Posté par le dans Matériel de Golf, fabricants et test

Collection Automne/Hiver 2020: Quels vêtements pour les femmes cet hiver ?

Pour compléter l’article précédent sur « Quelles chaussures de golf choisir en hiver? », j’ai maintenant décidé de faire un tour d’horizon des nouveautés textiles femmes de golf pour la saison hivernale à venir. Quelles sont les nouveautés pour cette saison ? Quelles sont les tendances ? Pour faire mes recherches, j’ai parcouru les sites de plusieurs marques, et contacté Marion Tschanhenz, Responsable Marketing chez FootJoy afin qu’elle nous livre son expérience concernant les femmes, en tant que consommatrices de textile de golf.

Notre sport, étant un sport majoritairement masculin (seulement 27% de golfeuses licenciées en 2019), semble parfois oublier le rôle que les femmes jouent dans le golf.

Certes, nous sommes moins présentes sur les parcours, mais de sources sûres les premières consommatrices de textiles de golf.

Ce sont les femmes qui achètent le plus dans les Golf shop, pour elles, mais aussi pour Monsieur.

Comme nous le confirme Marion Tschanhenz, « Les femmes sont de grandes consommatrices. Elles font beaucoup de cadeaux pour leurs compagnons, elles achètent énormément au rayon homme également. »

Les golfeuses sont donc une cible à ne surtout pas négliger d’un point de vue commercial pour les marques de golf, et même à développer davantage.

Le salon annuel de golf basé à Orlando aux Etats-Unis en début d’année, le PGA Show se divise en deux parties d’égales importances, clubs et textiles, preuve que l’habillement est une branche très importante dans la filière du golf, et avec des entreprises de tailles bien plus grandes, comme Nike, Adidas, Puma, mais aussi Ralph Lauren, Oscar Jacobson, et beaucoup d’autres…

En plus d’être minoritaires dans les golfs, les femmes sont également minoritaires en termes d’offre textile de golf.

Elles sont donc, à ce jour et sur beaucoup de niveaux de mon point de vue, et les personnes que j’ai déjà pu interroger, les grandes oubliées du milieu.

Tour d’horizon des marques

En allant chez Mizuno, je remarque dès le départ que la femme golfeuse n’existe pas.

La marque propose pourtant des vêtements femmes pour plusieurs sports, y compris pour le rugby, mais pas pour le golf.

Ils n’ont aucun contenu textile féminin de golf sur leur site, ce qui reste un comble pour une marque qui fabrique des clubs de golf féminins.

N’existons-nous pas pour Mizuno en tant que consommatrices « actives » du golf ?

Chez Ping, on remarque un effort fait de la part de la marque pour les golfeuses, offrant tout de même du choix.

Cependant, certains modèles sont, selon moi, difficilement portables.

Les motifs sont très extravagants et les couleurs plutôt flashy, et ne sont, à mon avis, pas toujours adaptés à la golfeuse française, généralement discrète et raffinée.

En moyenne, une tenue femme entrée de gamme composée d’un pantalon, d’un polo manche longue et d’une polaire (ou veste classique) revient à 325€ chez Ping.

Les tendances appliquées chez Ping ne me semblent donc pas correspondre aux standards de la golfeuse française.

Et pour cause, cela ressemble plus à une collection créée pour des joueuses californiennes, peut-être plus extravagantes ?

Les tenues de chez Ping sont-elles seulement basées sur les attentes et tendances vestimentaires des golfeuses californiennes ?

On peut alors se poser la question des différences culturelles au niveau vestimentaire entre les Etats-Unis et la France.

Bien entendu, on sait que la golfeuse américaine pèse bien plus lourd dans la balance économique.

Anne Fontaine, styliste française, explique que la « française est classique, chic et élégante ».

Elle ajoute « En France, on n’essaie jamais d’attirer l’attention sur soi. »

Les attentes d’une golfeuse française en termes de vêtements de sport seraient, selon moi, des vêtements confortables, où elles se sentent à l’aise, et esthétiquement plutôt féminins, discrets et classiques. 

Pour la grande majorité, les marques de vêtements de golf pour femmes ne respectent pas ces codes et ces attentes de la golfeuse française. 

La mode américaine est beaucoup plus excentrique, moins harmonieuse.

Les américaines, de manière générale, ne cherchent pas à passer inaperçues.

Ces codes excentriques pourraient correspondre aux collections dont nous avons parlé précédemment, chez Ping, mais aussi chez Golfino, où on retrouve des couleurs très voyantes, et des motifs excentriques… pourtant cette marque n’est pas américaine… mais allemande.

Même constat donc chez Golfino que chez Ping, avec du choix mais des motifs qui me semblent difficilement portables, et j’irai jusqu’à dire qu’ils s’apparentent à des déguisements.

La femme golfeuse est-elle condamnée à se déguiser, pour trouver sa place au sein des clubs de golf ?

Une tenue femme entrée de gamme chez Golfino composée d’un pantalon, d’un polo manche longue et d’une polaire (ou veste classique) revient à 470 euros en moyenne.  Le niveau de prix est donc sensiblement plus élevé, sans pour autant, être plus sobre.

A propos de marques européennes, et encore Allemandes, J’ai cependant remarqué chez Puma, une tendance plus jeune et moderne pour les vêtements de golf féminin.

Les couleurs sont plus discrètes, plus sobres, et les motifs plus unis.

La collection reste tendance, féminine et décontractée sans complètement tomber dans le streetwear, pourtant un axe de développement fort pour cette marque.

La marque a également pensé aux visières et gants pour femmes.

En moyenne, une tenue femme entrée de gamme PUMA composée d’un pantalon, d’un polo manche longue et d’une polaire (ou veste classique) revient à 350€. 

La collection chez Under Amour n’offre aucune surprise non plus.

Les femmes ont le choix entre du très basique à un prix relativement élevé, ou alors à des pièces bariolées, qui sont encore une fois, à mon sens, difficilement portables par le commun des mortels ou alors ailleurs que dans un club-house.

N’existe-t-il pas une marque de textile de golf conçue par des femmes, pour des femmes ?

Et bien si ! J’ai fini par en trouver un exemple…

La marque Röhnisch est une marque suédoise de textiles de sport (dont golf) pour femmes uniquement. 

Elle se compose même d’une équipe 100% féminine.

Sur le site de la marque, il y a deux catégories : « Active » avec le textile pour tous les sports, et une catégorie « golf » bien distincte. 

On y trouve du choix, les motifs ne sont pas trop excentriques et plutôt harmonieux. 

Une tenue composée d’un pantalon, polo et veste revient à 300€ en moyenne. La marque se situe donc dans la moyenne des prix des autres marques vues plus haut, et même un peu moins cher.

Tableau comparatif des produits femme chez certaines marques de golf 

 

Ping

Puma

Golfino

Chervo

Röhnisch

Inesis

Polo manches courtes

55€

65€

80€

100€

70€

10€

Pantalon

100€

90€

170€

170€

100€

25€

Polaire

100€

80€

180€

140€

100€

30€

 Marion Tschanhenz, responsable marketing Europe du sud pour la marque Footjoy nous a livré son témoignage sur les femmes en tant que clientes, consommatrices de textile de golf.

Elle nous explique que, les critères importants d’achat chez une femme ne sont pas les mêmes que pour les hommes.

Pour les femmes, le prix n’est pas le critère le plus important.

Les femmes achètent davantage au coup de cœur.

Les critères clients les plus importants remarqués chez FootJoy sont : L’usage, la praticité, le confort, et enfin l’esthétique.

« Les golfeuses ne veulent surtout pas être gênées dans l ‘effort. » ajoute la représentante.

C’est dans ce sens que les designers FootJoy cherchent à créer des looks plus urbains, qui correspondent aux tendances qu’on retrouve en ville.

Leur but est d’arriver à concevoir des vêtements polyvalents, pour ne pas avoir à se changer.

Cependant, bien que la gamme féminine d’hiver se complète d’années en années chez la marque (comme chez d’autres marques d’ailleurs), il n’existe toujours que très peu de vêtements type pantalon de pluie imperméable pour femme par exemple. Pourquoi ? 

FootJoy nous donne la raison : « On remarque que les femmes jouent beaucoup moins au golf l’hiver ou lorsqu’il pleut. De ce fait, les vêtements de pluie se vendent moins bien que chez les hommes, d’où l’offre plus réduite. »

Les golfeuses jouent-elles uniquement quand les conditions sont idéales ?

Afin de faire varier les gammes de prix, j’ai consulté le rayon textile de golf pour femme de Décathlon, avec sa marque Inesis.

Première constatation : Peu de choix, un esthétique plus que basique, mais des prix bien plus bas que chez les concurrents.

En moyenne, une tenue femme entrée de gamme composée d’un pantalon, d’un polo manche longue, et d’une polaire (ou veste classique) revient à seulement 100€ chez Inesis.

On peut donc acheter chez Inesis une tenue de golf complète pour 100€, avec des produits équivalents aux tenues citées plus haut, qui étaient entre 350 et 470€ chez d’autres marques.

Quelle est la réelle différence ?

Y-a-t-il une technicité qui justifierait cette différence de prix flagrante entre Inesis et les autres marques ?

Existe-t-il un sentiment de gêne à l’idée de porter du Inesis sur un parcours de golf ?

Comparons deux vestes femme coupe vent, une de la marque Inesis à 30€, et une de la marque Golfino à 229€.

La veste Inesis :

L’esthétique est basique, plutôt discrete, déclinable en deux coloris (rose et bleu marine)…La coupe est ajustée. 

La veste protège du vent et de la pluie, tout en étant « légère et extensible ». 

Les spécificités mises en avant : La respirabilité, la liberté de mouvements, la fonction coupe vent, la compacité et la déperlance. Elle est composée de 86% de Polyester, et 14% Élasthanne.

La veste Golfino :

Esthétique presque identique à la veste Inesis, avec une coupe moins près du corps, bleu marine, plutôt sobre.

Golfino décrit cette veste comme une veste extensible, apportant une liberté de mouvement maximale, particulièrement fine et stretch. Elle est composée de 88% Polyamide, et 12% Elasthanne.

Le seul ingrédient qui semble diverger pour ces deux mêmes produits est l’utilisation du Polyester pour l’un, en tant que composant principal, et le Polyamide pour l’autre.

Mais quelle est la différence entre les deux ? Cela justifie-t-il la différence de prix ?

En faisant quelques recherches, je remarque que le Polyamide est réputé pour retenir moins la chaleur que le Polyester.

Il respire bien en été, est très résistant aux filtres UV, mais pas forcément le plus adapté en hiver. Ce tissu a cependant l’avantage de sécher rapidement.

Le Polyester a un coût de fabrication moins élevé, ne se froisse pas et absorbe l’humidité rapidement, laissant le joueur au sec.  Ce tissu, qui « respire moins » que le Polyamide, évacue moins vide la transpiration, et donc vous garde au chaud plus longtemps.

A première vue, et après avoir brièvement étudié les caractéristiques techniques des deux produits, on ne peut pas dire que le choix des matériaux justifie la différence de prix entre les deux. 

Les matériaux sont sensiblement équivalents, le design aussi. La consommatrice paiera donc pour la veste Golfino, la marque, plus qu’une technologie propre au produit.

Pour conclure cet article, on peut souligner l’effort de certaines marques d’avoir élargi leur gamme « lady ».

Il reste encore cependant du travail en terme d’actions pour attirer la femme sur les parcours de golf, et la prendre plus en considération dans le monde du golf. 

Rendre la femme golfeuse plus visible dans les campagnes publicitaires, lui donner une place en tant que cliente et consommatrice de golf à part entière seraient des points à améliorer pour les prochaines années.

*Etant donné le délai imparti pour la rédaction de cet article, la seule marque qui a répondu dans les temps à mes sollicitations a été FootJoy. J’espère qu'à l'avenir, les autres marques seront plus réactives, pour illustrer leur point de vue dans mes prochains articles. 

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.