Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test long-fer TaylorMade GAPR Mid

Test long-fer TaylorMade GAPR Mid

Au cours de l’été 2018, TaylorMade a profité du British Open à Carnoustie pour annoncer de nouveaux clubs au nom curieux, GAPR, comme si elle voulait dire « GAPER », celui qui réduit les écarts ? Cette gamme de trois clubs, un hybride, et deux utility, Hi, Mid et Lo sont censés apportés des solutions longues distances pour les amateurs. Après avoir déjà évalué le modèle Hi, je me suis intéressé au Mid, avec un loft de 18 degrés et un manche long de 40,25 inches. Le GAPR Mid apporte-t-il une solution crédible pour remplacer un bois ou un hybride sur un coup de départ étroit ?

Découvrez nos formules d'abonnements

L’hybride TaylorMade GAPR Mid testé

Les différentes versions testées

Comme évoqué dans le précédent sujet consacré aux clubs TaylorMade GAPR, la marque nous propose de réduire l’écart entre notre dernier fer jouable, et le premier bois de parcours.

TaylorMade soumet 3 têtes Hi, Mid et Lo pour convenir à différents besoins et différentes appréciations, aussi bien pour le look que pour le toucher.

Le GAPR Mid commence sérieusement à s’éloigner d’un hybride pour se rapprocher du long-fer ou Utility, avec toutefois une semelle bien plus large par rapport à un Utility classique.

Les ingénieurs avancent que ce club dispose d’un centre de gravité abaissé à l’extrême pour plus de distance avec un type de trajectoire dit « mid-high ».

Le profil du club ressemble à un fer pour inspirer de la confiance à l’adresse. La semelle dite de taille medium est censée apporter de la facilité et de la polyvalence.

D’un point de vue look, effectivement, le GAPR Mid est très massif une fois posé au sol.

Le manche noir avec la tête noir, face noire lui confère un ton agressif, cependant, je serais plus en retrait sur les goûts et les couleurs s’agissant de l’habillage, vert à la fois en liserai derrière la cavité ou sur le manche spécialement imaginé pour cette série GAPR, par KBS.

Le manche noir avec la tête noir, face noire lui confère un ton agressif

Un manche qui pèse tout de même 77 grammes pour un regular.

Considérant la question de l’équilibre d’un club entre le poids d’un manche ou de la tête, ce sera à prendre en considération.

Il m’est arrivé de tester des utility avec des manches aciers encore plus lourds 105 grammes, mais rarement plus léger en graphite (73 grammes).

La longueur des manches oscille le plus souvent entre 38,75 et 40,25 inches selon les numéros et les lofts

Sur ce point, le GAPR Mid est monté sur un manche plutôt long (40,25) ce qui va forcément améliorer la vitesse de swing, mais en contrepartie, contraindre la maniabilité.

Sur ce point, le GAPR Mid est monté sur un manche plutôt long (40,25) ce qui va forcément améliorer la vitesse de swing, mais en contrepartie, contraindre la maniabilité.

Pour cet essai, TaylorMade a fourni un modèle numéro 3 de loft 18 degrés ajustable de 2 degrés en plus ou en moins, pour descendre à 16 ou remonter à 20 degrés.

J’ai justement testé les trois réglages proposés sur le hosel du club, comme j’ai testé cet utility Mid sur un lie normal et sur un tee de départ, pour notamment évaluer sa polyvalence.

Les principaux chiffres pour établir une analyse et évaluer la performance d’un club

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Il faut ajouter en plus le smash factor, qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

On va plus loin avec le degré d’efficacité, qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résume l’énergie déployée pour produire une distance.

Et enfin, sur jeudegolf.org, on utilise en plus le ratio spin sur angle de lancement, qui traduit la performance balistique d’un club.

Le bénéfice d’utiliser des ratios consiste à neutraliser des effets extérieurs, comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Les données du test

Les données du test avec la balle sur un tee et pour chaque réglage

Ci-dessus, un résumé du test du GAPR Mid en modifiant le loft sur 3 positions, 16, 18 et 20 degrés, tapé sur un tee.

Pour rappel, TaylorMade propose ici un club pour réduire les écarts au jeu long, un problème qui concerne plus souvent les amateurs que les golfeurs professionnels ou index à un chiffre, sauf cas particulier (usage sur un links par temps de fort vent en rafale rendant l’usage du driver plus compliqué).

Premier constat : Des trois clubs GAPR, j’ai eu les plus mauvais résultats du test avec le MID. Une très grande inconstance des frappes, et des sensations désagréables à l’impact, liés sans doute à l’équilibrage du club, et donc des frappes décentrées.

Clairement, le fitting est impératif avec ce club. Je doute que cette tête avec un loft aussi fermé soit exploitable par plus de 90% des golfeurs.

Pour beaucoup d’entre nous, sous la barre des 23 degrés, nous n’avons pas assez de vitesse de swing pour jouer un loft aussi fermé.

Cela s’est confirmé avec ce test, où je vous demande de ne pas seulement prendre en considération la distance produite, mais aussi la fréquence à laquelle la distance optimum est atteinte.

Pour bien comprendre la difficulté de jouer ce club depuis le tee, notez qu’en changeant le loft de 16, à 18 ou 20 degrés, cela n’a quasiment eu aucun effet sur le loft dynamique du club, à savoir la façon de l’amener à la balle, et donc encore moins d’effets sur la hauteur de trajectoire des balles.

En revanche, le niveau de smash factor peut largement bouger selon les réglages.

En standard, j’ai obtenu les frappes les plus mauvaises (seulement 1.21 de smash factor) pour un résultat très déstabilisant, et peu de plaisir.

C’est en fait en remontant le loft à 20 degrés que le club redevient utilisable (smash factor de 1.34).

Donnée équivalente au réglage en 16 degrés qui s’explique par le fait de tellement fermer le loft qu’on se rapproche des valeurs d’un bois 3… sauf qu’à titre de comparaison, au lieu de seulement 1.34, avec un bois 3, on peut largement espérer beaucoup plus de restitution de vitesse de balle (au-delà de 1.40 fois la vitesse de swing).

A ce stade, sans pousser encore plus loin le test, le GAPR Mid est d’une utilité relative. Ne serait-il pas simplement préférable de jouer un bois 3 ?

Avec un loft de 20 degrés, le club permet de générer 170 mètres de distance au carry pour une vitesse de swing de 90 mph…mais pas vraiment de manière très régulière, étant donné un très grand déchet. La dispersion latérale et surtout en profondeur est très élevée.

Le seul réglage qui paraît pertinent est le plus élevé.

Test depuis le tee avec le loft standard

Ci-dessus, avec le loft standard, la profondeur est inexploitable pour un golfeur qui aurait un coup à jouer à 180 mètres. Un quart des balles dépassent la distance tandis que le reste traduit une grande irrégularité.

Test avec le loft remonté de 2 degrés depuis le tee

Avec un loft à 20 degrés, la dispersion en profondeur s’amenuise un peu, et surtout, les meilleures balles sont plus longues par rapport au loft initial.

Il m’a tout de même fallu un bon niveau d’exigence sur la qualité de mon chemin de club, et de ma face à l’impact pour arriver à produire une dispersion latérale correcte.

En résumé, il faut taper à la perfection pour arriver à exploiter ce type de club. Il ne me semble pas que cela corresponde à une majorité d’amateurs qui pourtant auraient besoin de facilité et de longueur.

Ce club me paraît trop pointu.

Test depuis le tee avec le loft abaissé de 2 degrés

Avec le loft abaissé au niveau le plus bas, le résultat n’est pas catastrophique d’un point de vue du smash factor, mais comme évoqué plus haut, finalement pas assez élevé en comparaison d’un hybride ou d’un bois de parcours. Ce réglage est difficilement justifiable.

A distance égale, il ne faut pas hésiter et opter pour le loft le plus élevé proposé par le fabricant.

Comme vous pourrez en juger par le swing direction, le club path, le face angle, j’ai pratiquement tapé au maximum de mes compétences pour produire la dispersion et la longueur illustrée ci-dessus.

Cela peut être grisant de taper un fer à une telle longueur, mais aucune marge d’erreur acceptée. Vous pouvez perdre jusqu’à 20% de la distance espérée avec un coup seulement légèrement décentré.

Comparatif avec d'autres utility

Ci-dessus, une comparaison du GAPR Hi tapé sans tee sur tapis, avec un loft de 18 degrés (standard).

Ce panel représente des Utility dans différentes marques depuis 3 ans.

En comparaison avec le modèle Lo, le Mid a du mal à se justifier !

En réalité, pour comprendre l’intérêt de la gamme GAPR, il ne s’agit pas d’acheter un modèle de chaque (Hi, Mid ou Lo), mais bien un des trois qui pourrait convenir le mieux à votre swing, pour produire cette fameuse distance entre votre dernier bois, et votre premier fer.

Dans ce cas, j’élimine à chaque fois le Mid. Ce club intermédiaire me paraît être moins performant que le véritable Utility Lo, et moins tolérant que l’hybride Hi.

Que ce soit pour la maniabilité, la vitesse de balle ou le spin, il ne marque pas de points à mes yeux.

Test complet de la gamme GAPR

Ci-dessus, les résultats du test des trois clubs GAPR sur tee pour les trois lofts disponibles.

A noter, le GAPR lo a été testé avec un manche stiff plus lourd (81 grammes) alors que TaylorMade nous a proposé le même manche pour les modèles Mid et Hi.

Les 3 clubs GAPR

Le principal enseignement de ce tableau réside dans le fait que les trois solutions se distinguent sur la complexité pour optimiser la vitesse de balle (toujours la question du centrage régulier de la balle dans la face).

Plus on descend en loft entre Hi, Mid et Lo, et plus l’angle de lancement baisse de 18 à 14 degrés pour des trajectoires de plus en plus tendues.

Le smash factor qui exprime la capacité du joueur à pleinement générer de la vitesse de balle décroit avec les Utility alors qu’il n’était déjà pas très élevé avec l’hybride Hi.

C’est essentiellement le taux de spin donné à la balle qui baisse, et permet l’augmentation de la distance.

Augmentation de la distance qui n’est franchement pas flagrante d’un club à l’autre.

Pour caricaturer, on pourrait dire que les trois clubs proposent en fait trois solutions différentes pour produire à peu près le même résultat, ce qui en fin de compte, profiterait à l’hybride Hi… Autant choisir le club le plus facile à exploiter des trois (cf le smash factor).

Avec les trois clubs, pour une vitesse de swing avoisinant les 90 mph, la distance peut être d’environ 200 mètres à l’optimum.

Il faut justement rentrer dans les réglages pour gagner quelques mètres, et notamment avec le réglage 19 degrés pour le modèle Lo.

Ce n’est donc pas le loft le plus fermé qui permet la meilleure distance. Bien au contraire, 15 degrés de loft, c’est beaucoup trop bas pour espérer un swing efficace et régulier.

Test du GAPR MID sans tee

Sans tee, le GAPR Mid donne des résultats très inconstants, et moins de distance en comparaison de frappes sur le tee. Le smash factor tombe. Bien que les balles prennent moins de spin axis en comparaison d'un bois, une frappe décentrée peut arriver facilement sous l'effet d'une faute de rythme.

Des trois clubs, l’hybride Hi paraît être celui qui donne le plus de régularité quel que soit le loft. Les deux autres clubs réservent quelques mauvaises surprises.

Bilan du test Hybride TaylorMade GAPR Mid

Hi, Mid ou Lo, il ne paraît pas du tout indispensable de prendre les trois, mais seulement un des trois clubs.

Le choix va s’avérer très fin, car le loft ajustable n’est pas une assurance de changer significativement la distance.

Cela va surtout agir sur le taux de spin.

A distance plus ou moins équivalente, le choix devrait s’appuyer sur la propension à faire moins de fautes.

Le choix d’emmener un GAPR Lo comme Tiger Woods a pu le faire à Carnoustie pour le British Open relève d’un choix très personnel dans un but vraiment très précis, par rapport à un type de coup, et un type de situation sur le parcours.

Notamment utiliser un club qui génère peu de « spin axis », à savoir peu d’effets de rotations latérales sur des coups décentrés, propose une trajectoire basse, et beaucoup de roule pour des parcours dans le vent, et secs.

Le test du GAPR Mid a été très peu concluant.

A titre de comparaison, le Mid ne me paraît pas assez démarqué du Lo ou alors il faudra vraiment passer beaucoup de temps en fitting pour trouver LA solution, et notamment un swing weight parfait.

Je crains que les commerciaux de la marque aient besoin de beaucoup de temps d’explications pour parfaitement expliquer, et démontrer l’intérêt de cette gamme aux amateurs.

Le test du GAPR Mid a été très peu concluant.

Malgré tout, je remercie sincèrement TaylorMade d'avoir accepté le principe du test, et de la critique sur ce produit.

C'est plus difficile de fabriquer un produit que de le critiquer...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.