Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test des fers Cobra F-MAX Superlite

Test des fers Cobra F-MAX Superlite

Pour Cobra, la nouvelle série de fers F-MAX Superlite correspond à son offre la plus légère et la plus facile à jouer. La version Superlite commercialisée un an après la première F-MAX a été l’occasion de retravailler quelques paramètres techniques, comme la position du centre de gravité, et surtout comme son nom l’indique, diminuer encore le poids global. Une telle offre peut en théorie répondre à deux types de besoins : Les débutants et les seniors. Le domaine de l’ultra-light est aussi un enjeu pour les marques, surtout depuis la percée de XXIO sur ce critère tendant à vanter le plus c’est léger, et le plus cela produit de la distance. La performance est-elle pour autant au rendez-vous ? Quelles différences par rapport à la précédente F-MAX ? Nous avons testé avec le concours d’un golfeur senior.

Découvrez nos formules d'abonnements

Cobra F-Max Superlite : Une série attractive en prix mais est-elle performante ?

La série Cobra F-MAX a la particularité de proposer un prix de vente pour 6 fers particulièrement attractif, dans un contexte de revalorisation des prix des équipements pour le golf.

A environ 549 euros les 6 clubs, cette série se situe dans les premiers prix du marché 2018-2019 et donc assez loin des séries forgées à plus de 1000 euros les 6 clubs. Les débutants qui veulent s’équiper à moindre frais peuvent imaginer se faire la main, avant d’évoluer vers d’autres types de clubs par la suite.

Impossible de ne pas démarrer ce test par l’argument du prix, étant donné qu’il s’agit d’une composante importante de cette offre.

Pour réaliser ce test, Cobra nous a passé deux fers 7 sur manche graphite regular et senior, afin d’en comparer les performances pour au moins deux vitesses de swings distinctes.

Le test a été mené en indoor dans notre studio d’essai équipé d’un Trackman 4 et avec des balles Srixon Z-Star.

Entre le manche dit regular et le manche dit senior, la principale différence facilement identifiable est en fait le poids. Le manche regular pèse 53 grammes alors que le manche senior est déclaré à 51 grammes.

Nous classons ce club dans la catégorie des clubs « Improvments » pour golfeur en progression (Il existe une version Lady d’ailleurs fournie par Cobra mais non testée faute de testeuse dans l’équipe pour le moment).

Parmi les clubs improvments, on peut encore distinguer trois sous-catégories : Standard, distance et oversized. Chaque sous-catégorie correspond en fait à un mix entre loft du club et taille de la semelle.

Bien que la taille de la semelle du F-MAX Superlite soit plutôt importante, nous avons considéré que ce club avec un loft de fer 7 de 31,5 degrés était plutôt raisonnable pour cette catégorie, et donc plutôt standard.

Comme l’évoquait Tom Olsavky dans un précédent interview, Cobra ne fait pas ici de « loft-jacking », à savoir trop fermer les lofts pour argumenter d’une fausse augmentation de la distance.

En revanche, par rapport à la précédente série F-Max testée l’an passé, on a relevé un manche légèrement plus long de 0.25 inches, ce qui a eu un effet sur l’accroissement de la vitesse de swing.

Avec un swing weight en C8, l’impression de légèreté et de maniabilité du club n’est justement pas qu’une impression virtuelle.

En fait, les deux paramètres importants pour comprendre cette nouvelle série sont bien le loft d’une part, et le poids du manche proposé en standard par le fabricant.

31,5 degrés pour un fer 7, cela peut paraître beaucoup pour un club « Improvment Standard » alors que les autres produits du marché sont plutôt entre 30 et 30,5 degrés. Sur ce point, le produit Cobra semble partir avec un léger désavantage et en tout cas, versus un TaylorMade M3 ou un Callaway Rogue.

Côté poids du shaft, il se rattrape nettement en s’octroyant largement la position de clubs le plus léger. En moyenne, sur la période 2017-2018, nous avons mesuré des manches autour de 61 grammes pour du graphite.

Avec 53 grammes pour du regular ou 51 grammes pour du senior, Cobra est nettement sous cette moyenne.

La tentation serait grande de comparer un fer 7 XXIO 10 avec un fer 7 Cobra F-MAX Superlite, sauf que le XXIO 10 présente un loft de 29 degrés, et donc beaucoup plus fermé.

Chez Cobra, il existe un autre produit dans la catégorie Super Improvment et oversized, le KING OS qui affiche en fait un loft plus fermé par rapport au F-Max Superlite.

Le positionnement de cette nouvelle gamme tient compte de l’historique Cobra, du crantage entre KING OS et KING F8 ou demain KING F9, la gamme phare de la marque.

C’est simplement étonnant que Cobra n’ait pas choisi d’aller affronter « frontalement » les marques qui présentent des lofts très fermés avec des manches très légers.

La tête de club a été allégée de 4 grammes, de même que 5 grammes ont été enlevé sur le shaft et 7 grammes sur le grip pour obtenir une réduction globale de 16 grammes par rapport au précédent F-MAX.

D’un point de vue argumentaire technique produit, c’est le fait le plus notable concernant cette série.

Ensuite, la marque a beau jeu d’expliquer que le centre de gravité a été optimisé, alors que l’offset a été soigné du fer 5 au pitching wedge, pour garantir une meilleure progressivité des distances entre chaque club. Des arguments déjà lus ou entendus à propos de ce type de clubs.

Plus long, plus droit, plus précis, autant d’arguments marketings qui pullulent sur les descriptions produits des distributeurs ou détaillants, parfois simplement bêtement recopiés ou traduits de l’anglais, sans qu’au final ce charabia n’apporte un réel éclairage au consommateur, sauf à lui dire que c’est mieux que meilleur.

Qu’en est-il vraiment ?

Les fers F-MAX Superlite ne s’adressent pas à tous les golfeurs. Comme on va le voir ci-après, un golfeur avec une vitesse élevée ne va pas tirer bénéfice d’un tel club.

C’est surtout pour un senior avec une vitesse de swing modérée que ce club peut apporter un bénéfice… de distance supplémentaire.

Le fait que les lofts de la série ne soient pas extrêmement fermés laisse l’opportunité de jouer le fer 5 quand à l’inverse, il faut souvent le remplacer par un hybride.

A noter d’ailleurs, Cobra propose pour environ 120-130 euros de plus, la possibilité de faire une combo, avec deux hybrides en plus de cinq fers, si toutefois, vous vouliez tout de même ne pas opter pour le fer 5, une formule qui correspond assez bien à l’attente du marché senior.

Test pour un golfeur avec une vitesse de swing modérée/rapide (entre 80 et 85 mph)

Ci-dessus, un tableau qui résume des tests de fers 7 dans la catégorie Improvment standard sur ces derniers mois, avec notamment le Cobra F-Max et le F-Max Superlite.

Les données fournies par le Trackman illustrent le fait que trop léger n’est pas nécessairement gage de vitesse de balle supplémentaire à l’impact.

Bien que le testeur a essayé de bien compresser la balle avec un loft dynamique bien inférieur au loft réel du club, le smash factor (note sur la transmission d’énergie de la face à la balle) est certes correct sans plus (1.31 contre une moyenne de 1.32), mais l’efficacité du club chute par rapport aux concurrents, dans la mesure où le spin ramené à l’angle de lancement monte de manière plus importante avec le F-Max Superlite.

En résumé, les balles ballonnent un peu plus.

Le club est bien entendu trop léger pour ce profil de joueur, qui ne peut justement pas accélérer ou donner sa pleine mesure.

Résultat, il perd 5 mètres en moyenne par rapport à sa distance habituelle.

Surtout, le club étant encore une fois trop léger (swing weight en C8), la précision est amoindrie, comme en témoigne l’écart de profondeur entre la meilleure et la moins bonne balle, de l’ordre de 28 mètres contre 16 mètres habituellement.

Test pour un golfeur senior avec une vitesse de swing modérée/lente (moins de 70 mph)

Avec le concours de Jacky, golfeur senior de plus de 65 ans, nous avons pu réellement mesurer l’intérêt du F-Max Superlite par rapport à ses clubs actuels, des PXG 03111.

Aussi, nous avons tenté de déterminer l’intérêt des manches senior versus regular.

Alors que bien souvent, nous avons du mal à prouver l’intérêt du manche senior, dans ce cas, bien que Jacky a perdu en vitesse de swing (manche plus léger), le manche senior lui a donné un bien meilleur rendement.

Le smash factor est plus élevé (1.35), de même que la distance moyenne (127 mètres au lieu de 124 mètres avec un manche regular.

A noter, le taux de spin baisse encore à seulement 3700 tours au lieu de 4500 tours, ce qui dans les deux cas, est très bas, trop bas pour vraiment pitcher au drapeau, et coller la balle.

Cependant, le but d’un golfeur qui manque de vitesse est bien plus de gagner de la distance plutôt que de faire du backspin.

Clairement, entre les deux manches, regular ou senior, il faudrait conseiller le manche le plus léger à Jacky, car non seulement, ses rendements sont plus élevés, mais en plus, il est plus précis (dispersion moindre). Il contrôle mieux le club avec seulement 14 mètres d’écarts entre sa meilleure et sa moins bonne balle, contre 24 mètres avec le regular.

Par rapport à sa série actuelle, une PXG, le résultat est aussi en faveur des clubs Cobra F-Max Superlite, regular ou senior.

Dans le cas de Jacky, la légèreté du club lui apporte un vrai bénéfice vérifiable sur au moins quelques mètres gagnés, et un meilleur contrôle. Il peut aussi choisir de revoir les manches sur sa série actuelle, et envisager d’en réduire le poids.

Bilan du test

Avant de parler de performance ou de technique, le premier point à relever concernant la série Cobra F-Max Superlite, c’est bien entendu son prix de vente très attractif.

Il existe finalement assez peu de séries à moins de 600 euros neuf les 6 clubs sur le marché. Avec un tel positionnement, sachant que les détaillants proposent des paiements en trois fois, Cobra permet d’arguer du caractère abordable du golf…

S’agissant de la performance, débutant ou pas, c’est surtout la vitesse de swing qui va déterminer la pertinence du choix.

En-dessous de 70 mph de vitesse de swing, le F-Max Superlite propose une véritable solution technique, surtout si elle est couplée dans une offre combo avec des hybrides.

Avec les F-Max Superlite, ne vous attendez pas à un club pour donner du backspin. Le niveau de spin donné à la balle est plus proche d’un fer 4 ou d’un fer 5 que d’un fer 7 !

Malgré un loft raisonnable, l’angle d’atterrissage donné à la balle reste peu prononcé. Clairement, le fabricant préfère mettre l’accent sur la roule.

Enfin, et c’est en lien avec ce qui a été exposé ci-dessus, ce n’est pas vraiment un club pour développer des sensations au touché.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.