Test longs fers TaylorMade SIM UDI et SIM DHY

Début août 2020, la marque américaine TaylorMade annonçait la mise sur le marché de nouveaux longs-fers UDI et DHY, des noms de codes propres à la marque de Carlsbad. La promesse qui accompagnait ce lancement en pleine chaleur, et ébullition des ventes un peu partout dans le monde, y compris en France, faisait état d’un nouveau stade de passé en termes de « polyvalence ». Quelques semaines après ce lancement, j’ai enfin pu tester ces clubs dans notre nouveau studio basé à Caluire, et muni du Trackman. Dans cet article, il va être question de rythme, et de vitesses de swings… A cette fin, pour la première fois, j’ai utilisé le GEARS dans le cadre d’un test JeudeGolf, et notamment pour contrôler le tempo, et affiner l’analyse.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le contexte

Le marché des longs-fers ou plutôt « Utility » n’est pas le plus dynamique de tous les segments du matériel.

Toutes les marques ne s’évertuent pas nécessairement à sortir régulièrement ce type de clubs, car il faut bien l’admettre, les ventes sont marginales, et surtout le type d’utilisateurs se borne aux joueurs les plus athlétiques, ou alors pour une utilisation très particulière.

Qui joue régulièrement sur un links, et par exemple, à Saint-Andrews, des backtees, et par fort vent contre ?

Quand on s’intéresse à ce type de clubs, et par exemple les Titleist U510, TaylorMade P790 UDI, Mizuno MP-20 HMB, Callaway X-Forged Driving Iron, les mêmes commentaires reviennent : A ne pas mettre entre toutes les mains, peu tolérants, pas pour les golfeurs avec un classement au-delà de 24, demandent beaucoup de vitesse de swing, les angles de lancements bas ne sont pas pour tout le monde, ou encore manquent de maniabilités…

La liste est longue des arguments pour ne pas jouer ce type de clubs, et en fait, pour 95% des amateurs.

A l’inverse, au chapitre des plus, et il y en a quelques-uns, on peut constater qu’il s’agit de clubs censés produire plus de vitesse de balle par rapport à

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Commentaires   

g.mpouna@gmail.com
0 #1 A taper sur tee uniquementg.mpouna@gmail.com 25-10-2020 01:48
J’ai,eu l’opportunité de taper les 2 lors d’une journée test au golf de Salvagny,; 1er constat: l’UDI est vraiment moins tolérant que le DHY.
2ème constat: ces clubs ne livrent leurs peines mesures qu’en les tapant sur tee. Sur tapis, cela reste des clubs assez difficiles à manier pour le commun des mortels; sur tee, et notamment avec le DHY, c’est un plaisir absolu. C’était comme jouer - en terme de difficulté - un fer 7 sur tee mais pour une portée de balle au delà des 200 m. J’ai vraiment été bluffé par ce club mais uniquement sur tee. Le toucher de balle est plutôt doux, et on a vraiment la sensation de ne pas pourvoir rater la balle. Le manche étant moins long que hybride à loft équivalent, on a la sensation de mieux contrôler ce que fait le club. Perso, j’ai adoré, mais ça fait cher le club mono utilisation (long par3/depart étroit pour golfeur préférant jouer des fers).

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.