Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Fers TaylorMade P790 2019 : Un relooking à minima

Deux ans après avoir rencontré un réel succès commercial en France, TaylorMade offre un très léger lifting à la série de fers P790, des clubs assimilables à des forgés, mais surtout tolérants, et pour lesquels elle a, en amont, interrogé la distribution, qui, à l’unanimité, a répondu « Surtout ne changez rien au design ! ». Comment rajeunir ou relooker une série dans un tel contexte ? C'est l'épineuse question à laquelle s'est frottée TaylorMade, tout en profitant du moment pour annoncer une nouvelle déclinaison haut de gamme, la P790 Ti...Premières impressions suite à l'arrivée des clubs au studio pour test...

Comment faire mieux que mieux quand il n’y a pas vraiment de marge de manœuvre ? C’est la question à laquelle les ingénieurs de TaylorMade ont tenté d’apporter une réponse, au moment de relancer une deuxième série P790.

Pas de changement de nom, pas de changement de philosophie, et pas de changement de look, TaylorMade revient devant les consommateurs avec une P790 légèrement revisitée, et toujours une même promesse : Plus de performance.

Deux ans en arrière, j’avais prédit un certain succès à la série P790, car elle réussissait à réconcilier deux mondes : L’efficacité pour des golfeurs classés au-delà de 15 d’index, et l’esthétique pour des beaux clubs épurés.

Dans les mois qui ont suivi le lancement de cette nouvelle série un peu inédite chez TaylorMade, pour venir contrer les japonais de Srixon (Z565) ou Mizuno (MP-18 MMC), le succès commercial a clairement été au rendez-vous.

En janvier 2018, quelques semaines seulement après son lancement, cette première série P790 se classait entre la 5eme et la 7eme place des séries de fers les plus vendues en France, et sans pour autant être une série « Super Improvment ».

D’année en année, les séries les plus vendues en France sont généralement des séries avec des lofts plus fermés, et à un niveau de prix plutôt autour de 100 euros le fer en moyenne, soit des séries entre 600 et 800 euros les 6 clubs, surtout en début d’année, au moment où certains distributeurs déstockent d’anciennes séries.

Le P790 réussissait donc à se classer au sommet des ventes alors que le prix de vente produit était pourtant beaucoup plus important, et en moyenne autour de 160 euros l’unité.

Sans envoyer de fleurs à TaylorMade, il fallait bien reconnaître là un véritable succès commercial, basé sur le mariage de la puissance (loft autour de 30 degrés pour un fer 7), et de l’esthétique, une attente réelle pour des golfeurs classés au-dessus de 10 d’index, mais qui aspiraient à jouer des clubs pour bons joueurs.

Par la nature du marché des clubs de golf, avec des sorties de produits incessantes, et un cycle de consommation d’environ 24 mois, on aurait pu penser que la série P790 finirait par reculer au classement, et s'éteindrait gentiment.

Avant l’été 2019, ce n’était toujours pas le cas. La série P790 faisait toujours partie des 7/8 séries les plus vendues en France, avec une part de marché relativement stable.

Pourquoi sortir une nouvelle version ?

Sans doute la crainte de voir ce bon filon finir par se tarir. Peut-être aussi parce que TaylorMade ne réalise pas une aussi bonne année que prévue, et notamment très concurrencée par PING, l’actuel leader du marché devant Callaway et Cobra.

Pour tenter de réamorcer la pompe, TaylorMade tente peut-être de repartir au front avec l’une de ses meilleures armes…

Elle entend le faire pourtant avec la plus grande prudence.

Compte tenu des bons résultats passés, il ne faudrait surtout pas créer un phénomène inverse, et au contraire, faire baisser les ventes alors que le précédent P790 semblait combler les consommateurs.

Avec la nouvelle version, les changements sont minimes.

Le profil de la tête de club semble légèrement plus compact, notamment sur les clubs les plus courts, comme par exemple le fer 9.

L’offset a été légèrement réduit sur les longs fers, comme le 4 ou le 5. C’est un changement minime, mais pas sans intérêt pour les bons joueurs, qui veulent être plus libres des trajectoires à donner pour leurs coups.

Le talon et la pointe ont été légèrement redessinées, dans le but d’augmenter la confiance du golfeur quand il a les yeux au-dessus de la balle à l'adresse.

Si la construction multi-matériau reste le principe de cette série (une face forgée en acier 4140 sur un corps en acier moulé 8620), TaylorMade a légèrement changé la répartition du poids, en amincissant la face de 7%, et en déplaçant du tungstène de l’ordre de 15% plus près de la face, pour abaisser le centre de gravité, et augmenter l’angle de lancement du nouveau modèle.

TaylorMade a aussi misé sur la technologie du cône inversé derrière la face pour augmenter la précision, et notamment réduire la tendance à lancer un peu à droite avec les longs fers (pour les droitiers) qui auraient un chemin de club un peu trop intérieur...ou une face un peu ouverte à l'impact.

C’est en quelque sorte une prise en compte de la zone de frappe plus fréquente quand les coups sont légèrement décentrés.

Enfin, TaylorMade propose un nouveau manche acier Dynamic Gold 105 Vss, dans la mesure où la marque semble avoir adopté en début d’année de nouvelles longueurs standards pour ces shafts de séries.

En clair, ce manche serait plus court par rapport au modèle standard précédent.

Si le P790 présente des modifications minimales, TaylorMade en profite pour lancer une nouvelle série dérivée, un peu comme un spin-off d’une série télé, avec le P790 Ti.

On peut d’ailleurs supposer que la série P790 sert de rampe de lancement à cette nouvelle série P790 Ti beaucoup plus innovante, et visiblement destinée à élargir la base de clients.

Avec des lofts encore plus fermés (28,5 degrés pour le fer 7), le P790 Ti est une offre qui s’inspire fortement du concept « club puissant mais avec l’esthétique du forgé » tout en cherchant à séduire des golfeurs plus naturellement tentés par une série M5 ou M6, et par effet rebond, les concurrents avec le PING G410.

C’est en quelque sorte une réponse commerciale au problème rencontré en début d’année par la moins bonne performance des M5 et M6 face au G410, sans trop vouloir les décrédibiliser définitivement.

Cela semble une bonne lecture de la situation, pour comprendre pourquoi le calendrier de sortie des P790 a été légèrement avancé.

Toutefois, la série P790 Ti est présentée à un niveau de prix nettement plus important, et justement pas directement concurrent des M5/M6 ou PING G410. C'est un autre segment du marché, et plus haut de gamme qui est visé, alors que les lofts sont au contraire comparables.

D'un point de vue commercial, c'est plutôt PXG qui semble être visé...

Avec une construction qui mêle titane, acier et tungstène, la version Ti semble encore plus élaborée par rapport au P790 classique.

La partie arrière de la tête (Hollow body) a été particulièrement allégée, pour à priori générer plus de distance, et un meilleur smash factor.

Il semble que cela soit surtout le loft refermé de deux degrés supplémentaires qui apporte ce résultat…

Pour contrer la problématique du loft abaissé, à savoir une tendance à lancer trop bas, TaylorMade a augmenté la part de tungstène (plus de 117 grammes) pour déplacer le centre de gravité, et favoriser un angle de lancement plus élevé, tout en acceptant l’idée de réduire encore le spin donné à la balle.

Enfin, les ingénieurs revendiquent toujours le fait d’avoir injecté de l’uréthane (SpeedFoam) à l’intérieur de la cavité du fer, pour augmenter la vitesse de balle générée par la face, mais surtout améliorer le toucher à l’impact.

Avec le P790 classique, TaylorMade cherche à séduire les golfeurs hésitant entre le forgé et les clubs tolérants.

Avec le modèle P790 Ti, il semble qu’il s’agisse d’une opportunité pour aller chercher des golfeurs plutôt autour de 24, et sensible à ce look plus épuré, et avec ce caractère un peu plus exclusif conféré par le prix de vente plus élevé.

Pour être parfaitement en ligne avec cette stratégie, le P790 Ti présente une semelle légèrement plus large avec un peu plus de rebond, alors que la longueur de la lame est aussi légèrement plus grande (2mm), alors que la face est aussi plus haute, et l’offset a été légèrement augmenté (favorable au draw).

Pour le P790 reçu au studio, à première vue, le niveau de performance est très similaire à celui déjà observé deux ans plus tôt.

Pour aller dans les détails, oui la tête semble donner un soupçon de smash factor en plus, mais ce sera franchement indétectable par un simple amateur, sans radar de mesure pour le confirmer.

Comment faire mieux que mieux ? Ce n'est pas certain que ce soit possible.

La nouvelle P790 fait surtout aussi bien que sa devancière. Le changement intéressant réside en fait dans l'offset qui a été légèrement réduit sur les longs fers...

La nouvelle série P790 sera commercialisée à partir du 6 septembre, du fer 3 au pitch, au prix de 1399 euros la série sur manches en acier, et 1699 euros, la série sur manches en graphite, tandis que la P790 Ti sera proposée seulement à partir du 8 novembre, du fer 4 au pitch, à 3,199 euros sur manches en acier, et 3,399 euros sur manches en graphite.

Une différence de prix que l'on pourrait qualifier de considérable...

La série P790 Ti sera ainsi le nouveau très haut de gamme de TaylorMade.

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.