Posté par le dans Accessoires Golf

Garmin Approach R10 : Un lancement qui laisse des questions sans réponses

C’est le dernier « joujou » de golf à la mode sur le marché des « PLM » ou « Personal Launch Monitor », un marché émergent dans le domaine de la data fournie aux golfeurs amateurs sur leurs swings. Le Garmin Approach R10, produit inattendu pour une marque bien plus connue dans le domaine des objets connectés, et notamment les montres GPS de golf, se veut le nouveau « hit » d’un marché qui se densifie de plus en plus après les FlightScope Mevo et Mevo + ou Rapsodo et encore SkyTrack. Cela étant, le Garmin R10 vient se positionner sur le marché voué à être le plus important en volume, celui des « PLM » à moins de 600 euros, peu ou prou, le prix d’un driver de golf neuf. La question essentielle à ce niveau de prix est bien entendu la fiabilité des informations transmises, notamment quand les golfeurs connaissent le niveau de performance des radars « launch monitor » commercialisés à plus de 20 000 euros. Désormais sur le marché, le lancement du Garmin R10 pose cependant des questions…

Découvrez nos formules d'abonnements

La promesse du Garmin R10 est très élevée, et se matérialise selon 6 axes principaux.

Le premier consiste à vous permettre de jouer au golf à l’intérieur ou à l’extérieur. Que vous soyez au practice ou dans un environnement que vous vous serez construit chez vous, et propre à taper des balles, le premier confinement a illustré la frustration de ne pas jouer au golf.

Le marché des PLM a directement bénéficié de cette situation, et générée une avidité des golfeurs, et des golfeuses.

Si c’était marginal quelques années en arrière, on constate de plus en plus de particuliers qui réalisent des salles de « shoot » chez eux, et vont même jusqu’à investir dans un Trackman.

La deuxième promesse est sans doute la plus critique pour un « PLM ». A savoir « Augmentez la cohérence de votre swing en suivant plus d'une douzaine de métriques de golf ».

C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la fiabilité, et en fait l’utilité du produit qui se joue.

C’est aussi sur ce point que Garmin entend étouffer la concurrence sur la catégorie des produits à moins de 600 euros. Plus de données, et plus proches de ce que pourrait fournir un Trackman…

Troisième promesse « Entraînez-vous ! Affichez vos coups sur un graphique en nuage de points détaillé »

Le Garmin R10 ne se veut pas seulement un produit ludique mais bien un produit d’entraînement, et sur ce point, nous serons amenés à citer Arnaud Garrigues, cadet de plusieurs golfeurs professionnels Français sur sa vision du jeu de golf, et de ce qui fait vraiment progresser.

Quatrième promesse, le GARMIN R10 vous permet de vous filmer (votre swing) et donc de combiner les datas avec les images. Comparativement à d’autres modèles, c’est un ajout supplémentaire.

Cinquième promesse qui vient directement challenger des acteurs du marché comme SkyTrack, avoir la possibilité de jouer des parties virtuelles où vous pourrez jouer n’importe quel parcours de chez vous, et moyennant un abonnement supplémentaire.

Enfin, dernière promesse plus fonctionnelle, le fabricant revendique jusqu’à 10 heures d’autonomie. C’est un point non anecdotique et très opérationnel, surtout en mobilité.

Sur le papier, nous avons donc une promesse très alléchante, et beaucoup d’entre vous, nous ont contacté, et depuis plusieurs semaines, pour savoir si nous allions tester ce produit.

Plusieurs problèmes se posent et sont à minima à relever avant de pousser plus loin.

Premier constat que nous avons fait en cherchant à nous procurer un GARMIN R10, sachant que GARMIN qui a bien une antenne en France est traditionnellement sourde à toute demande de notre part, le produit n’est pas stocké par les distributeurs Français, et notamment Golf Plus, Golf Land ou MonsieurGolf, et pas plus qu’US Golf que nous avons aussi contacté.

En résumé, aucun acteur majeur du marché et de la distribution n’a voulu prendre le risque de stocker et donc de commercialiser ce produit en vitrine !

C’est une première interrogation qui peut largement être interprété comme une défiance ou un doute des professionnels quant à la vente de ce type d’outils, rappelons à près de 600 euros.

Il faut comprendre le contexte. Le marché des PLM n’est pas en si grande évolution que la demande explose, ce qui encouragerait la distribution à stocker.

Surtout, ce marché un peu foufou génère une nouvelle offre sur un rythme accéléré, de sorte que la distribution évalue le risque de voir arriver un nouveau produit encore plus performant dans les semaines à venir, et donc de se retrouver avec une offre obsolète, et difficilement déstockable.

Nous avons lancé une perche à Garmin via notre compte Instagram, et bien entendu, elle n’a pas été relevée par la marque.

En revanche, des internautes ont apporté des commentaires intéressants que nous vous relatons ci-après.

Rinaprogolf, compte Instagram de l’enseignant en région Parisienne, Rina Rajao témoigne « La marge pour une boutique est très faible alors que le coup d’achat est très élevé. Les boutiques vont fonctionner à la commande du client »

Comprenez que si vous voulez acheter ce PLM, vous le trouverez sur le site du marchand, mais précisé pas en stock et donc avec un délai de livraison plus ou moins long.

En date du 11 septembre, un autre internaute, Marc déclare qu’il a d’ailleurs commandé le GARMIN R10 chez Golf Plus depuis… le 22 juillet, soit plus d’un mois pour espérer se faire livrer le radar !

Sur ce fil de messages dont la marque a connaissance, aucune réponse justement…

Pourtant, quelques mois plus tôt, le Garmin G80 ou le Rapsodo étaient bien stockés par les distributeurs, et les délais d’approvisionnements forcément plus courts.

C’est donc là un signe non négligeable de doute de la distribution sur la performance commerciale de ce nouveau radar, et pourtant, le marché des équipements de golf est actuellement en plein boom, avec sans doute une croissance à deux chiffres.

Deuxième élément qui invite à la vigilance, toujours sur le même fil de discussion, un internaute et lecteur de JeudeGolf a eu l’amabilité de nous faire son premier retour en tant qu’utilisateur et client du GARMIN R10.

Pour sa part, il n’a pas commandé le produit chez un marchand français mais bien depuis un site marchand hors de nos frontières, ce qui paradoxalement, lui a permis de l’avoir plus rapidement.

Sur ce point, nous attirons votre vigilance sur le fait que depuis que le BREXIT est effectif, les douanes sont beaucoup plus promptes à appliquer des « droits de douanes » sur des produits importés du Royaume-Uni.

Pour notre part, pour l’achat d’un putter à 260 euros, nous avons reçu plusieurs jours après la livraison une facture de 45 euros de droits de douanes, ce qui altère considérablement la compétitivité prix du produit.

Toutefois, le commentaire de Meziane était très instructif sur le fonctionnement du GARMIN R10, avec en particulier un mot à retenir : « Déçu ! »

Il explique « Je l’ai eu le jour J. J’avais commandé sur un site anglais. Je l’ai revendu trois jours après. »

Il explique la raison « Le problème, c’est que pour 600 euros, on s’attends tous à avoir des données aussi fiables qu’un Trackman alors que ce n’est pas possible. »

Et ajoute « Je l’avais acheté car les datas du club sont fournis. Garmin annonce une marge d’erreur de +ou- 2 degrés, ce qui est acceptable, mais là, c’était vraiment déconnant. »

Il renchérit « L’autre chose qui est pénible, c’est qu’il faut être parfaitement installé au practice, ce qui n’est pas toujours évident. » On comprend que la partie set-up du radar pourrait ne pas être si intuitive.

Cela étant Meziane tempère « Après, il faudra voir avec les futures mises à jour. » ce qui laisse penser que le produit pourrait s’améliorer au fur et à mesure des retours utilisateurs.

D’ailleurs, il relève quelques bons points « Il y a des points positifs. L’application est bien pensée, notamment la partie simulation, et le fait de jouer les 42 000 parcours. C’est plutôt fun. »

Il ajoute « Il y a six parcours gratuits sur E6, et certaines datas sont très bonnes comme le carry ou la vitesse de club »

Ce premier retour client et authentique semble donc mitigé puisque Meziane a revendu le produit au bout de seulement trois jours. Par ailleurs, il faut noter qu’un enseignant de renom Laurent Jockschies a lui aussi utilisé les réseaux sociaux (Instagram) pour vanter et promouvoir l'usage du R10 par des amateurs.

Il se risque à dire « L’avantage d’un radar à l’entraînement n’est pas seulement de vous donner la distance du coup, d’établir des moyennes, c’est de pouvoir tester, comparer, comment telle ou telle technique influence votre performance »

C’est justement le débat central pour ce type de produit. Pour en avoir justement discuté avec Arnaud Garrigues, cité plus haut, coach, et cadet de plusieurs stars du golf Français, il invite pour sa part à la prudence ou plutôt à prendre de la hauteur.

Pour lui, la performance au golf vient d’abord de ce qui se passe sur le parcours, et notamment la bonne compréhension de son environnement (vent, lie, pentes…)

Il est plus dubitatif sur ce type de produits qui vous amène à seulement vous focaliser sur de la data…

Sur le parcours, savoir que votre chemin de club sera de + ou – 3 degrés ne vous servira à rien, alors que d’avoir pris en compte la bonne distance à jouer ou le bon coup à exécuter, c’est cela la vérité du bon jeu de golf.

Attention, de ne pas trop tomber dans le piège du tout-data pour oublier de jouer et de surtout bien « analyser » ce qu’il faut faire sur le parcours. Le swing n’est qu’un instrument d’une intention.

Laurent Jockschies vante le R10 « Petit, léger, facile à utiliser, fiable, son atout principal est aussi son prix. Moins de 600 euros par rapport à des analyseurs connus… très largement suffisant pour 98% des golfeurs ».

Dans le principe du golfeur amateur loisir qui saura relativiser la qualité et la fiabilité des mesures, et dans une pratique vraiment ludique, le commentaire enjoué de l’enseignant est probablement juste.

Dans le cadre d’un golfeur en recherche de performances, de certitudes, et de précisions, c’est visiblement beaucoup plus discutable.

Au titre de JeudeGolf, nous n’avons pas en toute sincérité, encore pris la décision d’acheter ou pas ce produit. Vous l’aurez compris, et par rapport aux précédentes expériences, nous sommes très mesurés vis-à-vis de ce produit.

L’avis de Meziane nous permet aussi de relayer un autre avis que le nôtre, qui a pu, être critiqué, notamment au moment de l’essai du Rapsodo en comparaison du Trackman.

Crédit photo : Garmin

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 671
  • 2 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Notre Top-5 des parcours de golf à découvrir en pr...
Ryder Cup: Et si on changeait ?

Auteur

 

Commentaires   

wbaa5602@gmail.com
+1 #2 R10/comparaison trackmanwbaa5602@gmail.com 17-09-2021 20:50
J’ai eu l’occasion de tester ce nouveau radar au practice en présence de mon Pro, Grégory Havret et il a installé son trackman pour évaluer la fiabilité des données. Toutes sont +/- correctes à l’exception de l’angle d’attaque auquel il y a lieu d’ajouter 2 ou 3 degré.
Je pense donc que pour le prix cela en vaut la peine
G. Van Oosten
penota@orange.fr
+1 #1 Propositionpenota@orange.fr 17-09-2021 14:11
J’en ai commandé un (via GolfPlus). Pas de délai annoncé bien sûr. Je pourrai te le prêter pour un essai si tu veux !

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.