Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer Mizuno MP-25

Test fer Mizuno MP-25

L’histoire du MP-25 pourrait se résumer aux propos de son concepteur, l’ingénieur japonais Tetsu Kanayama : « Il s’agit d’un club vraiment compact pour joueur d’élite, mais avec la stabilité indispensable à la réussite des coups décentrés. Même les bons joueurs ont besoin de tolérance quand c’est amené correctement. » Pour cet essai, nous avons voulu le vérifier en le soumettant à trois testeurs disposant de vitesse de swings différentes, et de 93, 85 et 67 mph.

Découvrez nos formules d'abonnements

En plus de mesurer le rendu de ce club à différentes vitesses de swings, nous avons voulu mesurer les différences avec le précédent MP-15, club qui était déjà une tête performance avec un soupçon de tolérance en plus par rapport à une lame, et l’actuel MP-5 sorti en même temps que le MP-25, la lame la plus exigeante du fabricant japonais.

Ce qu'il faut savoir à propos du fer Mizuno MP-25

Véritable tube de l’été 2015 au moment du lancement des nouveaux fers Mizuno, l’usage du Boron mélangé à l’acier usuellement utilisé dans la forge de Yoro a pour but de favoriser un gain de vitesse de balle à l’impact.

Selon les ingénieurs japonais, le Boron offre une résistance 30% supérieure par rapport à l’acier 1025E traditionnellement utilisé sur les fers par l’ensemble des marques de clubs.

Plus résistant, ce matériau a donc permis de mettre en place une face plus fine, pour des vitesses de balles accrues, ce qui coïncide généralement avec un smash factor plus élevé, et plus de distance à vitesse de swing comparable.

Au sujet de cette technologie, Chris Voshall confesse « Cela nous a pris 6 ans depuis le début du développement du travail avec le Boron pour arriver là où nous en sommes aujourd’hui. Les performances que nous obtenons sont le résultat d’une technologie authentique, et bien plus que le simple résultat de tordre les lofts des fers ou d’utiliser des shafts plus longs. Cette technologie vous apporte la vitesse en plus dont vous avez besoin pour jouer du forgé ! »

Ajoutant « Le boron forgé vous donne le meilleur des deux mondes » faisant référence aux lames pour la pureté du contact, et les clubs à cavité pour la tolérance, et justement le fait que ces clubs demandent moins de vitesse de swing pour être utilisés efficacement.

Mizuno MP-25

Dans l’arsenal Mizuno, il existe plusieurs séries de fers.

Les MP-15 ti Muscle innovation étaient jusqu’à présent destinés aux bons joueurs à la recherche de tolérance, par opposition aux joueurs de lames qui cherchaient surtout des clubs pour travailler les trajectoires à volonté.

Mizuno MP-15

Pour sûr, les nouveaux MP-25 vont se positionner dans cette même continuité, à savoir offrir aux golfeurs déjà bien à l’aise avec la frappe de balle, un petit gain de vitesse avec la tolérance appréciée quand on ne juge pas comme indispensable l’usage d’une lame.

Les conditions du test Fer Mizuno MP-25

Pour ce test, nous avons travaillé avec un radar Trackman et avons sollicité trois testeurs disposant de trois vitesses de swings distinctes : 92 mph (très rapide), 85 mph (rapide), et 65 mph (lente).

Le club testé a été un fer 6 Mizuno MP-25 sur un shaft Project X 5.5 standard en acier regular d’une longueur standard de 37.5 inches, pour un poids de 115 grammes, soit un shaft relativement lourd.

A noter, le fer 6 MP-25 est de loft et de lie strictement identique au MP-5.

Les enjeux du test

Quel gain en matière de vitesse de balle, et de smash factor par rapport au MP-15, et imputable au Boron ?

Quel comportement et tolérance du MP-25 par rapport au MP-5 ?

Quels écarts entre les trois vitesses de swings ? Qui peut réellement jouer ce club ?

Les 4 paramètres clés d’un test de fer

  • la tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • la puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • l’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • la précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

En plus de ces paramètres, nous pouvons expliquer les résultats par le taux de spin donné à la balle, l’angle de décollage et d’atterrissage, et in fine, la distance parcourue en moyenne au carry (portée avant la roule).

1-Tolérance et puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Premier élément de réponse du test, le MP-25 est assurément un club pour vitesse de swing élevée à très élevée.

En-dessous de 70 mph de vitesse de swing, le MP-25 est trop exigeant, et n’apporte pas une optimisation des conditions de lancement.

SI pour une vitesse de swing trop modérée, le MP-25 ne donne pas sa pleine mesure, en revanche, pour une vitesse de swing dépassant les 80 mph, la nouvelle face offre effectivement un gain notable en matière de vitesse de balle par rapport au MP-15, et d’au moins 5 mph !

Ce qui est frappant entre les deux clubs, c’est la forte réduction du taux de spin qui favorise aussi un gain de distance.

En toute logique, le MP-25 est légèrement plus abordable que le MP-5.

2-Distance (carry)

C’est finalement un indicateur assez simple et assez fiable concernant la performance d’un club de golf.

Plus le testeur swingue vite, et plus il amène la tête fermée à l’impact comme en témoignent les chiffres de dynamic loft : 20° à 91mph, 25° à 85 mph, et 30° à 67 mph.

Elément qui se retrouve dans l’angle de lancement réel de la balle qui présente un écart de 6° entre la balle tapée la plus rapidement, et la plus lentement.

Plus le testeur présente une bonne maîtrise de son swing (contrôle et vitesse), et plus il optimise l’usage de ce club. Le Smash Factor, ratio entre la vitesse de swing, et la vitesse de balle à l’impact est clairement plus élevé chez le testeur le plus rapide 1.34

Alors qu’entre les deux premiers testeurs, l’écart de vitesse de swing n’est que de 7 mph, l’écart de vitesse de balle s’amplifie à 11 mph.

Premier verdict, ce club n’est recommandé que pour des golfeurs qui dépassent régulièrement les 90 mph de vitesse de swing. En-dessous de cette vitesse, d’autres clubs seront plus adaptés pour notamment réduire l’écart en matière de vitesse de balle.

Autre fait notable, le MP-25 donne relativement peu de spin. Soit à peu près 5% de spin de moins par rapport à la moyenne des fers 6 tapés à 85 mph dans la gamme des clubs exigeants (Players), lames ou similaires.

En comparant le MP-25 au MP-5, on peut constater que dans tous les cas de figures, le MP-25 est légèrement plus tolérant que la lame. Ce n’est pas normalement une découverte incroyable, plutôt une confirmation logique bien que cela se joue à quelques tours de spin près, et à un rendement de la face au mile par heure près.

Dernier point à relever, le MP-5 donne systématiquement un peu plus de roule alors que les conditions des tests ont été strictement identiques.

3-Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Ceci dit plus le taux de spin et l’angle de lancement sont élevés, et plus le pouvoir stoppant donné à la balle peut être important.

Ce tableau est surtout intéressant quand il s’agit de comparer le MP-25 au MP-5 ou au MP-15 à vitesse de swing identique, à savoir 85 mph.

On s’aperçoit qu’entre le MP-5 et le MP-25, les conditions de lancement sont strictement identiques (taux de spin donné à la balle et angle de lancement réel de la balle).

En revanche, par rapport au MP-15, club précédent dans la gamme, le gain ne se situe pas au niveau de l’angle de lancement qui est identique (sachant que le loft du fer 6 n’a pas été modifié par le fabricant entre les deux…Soit 30°), mais bien au niveau du taux de spin qui est plus réduit ce qui favorise la distance au détriment du pouvoir stoppant.

Concernant le testeur qui swingue à plus de 90 mph, on peut simplement noter qu’avec le MP-25, il lance de manière similaire pour l’angle de lancement de son fer 6, en revanche, avec le club Mizuno, il donne légèrement plus de spin que sa moyenne.

Enfin, pour le golfeur le plus lent, le MP-25 donne à la fois un trop grand angle de lancement par rapport à sa moyenne, et un taux de spin plus important alors que sa problématique serait presque plus le recherche de longueur que de contrôle de la profondeur.

4-Dispersion

Pour le testeur le plus rapide (95 mph) disposant du swing le plus mature, paradoxalement, il a été moins régulier en dispersion latérale avec le MP-25 mais plus précis dans le contrôle de la profondeur.

A l’inverse, le second testeur (85 mph) a obtenu un contrôle de profondeur (longueur) constante avec le MP-25, en plus d’une dispersion très légèrement moins élevée.

Enfin pour le testeur 67 mph, bien que le MP-25 ait été relativement plus tolérant que le MP-5 difficilement contrôlable, il existe chez Mizuno d’autres solutions plus performantes.

Les éléments liés à la dispersion et au contrôle de profondeur militent une fois de plus pour le fait que le MP-25 est un club exigeant, précis, un soupçon plus tolérant qu’une lame, mais à manier avec une grande dextérité.

Bilan du test fer Mizuno MP-25

Visuellement entre le MP-5 et le MP-25, franchement, vous êtes plus attirés par la lame la plus pure de Mizuno. Bien que le MP-25 soit un beau club, rien ne rivalise avec la pureté du MP-5 !

Techniquement, le MP-25 est néanmoins très légèrement plus abordable que le MP-5, et ce quel que soit le joueur. Ceci dit, cela se joue à très peu de choses.

Inadapté pour un golfeur ayant une vitesse de swing inférieure à 80 mph, le MP-25 bénéficie clairement du Boron, surtout en comparaison du MP-15 qui semble du coup dépassé à la fois en tolérance, et en puissance.

A ce stade de nos tests et de notre panel, dans la catégorie des clubs exigeants (Players), le MP-25 se distingue des autres clubs avec un smash factor légèrement plus élevé, et un degré d’efficacité (ratio entre vitesse de swing, et distance générée) supérieur.

Assurément un bon club, pourtant, au risque de se répéter, quand vous avez les deux têtes MP-5 et MP-25 sous les yeux, une petite voix maligne vous pousse inexorablement vers le MP-5.

Peut-être aussi parce que le gain de tolérance entre les deux n’est pas assez net, et que finalement, la tentation du risque est plus forte…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.