Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Mieux jouer au golf - Nos conseils techniques

Qu’est-ce qu’un divot vous apprend sur la qualité de votre technique?

Qu’est-ce qu’un divot vous apprend sur la qualité de votre technique?

Dans le domaine des nouvelles technologies appliquées au golf, et en particulier l’usage de radars de mesures dans l’enseignement, cela bouge extrêmement vite, tant et si bien que les fabricants proposent de plus en plus de nouvelles applications pour se démarquer. Dernièrement, c’est la société Trackman, leader du secteur qui a travaillé sur la mise au point d’un nouveau paramètre pour comprendre la relation entre position du divot, et habilité technique du golfeur. Explications…

Découvrez nos formules d'abonnements

L’importance du point bas de l’arc de swing

Le coût d’un trackman étant assez élevé, la cible prioritaire de la société est l’enseignant de golf qui pourra amortir l’achat d’un radar sur la qualité des cours qu’il va dispenser aux amateurs.

Dans ce cadre, Trackman cherche et développe de nouvelles mesures.

A l’heure actuelle, on compte déjà près de 26 données mesurées par le radar comme la vitesse de swing, la vitesse de balle, le taux de spin, l’angle de décollage, etc…

A compter de 2016, une nouvelle mesure appelée “Low point” pourrait venir compléter le dispositif.

Low point ou point bas du swing est en fait un paramètre déterminant sur la qualité de ce dernier pour obtenir distance et contrôle.

La définition exacte étant que le “low point” est en fait la distance entre le centre géométrique de la tête de club, et le point le plus bas de l’arc de swing au moment de la compression maximale de la balle.

Parallèlement à cette nouvelle mesure, il faut prendre en perspective la question des divots laissés par les golfeurs après chaque frappe sur le parcours.

Un bon divot est en théorie l’indication d’un contact balle-club en premier, et avant un contact club-terre sous l’effet d’un angle d’attaque du club vers le sol qui fait que le point bas de l’arc de swing se situe en réalité devant la balle !

De manière générale, et pour tous les golfeurs, les angles d’attaques les plus prononcés, et les plus descendants vers le sol, sont ceux qui sont réalisés avec des wedges ou des fers relativement ouverts.

Plus un joueur va utiliser des fers fermés, des hybrides ou des bois, et plus l’angle d’attaque à tendance à s’aplanir naturellement, et plus le point bas de l’arc de swing va se rapprocher de la balle, et même en amont.

Dans un monde parfait, avec le driver, un golfeur devrait toujours créer un angle d’attaque remontant, ce qui créerait les conditions d’un point bas d’arc de swing légèrement derrière la balle.

Sachant cela, un enseignant américain adepte du trackman, a voulu mener une étude pour mesurer la position du divot par rapport à la balle en fonction de la qualité technique de différents golfeurs, du pro vainqueur sur le PGA Tour aux amateurs.

Comment-a-t’il procédé pour cette étude ?

Pour corroborér sa théorie, il a eu recours au swing d’un champion de golf sur le PGA Tour, un joueur moyen du PGA, un joueur de seconde division (Web.com), puis des amateurs classés autour de 0, 10, 20 et 30.

Pour chaque joueur, il leur a demandé de taper cinq coups avec un fer 6, tout en utilisant la nouvelle fonction Low Point du Trackman.

Quelles données ont été relevées ?

Etude sur le point bas de l'arc de swing

Le tableau ci-dessus présente la plage d’écarts de longueurs de divots après l’impact, ainsi que la moyenne pour chaque niveau de jeu.

Effectivement, nous constatons bel et bien une relation entre niveau de jeu, et taille des divots laissés par les joueurs.

Plus le golfeur est bon techniquement, et plus ses divots sont ressérrés et maîtrisés avec régularité.

Quelles relations entre divot et niveau technique au golf ?

Cette étude permet de relever plusieurs points techniques intéressants.

En premier lieu, plus le niveau de jeu diminue, et plus le point bas de l’arc de swing a tendance à se déplacer vers l’avant avec un fer 6.

Il s’agit d’une tendance qu’ont les golfeurs amateurs à déplacer le club légèrement à gauche de la cible (pour les droitiers) à mesure que le torse s’aligne légèrement vers la droite de la cible à l’impact.

Le fait que l’écart de low point augmente à mesure que le niveau de jeu s’amenuise traduit simplement une baisse de capacité à contrôler ce fameux point bas, ce qui se corrobore avec la difficulté qu’ont les amateurs à être consistant à l’impact.

Pour les meilleurs joueurs, cela traduit aussi le fait qu’ils ont une meilleure séquence de swing, et une partie haute du corps qui reste plus derrière la balle par rapport aux amateurs. Leurs “low points” sont plus près de la balle !

Les écarts mesurés entre un champion et un bon joueur de seconde division montrent à quel point le niveau de jeu est très serré entre les meilleurs golfeurs du monde.

Ceci dit, le fait que le meilleur joueur, capable de remporter des majeurs, présente un écart de seulement 1,2 centimètres entre son impact le plus court, et le plus long, illustre à quel point la maîtrise de ce point bas est un facteur essentiel pour devenir un champion de golf !

En conclusion, l’angle d’attaque de la balle est fortement influencé par le point bas de l’arc de swing.

Si votre point bas n’est pas cohérent, vous aurez plus ou moins du mal à taper des balles avec régularité.

A l’inverse, être relativement régulier concernant ce point bas permet d’avoir un bon contrôle sur le loft dynamique du club à l’impact, et donc sur la hauteur des trajectoires de balles.

En définitive, un point bas d’arc de swing maîtrisé est la clé pour un jeu de fers solide sur le parcours.

Le conseil du coach pour évaluer votre habileté

En attendant d’avoir recours à la fonction Low Point du trackman, je vous conseille de vous rendre au practice, et de taper des balles sur la partie réservée au practice sur herbe, et non pas sur tapis.

Tracez une ligne sur le sol, soit en utilisant un spray ou en creusant un léger sillon dans la terre. Placez la balle sur la ligne, et tapez plusieurs coups en vous déplaçant le long de la ligne.

Vous devriez commencer à voir se dessiner une tendance.

La bonne nouvelle serait qu’avec votre fer 6 vous crééz un divot en avant de la ligne qui ne soit pas trop profond ou peu marqué. Bien entendu, l’état du terrain compte beaucoup dans cette évaluation entre conditions fermes ou souples.

La position des balles marque le point d'entrée du club par rapport au divot

Si vous constatez une certaine irrégularité coups après coups concernant votre point bas, vous aurez sans doute besoin d’une leçon…

Bon golf,

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.