Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Labo Golf : Quand le chemin du club dicte la position de la face à l’impact

Je fais partie d’une génération de golfeurs à qui on a enseigné que s’agissant du contrôle des trajectoires de balles, et en gros pour taper relativement droit, la face du club était prépondérante par rapport au chemin du club. Autrement dit, le degré d’écart de position de la face par rapport à square à l’impact tendrait à prendre le dessus sur le même écart, entre un chemin intérieur ou extérieur par rapport à la cible. Ci-après, je vais vous présenter le résumé de mon expérience pour tenter de contrôler mes frappes de balles avec un fer et un driver, les remises en question et les enseignements que j’en tire, et qui pourront vous servir.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le constat : Trop de balles tapées hors de contrôles

Concentré sur le fait d’augmenter le nombre de greens pris en régulations sur le parcours, Arccos qui me permet de suivre chacune de mes parties, me révèle qu’en moyenne, et malgré une bonne longueur de frappes avec mes fers, je ne prends que 35% des greens.

C’est un handicap pour jouer régulièrement en-dessous de dix sur le parcours.

Dans 10% des cas, les balles sont trop à gauche du green, 6% trop à droite, et 46% trop courtes.

Une balle trop courte du green peut être une balle tapée tout droit à 135 mètres, et parce qu’elle prend un effet, termine sa course en hook ou en slice, plus courte que la distance qu’elle aurait dû parcourir avec la même force donnée ou plutôt vitesse de swing.

En dehors des chiffres, sur mes parties, je vois bien comment les balles terminent leurs courses, et à l’occasion de mon dernier 18 trous, j’ai vu de nombreuses balles tournées plutôt à gauche, et me priver de greens en régulations avec les fers.

Comme beaucoup de golfeurs amateurs, j’ai aussi le même problème avec les bois ou le driver.

Dans ce cas, je ne touche en moyenne que 45% de fairways en régulation pour 32% à gauche et 23% à droite.

Comme vous, je n’ai pas la chance de jouer sur des parcours avec du public autour, pour trouver les balles hors du fairway, à la différence des pros qui considèrent de moins en moins la précision par rapport à la distance, je perds régulièrement des balles, et donc des coups sur le seul engagement.

Contrôler la trajectoire des balles est un enjeu bien plus important que de gagner 10 mètres au drive. C’est certes moins vendeur pour les couvertures de magazines, et aussi plus compliqué à réaliser.

Chemin extérieur-intérieur

En matière de balistique golf, le chemin du club décrit le parcours que le club suit vers la balle avant de la contacter. Il est souvent intérieur-extérieur, extérieur-intérieur, et plus rarement rectiligne vers la cible puisqu’il s’agit d’un mouvement de type arc circulaire.

Chemin intérieur-extérieur

Idéalement, si le chemin du club est face à la cible (rectiligne ou à angle de 0 degré par rapport à la cible), on a déjà résolu une grande partie de l’équation pour taper droit.

Aligner le chemin et la face pour taper droit

Pendant des années, bien avant les radars, les enseignants et les chercheurs pensaient que c’était tout simplement l’élément clé pour taper droit.

Puis, avec les radars, on a compris que la position de la face par rapport à la balle, trop à droite, trop à gauche ou square jouait un rôle accélérateur, et prédominant.

Sur un driver tapé à plus de 200 mètres, il suffit que la face soit fermée ou ouverte de 2 degrés pour que la balle termine sa course 20 ou 30 mètres à droite ou à gauche, justement si en plus le chemin de club diverge de quelques degrés avec l’axe du terrain.

fort écart entre le chemin et la face, et en plus du spin axis pour accentuer l'effet

Dans de nombreux articles, j’ai déjà eu l’occasion de parler de la face et du chemin, et aussi du rapport chemin à la face qui influe sur la trajectoire de balle.

Le cas présent, je voudrais justement revenir sur l’importance de la face par rapport au chemin, car pour avoir suivi les conseils pour tenter de la contrôler, je suis bien obligé de vous faire part d’un constat d’échec.

Malgré différents accessoires, différents exercices, et surtout d’avoir tenté de contrôler spécifiquement la face dans la zone d’impact, je ne suis pas arrivé à rendre le coup suffisamment prévisible pour être certain de mon jeu.

Relation du chemin de club et de la face avec un fer 6

Pour un fer 6 tapé à 160 mètres de moyenne, je m’écartais en général de 10 mètres en moyenne à gauche, avec une pointe à près de 20 mètres trop à gauche de ma cible.

Des balles globalement trop à gauche à cause d'un chemin trop extérieur-intérieur qui ferme la face à l'impact

Globalement, j’ai constaté qu’à l’impact, j’avais toujours tendance à fermer la face entre -0,5 degrés et parfois -5 degrés à gauche.

En moyenne sur 10 balles, mon organisation habituelle me permettait d’avoir un chemin de club assez extérieur-intérieur et d’environ -1 degré à gauche, quand j’ai réalisé que cette organisation volontairement extérieur-intérieur de mon swing avait en fait un véritable impact négatif sur ma face de club, conjointement fermée à -3 degrés en moyenne.

En résumé, le chemin de club était légèrement orienté à gauche (pas grave) et la face beaucoup trop fermée pour lancer finalement en moyenne à près de -3 degrés à gauche de la cible.

J’ai réalisé que c’était bien mon chemin de club qui induisait la face trop fermée.

13 mètres à gauche de la cible à cause d'une face trop fermée

Et pourtant, j’ai cherché milles autres idées sans comprendre ce qui fermait à ce point la face : La position du club au sommet du swing, l’action des poignets, la place de la balle à l’adresse, le grip, etc…

une balle à la cible avec un chemin plus intérieur-extérieur et une face moins fermée

Non, c’était tout simplement le chemin du club trop extérieur-intérieur qui induisait une exagération de la face fermée à gauche.

Comparaison entre les deux swings

Presque par hasard, j’ai décidé de changer le sens de mon chemin de club (c’est plutôt facile à faire pour n’importe quel golfeur).

l'astuce : suivre un chemin formé par un tube posé au sol

Pour le matérialiser, j’ai utilisé un tube d’isolant à canalisation qui traînait dans mon garage et tordu de sorte que si je suivais sa forme au sol.

au backswing, le club s'écart à gauche alors qu'à droite, il esl'astuce : suivre un chemin formé par un tube posé au solt plus derrière le joueur

Pour le coup mon chemin de club serait beaucoup plus intérieur-extérieur, l’inverse de ce que je produisais jusqu’à présent.

Notez la position des épaules à l'impact

En suivant la courbe formée par ce tube au sol avec mon club, mon chemin de club est immédiatement passé de négatif à légèrement postif, soit de -1,2 degrés en moyenne à +1,7 degrés.

Notez la sortie du club après l'impact

Comme par enchantement, à l’impact, la face s’est replacée beaucoup plus dans l’axe, soit -1,1 degrés au lieu de -3,7 degrés.

Avec un chemin plus intérieur, les balles sont nettement plus dans l'axe

Sans rien faire d’autre, juste en changeant le chemin de mon club, en suivant simplement une légère courbe dans les premiers centimètres de mon élan, j’ai légèrement modifié le chemin du club, et drastiquement changé la position de la face à l’impact.

Au lieu de taper 10 balles en moyenne à 10 mètres à gauche de ma cible, pour la même distance à parcourir (160 mètres), j’ai réduit ma dispersion à seulement 3 mètres trop à gauche, et encore, sur 10 balles, j’ai fait une erreur flagrante, signe que le golf n’est pas qu’une science exacte, et qu’il est encore possible de taper un shot avec un chemin de club intérieur-extérieur, et de donner un vilain coup de main trop à gauche.

Le chemin ne prémunit pas toujours d'une grosse faute de face

Tout ceci pour dire que si la face est prépondérante sur le chemin pour expliquer la déviation de trajectoire d’une balle de golf, le chemin peut être la cause ou l’origine d’une face trop fermée ou trop ouverte.

Avant de résoudre un problème de face à l’impact, il semble qu’il faille d’abord se préoccuper du chemin.

Ce n’est pas une assurance tout risque, mais ça marche dans la majorité des cas.

Relation du chemin de club et de la face avec un driver

Maintenant, s’agissant du driver, c’est un petit peu plus compliqué essentiellement parce que le manche du club est plus long, et qu’il n’est pas tout à fait exact de dire que nous swinguons tous les clubs de la même façon.

Personnellement, à 100%, je ne swingue pas le driver de la même façon qu’un fer.

Avec un fer 6, mon plan de swing (la façon d’amener le club en l’air) est en moyenne de 54 degrés alors qu’avec un driver, ce même plan n’est plus que de 47 degrés.

Avec un fer 6, j’attaque la balle avec un angle descendant vers le sol de -2 à -3 degrés en moyenne.

Avec le driver, ce même angle est remontant de 2 à 3 degrés.

Avec un fer 6, mon chemin de club peut être de -1 à +1 degrés extérieur-intérieur ou intérieur-extérieur alors qu’avec le driver, il est systématiquement intérieur-extérieur de plus de 3 degrés à droite.

Je ne peux pas l’affirmer pour tout le monde, et sans faire des grandes incantations théoriques, en vérité, on ne swingue pas tous, les clubs de la même façon.

Le processus intellectuel et physique est certes le même : backswing, topswing, downswing et finish.

Concernant mon problème d’immense dispersion au drive, j’ai commencé par taper une série de 10 balles avec mon organisation habituelle, et donc cette fois, un swing naturellement très/trop intérieur-extérieur de près de 5 degrés à droite, ce qui malheureusement engendre le plus souvent une face pratiquement aussi ouverte à 4 degrés.

Drives tapés avec un chemin très intérieur-extérieur

Ce petit écart entre 5 et 4 degrés explique que les balles peuvent où partir à droite complet ou revenir en hook à gauche, surtout si balle est prise en talon.

A la différence d’un fer, avec un driver, un autre élément perturbe la trajectoire : le Gear Effecr.

Une balle en talon ou en pointe va ajouter du spin sur l’axe de la balle, et la faire tourner de manière plus rapide dans un sens ou l’autre.

C’est la grande explication pourquoi un driver va disperser forcément beaucoup plus qu’un long fer.

En m’organisant cette fois avec un swing très intérieur-extérieur comme je tentais de le faire avec un fer 6, cette fois, le chemin de club du driver était trop ouvert, et la face trop ouverte à l’impact.

A titre de précaution, je suis obligé de reconnaître qui si on peut espérer réduire drastiquement sa dispersion avec un fer, c’est beaucoup plus difficile avec un driver, et d’ailleurs, même les pros n’y arrivent pas.

Cependant, on peut quand même changer facilement le chemin de club, jouer sur la longueur du manche, et réduire un peu la dispersion.

Je déplace le club avec un élan plus en ligne avec la cible pour réduire le chemin intérieur du club

Pour une deuxième série de 10 frappes, j’ai changé le chemin du club, et là, à la différence du fer 6, j’ai cherché à être moins intérieur-extérieur, mais à partir plus en ligne au moment du backswing.

Ce faisant, le chemin de club est passé de 4,8 degrés en moyenne à seulement 3,5 degrés.

Conséquence, au lieu d’ouvrir la face à 3,5 degrés, je l’ai seulement ouverte de 2,7 degrés.

Sur la carte, la réduction de la dispersion n’est pas encore flagrante, pourtant la balle part nettement moins à droite de la cible.

En plus, je réduis la longueur du manche du driver pour jouer sur le chemin du club

Troisième exercice, j’ai utilisé un manche réduit de 45,5 inches à 44,5 inches toujours en cherchant un chemin de club au départ du sol plus rectiligne. Dans ce cas, le chemin de club s’est en fait encore réduit à moins de 3 degrés.

En l’espace de trois séances de 10 frappes, j’ai réduit le chemin de club de près de 2 degrés par rapport à la cible, et par conséquence, cela a bien agit sur la face du club, qui dans le troisième cas n’était plus ouverte seulement en moyenne de 1,4 degrés.

Fer ou driver, le chemin du club peut influer sur la position de la face à l’impact, et donc la trajectoire de départ de la balle de golf.

Au lieu de lancer 4 degrés trop à droite, j’ai commencé à lancer 1,5 degrés à droite.

Ce n’est toujours pas une assurance tout risque, car on peut faire d’autres fautes, notamment par une action des mains ou surtout un manque de rotation des hanches, mais en moyenne, j’ai quand même réduit mes chances de faire des fautes de trajectoires, et de trop m’écarter du centre du fairway.

A retenir : Le chemin du club conditionne la position de la face à l'impact

L’élément qui finit par faire toute la différence au drive, c’est la capacité à synchroniser la rotation du haut et du bas du corps.

Pour lancer un drive parfaitement droit, il faut un chemin de club qui soit le plus proche possible de 0 degré avec une face aussi proche de 0.

Pour y parvenir, dans mon cas, il faut impérativement déclencher le downswing par les hanches, et non par les bras, ce qui est la faute que je réalise le plus souvent comme 90 % des amateurs.

En conclusion, j’ai perdu beaucoup de temps à chercher uniquement un moyen de ramener la face square à l’impact, or à la vitesse d’un swing de golf, c’est quasiment impossible.

Il faut d’abord bien se concentrer sur le chemin du club, ce qui est à la portée de beaucoup d’amateurs, et ensuite, plus le club s’allonge, et plus il faut être précis dans sa capacité à faire tourner les hanches au bon moment, et avant le haut du corps.

Alors si la face est bien prépondérante sur le chemin du club dans la dispersion de la balle, il faut aussi dire que le chemin conditionne la face.

Si vos balles partent trop à droite, avant de penser que c’est la face qui est trop ouverte à l’impact, demandez-vous si votre chemin de club n’est pas trop intérieur-extérieur, et inversement, si les balles partent trop à gauche.

Le bon vieil exercice qui consiste à mettre un objet en forme d’arc circulaire au sol ou une baguette reste le plus efficace. Sur les tournois de golf, au moment du practice, cela reste l’accessoire le plus répandu chez les professionnels, signe qu’ils se préoccupent beaucoup du chemin du club dans la zone d’impact.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.