Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Hybride Callaway Big Bertha OS

Alors que Callaway présentait déjà aux consommateurs plusieurs hybrides dont notamment l’Apex, le Big Bertha et le XR OS, la marque américaine a saisi l’occasion du lancement en septembre 2016 de sa nouvelle série de fers Callaway Big Bertha OS pour ajouter un nouvel hybride. Quelle est sa réelle valeur ajoutée ?

Big Bertha OS : New Kid in Town ?

La série de fers Big Bertha OS se veut une solution dite « super-improvment », à savoir des clubs pour aider au maximum les débutants, les seniors, et en fait, tous ceux qui luttent avec la difficulté du swing de golf.

Proposer un hybride avec cette série présente une forme de cohérence ou d’esprit de gammes.

Depuis plusieurs années, Callaway a bien entendu compris l’enjeu stratégique du segment des hybrides, qui remplacent de plus en plus de longs fers dans les sacs.

Pour autant, est-il absolument nécessaire de proposer plusieurs gammes d’hybrides ?

Soit pas moins de six chez Callaway depuis septembre 2016.

Le dernier né est très certainement le plus large de tous, en particulier au niveau de la face, que ce soit du talon à la pointe, ou même en hauteur.

Une telle dimension permet justement au fabricant de pleinement utiliser son principe d’hyper speed face cup unique, et qui donne un booster en matière de vitesse de balle à l’impact, et plus particulièrement sur les coups décentrés.

Un argument non-négligeable au moment de séduire la part de la clientèle la plus importante et la plus stratégique pour Callaway : les plus de 50 ans.

Autres éléments clés liés au design, la taille et la profondeur de la tête concourent à en faire un club très tolérant, et peut-être le plus tolérant des hybrides Callaway, toujours selon la marque.

Sur ce point, nous avons déjà eu l’occasion de tester le XR, le XR OS, l’Apex et le Big Bertha Alpha, et selon nos premiers essais, le Callaway XR reste pourtant le plus tolérant en termes de smash factor (1.45 à 84 mph de vitesse de swing).

A ce stade, il nous faudra confirmer ces datas pour un senior.

Comparaisons d'hybrides...

Si vous comparez le XR OS, et le dernier Big Bertha OS, soit finalement les deux hybrides oversized de Callaway, en prenant un loft 19 degrés monté sur un shaft regular de 65 grammes, vous trouvez des performances tout à fait comparables, mais le smash factor n’est pas nécessairement le critère le plus éloquent.

Du fait de leurs tailles xxl, ces hybrides facilitent réellement les conditions de lancement. Chez Callaway, on considère d'ailleurs qu’il s’agit de clubs vraiment faciles à taper.

La seule chose qui peut distinguer concrètement les deux hybrides est certainement la semelle du dernier Big Bertha OS

Relativement large, son dessin a été imaginé pour minimiser le contact avec le sol. Cette trouvaille est appelée « Dual Runner Sole » et doit promouvoir une meilleure interaction avec le sol avant le contact.

Tester ce club sur un tapis de practice ne permet pas de se rendre compte de ce bénéfice.

Etant donné qu’il s’agit de l’hybride haut de gamme de Callaway, ce dernier présente le système Optifit au niveau du hosel, ce qui permet de changer les paramètres du loft et d’ouverture de la face selon au moins 8 possibilités.

Maintenant, si le gain ne se situe pas mathématiquement dans le smash factor, l’indicateur de la tolérance, il se situe au moins dans la vitesse de balle à l’impact, et donc la distance.

Nous ne sommes qu’au début de nos essais concernant le nouvel hybride OS, mais il semble que le XR OS reste le plus palpitant à tout point de vue.

Certes, il n’a pas le système d’ajustement du hosel, signe distinctif des clubs haut de gammes chez Callaway, mais il produit des trajectoires comparables, et même un soupçon de spin en moins, ce qui en fait un club légèrement plus efficace s’agissant de la seule question de la distance.

Premières impressions...

Un petit peu à l’image du bois de parcours Big Bertha Fusion, ce nouvel hybride nous laisse quelque peu sur notre faim. Ceci étant, ce n'est pas nécessairement un produit tout public, et un golfeur avec une vitesse de swing rapide, n'y trouvera pas nécessairement son compte...

Il ne surclasse pas nécessairement ses camarades comme notamment le Big Bertha Alpha ou même l’Apex, pourtant beaucoup plus difficile à jouer.

Avant de porter un jugement définitif, nous compléterons nos premiers essais pour vous restituer un résultat plus global sur cet hybride, qui peut-être conviendra mieux à un certain profil de joueur, ou à une certaine vitesse de swing.

Toujours est-il qu’il présente l’avantage d’être ajustable (pour ceux qui apprécient ce principe), et effectivement, nous pouvons imaginer qu’il révèle son plein potentiel principalement quand il est tapé sur un fairway ou même depuis le rough, soit la première fonction d’un hybride.

Dans le cadre de nos tests, les hybrides sont testés en indoor et sur tee dans le cadre d’une recherche d’un meilleur smash factor, d’une meilleure maniabilité, et d’une meilleure distance.

Si la principale innovation de Callaway consiste dans la semelle et posé sur le fairway, la transparence nous oblige à dire que notre essai ne répond pas tout à fait à cette question.

A venir, très prochainement, le test complet avec plusieurs profils dont un senior et le pro Xavier Bretin, à qui nous poserons justement la question du contact avec le gazon pour vous livrer son avis...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.