Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test des fers TaylorMade M6

Test des fers TaylorMade M6

Après avoir découvert les fers TaylorMade M6, et évoqué la technologie Speed Bridge, le temps est venu de tester sérieusement ces nouveaux fers. Pour l’occasion, TaylorMade nous a envoyé une demi-série composée d’un fer 4, d’un fer 6, d’un fer 8 et d’un pitch. Ce sera justement intéressant pour comprendre les écarts de distances entre les clubs, et surtout vérifier si le fer le plus long, fermé avec un loft de 19 degrés, reste jouable. Speed Bridge ? C’est le moment de voir si cela apporte concrètement quelque chose !

Découvrez nos formules d'abonnements

Tout savoir sur les nouveaux clubs 2019 de TaylorMade

Cet article fait suite à plusieurs sujets traités sur jeudegolf.org et des émissions exclusives de jeudegolf.tv au siège de TaylorMade à Carlsbad.

Un article détaille déjà la Speed Bridge, de même que vous pourrez trouver un interview de Matt Bovee, son concepteur, et la présentation des fers M5 et M6.

Retrouvez sur jeudegolf.tv, un reportage exclusif en immersion chez TaylorMade, et les interviews traduits des différents ingénieurs.

Les éléments du test

Pour le test de la demi-série M6, TaylorMade a envoyé des clubs monté sur des shafts acier en regular, soit des KBS MAX 85 d’un poids de 108 grammes.

Pour un manche regular, je trouve que c’est plutôt surprenant d’avoir un tel poids.

En moyenne, dans la catégorie Super-Improvment, un manche acier regular pèse plus souvent moins de 100 grammes (96,6 gr).

Ce manche est annoncé pour produire des trajectoires hautes avec un niveau de spin élevé.

Les grips sont des Lamkin Dual Feel texturés.

Pour comprendre la nomenclature produits de la marque TaylorMade, et en particulier pour les nouveaux M5 et M6, il faut se référer à plusieurs critères (forgés ou moulés), la taille de la semelle, et surtout l’ouverture des lofts.

Alors qu’il existe deux grandes familles de fers (forgés ou moulés) plus souvent répartis entre clubs « Player » ou « Super-Improvment ».

Les nouveaux M5 et M6 appartiennent clairement à la deuxième famille.

Cependant, on peut encore les distinguer par les loft qui sont légèrement différents entre les deux séries.

Les fers M6 sont plus fermés que les M5. Les premiers nommés sont donc des clubs « Distance » alors que les seconds sont plutôt « Standard ».

Les fers M6 sont plus fermés que les M5. Les premiers nommés sont donc des clubs « Distance » alors que les seconds sont plutôt « Standard ».

Les M6, la quatrième génération de fers M, ne sont en réalité pas plus fermés au niveau des lofts que les précédentes versions. C’est plutôt le M5 qui s’est fermé par rapport au M1 ou au M3.

Difficile pour un fer 7 de descendre sous la barre des 28,5 degrés, ce qui en temps normal, serait plus un fer 5, voir un fer 6.

Le test a été mené en studio indoor avec des balles premiums (Srixon Z-Star) et avec un radar Trackman 4.

Les résultats du test en comparaison d’autres clubs Super-Improvment

Que vaut le nouveau M6 en comparaison de clubs déjà censés produire beaucoup de distance ?

Ci-dessus, le tableau résume des essais de fers 6 montés avec des manches aciers et en regulars.

Big Bertha OS et KING OS sont même des clubs oversized, à savoir la sous-catégorie la plus puissante.

Les éléments de comparaisons se situent au niveau des lofts, des longueurs de manches, et des poids des manches.

Avec le loft du club, vous pouvez voir à quel loft dynamique réel, j’ai tapé ces clubs. Le loft est une donnée théorique affichée pour chaque club. Ce qui compte, c’est réellement le loft que vous donnez quand vous tapez la balle.

Inférieur au loft théorique du club, le loft dynamique indique que j’ai compressé la balle.

S’agissant du M6, c’est donc (pour le fer 6), un des clubs qui présente le manche le plus long, le plus lourd, et le loft le plus fermé. Avec de tels ingrédients, il devrait surpasser la concurrence, et peut-être même les OS avec leurs semelles plus larges.

Avec de tels ingrédients, il devrait surpasser la concurrence, et peut-être même les OS avec leurs semelles plus larges.

Premier constat : Avec le manche KBS MAX 85, la marque nous annonçait une trajectoire haute, et avec beaucoup de spin.

Si effectivement, les trajectoires sont pleinement comparables à des fers de sa catégorie. Angle de lancement comparable (18 degrés pour un fer 6), l’angle d’atterrissage est tout de même plus fermé de 2 degrés.

Surtout, le taux de spin est parmi les plus bas avec le Cleveland CBX.

Si je trouve bien un gain de distance avec le M6, c’est surtout au niveau de la roule.

En résumé, ce fer propose une trajectoire globalement plus tendue, avec moins de spin.

La comparaison avec le M5

Le M6 est-il vraiment plus puissant par rapport au M5 ? Les deux clubs se différencient-ils vraiment ?

Certes, pour cet essai, TaylorMade a proposé une demi-série M6 sur des manches aciers en regular, et le M5 sur des manches aciers en stiff.

Cependant, peut-on vraiment faire la différence quand un manche pèse 108 grammes, et l’autre 107 grammes ?

Pour ma part, j’ai eu bien du mal à les distinguer.

Quel que soit le club, fer 4, 6, 8 ou pitch, les valeurs de smash factor et d’efficacité qui permettent de comparer des clubs entre eux, en neutralisant les variations de vitesses, sont très comparables.

Quel que soit le club, fer 4, 6, 8 ou pitch, les valeurs de smash factor et d’efficacité qui permettent de comparer des clubs entre eux, en neutralisant les variations de vitesses, sont très comparables.

M5 ou M6, les valeurs de spin ont fortement baissé en comparaison du M1 2017 que j’avais comparé dans les mêmes conditions, deux ans plus tôt.

Résultat, la roule avec les deux nouveaux clubs TaylorMade augmente nettement. Avec le fer 6, cela peut monter à près de 15 mètres.

Les zones de tombées de balles sont très comparables pour chaque numéro de club.

Ci-dessus, c’est peut-être plus évocateur avec le graphique des balles tapées avec des fers M6 et M5. Les zones de tombées de balles sont très comparables pour chaque numéro de club.

S’agissant des trajectoires, et notamment la hauteur des balles, c’est là-aussi assez difficile de voir des différences.

S’agissant des trajectoires, et notamment la hauteur des balles, c’est là-aussi assez difficile de voir des différences.

Au final, M5 ou M6, c’est sans doute plus le shaft qui peut créer des différences. Dans le cas du KBS MAX 85, est-ce vraiment un manche pour générer des trajectoires hautes, et plus spinnantes ?

Le M6 semble plus être un club pour des distances tendues et peu de spin.

Bilan du test TaylorMade M6

Oui, le fer 4 est bien jouable. Malgré un loft très fermé, et sous la barre des 20 degrés, comparable à un hybride 4, ce club est tout à fait maniable, surtout avec un manche acier regular pour un swing weight en D1.

Les distances sont grisantes.

Smash factor élevé, loft dynamique bas, on pourrait se prendre pour un golfeur professionnel avec des gains de distances pouvant atteindre 20 mètres en comparaison avec des clubs plus classiques comme des lames.

Comme les précédents M2 et M4, le M6 répond parfaitement à la demande de golfeurs à la recherche de distances, et avec facilité.

Les sensations sont bonnes, et pour cause, le smash factor qui caractérise aussi le transfert d’énergie que l’on ressent dans les mains, est très élevé.

Bien entendu, les trajectoires tendues, et le manque de spin ont un revers : Le back stop ou pouvoir stoppant très faible.

les trajectoires tendues, et le manque de spin ont un revers : Le back stop ou pouvoir stoppant très faible.

N’imaginez pas faire du backspin avec de tels fers. C’est tout sauf leur fonction.

SI le niveau de performance des clubs est élevé, il n’est pas spectaculairement supérieur à des Cleveland CBX Launcher.

Effectivement, en comparaison des ROGUE, il y a un gain potentiel sur la question du spin.

Conclusion, les fers M6 sont des clubs pour la distance à tout prix. La Speed Bridge semble surtout apporter un plus au niveau du touché et des sensations à l’impact.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.