Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer Mizuno MP-5

Test fer Mizuno MP-5

Un fer pas comme les autres ? Vraiment ? Nous avons eu l’occasion de tester l’un des clubs les plus exigeants et les plus élégants du marché, le tout nouveau MP-5, un club de samouraï… Pour l’occasion, nous avons demandé à trois testeurs proposant trois vitesses de swings très distinctes, 92, 85 et 65 mph de se frotter à ce katana suprême.

Découvrez nos formules d'abonnements

Ce qu'il faut savoir à propos du fer Mizuno MP-5

Pour Mizuno, les MP-5 ne sont pas tout à fait des lames au sens strict du terme. Il s’agit plutôt de clubs à mi-chemin entre lames classiques, et fers à faible cavité.

Les MP-5 ne sont pas non plus le simple fruit de la longue tradition d’artisanat japonais, ils combinent un important travail réalisé en CAO avec le procédé de forge traditionnel propre à Mizuno.

Techniquement, la principale innovation réside dans le design du « channel back » situé derrière la zone d’impact qui a pour but de réduire les pertes de performances sur les coups décentrés.

C’est un point majeur à comprendre entre une lame exigeante et un club à cavité très tolérant !

Sur une lame, l’enjeu est de limiter la casse. Sur un fer à cavité, l’enjeu est d’augmenter ce qui peut l’être en performance !

Plus large qu’une lame traditionnelle, le MP-5 est un des plus beaux clubs que nous ayons eu à tester en 2015. Sa topline plus large lui confère une impression de puissance accrue.

Le fabricant conseille ces clubs aux golfeurs d’index inférieur à 10, nous irons plus loin en descendant cette règle à moins de 5 !

Les conditions du test Fer Mizuno MP-5

Pour ce test, nous avons travaillé avec un radar Trackman et avons sollicité trois testeurs disposant de trois vitesses de swings distinctes : 92 mph (très rapide), 85 mph (rapide), et 65 mph (lente).

Le club testé a été un fer 6 Mizuno MP-5 sur un shaft True Temper Dynamic Gold S300 en acier stiff d’une longueur standard de 37.5 inches, pour un poids de 130 grammes, soit un des shafts les plus lourds.

Nous n’avons pas poussé le vice à tester un extra-stiff. Disons qu’il s’agit d’une configuration déjà très exigeante.

Les enjeux du test

Le channel back donne-t-il un meilleur smash factor ?

Quelle performance par rapport au précédent MP-4 ?

Quels écarts entre les trois vitesses de swings ? Qui peut réellement jouer ce club ?

Les 3 paramètres clés d’un test de fer

Pour nous, un test doit aborder 3 thématiques :

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

1-Tolérance et puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

MP-5 vs MP-4

Premier constat, malgré le fait que le MP-5 soit une lame, ce club est effectivement très puissant !

Comparativement au MP-4, le MP-5 est aussi légèrement plus tolérant…

Entre 95 et 85 mph de vitesse de swing, le MP-5 reste une lame jouable. En revanche, ce club est fortement déconseillé pour un golfeur disposant d’une vitesse de swing réduite. Il ne trouvera ni tolérance, ni puissance additionnelle. Cela pouvait paraître évident. Au moins, ici, nous l’avons formalisé concrètement.

La véritable bonne surprise, c’est qu’effectivement, un golfeur situé autour de 10 d’index pourra tirer quelque peu parti de ce club, mais à condition d’être en swing le jour de l’usage.

2-Distance (carry)

C’est finalement un indicateur assez simple et assez fiable concernant la performance d’un club de golf.

Performances avec le MP-5

Entre les trois testeurs, les écarts se creusent nettement en faveur de ceux qui swinguent le plus vite. La MP-5 n’est clairement pas une lame qui va favoriser le moins rapide, et le moins bon des testeurs, et au contraire, l’écart de distance va être accentué par rapport à un club plus tolérant.

A titre de comparaison, le testeur 65 mph perd 6 mètres en moyenne par rapport à d’autres clubs plus tolérants pour lui.

Par opposition, le testeur 85 mph a lui profité de ce club pour gagner 4 mètres par rapport à sa moyenne sur d’autres fer 6, et même 9 mètres par rapport à sa moyenne sur des clubs de cette catégorie. Pour autant, faut-il nécessairement lui recommandé ce club ? Non au regard du Smash factor à 1.31 seulement qui traduit tout de même la difficulté de maniabilité du club par rapport à d’autres clubs plus accessibles, comme par exemple les JPX-850 ou JPX-EZ Forged.

Les MP-5 sont vraiment du registre de l’achat plaisir !

Enfin, pour le troisième testeur, par rapport à d’autres clubs que nous lui avons fait essayer en 2015, le MP-5 a eu un rendement légèrement inférieur (1.34 de smash factor contre 1.33), confirmant le fait qu’il ne faut jamais rien décentré avec cette lame !

3-Dispersion

Dispersion à 95 mph

Pour le testeur le plus rapide (95 mph)disposant du swing le plus mature, la dispersion est quasi nulle !

Le MP-5 est une lame haute précision pour très bon joueur.

Dispersion à 85 mph

Pour le testeur intermédiaire + (85 mph), la dispersion est moins bonne bien qu’encore acceptable. Toutefois, avec un club plus tolérant, il aurait peut-être pu faire mieux…

Dispersion à 65 mph

Pour le testeur avec la vitesse de swing la moins performante (65 mph), bien que la dispersion ne soit pas catastrophique, le test suffit à démontrer que le club est inadapté, aussi bien en longueur qu’en précision.

Comparativement, ce golfeur est plus précis avec un MP-25 et plus long avec un JPX-EZ forgé.

Bilan du test fer Mizuno MP-5

Un des coups de cœur de l’année 2015, le Mizuno MP-5 est l’un des plus beaux clubs que nous ayons eu en main cette année !

Comparatif MIZUNO

Pour être tout à fait transparent, nous nous attendions à un club plus difficile étant donné la configuration retenue.

Comme écrit plus haut, c’est un club qui peut être envisagé comme un achat plaisir, ou alors un achat raisonné pour un index inférieur à 5.

Aujourd’hui, il existe des solutions qui vont être plus optimisés pour 90% des golfeurs sur le marché (clubs à cavités), mais le MP-5 se situe au sommet de la pyramide en matière de savoir-faire, d’élégance, et de touché.

Pour avoir eu beaucoup de clubs entre les mains en même temps, au moment des tests de fers Mizuno, nous sommes plus facilement captivés et attirés par ce type de club, c’est certain…mais est-ce raisonnable…c’est toute la question…

Bilan du test Mizuno MP-5

Dans le registre des clubs exigeants testés en 2015, le MP-5 se situe parmi les meilleurs. Ceci dit, il suffit de tester le MP-25 pour trouver un club un tout petit peu plus tolérant et puissant, mais c’est sûr, il n’a pas le charme du MP-5.

Un club à ne pas mettre dans toutes les mains...

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.