Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Comment étalonner les distances de ses clubs de golfs?

Comment étalonner ses distances avec des clubs de golfs?

En complément du sujet consacré au fait d’être confiant dans ses choix de clubs sur le parcours, et via la mise en place d’un système de sélection interne et personnel, je détaille ici le processus visant à connaître ses distances avec chaque club, et le fait d’utiliser un appareil de mesure sur le parcours. Deux étapes clés du processus décrit pour faire les meilleurs choix possibles.

Sommaire de l'article dédié à la gestion des distances avec ses clubs de golf

  1. Bien étalonner ses clubs
  2. Connaître rapidement et facilement les distances sur un parcours

Bien étalonner ses clubs

La première chose à faire quand on commence à jouer au golf, et même plus tard, consiste à mesurer la distance moyenne au carry que vous parcourez avec chaque club de votre sac.

Et je pousserai là-aussi à vous inciter à déterminer le ratio distance/club aussi en fonction de l’amplitude de votre swing : ¼ de swing, ½ de swing, ¾ de swing et plein swing.

Pour ce faire, je vous suggère deux méthodes !

- La « basique » consiste à vous rendre au practice, et sortir tous vos clubs.

Tapez avec chacun d’entre eux, une dizaine de balles, et visualisez les points de chutes moyens. Notez les distances, et ainsi, étalonnez vos clubs.

Cette méthode a le mérite d’être facile à mettre en œuvre, mais pour moi, elle n’est pas suffisante.

D’autant que vous utilisez des balles de practices !

Vous ne pouvez pas savoir si ces balles sont 5%, 10% , 15% …moins performantes que de véritables balles pour jouer sur le parcours, ce qui va donc vous forcer à faire de savants calculs pour établir des hypothèses.

- La «pro » consiste à se munir d’un radar de mesure ou de vous rendre dans un centre équipé pour réaliser ce même exercice, mais cette fois, avec un relevé des mesures précis, et une balle avec laquelle vous jouez réellement sur le terrain.

Ci-dessous, je vous soumets l’étalonnage de clubs réalisés par un de mes élèves avec un trackman.

C’est extrêmement instructif et vous pouvez constater des anomalies que vous ne voyez pas sur un practice, et qui pourtant, peuvent expliquer des contre-performances sur le parcours !

Etalonner ses clubs avec des mesures précises

Dans ce tableau, notre cobaye à taper 5 balles avec chaque club de sa série, allant du pitch au fer 3.

Le radar de mesure vous permet de constater les données liées aux clubs, aux conditions de lancement, aux conditions d’atterrissages, et la distance totale.

Vous pouvez voir que pour chaque club, la vitesse de swing varie, tout comme l’angle de décollage, et le loft dynamique (en bleu dans le tableau).

Pour chaque club, vous pouvez voir la distance mesurée au carry, et la distance totale (en rouge dans le tableau).

Ce joueur peut réellement prétendre connaître ses distances pour chaque club !

Cet exercice ne fait pas que révéler les distances. Il permet aussi de contrôler les écarts entre chaque club.

Et on s’aperçoit que concernant le fer 7, l’élève n’a pas pleinement bien taper.

Dans ce cas, c’est imputable à un moment de « moins bien » pendant le test puisqu’il s’agit de taper une cinquantaine de coups pour étalonner tous les clubs pendant une trentaine de minutes, ce qui est tout de même assez physique.

Le fait de distinguer qu’avec son fer 7, il ne parcoure que 125 mètres au carry quand lui-même en parcoure 121 avec un fer 8, et surtout 142 avec un fer 6, permet de détecter un dysfonctionnement dans les écarts que l’on attend entre chaque club.

Il y aurait pu avoir un problème avec le club. Toute la question de l’étalonnage, est de vérifier toutes les hypothèses, jusqu’à arriver à des résultats qui paraissent cohérents, et exploitables sur le parcours.

Plages d'écarts entre les clubs d'une même série

Cela se voit encore plus facilement à l’aide de ce graphique qui nous donne un aperçu visuel des écarts.

En vert, les coups tapés au fer 7 sont trop proches du fer 8 (violet) et pas assez prêt du fer 6 (orange).

De même qu’au fer 3, l’élève ne créé pas assez d’écart avec le fer 4.

Vous vous apercevez ici qu’entre la théorie qui consiste à dire qu’avec chaque club, vous gagnez entre 7 et 10 mètres, et la réalité, il peut y avoir des écarts.

Des écarts qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et au même endroit !

Au final, en réalisant cet exercice, vous obtenez deux informations essentielles : la moyenne de vos coups au carry, et la moyenne de vos coups avec la roule.

Prenez bien en compte ces deux éléments au moment de choisir votre club.

Le carry est la donnée la plus fiable quel que soit la nature du terrain, alors que la distance totale comprenant la roule tient compte d’un terrain standard à un instant T.

Or, vous ne jouez jamais dans des conditions standards, et invariables.

Pour pousser le raisonnement à son maximum, j’ajouterai que vous pouvez compléter ce processus de mesure par le fait d’enregistrer vos écarts de distance à l’intérieur d’un même club.

A savoir, l’écart entre la moins bonne et la meilleure balle pour chaque club. Ce qui vous aidera à déterminer votre marge d’erreur.

Les pros travaillent au practice pour la réduire au maximum, et en tiennent compte avant de taper chaque coup.

Une fois que vous avez terminé ce travail de relevé, vous n’avez plus qu’à noter vos distances sur un bout de papier ou un carnet que vous aurez sur vous sur le parcours , et vous finirez par les apprendre par cœur.

Plus vous progresserez, et plus votre vitesse de swing va s’améliorer, ce qui impliquera de devoir refaire cet exercice.

A l’inverse, moins vous jouerez, et ces distances pourront baisser. Vous devez donc vous auto-contrôler régulièrement.

Connaître rapidement et facilement les distances sur un parcours

La deuxième chose à faire après l’étalonnage des clubs est de s’équiper d’un outil de mesure précis de la distance.

Pour rappel, désormais, les télémètres sont autorisés en compétition.

Si, en moyenne les golfeurs changent de driver tous les deux ans, un télémètre est bien plus utile, et plus durable, pour au final, un investissement rapidement rentabilisé.

Remarquez que je parle volontairement de télémètre car les autres outils ne sont pas autorisés en compétitions. (montre GPS, applications pour smartphones,…)

Comment prétendre bien jouer au golf sans déjà avoir les moyens de mesurer chaque coup ?

Les pros ont un caddie pour mesurer toutes les distances. Vous n’avez pas cette chance ! Un télémètre suffira à réparer cette inégalité entre pro et amateur.

Mesurer les distances rapidement et facilement avec un télémètre

Ne jouez jamais un club sans être certain à 100% de la distance à parcourir.

Un des premiers facteurs qui fait échouer la production d’un coup, c’est l’incertitude ou l’hésitation qui se produit quand vous demandez à votre cerveau « Je veux taper à 100 mètres, alors que ce dernier ne sait pas si la distance que vous visualisez est en réalité à 80 ou 120 mètres. »

Le cerveau sait très bien s’adapter à des injonctions précises, et plus que vous ne le croyez sans doute.

En revanche, quand l’injonction est imprécise ou floue, il ne sait pas mettre en place les bonnes réponses physiques.

Oui, ne pas être certain de la distance et du club engendre un coup raté dans 90% des cas.

Imaginez votre marge de progression !

Après avoir détaillé ces deux étapes, je vous invite à reprendre la lecture du sujet principal consacré aux choix des bons clubs sur le parcours, car la distance n’est pas le seul élément à prendre en compte.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.