entre la tête Big Bertha OS par rapport à la précédente XR OS ou d’autres concurrentes.

Sur cette seule photographie, on peut constater que notre testeur a obtenu de meilleurs rendements avec la XR OS, mais les résultats du Big Bertha OS sont extrêmement proches.

Test du pro : Xavier Bretin

Pour ce profil, il est intéressant de noter que l’angle de lancement est plus élevé de deux degrés par rapport à sa moyenne habituelle avec un hybride de loft 19 degrés. Clairement, du fait de la tête élargie, le joueur lance plus haut qu’à son habitude.

Comparaison des données par rapport au panel (Pro) – hybride 3

Pour ce profil, le Big Bertha OS démontre toute sa tolérance et son efficacité, ceci étant, la tête extra large favorise naturellement et logiquement un excès de spin qui associé à un angle de lancement plus bombé s’avère moins propice à la distance versus un hybride plus classique mais très efficace comme le M1.

Pour une telle vitesse de swing, le pro n’a pas absolument besoin d’une tête aussi large. A la limite, l’OS lui confère trop de spin.


Test par un amateur : Swing rapide (+85 mph)

A la différence du pro, on note une plus grande irrégularité dans les trajectoires, mais pas d’angle de lancement plus élevé par rapport au reste des hybrides déjà testés.

Comparaison des données par rapport au panel (amateur) – hybride 3

Comparativement au précédent test du XR OS, ce testeur a enregistré de moins bons résultats avec la version oversized du Big Bertha. Une question de goût ? Plus certainement le fait que l’autre club Callaway avait donné légèrement moins de spin…

Par rapport au M1, il faut noter que le nouvel hybride Callaway a été swingué moins vite. Du fait de la dimension supérieure, il faut considérer un équilibre du club assez différent, et sans doute plus lourd, ce qui pénalise un peu la vitesse de swing.

En réalité, une tête plus large présente l’avantage d’une plus grande surface de frappe, et plus de chances de toucher le sweet spot, et en contre partie, cela fait légèrement perdre en vitesse de swing.

Pour ce profil, ce n’est pas un hybride absolument indispensable en version OS. Ceci dit, il apporte un grand plus en matière de confiance à l’adresse…

Test par un amateur senior : Swing lent (65 mph)

C’est pour ce profil que le club oversized apporte le plus grand bénéfice. Comme ce joueur est beaucoup moins régulier sur dix frappes, on observe qu’il arrive néanmoins à en frapper 5 près de son potentiel maximum, à savoir la ligne des 140 mètres, alors que les 4 moins bonnes sont légèrement avant la ligne des 120 mètres.

Pour ce profil, il ne faut retenir que les avantages d’une tête élargie.

Comparaison des données par rapport au panel (senior) – hybride 3

Plus facile ? Plus de distance ? Dans ce cas, c’est effectivement vérifiable.

Curieusement, avec l’autre modèle oversized de Callaway, le XR OS, la logique n’avait pas été aussi flagrante.

Avec cette version Big Bertha OS, notre testeur senior a été visiblement beaucoup plus inspiré. Peut-être une question d’équilibre du club ?

Pourtant, comme pour les autres testeurs, le senior a swingué moins vite (2mph de moins avec le Big Bertha OS par rapport au XR OS) mais a beaucoup mieux centré la balle, et mieux tiré partie de la forme de la tête pour un gain de distance moyen substantiel.

Avec le Mizuno JPX-EZ 16, ce club Callaway est celui qui lui aura donné les meilleurs résultats sur la saison 2016.

Bilan du test

Consacré dans notre bilan annuel comme l’un des meilleurs hybrides de la saison, le Big Bertha OS est effectivement un club qui peut correspondre à tous les profils, et performer dans tous les cas.

En entrant plus dans le détail, pour un pro, une telle taille de tête n’est pas indispensable, et à la limite, il perd en vitesse de swing ce qu’il gagne en poids dans la balle.

A l’opposé, pour un senior qui voudrait majoritairement utilisé ce club depuis le fairway pour se rapprocher ou toucher des greens, c’est une véritable option de confort et de sécurité.

Pour un amateur, le point fort de ce club, c’est justement le caractère sécurisant à l’adresse qui peut retenir l’attention, et ce, du fait de la taille élargie.

Avec son loft ajustable, il apporte plus de solutions de réglages qu’un XR OS toujours chez Callaway, mais selon les profils, ce n’est pas une perte de temps d’essayer les deux clubs.

Par rapport aux trois questions posées en enjeux, dans le mano à mano XR OS vs Big Bertha OS, léger avantage au modèle non ajustable qui avait donné plus de distance (plus de vitesse de swing) aux profils de testeurs plus rapides, alors qu’en revanche, si on isole le senior, ce dernier a été nettement plus à l’aise avec le Big Bertha OS.

Sur la seule note de tolérance, oui, cet hybride est actuellement celui qui se classe au sommet de la pyramide, toujours à la moyenne des tests que nous réalisons avec plusieurs testeurs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.