Test des Fers Mizuno JPX 921 Forged : Fallait-il vraiment baisser les lofts ?

Avec l’avènement des radars de mesures, et surtout le fait que de plus en plus de golfeurs peuvent y accéder, notamment au moment d’un fitting, la vitesse de balle s’est trop rapidement imposée comme le seul critère de choix. Quelle que soit la marque, le démonstrateur, le vendeur en magasin ou même le pseudo vidéaste-conseil ont orienté de plus en plus de golfeurs à choisir selon ce critère du smash factor, et donc la capacité à générer plus de vitesse de balle. Par conséquent, les marques de matériel ont pris en compte cette nouvelle donne, et aujourd’hui se livrent à une surenchère, bien que les clubs de golf ne puissent pas être réellement améliorés, ou pas sans une contrepartie cachée. La nouvelle série Mizuno JPX 921 Forged met en avant un nouveau procédé de fabrication… pour produire plus de vitesse. Était-ce vraiment ce qu’il fallait faire ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Dans cet article de test 100% indépendant, vous allez retrouver un découpage en plusieurs rubriques : La présentation objective des clubs, la prise en main, les performances mesurées au Trackman 4, le profil du golfeur ciblé (ne se résume pas à une pseudo et simpliste question d’index), l’opposition Points forts/points faibles, le prix, et le bilan « J’achète/J’achète pas ».

Présentation des nouveaux fers JPX 921 Forged

De tout le bla-bla marketing ou le mauvais journalisme (pire que les marques de matériel, beaucoup de médias ou prétendus médias sont plus trompeurs sur l’évaluation pertinente et objective des clubs), la principale chose que vous devez consulter pour comprendre une nouvelle série de clubs, c’est tout simplement le tableau des caractéristiques.

Si vous ne deviez lire qu’une seule chose pour vous forger une opinion ou un avis, ce serait systématiquement ce tableau présenté par chaque marque, et sur chaque série.

Comparativement aux modèles précédents, oui, il y a un changement majeur, et cela n’a rien à voir avec une quelconque trouvaille ou amélioration : Le Chromoly.

Les nouveaux fers Forged JPX-921 qui succèdent aux 919, 900 et même 850 se dévoilent complètement dans ce tableau ci-dessous.

Le loft a tout simplement été abaissé d’un degré sur la nouvelle série.

Un degré, c’est peu de choses, mais c’est largement suffisant pour transformer une série de fers.

Ci-dessous, et à titre de comparaison, le même tableau de caractéristiques pour la série précédente, la Mizuno JPX-919 Forged.

Ces tableaux nous apprennent principalement deux choses, et là, pas besoin de se perdre en conjectures, en bla-bla ou bouffonnerie de pro de golf apprenti journaliste : Le loft est baissé d’un degré, et l’offset a été très légèrement réduit !

Nous le verrons dans l’analyse des performances, mais le loft abaissé va engendrer un gain de distance notable par le biais de l’augmentation de la vitesse de balle, et en contrepartie, des trajectoires abaissées.

L’offset diminué, en revanche, va convenir davantage aux bons joueurs qui veulent travailler librement les effets, alors que les sliceurs vont moins apprécier.

Pourtant, sur le site de la marque nippone, ou dans la presse dite spécialisée ou pire selon les youtubeurs qui se pensent spécialistes et légitimes, on vous parlera de « Initialement utilisé pour les fers Mizuno Hot Metal - le Chromoly fait le lien entre le savoir du forgé de Mizuno et des résultats probants. Jamais Mizuno n’avait conçu des fers pleinement forgés avec autant de vitesse de balle - un sacré choc pour les sens et les cartes de scores. »

Vous pourrez lire encore « Les JPX921 Forged offrent tout ce qu’on espère d’un fer – stabilité, vitesse depuis la face incroyable, avec un le toucher incroyablement doux d’une face forgée Mizuno. J’aime à quel point l’offset réduit et le bord arrière biseauté offrent à ces têtes un look plus moderne et percutant. »

Plus discutable encore car invérifiable, on vous expliquera que la « zone de COR a été augmentée de 35% ». Le matériau Chromoly 4120 aurait permis d’affiner la face de 0.5 mm pour générer plus de vitesse de balle, alors que le corps aurait été entièrement forgé.

Premier problème : La face plus fine ?

Deuxième problème : La définition puriste d’un club forgé.

Ce n’est pas la face plus fine qui génère l’augmentation de la vitesse de balle, mais le loft.

A bien regarder ce très beau fer (indiscutable) JPX 921, c’est compliqué d’imaginer qu’il soit forgé avec une seule action de presse, au sens le plus puriste du terme.

La face, elle, a certainement été forgée alors que pour tailler le reste du corps, il a certainement fallu plusieurs opérations de découpes, à la fois au niveau de la cavité arrière, et la partie supérieure de l’arrête.

Prise en main, premier contact

Pendant des années, j’ai toujours été réticent à parler de toucher, de sensations… Je ne me sentais pas légitime, et pas assez bon golfeur, pas assez expérimenté.

Dans le même temps, j’étais fasciné par ces journalistes, bloggeurs ou autre commentateurs, capables de vanter le toucher d’un club de golf.

Pire, comment évaluer un meilleur toucher ?

Aujourd’hui, je peux avancer plus en confiance, et dire que le toucher n’est que centrage de balle dans la face. Une balle parfaitement centrée dans la face vous offrira toujours une meilleure sensation versus un coup décentré.

Tenter de distinguer un club de golf, un fer en particulier sur le toucher ne présente pas un grand intérêt puisque c’est VOUS qui générez cette qualité.

C’est votre capacité à centrer la balle dans la face qui va créer votre sensation. Trop souvent, à cause du marketing, on fait croire aux golfeurs que les clubs font bien jouer. C’est vous qui jouez bien ou mal les clubs, et pas l’inverse.

Alors quel intérêt de vous dire que la première prise en main a été bonne, et que les sensations sont au rendez-vous. Oui, j’ai centré les balles avec cette série JPX 921 dite Forged.

Pour l’essai, la marque avait eu l’amabilité de me passer des fers 5,7 et 9 montés sur un manche acier stiff Nippon Shaft NS Pro Modus Tour 120. J’ai mesuré le swing weight au studio JeudeGolf en D1, et pesé les clubs.

Ci-dessous, ma dispersion avec les trois fers testés, et pour 10 balles tapées au Trackman, en indoor, et sur tapis, avec toujours la même balle.

Le gain de puissance ne facilite pas la précision…

Curieusement, deux ans auparavant, la marque Mizuno avait envoyé les JPX-919 Forged sur des manches en graphite (Stiff) Project X LZ Tour 6.0.

Cette différence me permet néanmoins de vous exprimer un élément majeur concernant votre futur choix.

Le graphite moins adapté à une vitesse de swing rapide ne permet pas d’optimiser autant la vitesse de balle (ce qui ne sera pas le cas pour une vitesse de swing plus lente), mais présente bien un avantage lié au LZ Tour 6.0 : Permet une hauteur de trajectoire supérieure.

Le Project X LZ m’a permis de donner plus de loft dynamique (+2 degrés), et donc de monter les balles plus hautes, et avec un angle de tombée plus élevé (44 degrés), pour beaucoup plus de contrôle de la roule, versus le manche en acier.

Dans le même temps, couplé à plus de loft, le spin était forcément plus élevé avec le manche graphite.

Les performances

Peuvent-elles réellement être mauvaises, compte tenu des éléments factuels avancés plus haut, et s’agissant de la vitesse de balle ?

Bien sûr que non… au contraire, sur la seule question du smash factor ou de la distance, les fers JPX-921 Forged m’ont donné un grand bond en avant.

Sur le tour, il faut que vous sachiez qu’un fer 7 est tapé avec un smash factor de 1.33 en moyenne par les joueurs professionnels.

Ils utilisent majoritairement des lames MB (MuscleBack) avec des lofts compris entre 34 et 36 degrés, ce qu’il faut mettre en relation avec le smash factor à 1.33.

Ce qui peut changer de manière drastique par rapport à un amateur, c’est la vitesse de swing très supérieure.

Ce 1.33 vous donne néanmoins une grille de lecture.

En-dessous de 1.33, vous et/ou le club êtes contre-performant. Au-dessus de 1.33, vous et/ou le club êtes surperformant.

Pas assez ou trop… est-ce bien ? Vous pourriez croire que si vous donnez plus de smash factor que 1.33, vous gagnez…

En réalité, vous gagnez en vitesse de balle ce que vous risquez de perdre en contrôle de la trajectoire de balle, et notamment la profondeur (roule).

Contrairement aux discours des marques de matériel, le choix d’un club de golf est toujours un compromis entre distance, et contrôle.

La question, c’est où vous voulez placer votre curseur. Qu’est-ce qui est plus important pour vous ?

Si je ne prends que l’exemple du fer 7 ci-dessous, je constate un smash factor de 1.37, et par conséquent, un gain indiscutable de vitesse de balle (104 mph pour une vitesse de swing de seulement 76 mph).

Revers de la médaille, l’angle d’atterrissage du fer 7 tombe de l’idéal de 47 degrés à seulement 42 degrés.

Le spin baisse fortement et sous la barre des 5000 tours, par conséquent, pour un club de précision, la roule excède potentiellement 10 mètres. C’est rédhibitoire quand on ambitionne la précision pour l’attaque des drapeaux.

Pour quel profil

C’est finalement la question clé, compte tenu des caractéristiques de ce club. Par ailleurs, J’ai pu lire « l’ânerie » que ce club serait destiné à des golfeurs entre 6 et 18 d’index.

Alors si je suis 5, je ne peux plus les jouer ? Et si je suis 19, c’est trop juste ?

N’importe quoi !

L’index n’a rien à voir avec votre choix concernant une série.

Revenons à la raison et donc aux caractéristiques, l’offset indique que je déconseille ces clubs à des golfeurs avec un chemin de club naturellement extérieur-intérieur, et avec une tendance conjointe à laisser traîner la face de club ouverte à l’impact (slice).

Le loft me fait déconseiller ces clubs à des golfeurs qui recherchent la précision par rapport à la distance, tout du moins, si vous jouez des manches en acier, qui comme dans l’exemple présenté favorisent des trajectoires basses ou mid.

Cette série est donc ni adaptée à un très bon joueur (sauf à corriger les lofts, et opter pour un manche qui lève la balle), ni par opposition à un golfeur qui slice (la majorité des amateurs). Il reste donc très peu de profils susceptibles d’être dans la bonne cible, sans passer par un ajustement complet de la série à vos caractéristiques de swing.

Le choix du manche (comme toujours) sera crucial pour abaisser ou relever la hauteur de trajectoire.

Il reste un profil de joueur plus susceptible de s'intéresser à ces clubs... le golfeur qui au contraire lève beaucoup trop la balle (ajoute trop de loft dynamique) par rapport à la vitesse de swing qu'il développe, et pourrait optimiser ses trajectoires avec ce club.

Points forts/points faibles

Pas de compromis… pour rivaliser avec les marques américaines qui ont largement pactisé avec le « diable », la nouvelle série Mizuno JPX-921 Forged n’a pas à rougir sur la vitesse de balle. En revanche, ce « gain » s’accompagne d’une grosse perte de contrôle de la profondeur.

Fait étonnant, ce choix technique est couplé avec une réduction de l’offset, qui pourrait laisser penser que cette série pense aux très bons joueurs.

Pas de compromis ou de surprise, la JPX-921 Forged fait donc moins la part belle au spin et à la hauteur de trajectoire, tout du moins avec un manche acier NS Pro Modus Tour 120.

Le Prix

Le prix de 195 euros le fer est élevé, comparativement aux 155 euros le fer d’un JPX-921 Hot Metal et inciterait plutôt à chercher une JPX-919 Forged en déstockage, et ce, pour gagner jusqu’à 200 euros d’économies sur l’achat de la série.

Sur Internet, vous pouvez trouver la JPX 921 Forged à moins de 1100 euros via des sites anglo-saxons systématiquement mieux placés que les acteurs français. Attention, toutefois de vérifier le nombre de fers vendus (5, 6 ou 7 clubs) ce qui influe sur le prix total.

Il est toujours bon de vérifier le prix unitaire d’une série de fers.

Conclusion, la série Mizuno n’est ni mieux ou mal placée en prix. Comparativement, la TaylorMade P7MC est vendue à un prix très similaire.

Bilan J’achète/J’achète pas ?

Pour l’esthétique de la tête, la réponse pourrait être positive. Assurément, à chaque nouvelle itération, tous les deux ans, Mizuno améliore sensiblement la ligne de sa série Forged.

Sobre, élégante, classique, la ligne mérite une note de cinq sur cinq, et l’esthétique est un paramètre non négligeable dans le choix d’une nouvelle série.

La Forged est probablement la version la plus aboutie, et la plus belle de toute la gamme JPX-921.

Comme indiqué plus haut, le touché n’est pas en discussion puisque surtout une question de compétence du joueur.

Reste la question du projet de jeu ou de la performance, et dans ce cas, je n’achète pas en l’état, et sans à minima retoucher les lofts pour les relever. Dans ce cas, la JPX-919 est plus en conformité avec un objectif de plus de précision.

La JPX 921 Forged finit par être un produit assez hybride avec des lofts trop fermés, mais une semelle relativement généreuse, ce qui finalement l’éloigne d’un produit de précision pour en faire un produit de pure distance.

Je rappelle que différentes études démontrent que pour scorer plus bas sur le parcours, les gains de précisions l’emportent sur les gains de distances…

A lire, comment choisir ses fers en 2020...

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 4 sur 3 votes)

Commentaires   

nicolas.raab@gmail.com
0 #2 avis après essai et fittingnicolas.raab@gmail.com 05-04-2021 11:07
Après trois séances de Fitting multi-marques avec essai de Callaway, Titleist, Tallor Made, cobra, Mizuno .... pour trouver ma prochaine série, les meilleurs résultat en terme de spin, de contrôle de distance et de dispersion l'ont été avec la série Mizuno JPX 921 forged avec Shaft Neo 95 gr. avec des résultats (trackman) bien meilleurs que les autres marques
Bien entendu, mon cas n'est pas celui des autres mais il me semble que l'offre exceptionnelle de Shaft et grip et la possibilité des multiples réglages sur la série pour l'adapter à son swing et son jeu (le lie par exemple avec la possibilité de le modifier à l'avenir en fonction de son évolution) est un avantage indéniable par rapport aux autres marques. Je suis étonné que vous ne parliez pas de cet aspect.
De plus, comment juger d'un club quand il n'est pas adapté à votre swing ? Je pense que votre article est un peu trop sévère et qu'il mériterait des investigations plus poussées en adaptant votre club à votre vitesse de swing, votre lie, le poids et la flexion du Shaft, la taille du grip,... et non de prendre un club prémonté brut qui ne donne que très peu de chance de convenir. Comment peux t on décemment juger d'une série sans l'essayer avec une construction adaptée ? Cette remarque est valable pour toutes les marques. Je précise que je ne suis pas attaché à une marque puisque je jouais du Cleveland avant et que mon nouveau sac est composé de Mizuno pour les fers, ping pour hb et bois et Callaway pour le putter (construit en fonction des meilleurs résultats obtenus en fitting). Je recommande de prendre énormément de temps pour tester les différentes marques et déterminer la meilleure construction PERSONNELLE. Mon résultat personnel après fitting ? Huit points d'index en moins en 3 parcours et un gain en régularité et précision.
sebasti1.denis@gmail.com
0 #1 Loft jpx921 forgedsebasti1.denis@gmail.com 13-12-2020 21:50
Les loft abaissés sur les derniers jpx921 forged sont identiques a ceux de la serie jpx900 forged
A premiere vue entre la 900 et 921 , la longueur des shafts a elle augmenté.

Il pourrai etre interessant de voir si il y a du coup evolution entre la 900 et 921.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.