Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et tests

Drivers Titleist 917 D2 et D3

Titleist tient sa revanche ! Au début des années 2010, le patron de la marque était fortement opposé à son rival de TaylorMade sur la stratégie à conduire concernant le lancement de nouveaux drivers. Alors que Mark King a fortement accéléré le rythme de sortie des bois numéro 1, Wally Ulhein revendiquait un temps de production plus long, et plus conventionnel. Aujourd’hui, l’histoire a donné raison au patron de Titleist. Pour autant, si les drivers 917 D2 et D3 sont le fruit de 5 ans de recherche et développement, vont-ils réellement défrayer la chronique ?

Clairement, le nouveau système Surefit CG qui représente une cartouche de différents poids allant de 8 à 16 grammes pouvant être enlevés et remplacés à volonté à l’arrière de la tête et sous la semelle, représente la plus grosse innovation du moment en matière d’ajustabilité de driver.

Les poids ajustables sur un driver n’ont pourtant rien de nouveau.

Cependant, pour toutes les marques, la grande difficulté consiste à créer une structure de tête capable d’accueillir un système relativement complexe sans trop alourdir l’ensemble, et ainsi placer du poids à des endroits stratégiques.

Comme toujours, il s’agit de ne pas placer du poids dans la partie supérieure de la couronne ou sur la face, mais au contraire, le plus bas possible, et en arrière pour optimiser le centre de gravité.

La cartouche du Surefit CG est en fait un cylindre en composite contenant de l’acier, et du tungstène.

En dévissant la cartouche, elle se détache ou plutôt glisse de son emplacement vers l’extérieur.

Selon TItleist, son système est économe en poids, soit 10 grammes de moins que la plupart des autres systèmes d’ajustements déjà présentés sur le marché par les autres marques.

Classiquement, cette cartouche a pour effet de déplacer le centre de gravité vers l’avant ou vers l’arrière, selon que vous cherchiez à faire monter le MOI, ou faire baisser le spin.

Il vous reste à choisir le poids que vous désirez, et il semble qu’un fitting soit indispensable pour tester toutes les versions possibles. C’est sans doute cela le but de la manœuvre…

Ensuite, vous pouvez choisir entre trois positions, neutre, fade ou draw pour placer votre cartouche, et ainsi influer sur la trajectoire de balle.

De tous les systèmes que nous avons testé jusqu’à présent, nous nous sentons obligé de dire que c’est souvent très marginal par rapport à la qualité du drive d’un amateur.

Pour rappel, les marques ont beau annoncé modifier le centre de gravité de façon considérable, ce petit point microscopique au sein de votre tête de driver ne bouge que de quelques millimètres, avec un effet marginal sur la trajectoire de balle.

Toutefois, nous devons reporter que selon Titleist, cet ajustement permet de faire varier les trajectoires de près de 5 mètres à gauche ou à droite du centre du fairway…

Le système Surefit CG a le mérite d’être particulièrement ingénieux. Avec une simple cartouche, vous pouvez pré-programmer de multiples trajectoires de balles.

En dehors de cet ingénieux système, le driver Titleist 917 D2 ou D3 peut être ajusté en termes de loft à partir du hosel, et toujours de plus ou moins 1,5 degrés.

Concernant les shafts, Titleist en propose au moins trois au choix, mais comme évoqué plus haut, le but de la manœuvre est surtout de vous inciter à passer par un fitting, et donc de vous proposer une plus grande variété de solutions.

Dans la suite du 915, le 917 présente toujours le principe ARC soit active recoil channel, sorte de couloir qui traverse toute la semelle du club, surtout derrière la face pour faciliter la torsion de cette dernière à l’impact.

Nous noterons toutefois que ce principe a été redessiné et affiné sur le 917, à priori dans le but d’augmenter la vitesse de balle.

Cet ARC est combiné à une nouvelle face dite Radial face 2.0 qui selon Titleist est censée augmenter la vitesse de balle à l’impact de 1 à 2 mph, ce qui serait considérable !

Le 917 D2

Il s’agit du modèle 460 CC, soit le plus volumineux des deux drivers présentés par Titleist. Visuellement à l’adresse, il semble plus « square » sans doute à cause d’une modification du design près du talon.

Le fait qu’il s’agisse d’une tête 460 cc implique que le centre de gravité est plus reculé, ce qui en fait la tête la plus spinnante, bien que selon les tests Titleist, cette nouvelle tête devrait donner 100 à 200 tours de spin de moins par rapport au précédent 915.

Le 917 D3

Comme d’habitude chez Titleist, il s’agit d’une tête 440 CC plus « classique » par rapport à la tête D2.

Toujours selon les chiffres de la marque, cette tête devrait donner un angle de lancement inférieur d’un demi degrés par rapport au D2, et nettement moins de spin (environ 300 tours de moins).

En conclusion

Titleist devrait réussir à créer la sensation avec ce nouveau driver et surtout en profiter pour enfoncer le clou de la nécessité d’un fitting « bien prodigué », et si possible avec un professionnel de la marque, qui pourra justement vous vanter tous les bienfaits des équipements Titleist.

Bien malin, et en plus, ce système Surefit CG a le mérite d’attiser la curiosité.

Alors si en plus avec l’aide d’un fitter, vous arrivez à paramétrer votre trajectoire idéale, vous ne pourriez sortir de cette expérience que ravi.

Par le passé, les drivers Titleist ont rarement été des déceptions, et plutôt des valeurs sûres. Nous avons hâte de rencontrer Benoit Delcambre, fitter de la marque, début octobre pour l’interviewer au sujet de ce club et des premiers retours consommateurs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.