Salon du matériel de golf 2016

vendredi, 18 Mar 2016 08:00 – 21:00

En 2014, le salon du golf change de propriétaire !

Pour cet événement très parisien, les nouveaux propriétaires veulent réussir leur entrée en matière !

Pour ce faire, ils ont mis les petits plats dans les grands avec la présence de Thomas Levet comme nouveau parrain du salon, mais ils ont aussi voulu se hisser au niveau des plus grands salons de golf qui se tiennent dans le monde.

La difficulté de ce type d'exercice est de trouver un endroit central, bien desservi par les transports en communs, tout en arrivant, et c'est le plus difficile à importer une activité d'extérieure (le golf) dans un hall d'exposition.

Si les sept précédentes éditions du salon du golf avaient fait quelques tentatives pertinentes dans ce sens, avec notamment un practice au sein du salon.

Ils semblent que les nouveaux organisateurs aient mis des moyens supplémentaires pour cette fois apporter un bunker indoor (le premier du genre), et promouvoir le street golf, une activité qui trouve un écho favorable dans une grande-ville.

Comme l'an passé, les organisateurs remettront en place un putting-green, ce qui complètera le dispositif.

Toujours au chapitre des nouveautés, le salon sera ouvert le vendredi en nocturne jusqu'à 21 heures, et visiblement l'accent sera mis sur les VIP, qui paieront plus chers pour plus de services valorisants.

Ce qu'on aime au salon du golf

Déjà, c'est l'une des rares occasions proposées aux golfeurs de se retrouver dans un lieu qui sanctuarise l'activité.

Une ambiance plaisante pour les passionnés !

La possibilité de tester des clubs de golf (bien que pour cela, il suffise de se rendre dans son magasin ou dans son pro-shop)

Ce qu'on n'aime moins au salon du golf

L'accueil parfois déplorable sur les stands de la part de certaines marques françaises qui tranchent nettement avec l'accueil très avenant des exposants étrangers.

Présentation de l'édition 2013

En 2013, des espaces filet et des practices ont été mis à disposition des visiteurs.

Pour le compte du 7ème salon du golf, l'idée principale était d'attirer des débutants pour qu'ils s'essaient au Golf avec le matériel des professionnels. balles, clubs, séries, sacs…

Tous les outils nécessaires ont été mis à disposition des visiteurs pour tester les nouveaux produits mis sur le marché...beaucoup de nouveaux drivers, fers, wedges et putters à essayer sur les 4000 m2 de practice.

La possibilité de rencontrer des fabricants, des distributeurs d’accessoires, de textile et des parcours de golf, mais aussi, des Offices de Tourisme, des Tours Opérateurs, des hôtels de luxe de France et de l’étranger…

Callaway, TaylorMade - Adidas, PING et quelques autres fabricants étaient présents en 2013.

En 2012, les fabricants s'étaient fait remarquer par leurs absences, boudant le salon pour des raisons de conflit avec les distributeurs, jugés trop agressifs dans leurs politiques commerciales vis-à-vis des golfeurs.

Etonnant quand on sait qu’entre certains fabricants et distributeurs, il peut parfois exister un esprit de connivence, et de protectionnisme.

Dans un contexte beaucoup plus difficile, les marques et les distributeurs étaient à pieds d'œuvres pour convaincre les golfeurs de mettre la main au porte-monnaie.

Retrouvez notre reportage sur l’édition 2012

Salon du golf à Paris

L'expérience de l'an passé ne nous a pas laissé un souvenir impérissable, et la qualité de l'accueil de certains exposants laissaient franchement à désirer.

Remarque qui n'est pas valable concernant les marques anglaises ou allemandes qui s’aventurent à la Porte de Versailles, où au contraire, on sent beaucoup de professionnalisme, et de disponibilité pour défendre avec enthousiasme leurs produits, à l'image par exemple des fabricants de chariots électriques de très bonne qualité comme Ticad.

Le salon du golf de Paris 2013 en chiffres

Avec 29 000 visiteurs en 2012, le salon du golf parisien n'atteint pas encore les 60 000 professionnels de la PGA qui se rendent chaque année à Orlando pour le PGA Merchandise Show, mais cet événement arrive à exister dans un environnement golfique français.

On peut rendre hommage aux organisateurs qui essaient dans ce contexte de faire vivre un événement en faveur des golfeurs parisiens, à défaut de véritablement concerner les golfeurs provinciaux.

Sur ce point, on peut espérer que le salon du golf puisse faire des petits dans les années à venir, et se déplacer en Province à Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Lille, Montpellier ou encore Strasbourg.

Avec un peu moins de 100 000 golfeurs vivant en région parisienne selon les chiffres de la Fédération française de golf, le salon du golf parisien réunit donc un golfeur parisien sur cinq pendant 3 jours.

Avec un budget de communication d’un million d’euros, le salon du golf mise 34 euros en moyenne par visiteur pour faire sa promotion.

Sachant que 130 exposants se répartissent les 15 000m2 de superficie pour accueillir ces mêmes visiteurs, on comprend que l’événement compte sur la participation des industriels du golf, pour pouvoir amortir le considérable budget de communication d’un million d’euro, et le coût de location des halls de la Porte de Versailles.

Le golf en chiffres :

  • 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.
  • 1 200 sociétés employant 13 000 personnes.
  • 81 millions d’euros (avant les taxes) de contributions au système social et services publiques.
  • 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.
  • 600 000 golfeurs dont 418 000 sont enregistrés comme joueurs.