Test fers Mizuno JPX-EZ et JPX-EZ Forged 2016

Test fers Mizuno JPX-EZ et JPX-EZ Forged 2016

Deux ans jours pour jours, nous avons eu l’opportunité de tester les nouveaux fers Mizuno JPX-EZ et JPX-EZ Forged 2016, les clubs les plus tolérants et faciles à jouer de la gamme du fabricant japonais, pourtant réputé pour les golfeurs à un chiffre. En-dehors d’un léger relooking, avons-nous trouvé des gains de performances ou de tolérances entre les versions 2014 et 2016 ? Comment se sont comportés les Mizuno par rapport aux autres clubs tolérants testés en cette fin d’année, les PING Gmax, les Cleveland CG Black et Srixon Z355 ? Découvrez la vérité sans concessions du trackman !

Découvrez nos formules d'abonnements

Préambule sur l’organisation du test fer Z 355

Pour ce test, nous avons utilisé plusieurs clubs

  • Un fer 6 JPX-EZ (loft 28° tout comme le modèle 2014) sur un shaft acier True Temper Dynamic Gold XP 95 R300 regular d’une longueur de 37.5 inches, et d’un poids de 93 grammes.
  • Un fer 6 JPX-EZ (loft 28° tout comme le modèle 2014) sur un shaft graphite Fujikura Orochi regular d’une longueur de 37.2 inches, et d’un poids de 70 grammes.
  • Et un fer 6 JPX-EZ Forged (loft 28° tout comme le modèle 2014) sur un shaft graphite Fujikura Orochi regular d’une longueur de 37.2 inches, et d’un poids de 70 grammes.

Par rapport à nos tests de fin 2013, il s’agit des mêmes shafts. Le test va donc isoler la performance des têtes qui sont les seuls éléments à changer.

Concernant les shafts graphites, pesés à 65 grammes, ils sont dans la moyenne de notre panel pour cette catégorie de produits en 2015 (moyenne à 69 grammes), ce qui semble bien s’inscrire comme la tendance actuelle du marché en standard, et hors fitting.

Pour les shafts aciers, dans la même catégorie, la

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité  du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.