BMW International Open 2018

jeudi, 21 Jui 2018 01:00 – dimanche, 24 Jui 2018 23:00

L'Allemagne n'accueille qu'un seul tournoi de golf au calendrier de l'European Tour, Martin Kaymer, Marcel Siem et Alex Cejka n'auront donc pas beaucoup d'occasions de briller devant leur public.

Organisé depuis 1989, le BMW International Open, délocalisé cette année à Cologne, n'a pourtant été remporté qu'une seule fois par un golfeur allemand (Martin Kaymer en 2008, et alors en pleine ascension au niveau mondial).

Thomas Bjorn, vainqueur par le passé de cet Open

Doté de près de 2,000,000 euros, ce tournoi se situe dans la fourchette moyenne des principaux tournois du circuit européen.

A noter qu'un seul français figure au palmarès du tournoi bavarois : Marc Farry, vainqueur en 1996.

Et justement pour les tricolores, le 26ème BMW International Open se disputera quelques jours avant le grand rendez-vous de l'Alstom Open de France 2014, qui à titre de comparaison dispose d'une dotation très supérieure avec 3,000,000 euros.

Fabrizio Zanotti remporte le BMW International Open 2014

Auteur d'une fabuleuse remontée sur le dernier jour du tournoi, le golfeur du Paraguay s'impose dans un play-off à quatre contre le suédois Henrik Stenson, l'espagnol Rafa Cabrera-Bello, et le français Gregory Havret.

Les têtes d'affiches de ce prestigieux tournoi

Avec une dernière carte de 65 sur le parcours de Cologne, il remonte 18 places et devient le premier vainqueur du Paraguay sur un tournoi de l'European Tour.

Rejoint in-extremis par Havret, auteur d'un très beau finish avec 3 birdies sur les 6 derniers trous, puis Cabrera-Bello et Stenson, Zanotti a bien cru ne pas pouvoir remporter la victoire.

Finalement, aux termes de cinq trous de play-off, il aura réussi à être le dernier à rester en vie dans ce match en mort-subite.

Havret aura été le premier à craquer au bout du deuxième trou, puis se fut l'espagnol, et finalement Stenson qui au bout de 5 trous, mis sa balle dans l'eau, puis dans le bunker, offrant sur un plateau, la victoire à Zanotti.

305ème golfeur à l'ordre du mérite mondial, ce succès pourrait le propulser aux portes de la centième place, et représente sa première victoire en 181 tournois disputés sur l'European Tour.

De son côté, le suédois Stenson conforte sa deuxième place à l'ordre du mérite mondial, et devrait faire office de favori lors du prochain British Open.

Cet Open démarrant pour lui une série de tournois de préparation dans la perspective de remporter son premier majeur.

Malgré la défaite en play-off, ce résultat reste une très bonne performance pour Gregory Havret qui obtient ainsi son meilleur résultat de la saison, et conforte le travail entrepris depuis de longs mois avec son nouveau coach.

Fabrizio Zanotti, primo vainqueur sur l'European Tour

Depuis plusieurs semaines, le jeu du touring pro du Médoc semblait en nette amélioration, et progressivement ses résultats sur le tour s'en sont ressentis : 28ème à l'Open d'Espagne, 30ème au BMW Pga Championship, et donc 2ème ex-aequo au BMW International Open.

De quoi renforcer la confiance du joueur juste une semaine avant de disputer l'Open de France à Saint-Quentin-En-Yvelines, et mettre fin à deux saisons de galères et de doutes.

Tout comme Havret, Wattel et Levy ont aussi fait le plein de confiance avec de bonnes cartes respectives sur ce dernier tour (68 et 69) pour accrocher la douzième place du classement.

Cependant, pour Romain Wattel, c'est une petite déception, car à mi-parcours, il n'était pas loin de prendre la tête du tournoi.

Deux bogeys au 11 et au 14 l'ont finalement éloigné de cette perspective, même si à -16, il ne termine qu'à trois coups du vainqueur.

Au global, il faudra retenir une nouvelle solide prestation qui conforte sa progression régulière depuis 24 mois.

Un peu plus loin, Julien Quesne termine son tournoi à la 15ème place en -13, devant Gary Stal 33ème en -12.

Moins à la fête, Victor Dubuisson termine 57ème ex-aequo avec Adrien Saddier à -7, mais pas de quoi s'inquiéter avant le rendez-vous du Golf National.

A noter que Levet, Jacquelin et Colsaerts n'avaient pas passé le cut sur cet Open d'Allemagne.