Test fer TaylorMade M2

Test fer TaylorMade M2

Peut-on gagner dix mètres avec un fer 7 ? Pour TaylorMade, le fer M2 est tout simplement sa meilleure réalisation. Pour l’évaluer, nous avons eu recours à quatre testeurs pour établir la tolérance, la puissance, la dispersion, et tous les paramètres nécessaires à un test de club complet (angle de lancement, spin, vitesse de balle…). En fonction des différents profils, nous avons obtenu des résultats très intéressants. Le M2 lance-t-il plus haut ? plus vite ? et plus loin ? La réponse dans ce test !

Découvrez nos formules d'abonnements 

1.Le club testé : un fer 7 TaylorMade M2

Pour cet essai, nous avons utilisé une tête de fer 7 M2 mis à notre disposition par TaylorMade. Concernant le shaft, nous avons eu recours à un seul modèle, le produit standard fourni par la marque.

 

Le Fujikura Reax est annoncé à 37 inches sur le site du fabricant. Pour notre part, nous avons mesuré 37.25. Quoi qu’il en soit, un shaft très légèrement plus court que le standard en 37.5 inches.

Premier indice, une éventuelle amélioration de la vitesse de club ne pourra pas être imputé à un shaft plus long, comme c’est souvent le cas avec les drivers.

Avec un swing weight en D2, ce club parait en fait très bien équilibré, et plutôt léger, et ce alors qu’il existe pourtant des shafts encore plus légers sur le marché.

Le REAX, sans être un produit vraiment haut de gamme, est un shaft acier regular qui pourrait convenir à beaucoup de joueurs. Dirons-nous polyvalent.

1.1  La catégorie du club testé

Le fer testé est clairement un fer de la catégorie Improvment (cavity back).

Ci-dessous, un résumé de notre panel de clubs testés jusqu’à présent, et de leurs configurations (loft, poids du shaft, et longueur du shaft).

 

Le fer 7 M2 présente un loft de seulement 28.5°, soit le loft le plus fermé que nous ayons jamais testé pour un fer 7 (premier élément particulier à noter), et un

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 1 sur 3 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.