Posté par le dans Accessoires Golf

Test comparatif du Rapsodo (versus Garmin G80 et Trackman 4)

Les Mobile Launch Monitor ont-ils vraiment le vent en poupe ? On en parle beaucoup mais on n’en voit pas ou très peu sur les practices de golf de l’hexagone. Radar de mesure utile et crédible ou accessoire geek ? Dans la série des nouveaux appareils vraiment portables, le Rapsodo connait ces derniers mois une nouvelle « popularité » sur les réseaux sociaux. Est-ce en raison de ses performances, ou de sa fonction astucieuse pour facilement et rapidement partager une image de son swing, avec des données, et mieux un « shot tracer » ? Quoi qu’il en soit, vous avez été nombreux à nous solliciter pour un test, et même un comparatif crédible avec le Trackman 4, ou encore le Garmin G80.

Découvrez nos formules d'abonnements

Une bohemian Rapsodo...pour un Mobile Launch Monitor ?

Comme pour nos précédents achats, nous proposerons à un abonné ce Rapsodo à un prix préférentiel de rachat. Nous n’avons pas vocation à stocker tous les produits que nous testons.

Acheté sur le site du distributeur français GolfLand pour le prix de 600 euros, le Rapsodo sera prochainement proposé au prix de 490 euros (hors frais de port) à un abonné désireux de l’acquérir via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Comparativement au Garmin G80, un autre Mobile Launch Monitor, le Rapsodo est plus coûteux d’environ 150 euros, et pourtant, il s’agit finalement d’un support pour smartphone !

En effet, le produit que vous recevez est joliment emballé dans un carton bien « marketé », et aussi fourni avec un étui qui rappelle celui d’un télémètre.

Astucieux, votre Mobile Launch Monitor Rapsodo pourra facilement s’attacher à un crochet extérieur sur votre sac pour l’emmener partout, et sans vous encombrer.

Bien entendu, le Rapsodo suppose que vous ayez un smartphone, puisque c’est ce dernier qui va supporter le logiciel à télécharger via l’app store, dans le cas où vous utilisez un Iphone.

Sur le dos de la boîte en anglais, on peut d’ailleurs discerner que le Rapsodo est en réalité principalement conçu pour un appareil Apple (au minimum un Iphone 7 ou un IPad 2017).

Cela étant Rapsodo recommande l’usage d’un Iphone 8 ou d’un IPad de 2019 pour un fonctionnement optimal.

Toujours au chapitre du packaging, profitons-en pour examiner la promesse du fabricant qui vante « un niveau de précision professionnel s’agissant des mesures », et en particulier : La distance (sans préciser si c’est carry ou distance totale comprenant la roule, la vitesse de balle, la vitesse de club, l’angle de lancement, la direction du lancement, et la forme du coup.

Dans les faits, quand vous utilisez le « MLM » Mobile Launch Monitor, vous avez surtout visuellement accès à la distance, la vitesse de balle, et l’angle de lancement.

Les autres données ne sont accessibles que via un tableau consultable après avoir frappé au moins une balle.

Le Rapsodo est censé être utilisable en indoor et en outdoor.

Heureusement que c’est précisé, car si j’avais dû m’arrêter au test en indoor, j’aurai été particulièrement frustré par cet achat que j’admets, je ne voulais pas faire spontanément.

Pourquoi ?

Je dois dire d’emblée que je suis dubitatif par rapport à des outils commercialisés comme étant des outils professionnels, alors que les produits réellement professionnels ne descendent pas en-dessous de 20 000 euros, soit, je l'admets, un prix inaccessible pour beaucoup d’amateurs de golf.

J’ai donc testé en Indoor, et en outdoor, car au studio le premier test en intérieur a été très peu concluant.

C’est le premier point à retenir, le Rapsodo fonctionne bien mieux avec la lumière naturelle du jour.

Au studio, j’ai d’abord eu des erreurs de mesures aberrantes (près de 13 mètres sur des coups à plus de 100 mètres mesurés) et surtout des difficultés à prendre des mesures (plus de 10 coups d’affilés n’ont pas été captés).

Le test démarrait particulièrement mal, et me rappelait de vieilles expériences passées, car je peux me souvenir que dès le milieu des années 2000, j’avais été un des premiers à acheter un de ses radars pour mon propre usage (une autre marque) puis plus récemment le très décevant ES14, un produit qui donne vraisemblablement des mesures au gré du hasard.

En janvier dernier, le Garmin G80 avait commencé à me surprendre par un niveau d’erreur moins important, et même quelques bonnes mesures.

Ce nouveau test du Rapsodo m’a permis de reprendre le test outdoor à zéro, et de recomparer le G80, et le Trackman 4.

Une chose importante doit être dite sur la technologie des radars de mesures… cette technologie quelle que soit sa forme, en particulier le doppler, n’est peut-être pas encore à son niveau de maturité ultime au bout de seulement une vingtaine d’années.

A ce jour, de tous les outils professionnels sur le marché, personne n’a mené une étude indépendante, sérieuse et irréfutable pour constater quel radar ou technologie est réellement la plus fiable, notamment entre Trackman, FlightScope, Foresight, GEARS ou encore SkyTrack.

Oui, Trackman a réussi à s’implanter comme la marque de référence, à la fois auprès des meilleurs golfeurs de la planète et des plus grandes marques de matériel qui l’utilisent pour leurs propres tests en usines ou fittings.

Alors pourquoi le Rapsodo semble devenir le produit à la mode du haut de ses 600 euros ?

D’une part, comme l’affirment de plus en plus d’enseignants témoins de notre époque, les golfeurs se transforment de plus en plus en ingénieurs, et j’ai sans doute une part de responsabilité avec les tests sur JeudeGolf faisant appel au Trackman depuis 2013.

D’autre part, le Rapsodo a parfaitement cerné sa propre époque : Celle des réseaux sociaux, et la possibilité de partager ses performances auprès de sa communauté.

Le fait de pouvoir très facilement envoyer une vidéo de son swing avec des datas suggérant une belle performance, plus un « shot tracer » (représentation de la trajectoire de balle) me paraît l’excellent atout marketing de ce radar.

A-t-on réellement besoin d’un launch monitor pour mieux jouer au golf ?

Rien n’est moins sûr, au départ bien plus des outils de diagnostics que des outils d’entraînements, à l’image du Trackman qui a achevé sa mutation pour devenir les deux, les Mobile Launch Monitor sont tout de même limités dans les données qu’ils peuvent fournir.

Je vous invite à la prudence.

Le jeu de golf implique de réussir un coup unique à un moment unique.

Avant de vous projeter dans un tel achat, interrogez vous réellement sur l’intérêt qu’il pourra avoir, et notamment pour vous aider à progresser.

Ces nouveaux outils d’ingénieurs jouent sur en fait une corde très sensible chez nous, les golfeurs : Taper plus loin… qui ne veut pas dire mieux jouer.

Le Rapsodo est donc une fois de plus un produit qui pourra vous égarer sur le mauvais chemin, celui de la distance…

Place au test du Rapsodo

Pendant près de deux heures, je me suis installé au calme sur un poste de practice au golf de Mionnay, muni de mes clubs, d’un télémètre qui mesure les distances comprenant les pentes, le Trackman 4, le Rapsodo, le Garmin G80, et deux Iphone (8 pour contrôler le Trackman, et SE pour le Rapsodo).

Après avoir placé le Rapsodo a précisément 8 pas derrière la balle, trié les balles de practices par groupes de qualités, identifié plusieurs cibles potentielles et pour lesquelles je pourrai mener des contrôles au télémètre, placé le G80 à l’inverse sur le côté de la balle à frapper, le test pouvait démarrer.

J’ai commencé mon protocole par des wedges 54 degrés en direction d’une cible à 75 mètres, car dès le départ du test, je voulais le plus possible contrôler la réalité des distances visuellement, et notamment au télémètre.

Sur deux heures de tests, je n’ai en réalité tapé que 25 balles, le temps de contrôler chaque coup, et de reporter sur un carnet chaque mesure fourni par les quatre outils (trois radars, et un télémètre).

Dans la majeure partie des cas, j’ai tapé des pleins coups sans chercher à donner des effets. Toutefois, j’ai testé le draw, le fade, et les coups atypiques (gros slice ou gros hook).

J’ai aussi « sacrifié » une bonne balle (Srixon AD333) pour contrôler les mesures entre balle de jeu ou balle de practice.

Ci-après, je vous propose le résumé du test sous la forme d’un tableau qui liste chaque coup, et les mesures de chaque outil.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

Je n’y fais pas figurer les données du télémètre qui m’ont surtout servi de contrôle grossier. C’est une chose de viser un drapeau. C’est une autre chose de viser un petit point jaune à plus de 75 mètres…Le cas présent, c’est ma propre fiabilité dans la mesure qui peut être remis en cause.

Disons que je voulais surtout m’assurer que l’outil dans lequel j’avais le plus confiance, clairement le Trackman 4, affichait bien des valeurs de références.

Comme j’imaginais que vous seriez intéressés par des moyennes par coups, je les ai ajoutés, mais je vous invite à vous en détacher pour parfaitement évaluer la fiabilité des données mesurées.

Quand il s’agit de tester un radar, il faut réellement s’intéresser à ce qui se passe sur chaque coup.

La bonne surprise

Ma première très grosse surprise vient de la mesure de la vitesse de balle (en miles per hour) qui est extrêmement juste pour le Rapsodo, et même le G80.

Coup après coup, il y a une véritable régularité dans la mesure de la vitesse de balle, ce qui laisse penser que les deux Mobile Launch Monitor affichent une bonne valeur.

Dans le détail, le Rapsodo est 0,5 mph inférieur au Trackman alors que le G80 est 0,5 mph supérieur au Trackman (pour les coups avec un wedge 54 degrés).

C’est valable quelque soit le club utilisé pour le test, du 54 à l’hybride 3.

Le Rapsodo sert déjà au moins à cela, vous donner une bonne mesure de votre vitesse de balle.

Je n’ai pas noté de différences de performances selon la qualité de la balle, et même quand j’ai essayé de donner des effets : draw, fade, ou coups volontairement atypiques.

Sur ce point, le Garmin G80 ne fait pas moins bien que le Rapsodo. Les deux outils surprennent pour la mesure juste de la vitesse de balle à l’impact.

Le Rapsodo est en difficulté

Sur l’affichage de la distance au carry surtout sur les coups inférieurs à 100 mètres, où le niveau d’écart des mesures par rapport au Trackman est relativement important, et surtout surestimé.

Pour vous donner un ordre d’idée, le calcul de la distance au Carry est surestimé en moyenne de +8% par rapport au Trackman.

En revanche, j’ai noté que plus les coups s’allongent (fer 6 et hybride 3), et plus le niveau de précision au carry semble plus juste.

Dans le cas de coups atypiques, hook ou slice, les mesures de distances deviennent particulièrement fausses. Je ne l’ai pas fait forcément fait figurer dans le tableau. C’est une observation que j’ai faite en continuant le test, après les 25 premières balles.

Comparativement au Trackman, la vitesse de swing est surestimée

S’agissant de la vitesse de swing, si les moyennes semblent flatteuses, regardez dans le détail des frappes, un coup la vitesse de swing est meilleure, et sur un autre, plus faible par rapport au Trackman. La fiabilité des mesures paraît moins fiable.

Par conséquent, le calcul du smash factor est tronqué. Les valeurs sont souvent moins bonnes versus le Trackman, et de manière flagrante.

Pour rappel, le Smash factor est le rapport entre la vitesse de balle, et la vitesse de swing. Si la vitesse de balle semble cohérente, une vitesse de swing surestimée implique automatiquement un moindre smash factor.

Constat identique pour le Garmin G80 encore plus perfectible sur la vitesse de swing, et donc le smash factor.

Le G80 est clairement pris en défaut sur la distance totale et la différence avec le carry

Alors que le Rapsodo se garde de vous donner la distance totale, le G80 prend ce risque sans pourtant mesurer le loft dynamique du club, le spin et les angles de trajectoires.

Par conséquent, la roule est trop nettement surestimée, et donc la distance totale trop importante par rapport à la réalité du coup.

Coup après coup, les mesures ne transpirent pas une même logique de mesure, et donc la fiabilité.

Le Rapsodo fournit en plus l’apex (hauteur maximales des balles)

Comme la vitesse de balle, la qualité de la mesure est assez satisfaisante, et certainement grâce à la qualité du shot tracer.

Comparativement au Trackman, je n’ai trouvé qu’un à deux mètres d’écart en moins via le Rapsodo. Les données suivent une même logique de mesure, et paraissent donc fiables.

Toutefois, cette information présente une utilité relative, sauf si vous voulez apprendre la hauteur maximum de vos coups en prévision de passer des obstacles ou si vous voulez moduler la hauteur de vos balles, entre balles basses, et balles hautes.

Sur ce point, le G80 ne fournit aucune donnée, en revanche, il se distingue en fournissant une donnée utile, le tempo (à condition qu’elle soit elle-aussi juste).

Le tempo semble être la mesure du temps pour déplacer le club au backswing versus le temps pour déplacer le club au downswing.

Conclusion

Le Rapsodo comme le G80 fournit une très bonne qualité de mesure de la vitesse de balle. A cela, on peut ajouter un Apex convenable, cependant, c’est insuffisant pour fournir une distance au carry précise et fiable.

Il vous faudra accepter une marge d’erreur pouvant aller jusqu’à 8% notamment sur les coups à moins de 100 mètres, alors que la mesure est meilleure sur les coups plus longs.

En revanche, la vitesse de club comme le Smash Factor, Rapsodo ou G80 ne semblent pas suffisamment fiables pour être réellement utiles.

De manière générale, il y a un risque de manque de fiabilité sur certains shots, quand bien même la vitesse de balle est juste. Par conséquent, vous aurez forcément des doutes sur les mesures que vous pourrez collecter. C’est quelque chose qui me gêne à propos d’outils de mesures dit de précisions.

S’agissant de l’usage de la batterie de l’iPhone SE, le Rapsodo a consommé 65% de la batterie en deux heures quand le G80 a consommé 20% de sa batterie sur ce même laps de temps.

Finalement plus énergivore, le Trackman a fait descendre la batterie de l’IPhone 8 Plus de près de 80%.

Devez-vous acheter le Rapsodo ?

Si vous considérez important de connaître la vitesse de balle de vos coups, vous serez agréablement surpris par la précision du Rapsodo, mais à ce compte, le G80 donne un résultat aussi satisfaisant pour un coût encore inférieur.

En dehors de cette valeur, je ne vois pas bien l’intérêt du Rapsodo, comme le Garmin G80, si ce n’est la dominante « réseau social » et le côté sympathique de filmer son swing avec un « shot tracer » directement dessiné.

Attention, ce type d’outils a aussi vocation à terminer sa vie sur une étagère dans votre garage quand le côté gadget amusant s’estompe.

Ne perdons pas de vue que ce ne sont pas des outils qui font mieux jouer au golf. Ils alimentent surtout la partie « ingénieur » de notre cerveau.

Cependant, si pour un amateur, j’admets que cela peut être tentant, en revanche, je ne comprends pas les enseignants de golf qui envisageraient de s’équiper de ce types de solutions.

Autant, je respecte les enseignants qui ne se tournent pas vers la technologie pour donner des cours, pour se focaliser sur le jeu, la biomécanique du joueur, ou la culture du jeu, autant je ne trouverai pas professionnel, un enseignant qui m’accueillerait sur un tapis de practice avec ces outils présentant un degré d’imprécision, et finalement une seule donnée intéressante, la vitesse de balle.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 478
  • 5 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Brigitte Pourquery, podologue : « Le choix de la c...
Paige Spiranac et les GolfBabes : Une image sexy d...

Auteur

 

Commentaires   

suresnes@mac.com
0 #5 La bonne comparaison ?suresnes@mac.com 06-05-2021 22:23
Interessante comparaison mais est-ce vraiment le but d'un Rapsodo MLM d'être comparé à un trackman ?
Le trackman me permet de travailler avec un pro voire jouer un parcours éloigné en plein hiver dans le simulateur de mon club de golf.
Le rapsodo lui me permet de rendre ludique et constructif un moment passé au practice.
Combien de sauts de balles avez vous tapé dans votre vie sans vrai but ? Juste de la frappe pour passer un peu le temps ?
Là avec un outil abordable, facile d'usage un retour immédiat je me permets :
1 prendre le temps !A chaque frappe je regarde le retour d'infos. On cale la routine.
2 me voir et comprendre mon tempo
3 me donner un objectif simple comme taper 5 fer 7 avec un carry à 135. Alterner deux clubs sur la même distance. Savoir travailler des 1/2 coup avec un Fe5 versus un plein Fe8 etc...
4 Etre réaliste sur mes distances , comme vous dans votre essai... le Fe 6 aujourd'hui il a un carry à 120 m (confirmé par le Trackman...) il devait faire froid ce jour là :-) !
6 Confirmer mon chemin de club. Perso positif intérieur/exterieur. Le travailler club par club
7 Finalement vos valeurs ne sont pas si discordantes pour le Fe 6 et l'hybride. Pour un wedge... est ce bien utile ? Je travaille le petit jeu sur des cibles proches. Le retour est immédiat et la route est longue avant de taper tous mes 56° à la même longueur à 1/2 ou pleine vitesse.

Alors oui à 600 € j'ai pas le spin rate, face angle, l'offset ou autre dynamic lie... mais à 600 € (et moins maintenant) je m'amuse au practice !! Je me pose des objectifs de distance et de dispersion. Je vise autre chose que le meme poteau sur le practice, j'alterne les clubs et les distances comme sur un parcours.
Bref, je m'amuse et rend le practice plus proche de la réalité !

" rel="external nofollow" target="_blank">[url=https://servimg.com/view/15876557/295]
herve4156@yahoo.fr
0 #4 G80 Autre fonctionnalité du G80herve4156@yahoo.fr 06-05-2021 17:03
Merci pour cette analyse objective
En effet pour avoir acheté le G80 je fais le même constat sur le smash factor qui semble approximatif
Toutefois mon achat était aussi guidé par la fait que le G80 s'utilise sur les parcours référencés en remplacement d'une montre connectée et l'écran plus grand et les données proposées sont TOP pour le jeu
carte de score intégrée en fonction de son index
... ce n'est donc pas seulement un gadget Hervé
erictureau@me.com
0 #3 SC 300erictureau@me.com 03-05-2021 11:57
Merci pour cette comparaison,
est ce que vous avez déjà testé le SC200 ou SC300, car on le voit utiliser sur d'autres tests de club
Merci
Eric
ccs.ric@gmail.com
+1 #2 Avis pas objectifccs.ric@gmail.com 03-05-2021 10:48
Merci pour l'article, mais au contraire, je ne trouve qu'il y a un partis pris par l'auteur. En effet, il s'agit de comparer des oranges avec des pommes. Comment croire que des appareils suivant leurs prix puissent rendre (plus ou moins ) le même service ? Au fait, on peut emmener un trackman sur le parcours et s'en servir comme carte GPS ?
fr.gounin@outlook.fr
0 #1 Rapsodofr.gounin@outlook.fr 02-05-2021 23:58
Merci Laurent, pour ton avis objectif, une fois de plus, comme le SC300 ou 200, les appareils montrent rapidement leurs limites à ce prix là. Donc pour les passionnés il faut voir des appareils de la gamme au dessus genre mevo plus et skytrack, aurons nous un comparatif pour ces 2 produits de la part de jeu de golf ? Vu le budget d'investissement pour un essai, je pourrai comprendre que tu dises non.
Franck

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.