Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test Putters Cleveland TFI 2135

Test Putters Cleveland TFI 2135

La caractéristique majeure des putters Cleveland TFI 2135 est assurément l’aide à l’alignement basée sur le principe du rayon d’une balle de golf qui est exactement de 21,35 mm. Cleveland a fait le constat que 84% des golfeurs n’ont pas réellement les yeux sur la balle au moment de putter. Les putters Cleveland TFI 2135 peuvent-ils apporter une aide substantielle ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Dans 80% des cas, les golfeurs ont les yeux portés entre leurs pieds et la balle, et non pas sur la balle comme cela devrait être le cas. Or, un tel décalage peut induire une mauvaise perception de la ligne que vous devriez suivre peut entraîner un décalage dans le placement de la tête du putter à l’adresse derrière la balle.

Si vous vous trompez dans l’alignement de votre putter, vous avez de grandes chances de rater le centre et prendre vos balles avec le talon ou la pointe. Non seulement, vous quittez la ligne idéale mais vous pouvez aussi ajouter du spin latéral à la balle.

Le principe d’usage d’un putter TFI 2135 consiste à placer la balle au centre de la cible dessinée pour vous à l’arrière de la tête.

L’idée étant de vous inciter à toujours garder la tête sur la balle, et le centre du putter.

Ensuite, logiquement, en respectant ce meilleur alignement, vous devriez centrer plus de balles, et par conséquence, améliorer le contrôle de la distance, et la précision.

Modèle Elevado

En dehors de l’aide à l’alignement, les putters TFI 2135 mettent en scène la technologie « True Feel Innovation », soit TFI pour une face marquée par un insert en aluminium plutôt criant, et infusé avec du cuivre ce qui lui donne sa coloration…cuivrée. Cet insert est fixé sur un polymère blanc. Ces deux matériaux permettent de réduire le poids par rapport à l’emploi d’acier classique (une économie de près d’un tiers) pour déplacer le poids du club vers l’arrière, et donc augmenter le MOI du putter.

Pour le test, Cleveland nous a adressé trois putters : le mezzo (un maillet), le cero (un demi-lune prononcé), et l’elevado (très ressemblant au futura X).

Modèle Mezzo

Dans cet article, nous allons utiliser données que nous avons mesuré avec un radar de mesure dit Zenio pour quantifier la qualité de l’impact, la qualité du tempo/rythme, et la qualité du chemin pour ramener la face du putter square à l’impact.

Modèle Cero

En matière de putting, la performance vient de la consistance, soit la capacité à répéter constamment le même geste.

A la limite un « stroke » de putting peut être techniquement hors standard, mais performant tant qu’il est répété régulièrement dans n’importe quelle situation.

Pour en avoir débattu avec un clubfitter et un enseignant spécialisé dans le putting, les données qui vont être utilisées pour illustrer cette revue de putters ne peuvent pas être interprétées comme des données figées ou transposables à tous les joueurs.

Elles nous servent à vérifier par exemple des arguments comme « ce putter aide à mieux ramener la face square à l’impact ». Ce à quoi, nous pourrons répondre « Ah bon ? Et bien qu’est-ce que cela donne pour un cobaye entre son putter habituel versus le nouveau modèle ! »

En ce sens, il ne s’agit pas d’un test de putter avec une conclusion du type « bon » ou « mauvais » putter, mais d’une vérification d’un argument ou surtout l’illustration pour un cobaye du résultat concret lié à l’usage du putter cité dans l’article versus un putter habituel.

Test des putters à une distance de trois mètres sur des putts en ligne droite à plat

Concernant notre testeur, ce dernier putt avec un Scotty Cameron de type lame sur un shaft légèrement raccourci et muni d’un grip superstroke 3.0

Avec ce putter, selon notre zenio, il réalise un score de qualité d’impact d’une consistance (régularité) de 70% quand un pro sur le tour est en moyenne à 87%.

Cet indicateur traduit la capacité du joueur à prendre la balle le plus souvent possible au centre de la face, ce qui influe à la fois sur le touché, la direction, et la distance du putt.

Il réalise un score de tempo de 72% alors qu’un pro fait preuve d’une meilleure consistance dans 85% des cas.

Cet indicateur mesure à quelle vitesse le joueur déplace son putter avant, pendant et après l’impact, ce qui influe sur la vitesse et donc la distance du putt.

Modèle CERO mal alignée à la balle !

Enfin, et c’est le point faible du tandem testeur/habituel putter, il ferme/ouvre la face de manière régulière et square que dans 62% des cas contre 88% pour un pro sur le tour.

Cet indicateur mesure comment le joueur ouvre ou ferme son putter avant, pendant, et après l’impact, ce qui influe sur la direction du putt.

Que va-t-il réaliser comme mesure avec chacun des trois putters TFI 2135 ?

Pour réaliser ce test, nous avons tapé 3 série de 7 balles à 3 mètres du trou en ligne droite et à plat, sans aucune pente.

Impossible de départager les trois putters ! Au global, ils obtiennent de manière certes différentes la même moyenne pour notre testeur.

Point positif pour ce joueur, les trois putters lui permettent d’améliorer sa consistance.

Surtout, dans deux cas sur trois, l’elevado et le mezzo, le testeur a effectivement amélioré la qualité de ses impacts, et donc la régularité du centrage de ses frappes…

Résultat du test du putter TFi Cero

Comme nous ne pouvons généraliser le résultat d’un testeur, nous vous laissons tirer vos propres conclusions.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.