Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer PING GMax

Test fers PING GMax

Pour ce nouvel essai de clubs de golf, nous avons fait appel à plusieurs amateurs autour de Lyon, et sollicité PING France pour tester des fers 6 et 7 en version acier et graphite. Ainsi, nous vous proposons un essai comparatif exhaustif pour des vitesses de swing allant de 80 à 90 mph (pour des index allant de 0 à 24). Cet essai PING Gmax traduit notre volonté de pousser toujours plus loin, notre logique de test indépendant, et utile pour une majorité de golfeurs.

Découvrez nos offres attractives

Préambule sur l’organisation du test PING GMAX

Cet essai a été réalisé au magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or près de Lyon, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, seul outil permettant de mesurer précisément angle de lancement, spin, et vitesse de balle.

Nous avons donc testé le GMAX dans les configurations qui seront les plus courantes en magasin, à savoir monté sur des shafts regulars.

Les versions testées :

  • Fers 6 et 7 sur shaft acier regular CFS d’une longueur de 37.2 inches et d’un poids de 100 grammes (lourd).
  • Fers 6 et 7 sur shaft graphite regular CFS 70 d’une longueur de 37.8 inches et d’un poids de 66 grammes (léger).

Pourquoi avoir testé les fers 6 et 7 ? Tout simplement, parce que les marques ne fournissent pas toujours les mêmes clubs. En nous procurant, fer 6 et 7, nous pouvons comparer le Gmax à l’ensemble de notre panel de tests, qui comprend plus de 120 clubs testés depuis 2012.

Ce qu’il faut savoir sur ce club

Une des premières choses qui va sans doute frapper les futurs utilisateurs de ce club proviendra déjà du son à l’impact !

Pour Marty Jertson, ingénieur Ping, c’est le fruit d’un travail spécifique et d’une technologie qu’il appelle COR-eye qui se situe juste derrière la face du club.

fers PING GMAX

Il ne s’agit pas seulement d’émettre un son différent de ce dont on a l’habitude d’entendre avec un fer, mais bien d’augmenter la vitesse de balle à la sortie de la face.

Jertson va même jusqu’à affirmer que cette technologie va révolutionner le genre, et casser les codes de tout ce qui a été fait jusqu’à présent pour générer plus de vitesse de balle à l’impact.

Comment ? En produisant deux à trois fois plus de torsion de la face au moment de l’impact tout en lançant la balle plus haute, et avec une dispersion plus resserrée.

La clé du Gmax tiendrait dans la géométrie et le dessin du club, tout autant que dans le processus de traitement par la chaleur de l’acier 17-4, ce qui donnerait une force de 40% supérieure, et donc une meilleure capacité de flexion du matériau.

Les golfeurs déjà habitués au G30 ne devraient pas être dépaysés par ce GMax. La finition et le dessin de la tête sont très similaires.

A l’adresse, les différences sont très faibles hormis le fait qu’il y ait un peu plus d’offset sur le GMax.

Alors que le G30 est destiné aux golfeurs situés entre 5 et 24 d’index, la nouvelle technologie déployée sur le Gmax devrait retenir l’attention des golfeurs qui ont du mal à swinguer à plus de 80 mph avec un fer 7.

Plus d'infos à retrouver sur notre précédent sujet…

L’enjeu du test

Trouver plus de tolérance (un plus grand smash factor) par rapport à la moyenne des fers de cette gamme ?

Trouver une plus grande vitesse de balle à vitesse de swing constante ?

Les conditions du test

Pour ce test, et afin que cela reste compréhensible, nous avons gardé les mesures de deux testeurs, un golfeur d’index 5 avec une vitesse moyenne de 90 mph avec un fer 7, et un golfeur d’index 20 avec une vitesse moyenne de 83 mph.

Nous avons utilisé à chaque fois la même balle, une Srixon Z-Star, et retenu pour chaque testeur, les 5 meilleures frappes, en prenant le soin d’éliminer les coups manqués.

Remerciements à Luc, François, Jean-Louis et Gilles qui se sont inscrits à cette session de test sur notre page Facebook.

Pour les prochains tests, vous pouvez vous-aussi participer. A venir, un test Mizuno Lady en septembre 2015.

Les 4 paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club,
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

Tolérance-Maniabilité et Puissance-Distance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Les résultats du test pour un golfeur d’index 5 (vitesse de swing de 90 mph)

Avec une vitesse de swing aussi élevée, le graphite ne procure pas un avantage significatif par rapport à l’acier.

Le Gmax est un club très tolérant, et swingué rapidement, il donne une grande efficacité pour produire de la distance.

Cependant, un golfeur d’index inférieur à dix, n’appréciera pas la forme de la tête, qui ne permet pas de travailler les trajectoires de balles à volonté.

Les résultats du test pour un golfeur d’index 20 (vitesse de swing de 80 mph)

Pour un golfeur d’index plus élevé, le graphite procure un avantage plus marqué. Pour rappel, nous avons mesuré un écart de poids de shaft de près de 40 grammes entre l’acier et le graphite.

Avec la version la plus légère, ce golfeur obtient plus de tolérance, et plus de distance.

Conclusion :

Les deux testeurs dépassent les 1.30 de smash factor au fer 7, et ce quelle que soit la version du shaft.

Pour une vitesse de swing de 80 mph et des têtes de la catégorie du Gmax, notre moyenne de smash factor constatée depuis 2012 est de 1.28.

En réalité, le Gmax obtient la note la plus élevée ex-aequo avec le fer Callaway XR.

Pour les vitesses de plus de 90 mph, nous manquons de données pour fournir un avis comparatif. Cependant, cela n’apporterait pas un éclairage différent.

Quelle distance au carry ?

C’est finalement un indicateur assez simple et assez fiable concernant la performance d’un club de golf.

Données du test

Quel que soit le testeur, les distances produites sont très élevées.

  • Pour le fer 6 : Jusqu’à 148 mètres au carry pour le golfeur d’index 20, et jusqu’à 169 mètres au carry pour le golfeur d’index 5.
  • Pour le fer 7 : Jusqu’à 136 mètres au carry pour le golfeur d’index 20, et jusqu’à 158 mètres au carry pour le golfeur d’index 5.

En cause, la vitesse de balle à l’impact qui est effectivement supérieure à bon nombres de clubs déjà testés sur notre panel

Concernant les deux enjeux de ce test, et quel que soit le testeur, le fer Gmax est bien un club tolérant, et effectivement, il produit des vitesses de balles très supérieures.

A titre de comparaison, le fer 6 qui avait fourni la vitesse de balle la plus élevée dans une plage de vitesse de swing de 80 mph, était jusqu’à présent, le Mizuno JPX 85 Forged mesuré à 108 mph contre 111 mph pour le Gmax.

Toujours à titre d’information, nous avons testé le fer PING Ie1 sur la même session, et dans les mêmes conditions, la vitesse de balle n’a pas excédée 105 mph.

Optimisation du vol de balle : Angle de décollage réel et taux de spin

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Après une discussion avec le CTO de TaylorMade, Benoit Vincent, nous avons décidé d’ajouter ce paramètre dans nos tests de clubs.

D’une part, parce qu’avec le trackman, nous pouvons récupérer ces mesures, et d’autre part, parce que cela donne un éclairage complémentaire sur la performance enregistrée avec un club de golf.

Les clubs trop spinnants ou les clubs dont les lofts ont été volontairement fermés pour créer artificiellement de la distance seront ainsi repérés.

Les résultats du test pour un golfeur d’index 5 (vitesse de swing de 90 mph)

en abscisse, le spin exprimé en tours par minute, en ordonnée, l'angle de décollage en degrés

Optimisation vol de balle

1 mph d’écart entre le fer 6 et le fer 7 au niveau de la vitesse de swing, pour un écart au carry de 12 mètres !

L’écart de spin est de 400 tours par minute alors que l’angle de lancement est 2° plus fermé pour le fer 6.

Les résultats du test pour un golfeur d’index 20 (vitesse de swing de 80 mph)


Il faut un écart de vitesse de swing de 2 mph pour générer un écart de 12 mètres entre le fer 6 et le fer 7 Gmax.

L’écart de spin est de 800 tours par minute alors que l’angle de lancement est 1° plus fermé pour le fer 6.

Conclusion : Les écarts d’angle de lancement et de taux de spin trahissent la maturité du swing de l’index 20 par rapport à l’index 5.

En revanche, quel que soit le testeur, on trouve fort logiquement le même crantage de distance entre le fer 6 et le fer 7. Simplement, ce crantage ne se réalise pas de la même façon.

Précision-Dispersion

Les points d’impacts représentent les points d’arrivées de la balle après le roulement.

Dispersion GMAX

Paradoxalement, le golfeur index 20 a été moins dispersant que le golfeur index 5 !

Si on retrouve bien sur le graphique ci-dessus un écart notable de distance entre les deux testeurs, le joueur le plus long a aussi été celui qui a mis ses balles le plus loin du centre du fairway.

L’explication tient sans doute au fait que la forme de la tête, bien que tolérante, ne lui a pas permis de travailler ses coups de la manière désirée.

A l’inverse, le golfeur d’index 20 a pleinement bénéficié de la tolérance, et n’a pas éprouvé de gêne.

Comparaison au panel

Comparaisons au panel

Tout l’intérêt d’avoir testé le PING Gmax en version acier et graphite, et version fer 6 et fer 7 se trouve résumé dans ce tableau !

En procédant ainsi, nous sommes certains de présenter un comparatif exhaustif…pour des vitesses de swing comprises entre 75 et 85 mph.

Si certaines marques remettent en cause le bien-fondé du smash factor (TaylorMade), nous utilisons justement deux paramètres pour nos tests : le smash factor croisé avec le degré d’efficacité.

Le tableau ci-dessus présente donc quatre catégories, et pour chacune d’elle, les 9 meilleurs clubs depuis 2012 classé par le smash factor.

La distance au carry peut également vous aider à classer les produits, tandis que la vitesse de swing aide à relativiser certains écarts de vitesse de balles.

Conclusion : Le Gmax sort vainqueur en smash factor dans pratiquement toutes les catégories.

Cependant, la catégorie la plus révélatrice à nos yeux est certainement celle des fers 7 sur shaft acier regular qui démontrent un match serré entre le PING GMAX, le TaylorMade Aeroburner, et le Callaway XR, tous trois des clubs dernière génération.

Bilan du test

Pour un golfeur d’index bas, et disposant d’une vitesse de swing rapide, ce club ne représente pas un choix réellement adapté.

Bien entendu, la qualité du golfeur va faire qu’il va plutôt bien utiliser ce club.

En termes de dispersion, un shaft plus rigide ajouté à une tête plus fine sera logiquement plus performante.

Pour un golfeur d’index médian avec une bonne vitesse de club, le débat peut se poser par rapport à des fers plus traditionnels, et aux semelles moins larges.

Enfin, pour un golfeur d’index élevé ou ayant une vitesse de club basse, le Gmax s’impose clairement comme le nouveau leader de la catégorie, en bataille avec le TaylorMade Aeroburner ou le Callaway XR.

Et c’est sans doute ce que cherchais à obtenir Ping au moment de construire ce nouveau club.

Les chiffres démontrent qu’il s’agit d’un club facile à jouer qui donnera de la tolérance, et de la distance.

Effectivement, comme l’affirme Marty Jetson, son géniteur, le point fort du club est assurément sa face qui donne des vitesses de balles assez éloquentes.

Bilan du test fer PING GMAX

Ci-dessus, à titre purement indicatif, nous vous produisons notre tableau de recommandation, croisement de l’index, et de la vitesse de swing, en positionnant les deux nouveaux fers PING, à savoir le Gmax, et le Ie1 que nous avons aussi testé, et pour lequel, nous vous produirons prochainement le même type de test.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.