Test fer PING G

Test fer PING G

Quelques jours seulement après la sortie des fers PING G, nous sommes en mesure de vous proposer notre premier test. Nous avons eu recours à deux testeurs masculins de vitesses de swings très distinctes, à savoir 85 mph et 65 mph (senior),et ce afin de déterminer la performance de ces nouveaux fers Improvment, en comparaison au précédent PING G30, et Gmax. Le G se distingue par le recours à la technologie COR-Eye. Quel bénéfice ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Préambule sur l’organisation du test fer PING G

Cet essai a été réalisé au magasin US Golf de Champagne au Mont d’Or, sous le contrôle de notre consultant matériel, Clément Morelle, qui a mis à notre disposition un simulateur trackman, outil permettant de mesurer précisément angle de lancement, spin, et vitesse de balle.

Pour ce test, nous avons utilisé un fer 7 PING G (black) en deux versions de shafts distincts :

  • Un acier stiff AWT 2.0 long de 37.5 inches et d’un poids de 104 grammes
  • Un acier regular AWT 2.0 long de 37.5 inches et d’un poids de 98 grammes

Soit très peu d’écarts de poids entre deux shafts qui n’ont pourtant pas la même torsion.

Dans les mains, le golfeur senior a pourtant senti la différence de rigidité, et cela s’est retrouvé dans les résultats du test.

CE QU'IL FAUT SAVOIR SUR LE PING G

Quelques mois seulement après la sortie des fers Ping Gmax, la marque américaine revisite la technologie COR-Eye appliquée à la face des clubs sur une tête plus compacte, et sobrement appelé G.

Concrètement le COR-Eye se matérialise par un cercle situé à l’arrière de la tête, et a pour objet d’apporter le principe de variations d’épaisseurs de la face des bois aux fers, afin d’augmenter la

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité  du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

 

2 Dispersion à vitesse modérément lente

Ils vous reste 90% de l'article à lire...

Contenu exclusif JeudeGolf.org

Le reste de l'article est protégé, connectez-vous pour lire 100% de toutes nos pages.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Paiement sécurisé

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.