Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Un contenu unique, utile, et passionnant! Pour le 1er abonnement 12 mois! 1 boîte de 12 balles Srixon Z-Star ou Z-Star XV au choix offertes et envoyées chez vous!

Vinaora Nivo Slider

Test fers TaylorMade M2 2017

Test fers TaylorMade M2 2017

Relooké, revisité, remis au goût du jour seulement un an après sa première version présentée au PGA Merchandise Show d’Orlando, le nouveau fer TaylorMade M2 affiche de nombreux avantages comme la semelle élargie, les faces slots et le système antivibratoire derrière la face. A cela s’ajoute un loft plutôt fermé pour un club de golf qui veut battre des records de distances, rivaliser avec le Callaway Steelhead XR, et se situer en tête des ventes de clubs pour 2017. Quelle performance par rapport aux autres clubs de sa catégorie cette année ? Quel avantage par rapport au nouveau TaylorMade M1, très ressemblant ? Pour un pro, un amateur ou même un senior, quel est le véritable profil idéal ? Notre test au trackman, réalisé avec le concours du pro Xavier Bretin apporte des réponses à toutes ces questions.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le club testé : Fer 7 TaylorMade M2 sur manches graphite et acier, stiff et regular

Configurations testées pour le fer M2 2017

Pour cet essai, nous remercions le magasin US Golf de Lyon de nous avoir permis de monter plusieurs shafts, ce qui nous a permis de tester un fer 7 TaylorMade M2 sur des manches Fujikura Reax et KBS Tour.

Par rapport au panel de clubs déjà testés, la moyenne de longueur des manches est relativement standard autour de 37,25 inches, alors que le poids varie selon la matière et la rigidité.

Un manche graphite regular pour un fer 7 pèse en moyenne 66 grammes, alors que pour la même rigidité, en acier, la moyenne peut monter légèrement au-dessus de 100 grammes (et même 110 grammes en stiff).

Comparativement, les manches proposés par TaylorMade sont dans la norme avec une petite fantaisie à noter avec le Reax 88R, un acier regular de seulement 88 grammes.

Le test a été réalisé en indoor au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, avec le concours de notre consultant, Clément Morelle, et en outdoor au Golf de la Sorelle avec le concours de Xavier Bretin.

Les conditions du test

Panel de test au fer 7

Ci-dessus, la moyenne des trois testeurs régulièrement mis à contribution pour comparer des clubs sur notre site.

Dans le cas présent, il s’agit des résultats pour les fers 7 déjà testés, répartis entre acier/graphite et stiff/regular.

Un senior de 66 ans, Jean, golfeur amateur d’index 24 s’est prêté au test avec une vitesse moyenne de swing de 64 mph. Il ressort qu’il est principalement à l’aise avec du graphite regular (et non pas du senior regular).

J’ai participé au test avec une vitesse de swing de 82 mph. Pour ma part, le graphite stiff semble le plus performant.

Enfin, le pro, Xavier Bretin, swingue en moyenne à 86 mph avec une bien meilleure capacité à centrer la balle dans la face, comme en témoigne son smash factor nettement plus élevé, à savoir en moyenne 1.38.

La différence de « compétence » entre les trois frappeurs se mesure particulièrement au niveau du spin en tpm* donné à la balle par rapport à l’angle de lancement.

Plus l’angle de lancement est élevé combiné à un faible taux de spin, et plus les conditions de lancement sont optimisées.

*tpm = tours par minutes ou le nombre de rotation donnée à la balle.

Nos indicateurs de performances dont le nouveau spin/launch angle

Pour déterminer la maniabilité d’un club de golf, nous utilisons toujours la même évaluation purement mathématique : le smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle à l’impact) qui traduit la bonne utilisation d’un club par un golfeur, et sa capacité à centrer régulièrement la balle dans la face.

Pour déterminer l’optimisation du club par le joueur, et en fait l’efficacité pour produire de la distance, nous utilisons un rapport que nous avons créé, entre vitesse de swing (énergie que vous produisez) et la distance au carry (résultat que vous produisez).

Pour déterminer la bonne utilisation du club par le joueur, nous utilisons aussi en plus, et récemment, un ratio entre le nombre de tours de spin donnés à la balle, et son angle de lancement exprimé en degrés.

Chaque golfeur génère un taux de spin et un angle de lancement qui lui est propre avec le matériel qui lui est donné. Cependant, des règles régulières s’observent.

Si une balle de golf part haute et prend beaucoup de spin, par rapport à une vitesse de balle donnée, elle monte au-dessus de la trajectoire idéale, ballonne, et perd en vélocité.

Si une balle de golf part basse et prend peu de spin par rapport à une vitesse de balle donnée, elle descend trop vite en-dessous de la trajectoire idéale, et perd en vélocité.

Avec ces trois ratios, en plus des données trackman, nous pensons pouvoir argumenter sur la performance d’un club de golf en toute objectivité, et avec une approche rigoureuse.

Les datas pour le pro

test du M2 par le pro

Pour le pro, Xavier Bretin, les résultats avec le fer 7 TaylorMade M2 sont plutôt mitigés, et essentiellement à cause du shaft Fujikura Reax Steel acier stiff de seulement 88 grammes… trop léger pour ce type de joueur.

Le manque de poids par rapport à ce qu’il utilise habituellement ne s’est pas senti particulièrement au moment du test, mais une fois devant les chiffres, le constat est sans appel, il manque de la vitesse de balle à l’impact !

Le shaft plus léger n’ayant pas permis d’augmenter la vitesse de swing au-delà de sa moyenne (84 mph), il n’y a pas de gains !

Conséquence, le smash factor, tout comme l’efficacité ne sont pas au rendez-vous dans cette configuration.

D'autre part, Xavier n'a vraiment pas apprécié le nouveau bruit développé par TaylorMade, et qui pourtant a fait l'objet d'études approfondies chez TaylorMade.

A la charge de TaylorMade de nous proposer des manches plus performants ou plus adaptés pour de prochains essais !

Trajectoires du pro avec le M2

Seul élément qui ressort de ce test, malgré un loft très fermé, soit 28,5 degrés pour un fer 7, le shaft trop léger couplé à la semelle tolérante du M2 a favorisé un angle de lancement finalement plus élevé, soit 22 degrés, et pourtant, le taux de spin n’a pas franchement bondi.

Comparativement à l’angle de lancement, le spin généré est même faible, ce qui laisse penser que ce club a du potentiel pour optimiser la distance.

Comparaison au panel pour le pro

Globalement, mis à part la question du spin, et de l’angle de lancement plus élevé, un shaft trop léger altère les performances du club, qui finalement produit moins de distance que des équivalents chez la concurrence.

Retrouvez les commentaires du pro dans la vidéo suivante :

Les datas pour un amateur à vitesse de swing rapide

Données pour le test du M2 2017 par un amateur

Pour ma part, dans toutes les configurations (acier/graphite ou regular/stiff), je n’ai pas défrayé la chronique.

Comme pour Xavier Bretin, en version regular graphite, le manche s’est avéré trop léger. J’ai perdu en vitesse de swing et en vitesse de balle.

En acier, les résultats ont été beaucoup plus cohérents avec un avantage pour le manche stiff.

Regular ou stiff, j’ai obtenu un smash factor de 1.33 qui correspond à ma moyenne actuelle.

Malgré le loft plus fermé, je n’ai pas pour autant lancé plus bas. L’angle de lancement reste cohérent autour de 20 degrés !

Dispersion entre une version de shaft acier 88 grammes et une version graphite regular 65 grammes

En comparaison du M1 version 2017, les résultats sont supérieurs dans pratiquement tous les compartiments statistiques, et ce, alors que d’un point de vue look, on a du mal à les distinguer.

Le M2 est le principal rival du Callaway Steelhead XR. En version acier regular, mes résultats sont très semblables avec les deux clubs.

Comparaison au panel pour l'amateur

Au global, le M2 est dans la bonne moyenne pour les principaux ratios de performances. Ni supérieur, ni inférieur malgré son loft plus fermé, et sa semelle tolérante ou ses faces slots….il me paraît toutefois plus attractif que le nouveau M1 2017.

Les datas pour un senior à vitesse de swing modérée

Test par le senior du fer M2 2017

Pour le senior, en isolant seulement les résultats avec un shaft acier regular, la comparaison avec les rivaux est plutôt intéressante.

Vitesse de swing et vitesse de balle sont dans la moyenne, de même que les ratios de smash factor et d’efficacité.

Comparaison entre le fer M1 et le fer M2 2017 pour un senior

Un seul club permet de faire mieux, le XXIO Forged du fait d’un taux de spin beaucoup plus bas, et d’une vitesse de balle supérieure à l’impact pour ce profil.

Comparaison au panel pour le senior

Globalement, pour ce test, le M2 est plutôt dans la fourchette haute du panel.

Pas de commentaire particulier à émettre sur ce test. Rien qui défraie négativement la chronique...

Bilan du test FER TaylorMade M2 2017

Nos tests sont une « photographie à un moment donné, et avec des configurations figées » qui peuvent être remis en cause par un fitting, ou un changement de set-up au niveau des clubs.

Néanmoins, avec le concours de trois testeurs distincts, on retrouve des tendances qui méritent d’être relevées.

Dans le cas du fer TaylorMade M2, on note que le niveau de performance se modifie significativement selon le profil du testeur.

Pas du tout adapté au profil pro, notamment avec un shaft stiff trop léger, il est convenable pour un golfeur amateur avec une bonne vitesse de swing, mais pas encore des conditions de lancements sur-optimisées, et enfin, plutôt performant pour un senior avec une vitesse de swing modérée.

Cavité du nouveau fer taylormade M2

Est-ce à dire qu’il s’agit d’un club typé senior ?

TaylorMade qui communique sur des golfeurs athlétiques comme McIlroy, Johnson ou Sergio Garcia n’oserait sans doute pas faire un tel écart.

Avec une bonne configuration, ce club semble avoir plus de potentiel que ce que ce test dévoile.

Il y a un véritable match entre le Callaway Steelhead XR et le M2 dont les performances semblent très proches.

En revanche, le M1 est un mystère apparaissant franchement moins performant dans tous les cas. Entre M2 et M1, il n’y a pas franchement d’hésitations.

Le M2 comme le Steelhead XR fait office de valeur refuge pour des golfeurs qui cherchent un club relativement tolérant, et assez performant sans vouloir trop passer de temps dans un fitting.

Face du taylormade M2

Il ne serait pas étonnant de retrouver ces deux clubs dans le top des ventes de clubs 2017 en magasin, et en grande surface non spécialisée.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

A chacun sa balle Srixon !

Découvrez nos formules d'abonnements

US Golf présente la nouvelle collection Jack Nicklaus