Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test long-fer TaylorMade GAPR Lo

Test long-fer TaylorMade GAPR Lo

Dernier des trois clubs TaylorMade GAPR à tester, le modèle LO est celui qui est censé proposer les trajectoires les plus basses, et les plus pénétrantes. En version « fer 2 », les lofts peuvent bouger de 15, 17 à 19 degrés, n’est-ce pas trop fermé pour être correctement manipulé par un golfeur amateur ? GAPR Hi, Mid ou Lo, quel club est le plus recommandé ? J’ai testé les trois clubs avec un Trackman 4 dans quatre configurations différentes avec ou sans tee.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le long-fer TaylorMade GAPR Lo testé

La gamme GAPR a pour objet de permettre la réduction des écarts entre le dernier bois de parcours, et le plus long fer de votre sac.

TaylorMade soumet 3 têtes Hi, Mid et Lo pour convenir à différents besoins et différentes appréciations, aussi bien pour le look que pour le toucher.

Le GAPR Lo est clairement un long-fer avec une semelle plus fine par rapport aux deux autres modèles présentés. Ce sera clairement le plus délicat à manier des trois clubs présentés.

TaylorMade avance qu’il s’agit d’un club avec un centre de gravité bas et avancé pour favoriser la distance, avec une trajectoire plus pénétrante, et sans doute moins de spin donné à la balle.

La tête plus petite devrait en même temps convenir aux golfeurs avec une habileté plus prononcée pour travailler les trajectoires de balles.

Ce ne sera pas sur l’argument de la longueur du manche que nous pourrons trouver des variantes de performances puisque qu’elle que soit le modèle Hi, Mid ou Lo, TaylorMade propose avec KBS une longueur de 40,25 inches.

Seule différence pour ce test, le shaft est un stiff de 81 grammes, plus lourd de 4 grammes par rapport aux manches regular montés sur les deux autres clubs.

Ce n’est pas nécessairement le manche le plus lourd jamais testé pour cette catégorie de produits.

La tête est ajustable sur trois positions de lofts. Ayant eu à tester un modèle numéro 2 de base à 17 degrés, cela signifie qu’il était possible de descendre à seulement 15 degrés, l’équivalent d’un bois 3 ou remonter à 19 degrés.

La tête est ajustable sur trois positions de lofts. Ayant eu à tester un modèle numéro 2 de base à 17 degrés, cela signifie qu’il était possible de descendre à seulement 15 degrés, l’équivalent d’un bois 3 ou remonter à 19 degrés.

Plus que de resserrer les écarts, ce club peut carrément remplacer un bois de parcours, à condition d’avoir la vitesse pour jouer une tête fermée à 15 degrés…du domaine d’un golfeur professionnel !

Les principaux chiffres pour établir une analyse et évaluer la performance d’un club

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Il faut ajouter en plus le smash factor, qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

On va plus loin avec le degré d’efficacité, qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résume l’énergie déployée pour produire une distance.

Le bénéfice d’utiliser des ratios consiste à neutraliser des effets extérieurs, comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Les données du test

un résumé du test du GAPR Lo en modifiant le loft sur 3 positions, 15, 17 et 19 degrés, tapé sur un tee.

Ci-dessus, un résumé du test du GAPR Lo en modifiant le loft sur 3 positions, 15, 17 et 19 degrés, tapé sur un tee.

Premier constat, bien que pour le test, j’ai changé le loft à chaque fois, cela n’a pas été systématiquement suivi d’effets au niveau du loft dynamique, à savoir le loft que j’ai réellement mis sur la balle au moment de la compresser.

Si pour un réglage standard de 17 degrés de loft, j’ai effectivement produit 17 degrés de loft dynamique, cela n’a pas été le cas avec le réglage sur 19 degrés puisque le niveau de loft dynamique est descendu à 15, soit le même niveau que le réglage…. 15 degrés.

Changer le loft d’un club n’est donc pas gage de réellement changer le loft réellement donné sur la balle, et donc la trajectoire de la balle.

Gros paradoxe, c’est donc avec le réglage sur 19 degrés que j’ai créé l’angle de lancement le plus tendu en moyenne à 12,8 degrés contre 15 degrés d’angle d’envol avec le loft sur 17.

Gros paradoxe, c’est donc avec le réglage sur 19 degrés que j’ai créé l’angle de lancement le plus tendu en moyenne à 12,8 degrés contre 15 degrés d’angle d’envol avec le loft sur 17.

Retenez que votre geste est bien plus prépondérant sur l’angle de décollage de la balle par rapport au réglage du loft sur ce club.

A la limite, le seul intérêt de cette option est de vous permettre de trouver le réglage optimum pour votre swing.

Quelque part, il faut déconnecter la notion de 15, 17, et 19 en considérant que cela va du plus fermé au plus ouvert pour le remplacer par une notion de plus ou moins de confort pour vous, selon le réglage. Il n’y a pas là d’autres performances à attendre.

Cela se retrouve dans la vitesse de balle donnée puisque selon le réglage le plus adapté, vous pouvez trouver une grande variation de la vitesse de balle.

En théorie, le loft le plus fermé favorise l’impact le plus important, mais cela ne se vérifie pas toujours.

En théorie, le loft le plus fermé favorise l’impact le plus important, mais cela ne se vérifie pas toujours.

Sur ce test, c’est bien avec le loft sur 19 degrés que j’ai obtenu le meilleur rendement de smash factor à 1.36.

Des trois réglages, il a été aussi difficile de réellement distinguer le niveau de spin donné à la balle. Dans les trois cas, il a été très similaire.

Avec le réglage sur seulement 15 degrés, effectivement, on peut se faire plaisir sur quelques balles tapées à plus de 200 mètres, mais attention aux grosses fautes qui terminent bien en-dessous de cette distance théorique…

C'est finalement en position standard que j'ai obtenu les moins bons résultats, sans trop savoir pourquoi...

Pour une vitesse de swing de 90 mph, j’ai obtenu des distances totales juste sous la barre des 200 mètres en moyenne avec les lofts 15 et 19 degrés.

C'est finalement en position standard que j'ai obtenu les moins bons résultats, sans trop savoir pourquoi...

A choisir, je préfère largement le niveau de tolérance d’un bois 3 qui va proposer des smash factor plutôt autour de 1.45 contre seulement 1.35 pour ce type de long-fer, bien moins tolérant.

Le seul avantage du long-fer par rapport au bois réside dans le fait que la face plus petite ne donne que très peu de déviation de spin.

Comprenez que vos fautes de directions ne viendront que d’un problème de face ou de chemin, mais pas vraiment en plus d’une faute de centrage de la balle dans la face.

Souvent avec un bois, on peut prendre la balle en pointe ou en talon, ce qui créé un effet de désaxage de la balle qui tourne d’un côté ou de l’autre.

Ceci dit, le GAPR Lo ne permet pas vraiment de faute de rythme. Il faut être particulièrement en forme physique pour swinguer un tel club. Après une séance de frappes avec ce club, vous aurez largement le dos qui « tire »..

une comparaison du GAPR Lo tapé sans tee sur tapis, avec un loft de 17 degrés (standard).

Ci-dessus, une comparaison du GAPR Lo tapé sans tee sur tapis, avec un loft de 17 degrés (standard).

Ce panel représente des Utility dans différentes marques depuis 3 ans.

En comparaison avec le modèle Mid, le Lo fonctionne beaucoup mieux.

En réalité, pour comprendre l’intérêt de la gamme GAPR, il ne s’agit pas d’acheter un modèle de chaque (Hi, Mid ou Lo), mais bien un des trois qui pourrait convenir le mieux à votre swing, pour produire cette fameuse distance entre votre dernier bois, et votre premier fer.

Dans ce cas, j’élimine à chaque fois le Mid. Ce club intermédiaire me paraît être moins performant que le véritable Utility Lo, et moins tolérant que l’hybride Hi.

Sans tee, j’ai réalisé une distance de 177 mètres que j’aurai pu faire plus facilement avec un hybride.

Sans tee, j’ai réalisé une distance de 177 mètres que j’aurai pu faire plus facilement avec un hybride.

L’usage de ce club sans tee pour surélever la balle est tout de même le cas le plus difficile, et même « chaud », vous n’êtes pas l’abri de fautes qui vous privent de distance dans une proportion importante. La mesure du risque par rapport à la récompense me paraît défavorable…

En comparaison d’autres longs-fers, le modèle Lo n’est pas le plus maniable que j’ai jamais tapé. Meilleur que le Mid, le shaft proposé est vraiment très raide, sans doute trop pour moi.

Par rapport au P790 récemment testé, et toujours chez TaylorMade, le GAPR Lo me paraît finalement moins performant. A nouveau, le shaft y est sans doute pour beaucoup.

les résultats du test des trois clubs GAPR sur tee pour les trois lofts disponibles.

Ci-dessus, les résultats du test des trois clubs GAPR sur tee pour les trois lofts disponibles.

A noter, le GAPR lo a été testé avec un manche stiff plus lourd (81 grammes) alors que TaylorMade nous a proposé le même manche pour les modèles Mid et Hi.

Le principal enseignement de ce tableau réside dans le fait que les trois solutions se distinguent sur la complexité pour optimiser la vitesse de balle (toujours la question du centrage régulier de la balle dans la face).

Plus on descend en loft entre Hi, Mid et Lo, et plus l’angle de lancement baisse de 18 à 14 degrés pour des trajectoires de plus en plus tendues.

Le smash factor qui exprime la capacité du joueur à pleinement générer de la vitesse de balle décroit avec les Utility alors qu’il n’était déjà pas très élevé avec l’hybride Hi.

C’est essentiellement le taux de spin donné à la balle qui baisse, et permet l’augmentation de la distance.

Augmentation de la distance qui n’est franchement pas flagrante d’un club à l’autre.

Pour caricaturer, on pourrait dire que les trois clubs proposent en fait trois solutions différentes pour produire à peu près le même résultat, ce qui en fin de compte, profiterait à l’hybride Hi… Autant choisir le club le plus facile à exploiter des trois (cf le smash factor).

Avec les trois clubs, pour une vitesse de swing avoisinant les 90 mph, la distance peut être d’environ 200 mètres à l’optimum.

Il faut justement rentrer dans les réglages pour gagner quelques mètres, et notamment avec le réglage 19 degrés pour le modèle Lo.

Ce n’est donc pas le loft le plus fermé qui permet la meilleure distance. Bien au contraire, 15 degrés de loft, c’est beaucoup trop bas pour espérer un swing efficace et régulier.

Des trois clubs, l’hybride Hi paraît être celui qui donne le plus de régularité quel que soit le loft. Les deux autres clubs réservent quelques mauvaises surprises.

Bilan du test Hybride TaylorMade GAPR Lo

Hi, Mid ou Lo, il ne paraît pas du tout indispensable de prendre les trois, mais seulement un des trois clubs.

Le choix va s’avérer très fin, car le loft ajustable n’est pas une assurance de changer significativement la distance.

Cela va surtout agir sur le taux de spin.

A distance plus ou moins équivalente, le choix devrait s’appuyer sur la propension à faire moins de fautes.

Le choix d’emmener un GAPR Lo comme Tiger Woods a pu le faire à Carnoustie pour le British Open relève d’un choix très personnel dans un but vraiment très précis, par rapport à un type de coup, et un type de situation sur le parcours.

Notamment utiliser un club qui génère peu de « spin axis », à savoir peu d’effets de rotations latérales sur des coups décentrés, propose une trajectoire basse, et beaucoup de roule pour des parcours dans le vent, et secs.

Le GAPR Lo est vraiment à réserver aux golfeurs professionnels ou aux golfeurs s’apprêtant à jouer sur un links en Ecosse pour tenter de faire des balles basses et pénétrantes.

Assurément un club de qualité, le choix du shaft n’a pas été laissé au hasard par TaylorMade qui pour le coup a associé KBS à la conception du produit final, cependant, c’est vraiment un club très difficile à exploiter par le commun des mortels.

On comprend pourquoi les fers 2 ont disparu depuis longtemps des sacs des golfeurs amateurs. Nous n’avons tout simplement pas la vitesse de swing pour manipuler des lofts aussi fermés.

A chaque test, Hi, Mid ou Lo, le loft le plus ouvert est souvent celui qui laisse une chance de correctement frapper la balle.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.