Test du putter Armlock Odyssey Big Seven : La solution pour putter plus droit ?

A la suite du sujet sur Xander Schauffele qui expliquait pourquoi finalement il avait opté pour ce type de putter ArmLock, et alors qu’il était déjà en 2021 parmi les dix meilleurs putters du monde, j’ai été jusqu’au bout du processus, et commandé sur Amazon, un putter de ce type afin de le tester au Trackman, et sur le parcours. Est-ce que ce putter très anticonformiste aide à mieux putter ? Peut-on prouver qu’il permet de lancer la balle plus en ligne avec la cible ? Est-ce agréable à tenir ? Le club est-il trop lourd ou trop long pour le mettre dans un sac de golf ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Putter avec un putter qui « verrouille » les poignets

Commandé sur Amazon pour 262 euros, car il faut bien dire qu’un putter Armock est difficile à trouver chez les revendeurs « classiques », tout du moins sur leur sites en ligne.

Ils le présentent bien mais avec la mention « Indisponible ». Pour avoir interrogé les quelques marques qui en produisent, elles admettent que ce type de putter n’a clairement pas rencontré son public.

Jugé trop lourd, trop long, pas confortable, et peut-être trop anticonformiste, les magasins ont peu ou pas de stock.

Je crois surtout que le travail d’explication ou de présentation n’a pas été fait, de sorte que les golfeurs et les golfeuses ne connaissent tout simplement pas ces putters ArmLock, qui consistent à bloquer le bras gauche le long du grip, pour créer les conditions d’un mouvement de balancier plus stable.

Cette technique n’est pas interdite, à la différence des putters où on pouvait s’ancrer avec le ventre ou le sternum.

Popularisé par Matt Kuchar, ce type de putter est pourtant un peu plus « populaire » auprès des golfeurs professionnels, en particulier sur le PGA Tour. A l’inverse, chez les femmes, pratiquement aucune golfeuse n’en utilise sur le LPGA Tour.

L’argument principalement mis en avant pour justifier ce type de putter tient dans une seule promesse : Lancer la balle plus droite…au bénéfice d’une moindre action des mains.

Ce type de putters s’adresse donc principalement à des golfeurs qui ont des mouvements de mains intempestifs.

J’ajouterai que pour l’avoir longuement testé, mais fait aussi essayer à une débutante, cette dernière a immédiatement trouvé le « truc » et putté effectivement plus en ligne par rapport à un putter classique qu’elle avait trop tendance à manipuler.

Sans faire trop de suspense, je suis amené à penser que ce type de putter est très intéressant, justement pour un débutant ou une débutante, pas encore à l’aise avec la manipulation d’un putter.

Effectivement, le mouvement est plus simple, plus cadré !

Le putter testé

Pour le test, j’ai donc fini par trouver un putter de la marque Odyssey, un Big Seven, une forme en maillet ou à ailettes.

Il mesure 104 centimètres de long (40 inches) et pèse la bagatelle de 590 grammes, ce qui est plutôt lourd, notamment en tête.

Cela fait partie du concept… Une tête plus lourde est nécessairement associée à ce manche plus long.

Le vendeur annonce un loft de 3 degrés.

Au studio, nous avons plutôt mesuré 6 degrés, ce qui d’ailleurs se voit au regard.

Le loft du putter est nettement plus prononcé par rapport à un putter classique dont on pourrait faussement croire qu’il n’y a pas du tout de loft…

Au-delà du loft très marqué, le fait le plus marquant, c’est ce grip très long qui va être le plus caractéristique.

A l’usage, il y a deux points clés à garder à l’esprit : Caler le grip contre le bras gauche (c’est un modèle pour droitier. Je n’ose imaginer la disponibilité sur le marché de ce produit en gaucher…), et fermer le loft en poussant le haut du manche vers l’avant.

De là, ce putter et cette organisation seraient censés permettre de lancer plus droit ?

Test au Trackman

Ci-dessous, une série de putts réalisés avec ce putter sous le contrôle du Trackman :

Il y a beaucoup de données, mais une seulement nous intéresse : « Launch dir » soit la direction du lancement, qui est mesurée à 0,6 degrés en moyenne avec un écart-type de + ou – 0,8 degrés pour des putts à une distance de 4,5 mètres.

Le même test avec un putter Odyssey Ten (un maillet) avec un grip conventionnel. La direction du lancement est de 0,8 degrés avec un écart-type de 1 degré.

On peut considérer que le putter ArmLock lance plus droit…

Enfin, un troisième test avec un putter lame classique « Pyramid » pour lequel la direction du lancement est 0,9 degrés avec un écart-type de 0,8 degrés.

Le putter ArmLock semble donc bien permettre un lancement plus proche de 0 degré et avec un écart-type légèrement plus constant.

Toutefois, le gain est microscopique, tant et si bien que vous aurez du mal à le mesurer sans un outil tel que le Trackman. On peut imaginer que Schauffele, golfeur professionnel rentre dans ce niveau de détail.

Pour ma part, j’ai noté un deuxième gain, mais plus personnel ! Le bénéfice non-négligeable d’un tel putter se situe au niveau du chemin du club vers la balle, qui est plus facile à neutraliser.

De toujours, j’ai développé un stroke de putting qui a une certaine tendance à « couper » la balle, à savoir un mouvement de l’extérieur vers l’intérieur qui coupe la ligne droite vers la cible.

Ce mouvement est susceptible de dévier la balle de sa trajectoire. C’est un problème pour lequel je n’ai jamais vraiment trouvé de solutions.

Il semblerait que l’usage du putter Armlock qui induit un mouvement de balancier simple atténue ce défaut de moitié par rapport à un putter maillet simple ou lame classique.

Il est possible que cela explique pour mon stroke, un lancement légèrement plus droit avec le putter ArmLock.

S’agissant des autres paramètres clés liés à l’usage d’un putter, le graphique ci-dessus illustre le pourcentage de roulement et le skid de la balle (moment où la balle saute ou glisse avant de rouler).

Plus le pourcentage de roulement est élevé, et meilleur est la qualité du putt, notamment pour tenir la ligne.

Avec le putter Armlock, le pourcentage de roulement est de 87% sur des putts à 4,5 mètres.

Avec un putter maillet classique, j’obtiens 88%

Et à nouveau 87% pour un putter lame classique…

Admettons que les chiffres sont trop proches pour admettre une différence notable. 

Cependant, malgré un loft de 6 degrés, qui pourrait au contraire favoriser une balle qui saute du club au démarrage et comparativement à des putters plus classiques, correctement utilisé, soit en avançant les mains vers l’avant pour justement fermer le loft du club, la balle ne "skid" pas franchement plus.

Le test au Trackman montre donc des petits indices qui effectivement démontrent que ce type de putter pourrait bien donner un léger avantage, pour lancer plus droit vers la cible.

Le test sur le parcours

Au-delà des chiffres, que donne ce putter sur le parcours ?

Après avoir beaucoup testé ce putter sur le putting-green, j’ai finalement joué 18 trous et globalement très bien putté, mais sans arriver à surpasser ce que je peux faire avec un putter plus classique.

Comment dire que j’ai bien putté ?

38 putts au cours de la partie… rien d’extraordinaire, cependant, il faut prendre en compte la longueur du premier putt pour réellement apprécier la qualité du putting (le résultat des approches vers les greens) soit 190 mètres (10,5 mètres des trous) le jour de l’essai.

A cette distance, sur le PGA Tour, le meilleur golfeur du moment, Bill Haas ne rentre que 6 putts sur 57 (soit à peine plus de 1% de réussite).

Seuls les 30 meilleurs du monde arrivent à rentrer 0,5% de putts à cette distance en moyenne.

Bien putter ou mal putter, tout dépend de la prise en compte de la longueur du premier putt…

Sur ma partie de test, j’ai commis trois 3-putts, et un seul 1-putt pour quatorze 2-putts alors qu’en moyenne j’étais à 10 mètres du trou sur le premier putt.

Le 1-putt a été réussi à 4 mètres alors que les 3-putts sont venus à plus de 13 mètres du trou.

De mon point de vue, là encore, difficile de statuer qu’un putter Armlock amène un résultat spectaculaire. Le gain mesuré au Trackman est d’ailleurs trop petit pour être sensible sur le parcours, et pour un amateur.

La bonne note, c'est que sur un premier usage sur le parcours, je n'ai pas moins bien putté que je ne l'aurai fait avec un putter conventionnel

La moins bonne, c'est qu'à l'évidence, il n'y a pas de miracle, et soudainement une baisse du nombre de putts... car cela ne résout pas la longueur du premier putt, la capacité à mieux lire les greens ou trouver la bonne vitesse.

Le putter ne remplace pas la compétence du golfeur...

Pour un professionnel tel que Schauffele ou Kuchar, j’imagine qu’ils analysent le résultat sur une saison entière, et des centaines de putts, pour éventuellement mesurer un gain de quelques putts rentrés en plus…

Si, à ce stade de mon sujet, on peut penser que mon avis pourrait être favorable, je vais soulever deux autres points : Le premier, à l’usage, ce putter me donne l’impression qu’on se coupe le champ visuel vers sa gauche (plus raide sur le putter, moins mobile, au-dessus de la balle, j’ai le sentiment d’avoir une vue moins globale).

Le second, ce n’est tout de même pas très confortable à l’usage… La prise en main du putter demande beaucoup de rigueur sur chaque putt, avec une prise très inhabituelle.

Conclusion

L’intérêt technique de ce produit me paraît plus intéressant pour un débutant ou une débutante qui n’aurait pas encore développé une forme de dextérité dans les mains. Il me semble que le joueur ou la joueuse arrive plus vite à lancer plus droit.

A l’inverse, pour un golfeur expérimenté, le gain peut être beaucoup plus subtil ou même quasi-invisible.

A l’usage, c’est tout de même contraignant, cependant, ce putter plus long ne l’est pas plus qu’un bois de parcours. Je ne vois pas vraiment d’impossibilité à l’emmener dans le sac, pas plus que le poids.

Le véritable avantage de ce putter, c’est vraiment de stabiliser votre mouvement, si c’est nécessaire… Le produit fait ce qu’il promet et me paraît intéressant.

A titre personnel, je regrette que le grip ne soit pas plus gros, pour plus de confort dans les mains.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.