Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test ZU45 Srixon Utility

Test ZU45 Srixon Utility

Qu’est-ce qu’on appelle vraiment un hybride ? Un mélange entre un bois de parcours et un fer ? Les hybrides actuels ressemblent plus à des bois qu’à des fers. Et les longs fers ressemblent plus à des fers qu’à des bois ! Ceci étant, cette nouvelle catégorie de longs fers pourrait bien séduire de plus en plus de golfeurs : l’Utility ! En tout cas, nous avons été bluffés par le dernier Srixon ZU45, club auquel nous avons décerné notre coup de cœur 2016 ! Découvrez pourquoi !

Découvrez nos formules d'abonnements

Qu’est-ce qu’un produit coup de cœur sur Jeudegolf.org ?

Assez simplement, il s’agit d’un club que l’on met dans le sac d’un des membres de la rédaction parce qu’il ne veut plus s’en séparer !

Soit il a obtenu un gain de distance substantiel. Soit il a obtenu un gain de tolérance et de facilité par rapport à ce qu’il pouvait déjà jouer.

Chaque année, nous testons plus d’une centaine de clubs de golf. Le coup de cœur annuel ne peut être décerné qu’une fois par an. Nous avons imaginé ce nouveau label, en faisant simplement l’état du club qui nous a le plus surpris, et même interpellé au point donc de le mettre dans un sac.

En 2014, nous avions porté notre coup de cœur maison sur l’hybride Cleveland 588 H3. En 2015, ce fut autour du bois 3 Mizuno JPX-850, et donc en 2016, nous nous engageons sur cet Utililty Srixon ZU45.

Si sur jeudegolf.org, nous n’approuvons pas la notion de « Game Changer » utilisé à tort et à travers par les marques, tant et si bien que l’on ne sait plus quel produit est vraiment un hit sur une seule année.

Il est encore heureux de trouver de temps en temps, un produit qui vous fait un effet « bœuf », à savoir quelque chose auquel vous ne vous attendiez pas !

La performance des produits est souvent noyée dans des tonnes de marketing. Trouver la perle rare est un exercice rationnel (données mesurées au radar), et sensationnel (ressenti en mains).

1.Le club testé : un long der Srixon Z U45

Pour ce nouvel essai, nous avons utilisé une tête de long fer 3 de loft 20° mis à notre disposition par Srixon. Concernant les shafts, nous avons eu recours à deux modèles :

Pour vous donner un élément de comparaison, à l’heure actuelle, un hybride 3 ou 4 monté sur un shaft graphite présente une longueur de manche d’environ 40.25 inches pour un poids moyen autour de 65.5 grammes.

Pour un club Utility, vous pouvez constater que le manche est légèrement plus court (39.25 inches) et surtout plus lourd. Dans le cas du test du Srixon ZU45, en regular comme en stiff, le poids a flirté avec les 100 grammes, soit pratiquement 40% plus lourd.

C’est un élément très important car cela donne déjà une indication sur le profil de golfeurs qui va pouvoir utiliser ce club !

1.1 La catégorie du club testé

Les longs fers étant des produits relativement nouveaux sur le marché, nous n’avons pas encore un panel conséquent. Ceci étant, nous avons déjà présenté le test du Titleist 716 MB, ce qui va nous servir d’élément de comparaison.

Ci-dessous, un résumé de notre panel de clubs testés jusqu’à présent, et de leurs configurations (loft, poids du shaft, et longueur du shaft).

Pour ce test, nous avons donc testé le ZU45 en regular et en stiff, et sans lever le voile sur la suite, il y a quand même une certaine différence de sensation, et de performance entre les deux manches, qui pour le coup, proviennent de la même marque, et présentent des caractéristiques très similaires.

Ceci étant, ces caractéristiques sont en fait très proches du Titleist 716 MB lui aussi testé dans ces deux types de shaft.

2. Les conditions du test

Pour ce test, nous avons fait appel à deux testeurs présents sur le centre d’essai et de fitting de Loïc Monchalin au golf du Gouverneur. Centre muni d’un radar flightscope !

Ci-dessous, les données moyennes de nos testeurs par rapport aux longs fers 3 déjà essayés

Ces données permettent de fournir un étalonnage par rapport au test d’un nouveau club, et vous donner des indications sur les caractéristiques des deux testeurs concernés par cet essai.

Le smash factor est l’indicateur de la tolérance (capacité à ramener régulièrement la balle au centre de la face), tandis que le degré d’efficacité est le ratio entre la distance générée au carry (avant la roule), et la vitesse de swing déployée pour générer cette distance. Ces deux indicateurs sont les plus importants dans nos tests.

Précision : Le troisième profil (20 à 29 d’index), un senior de 65 ans n’a pas été retenu pour ce test, n’étant pas exactement concerné par ce type de clubs.

Remarque sur l’usage de ce club : C’est l’occasion d’expliquer ici ce qu’est réellement un long fer par rapport à un hybride : une alternative ! Si les hybrides et les bois de parcours assez ouverts en lofts ont été pensés pour les seniors, afin de donner de la distance avec facilité. Ces clubs n’en demeurent pas moins des…bois, et avec ce que cela suppose comme risques de dispersions.

A l’inverse, un long fer est de notre point de vue une alternative pour les golfeurs disposant d’une bonne vitesse de swing, et qui n’apprécient pas la dispersion d’un hybride.

Nos essais démontrent que les longs fers, et les hybrides sont concrètement en concurrence pour une seule place dans le sac.

Autre concurrence pour l’Utility, le fer 3 ou le fer 4 qu’il peut aussi remplacer, permettant ainsi de choisir un ou deux clubs de plus dans le domaine du petit jeu,

Combien de golfeurs peuvent réellement prétendre bien taper un fer 3 à 180-190 mètres du green depuis le fairway ou pire du rough ?

Un Utility a pour vocation de rendre cette distance plus abordable avec un club nettement plus tolérant.

4. Les enjeux du test

Dans sa catégorie, nous allons pouvoir comparer le ZU45 au Titleist 716-MB.

Quelle distance ? Quel smash factor ? Quel degré d’efficacité ? Finalement, quel intérêt par rapport à un hybride ?

Et enfin, un critère plus « sensationnel », quel ressenti dans les mains ?

5. Les paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

5.1 Tolérance & puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

5.1.1 Test en version regular

5.1.2 Test en version stiff

5.1.3 Commentaires :

Ces deux graphiques illustrent qu’en version regular ou stiff, un long fer est en fait moins tolérant qu’un hybride, et ce quel que soit le profil du joueur.

En version regular, l’efficacité est aussi supérieure entre un hybride et un long fer.

En réalité, ce n’est pas sur cette grille de lecture qu’un long fer tire son avantage, mais plus sur le contrôle de trajectoire et la dispersion, des critères qui intéressent davantage un bon joueur prêt à sacrifier en distance...(en théorie).

Toutefois, notez qu’en terme d’efficacité (puissance), les longs fers sont tout de même très proche de l’extrémité droite du tableau.

Autre information importante, en version regular où nous avons pu comparer le Titleist 716-MB et le Srixon ZU 45. Avantage net en faveur du club Japonais pour l’efficacité et match nul pour la tolérance !

5.2 Distance (carry) en mètres

C’est souvent l’indicateur le plus recherché par les golfeurs. Veuillez trouver ci-dessous les données brutes du test.

L’écart de profondeur exprime l’écart en mètres entre la balle la plus courte, et la plus longue.

5.2.1 Comparatif :

Tout d’abord entre le ZU45 et le Titleist 716 MB, tous deux sur shafts regulars, avantage au club japonais qui donne légèrement plus de vitesse de balle, et surtout moins de spin pour les deux testeurs, et ce. pour un gain de distance au carry substantiel !

5.2.2 Commentaires :

Comparativement à un hybride, un long fer qui présente de prime abord un shaft un peu plus court, mais beaucoup plus lourd donne un gain important de vitesse de swing, et ce, à nouveau quel que soit le testeur ! En revanche, l’hybride étant plus tolérant au niveau de la face, la vitesse de balle reste supérieure, soit un smash factor plus élevé.

A noter, l’angle d’atterrissage d’un long fer est plus prononcé par rapport à un hybride, ce qui à nouveau favorise le contrôle de trajectoire, et la rapidité d’arrêt de la balle sur le green.

Un long fer est plus adapté à une approche de green de loin qu’un hybride !

Le taux de spin beaucoup plus important confirme aussi ce point.

En distance au carry, et pour les deux profils, les données sont très comparables.

Par exemple pour un profil d’index classé 10 à 19 et swinguant à 95 mph avec un long fer, il pourra atteindre 171 mètres contre 171,5 mètres avec un hybride swingué à 90 mph !

Au final, cela confirme l’opposition frontale entre un hybride et un long fer. Il faudra choisir l’un ou l’autre dans le sac.

5.3 Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Avec un long fer, vous pouvez aussi chercher une trajectoire haute, et plus de spin, pour au contraire, freiner la balle plus rapidement, notamment sur un coup en direction du green.

5.3.1 Commentaires :

Le premier graphique illustre la hauteur de trajectoire du profil 10-19 avec un long fer Srixon ZU45. La hauteur maximum de trajectoire est proche de 30 mètres.

Le second tableau qui fusionne les données des deux testeurs démontre qu’en moyenne, le ZU 45 donne moins de spin, et moins d’angle de lancement que le Titleist TMB-716, d’où une trajectoire plus tendue, et moins freinée pour plus de distance.

Comparativement à un hybride, le ZU 45 est très proche en trajectoire de balle ! C’est le point à retenir de ce test.

5.4 Précision & dispersion

Les points d’impacts représentent les points d’arrivées de la balle après le roulement.

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club ! Cependant, certains clubs ou certaines opérations de fitting permettent d’en atténuer les effets.

Testant toujours des configurations standards, nous considérons que tous les clubs sont à armes égales.

5.4.3 Commentaires :

En version stiff, pour le testeur d’index 10-19, le graphique ci-dessus démontre 5 balles proche du centre du fairway sur 10. 4 balles sont franchement à droite, et une balle s’apparente à un coup manqué en distance, et en direction.

Concernant le contrôle de profondeur, 9 balles sur 10 sont dans un périmètre de 10 mètres !

Avec un hybride, cet écart pourra être légèrement plus important.

Ici, nous avons illustré le cas le moins favorable (testeur et shaft) et pourtant les résultats de dispersion et de précision sont acceptables.

Toutefois, entre stiff et regular, pour ce type de clubs, la différence de maniabilité est notable.

6. Comparaison au panel

Moins tolérant qu’un hybride, légèrement moins puissant, mais aussi plus spinnant pour un décollage de balle très similaire, le long fer est bien le concurrent d’un hybride, mais pour un profil de joueur bien déterminé qui cherche justement une alternative pour plus de contrôle.

Le ZU 45 fait la différence sur son taux de spin très inférieur par rapport au Titleist 716-MB.

8. Bilan du test

Pourquoi coup de cœur de l’année ?

Pour la qualité de frappe ressentie dans les mains, la capacité de contrôle des trajectoires sur des longues distances, et plus précisément en regular quel que soit le joueur.

Par rapport au Titleist 716-MB, l’écart est assez notable ! Un autre élément qui a milité pour plébisciter ce club (près de 8 mètres à périmètre comparable).

Pour un golfeur ayant une grande vitesse de swing, ce type de club est plus intéressant qu’un hybride, car il apportera une meilleure solution pour attraper des greens de loin.

Autre bénéfice qui n’est pas anecdotique, vous pourrez supprimer un ou deux clubs (hybride et/ou fer 3) pour ajouter un sandwedge dans votre sac.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.