Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fers Callaway Apex CF 16 et Apex Pro 16

Test fers Callaway Apex CF 16 et Apex Pro 16

Revisitées par Callaway, les nouvelles têtes Callaway Apex CF et Apex Pro version 2016 ont le mérite de proposer un look sobre et élégant, tout en usant d’un nom de gamme prestigieux. Clubs pointus pour golfeurs exigeants, nous avons testé au trackman les deux versions avec l’aide de trois testeurs aux vitesses de swings allant de 90 à 65 mph pour déterminer tolérance, puissance, et qualité du contrôle de trajectoire.

Découvrez nos formules d'abonnements

1.Les clubs testés : Apex CF 16 et Apex Pro 16

Pour cet essai, nous avons utilisé deux têtes Apex CF et Apex Pro de 2016 fournies par Callaway. Concernant le shaft, nous avons eu recours à un seul modèle, le produit standard fourni par la marque pour chaque fer.

Pour la version de tête normale, nous avons testé un shaft graphite relativement court et léger.

Pour la version pro, nous avons testé un shaft acier court mais très lourd.

Les deux versions étant en regular.

1.1 La catégorie du club testé

Au cours de l’élaboration de notre guide de choix 2016, nous avons classé l’Apex dans ses deux versions dans la catégorie des fers « Player », et dans la sous-catégorie 3, à savoir Cavity Back.

Dans quelques jours, Callaway va mettre sur le marché une édition limitée, l’Apex MuscleBack qui sera la troisième version de cette tête APEX.

Ci-dessous, un résumé de notre panel de clubs testés jusqu’à présent, et de leurs configurations (loft, poids du shaft, et longueur du shaft).

Quelle que soit la version Apex, dans les deux cas, il s’agit d’un loft de 31°, alors que la moyenne de la catégorie Player est plutôt de 33°, soit une tête plus fermée.

En shaft graphite, la configuration est plus légère que la moyenne de notre panel. En shaft acier, l’Apex Pro est dans la moyenne de poids du panel.

2. Les conditions du test

Pour ce test, nous avons fait appel à trois testeurs au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or.

Ci-dessous, les données moyennes de nos testeurs par rapport à tous les fers 7 « player » essayés avec shaft regular.

Ces données permettent de fournir un étalonnage.

Le smash factor est l’indicateur de la tolérance (capacité à ramener régulièrement la balle au centre de la face), tandis que le degré d’efficacité est le ratio entre la distance générée au carry (avant la roule), et la vitesse de swing déployée pour générer cette distance. Ces deux indicateurs sont les plus importants dans nos tests.

Précision : Le troisième profil (20 à 29 d’index) est un senior de 65 ans, tandis que les deux autres profils sont des hommes entre 30 et 40 ans.

Tous sont des golfeurs très expérimentés avec plus de 20 ans de pratique.

3. Ce qu’il faut savoir à propos des fers Apex

Comme pour la version précédente, sortie en 2014, l’Apex Pro cible les meilleurs golfeurs, les index inférieurs à dix, et même moins.

La tête de l’APEX Pro est forgée dans un acier carbone doux 1025, et selon un processus en quatre étapes « quadruple net forged process » pour dessiner un club d’une très grande consistance.

La cavité arrière est très réduite, et il en résulte un son et un touché très comparable à un fer entièrement forgé.

De l’aveu de Callaway, le procédé de fabrication utilisé pour réaliser cette nouvelle tête a permis de combiner l’avantage de l’acier forgé (touché pure) avec la tolérance d’une tête construite en plusieurs étapes.

Si la tête a bien été forgée au départ, par la suite, Callaway a ajouté à l’arrière des têtes des petites « pockets » de tungstène pour justement abaisser le centre de gravité, et augmenter l’angle de lancement.

Technique qui permet de ne pas jouer sur les lofts des fers, et quelque part de tricher en ouvrant les faces pour augmenter l’angle de lancement (favorisant la tolérance) mais diminuant la distance parcourue.

En résumé, la série de fers Apex Pro CF16 varie les hauteurs de trajectoires pour mieux correspondre aux attentes des golfeurs professionnels ou assimilés.

D’un point de vue performance, en 2014, quand nous avions testé la version précédente, l’Apex PRO n’avait pas paru décroché de la version standard.

La Pro est aussi plus compacte au niveau de la longueur des têtes, alors que la version standard est plus progressive.

Justement concernant l’Apex CF, Callaway a mis au point un nouveau système concernant les faces de ses clubs : la technologie 360 Face Cup.

Une technologie vue sur les Big Bertha, les XR et les XR Pro, des clubs qui ont démontré un pas en avant en termes de gains de vitesses de balles à l’impact.

Une technologie aussi considérée comme étant un des points clés du retour de Callaway au premier plan !

Avec les APEX CF16, ce sera donc la première fois que Callaway décline cette technologie sur des clubs dit forgés.

Le dessin de la face des CF16 a été désépaissi à 0,050 inches en bas tout en étant toujours de 0.150 au sommet, en comparaison des précédents APEX 2014 déjà 0.150 au sommet mais à 0.300 inches en base.

Le principe Face Cup a donc été particulièrement utilisé sur les longs fers à fers moyens (3 au 7) et les faces ont été rendues plus fines et plus flexibles.

Autre changement par rapport à 2014, il ne s’agit plus de faces en acier Carpenter, mais d’acier inoxydable 17-4 justement parce que cela a permis aux ingénieurs de mieux contrôler l’épaisseur de la face.

A en croire Scott Manwaring, en charge de la conception de ces nouveaux clubs, la Face Cup permet d’augmenter l’angle de lancement d’environ 1,5 degrés, tandis que le coefficient de restitution doit grimper de 0.800 à 0.820.

Dernier élément à vous rapporter, le son et le touché ont été retravaillé à partir d’un nouveau matériau surnommé « Snubber », littéralement traduit « amortisseur » qui colléa u dos de la face amoindri les vibrations sans générer de pertes de vitesses de balles à l’impact !

PS : Les lofts n’ont pas été modifiés par rapport à la version 2014.

4. Les enjeux du test

Dans sa catégorie, player et cavity back, un segment très fourni en nombre de clubs, comment Apex et Apex Pro vont se distinguer ? Allons-trouver un réel écart de tolérance entre les deux têtes ?

5. Les paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

5.1 Tolérance & puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

* les données « panel » incorporent les clubs player (fer 7) sur shaft regular graphite et acier.

Pour chacun des trois profils, en comparaison d’une catégorie de fers assez exigeante où il est difficile de trouver beaucoup de tolérance, les testeurs ont trouvé de légers gains par rapport à leurs panels de tests précédents, en particulier avec la tête la plus tolérante (Apex Cf).

Le cas le plus frappant est celui du testeur de la catégorie d’index 10 à 19 qui a trouvé le plus grand écart.

Globalement, le niveau de tolérance n’est pas le point fort de ce club par rapport à l’ensemble ders fers du marché. Ceci étant, l’Apex CF est plus tolérant qu’une bonne partie de ses rivaux dans sa catégorie.

5.2 Distance (carry) en mètres

C’est souvent l’indicateur le plus recherché par les golfeurs. Veuillez trouver ci-dessous les données brutes du test.

L’écart de profondeur exprime l’écart en mètres entre la balle la plus courte, et la plus longue.

Pour un fer 7, on s’aperçoit que les bons joueurs portent la balle loin au carry. En revanche, la roule est restreinte. Une façon de privilégier le contrôle du point d’arrêt de la balle sous l’effet de la roule.

Les golfeurs moins expérimentés, ou disposant d’une vitesse de swing plus lente arrêtent la balle moins vite. Ils peuvent toutefois en tirer avantage pour gagner en distance totale.

5.2.1 Comparatif :

Vision de l’ensemble des fers 7 « player » sur shafts regular.

Pour établir une analyse, nous allons seulement nous intéresser à la première catégorie de golfeur, index 0 à 9 plus majoritairement concerné par ce type de clubs, et aussi parce que le test est plus révélateur dans ce cas.

Le seul élément notable à retenir est en fait le taux de spin réduit dans les deux versions d’Apex par rapport aux produits équivalents du panel.

En distance, il n’y a pas de gains significatifs. Les données sont très comparables.

5.3 Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Avec un fer 7, vous pouvez aussi chercher une trajectoire haute, et plus de spin, pour au contraire, freiner la balle plus rapidement, notamment sur un coup d’approche en direction du green.

Pour le golfeur 0-9, l’Apex Pro donne une tendance de balle qui porte plus haut avec un angle d’atterrissage plus prononcé pour au final un meilleur contrôle de roule au sol. A l’inverse, la tête CF donne un zest de distance en plus avec une trajectoire plus tendue.

Phénomène plus difficilement observable pour le deuxième testeur, bien que la tendance soit relativement proche de celle du premier testeur.

La tendance est encore plus difficile à analyser avec le testeur senior. En fait, il n’y a pas de tendance. C’est tout de même un produit relativement inadapté pour un golfeur qui a une vitesse de swing inférieure à 80/90 mph, plus qu’une question de senior…

Globalement, comme déjà évoqué plus haut, les fers Apex sont moins « spinnant » que la moyenne de leur catégorie.

L’Apex CF se distingue par un angle de lancement légèrement inférieur à l’Apex Pro.

5.4 Précision & dispersion

Les points d’impacts représentent les points d’arrivées de la balle après le roulement.

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club ! Cependant, certains clubs ou certaines opérations de fitting permettent d’en atténuer les effets.

Testant toujours des configurations standards, nous considérons que tous les clubs sont à armes égales.

5.4.1 Dispersion à vitesse 90 mph

5.4.2 Dispersion à vitesse 80 mph

5.4.3 Dispersion à vitesse 70 mph

Il est très frappant de constater que la tête pro sur un shaft acier est nettement moins dispersante que la tête CF sur shaft graphite dans les trois cas ! C’est en fait le bénéfice d’un club plus lourd et plus stable pendant le chemin de club, mais au détriment de la vitesse de swing, et de la qualité du centrage de balle dans la face (smash).

Problématique qui se retrouve dans le contrôle de profondeur beaucoup plus aléatoire en version graphite avec des écarts plus conséquents qu’en version acier pour les trois testeurs !

6. Comparaison au panel

Au smash factor global des trois testeurs comparés au panel, les deux têtes APEX s’en sortent mieux, idem pour l’efficacité, et ce même, en comparaison avec l’ensemble des têtes du panel qu’elles soient improvment ou player, signe de bons clubs, mais cela cache des disparités selon les profils d’utilisateurs.

Les têtes Apex profitent d’un angle de lancement légèrement tendue couplée à un taux de spin bas pour donner un soupçon de distance en plus.

7. Données ramenées à un swing de vitesse moyenne

Pour apporter un résultat comparatif à vitesse de swing totalement identique, et dans la vitesse de swing moyenne des golfeurs amateurs français. Nous avons appliqué un ratio par rapport à la vitesse réellement produite par nos testeurs, et afin de la ramener à une vitesse médiane de 75 mph.

Nous avons fusionné les données de tous nos testeurs par clubs, et appliqué ce ratio pour recalculer les données trackman, tenant compte d’une seule vitesse de swing (75 mph).

CI-dessous, résumé des derniers clubs testés entre fin 2015 et début 2016 en fer 7 dans la catégorie « player ».

En somme, l’Apex CF 16 est très proche du Ping i !

8. Bilan du test

Les écarts ont beau être très faibles entre les deux versions. Nous retrouvons bien la philosophie exprimée par le fabricant.

L’Apex CF 16 est légèrement plus tolérante 1.30 contre 1.28 pour l’Apex Pro, ce qui est à un niveau plutôt bon pour la catégorie de comparaison.

L’Apex Pro se distingue surtout par un taux de spin plus élevé et un angle de décollage plus important pour arrêter la balle plus vite sur le green.

Nous ne recommandons pas ces clubs pour des vitesses de swings inférieures à 80 mph.

Si un golfeur à un chiffre peut se laisser tenter par une tête Pro, la version CF pourrait convenir à la majorité des joueurs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.