Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Pros, Enseignants et Coachs de golf

Pas de distance, des balles directement à gauche ou en slice ?

Pas de distance, des balles directement à gauche ou en slice ?

A l’occasion d’une séance d’essai de clubs avec un radar Trackman 3 au golf de la Sorelle, nous avons observé et écouté notre consultant, Xavier Bretin, donner des conseils à un de nos testeurs qui avait tendance à envoyer toutes ses balles à gauche du fairway, sans distances, et sans beaucoup de contrôles sur les trajectoires. D’une séance d’essai de clubs, nous avons dévié un temps sur un cours de balistique et de logique. En l’espace de quelques instants, l’amateur a profondément changé l’organisation de son swing, et sans avoir besoin de passer par une remise en cause profonde de son geste. Un exemple qui pourrait être utile à une majorité de joueurs…

Découvrez nos formules d'abonnements

Il y a ce que l’œil peut voir, et ce qu’un radar peut décrire sur votre jeu

Cela faisait plusieurs minutes que nous constations que l’un des testeurs, au demeurant assez régulier, lançait ses balles à gauche, ou dans certains cas, en slice.

Dans le cadre de nos tests de clubs, nous essayons de varier les profils, et de recenser des swings les plus proches des amateurs. Il ne s’agit pas de seulement faire tester des clubs par des bons joueurs, même si, du fait de la régularité, les résultats des clubs sont plus facilement interprétables. Les tests ont aussi vocation d’illustrer l’intérêt d’un produit pour 80 à 90% de ceux qui vont les acheter !

En l’occurrence, nous avons donc un testeur qui swingue un fer 7 en moyenne à 65 mph. Ce n’est pas la vitesse d’un pro, mais c’est assez révélateur d’un swing senior. Jusqu’à présent, à défaut d’être très long, il était assez régulier, et centrait plutôt bien la balle. Autrement dit, il avait plutôt tendance à être régulièrement au centre du fairway avec ses fers ou ses bois.

L’autre intérêt de faire tester des clubs par des amateurs, et pas par des robots, c’est qu’il s’agit d’être humain avec des jours « sans ».

Visuellement sans être coach de golf ou compétent pour donner un conseil avisé, il apparaissait clairement que la rotation des hanches de ce joueur était limitée.

Autre symptôme facilement visible de l’extérieur, ce golfeur amateur avait aussi tendance à ne pas être stable sur ses jambes, décollant régulièrement les talons du tapis…

Ci-dessous, l’illustration de son test avec un bois de parcours.

Exemples de trajectoires de balles

La tendance principale était à pousser la balle sur un axe gauche-gauche. A savoir, la balle démarre à gauche, et finit à gauche.

Cependant, quelques balles ont commencé à gauche pour finir en slice fort à droite !

Comme évoqué plus haut, toutes les balles manquaient globalement de distance par rapport au potentiel physique et même technique de ce joueur.

une direction de swing trop à gauche et une faible rotation des hanches

Comprenez que même un golfeur amateur qui swingue à 65-70 mph, joue une à deux fois par mois, peut largement optimiser son swing, et sans changer de matériel !

Rejoins par Xavier Bretin, coach de golf, et testeur principal pour jeudegolf.org, ce dernier n’a pas mis longtemps à identifier la source du problème.

Le grand intérêt de travailler avec un launch monitor, c’est qu’il peut quantifier et partager l’information de manière instantanée avec l’amateur.


Ci-dessus, les données correspondant aux trajectoires illustrées précédemment.

Pour un bois de parcours swingué à 71 mph, et un smash factor plutôt convenable bien que très loin de l’idéal (1.36 versus 1.52), intéressons-nous à quatre datas :

  • La direction du swing
  • L’angle d’attaque
  • Le chemin du club
  • Et l’angle de la face à l’impact

Pourquoi un swing qui démarre à gauche ?

La direction du swing est terriblement à gauche ! Notez en moyenne que le joueur lance 10 degrés à gauche par rapport au centre du fairway ! (swing dir.)

Schématiquement, le joueur déplace son club de sorte à ce que la face sorte très basse, et très à gauche après l’impact.

En fait, il s’enroule sur lui-même avec un coup d’épaule droite qui prend l’ascendant sur son épaule gauche.

Résultat, un swing qui lance à gauche tout en diminuant l’angle de lancement, et la portée : des balles qui partent à gauche sans distance !

La solution proposée par Xavier est alors seulement logique.

Lancer à droite ! Pour ce faire, il a demandé à notre amateur de changer son intention, au lieu de chercher à amener la face de club bas à gauche, il l’a invité à déplacer le club en haut à droite au finish.

Premier résultat visible à l’œil nu, en adoptant cette attitude, la rotation des hanches a totalement changé pour être plus importante au backswing comme au downswing sous l’effet de l’entraînement du club.

Deuxième effet désiré, l’amateur a immédiatement réduit son « swing direction », qui à l’extrême était de 15 degrés à gauche à 5 degrés à gauche, en seulement quelques swings.

Idéalement, avec un bois 3, il faudrait toujours arriver à lancer à droite (pour un droitier), soit autour de 2 degrés positifs. Il reste donc un peu de travail pour que l’amateur enregistre ce mouvement.

Cependant, en une correction, un clin d’œil ou une compréhension d’une data du swing, le coach a considérablement modifié le swing de l’amateur, et du coup, son plaisir à taper des balles.

Amateur de tennis, Xavier Bretin a illustré son propos en caricaturant d’un côté le joueur qui chope la balle à gauche, alors que par opposition, le golfeur qui veut lancer droit devrait s’inspirer du tennisman qui joue un passing-shot en lift le long de la ligne !

Le chop à gauche est une balle coupée basse avec la main directrice qui se déplace basse à gauche. Le coup droit lifté est à l’inverse une action de la main droite qui se déplace plus à droite et plus haute.

Pourquoi un swing qui n’optimise pas la distance ?

Avec la précédente organisation, la direction du swing à gauche était accompagnée par un angle de lancement trop négatif.

Sur le tableau, vous pourrez constater en moyenne (-1,7°) et parfois jusqu’à -3°, ce qui explique aussi pourquoi l’amateur perd énormément en distance.

Avec un fer 7, il est préférable de compresser la balle, et de chercher un angle négatif. En revanche, avec un bois de parcours, c’est l’inverse ! Il faut chercher à lever la balle, et la projeter en l’air. Il faut donc un angle d’attaque plus positif, et compris entre 0 et 5 degrés.

En réduisant la tendance à swinguer à gauche par un finish haut et à droite, l’amateur a non seulement recentré ses frappes, mais aussi réduit son angle d’attaque.

Avec un peu de pratique, en recentrant les frappes et en réduisant l’angle d’attaque négatif, le gain de distance peut être considérable pour cet amateur.


Au lieu de porter la balle à 135/145 mètres avec son bois 3, il pourrait potentiellement gagner 15 à 20 mètres supplémentaires sans changer de vitesse de swing, et tout en retrouvant le centre du fairway.

Pourquoi la balle démarre à gauche et termine à gauche ou à droite ?

En relation avec la direction du swing, toute l’organisation de notre amateur est à gauche, son swing mais aussi le chemin du club, troisième donnée que nous vous invitons à suivre.

En moyenne, son « club path », chemin de club est 8 degrés à gauche par rapport au centre du fairway.

Il existe un rapport « swing direction » sur « club path » qui détermine en fait la direction de la balle. Pour faire simple, gauche sur gauche égal gauche !

Les distorsions de trajectoires arrivent quand un golfeur crée de l’écart entre le chemin et la direction, ou quand la face pointe dans une autre direction.

Sur le premier shot illustré dans le tableau précédent, l’amateur swingue 11 degrés à gauche avec un chemin de club 11 degrés à gauche. Tout est cohérent ! La face est en plus fermée à -1,5 degrés ! La balle va à gauche sans effets.

Deuxième coup, notre amateur swingue 14 degrés à gauche, mais son chemin n’est plus que de 11 degrés à gauche avec une face qui s’ouvre à 4 degrés à droite ! Les conditions du slice fort à droite apparaissent !

C’est encore plus flagrant sur le coup numéro 5 illustré dans le tableau. L’amateur a corrigé sa direction et son chemin à gauche qui ne sont plus respectivement que de -3,4 et -2,4 degrés à gauche. En revanche, la face est ouverte de 19 degrés à droite !

En conclusion, pour ce golfeur et tous ceux qui sont concernés par ce type de trajectoires, il faut chercher un finish plus haut, et plus à droite de la cible, histoire de se recentrer.

Autre paramètre à surveiller, ne pas laisser la face de club faire ce qu’elle veut dans la zone d’impact.

Pour cela, il faut beaucoup de pratique, et d’autres conseils. Sur ce point, pour ne pas tomber dans le conseil simpliste, nous n’irons pas plus loin.

Cet article avait surtout pour intérêt d’illustrer un cas concret de balles sans distances et lancées à gauche.

Phénomène qui peut être rapidement et facilement combattu par le fait de finir son swing plus haut et plus à droite…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.