Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer Cobra King F6

Test fer Cobra King F6

Présenté comme le club le plus polyvalent de l’ensemble de l’offre Cobra en matière de fers, nous avons testé le numéro 7 de la gamme King Cobra F6 au trackman pour déterminer smash factor, degré d’efficacité, portée au carry et niveau de spin, selon au moins trois profils de joueurs différents, du senior jusqu’au pro.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le club testé : Un fer 7 Cobra King F6

Dans le cadre du test de l’ensemble de la gamme Cobra, la marque nous a adressé un cart fitting complet contenant l’ensemble des têtes et des shafts proposés aux amateurs dans le cadre d’un essai.

Pour les besoins de notre test qui obéit à des critères identiques pour toutes les marques, nous nous sommes volontairement restreints à tester le King F6 dans sa version la plus standard, notamment avec des shafts regulars, configuration qui devrait être la plus usuelle pour le type de golfeurs visés commercialement par Cobra avec ce club.

Nous n’avons pas retenu les shafts plus longs ou plus courts, ou même cherché à optimiser le choix du shaft, nous focalisant sur les shafts les plus communément montés sur ce club en acier ou en graphite.

En matière de loft, notre panel de clubs déjà testés illustre le fait qu’en moyenne un fer 7 présenté sur le marché en 2015/2016 affiche un loft de 31.5, et pour la catégorie spécifique du Cobra King F6 de 30.3.

Le Cobra King F6 est donc de ce point de vue tout à fait dans « les clous ».

C’est d’ailleurs aussi le cas pour le poids des shafts proposés en standards, les shaft graphite Matrix Red Tie 65Q4 de 63 grammes, et acier Matrix Max FST de 110 grammes.

Avec des caractéristiques dans la norme, c’est bien l’équilibrage, le set-up, le design de la tête, et la qualité de la face qui peut influer sur une performance ou contre-performance.

Les conditions de l’essai

Nous avons sollicité trois testeurs, un senior avec une vitesse de swing modérée (70 mph) un golfeur amateur avec une bonne vitesse de swing (80 mph), et le pro Xavier Bretin qui swingue le fer 7 autour de 90 mph.

Soit trois testeurs très différents les uns des autres, et qui portent la balle respectivement à 100, 145 et 170 mètres avec un fer 7.

Pour ce test, nous avons utilisé le radar trackman mis à notre disposition par le magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or, profitant de l’expérience de notre consultant matériel, Clément Morelle.

semelle du cobra king f6

Comme pour l’ensemble de nos essais, nous n’avons pas réalisé d’interventions sur le club pour le tester dans sa configuration la plus « standard ».

Les enjeux du test

Pour ce club polyvalent qui peut convenir à un senior, comme à un bon joueur, la question est de découvrir le niveau de smash factor et d’efficacité par rapport à d’autres clubs dit « Improvment », de comparer les performances sur shaft acier et graphite.

Tolérance

Pour déterminer la maniabilité d’un club de golf, nous utilisons toujours la même évaluation purement mathématique : le smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle à l’impact) qui traduit la bonne utilisation d’un club par un golfeur.

Ce ratio varie justement selon les profils, et doit tendre à se rapprocher 1.50 pour un golfeur très régulier dans sa capacité à centrer la balle dans la face.

Tolérance et efficacité du club testé selon les profils

Ratio tolérance sur performance

Logiquement, selon les trois profils, on retrouve un crantage de niveau dans le ration tolérance/performance.

De fait, le senior est moins consistant que le pro. Ceci étant, nous comparons la performance du KING F6 par rapport au panel de clubs déjà testés par le testeur.

Concernant le senior, le test en graphite n’a pas illustré une performance ébouriffante. En revanche, avec l’usage d’un shaft acier, notre senior est revenu dans son standard de performance.

Encore un exemple qu’un shaft de 60 grammes n’est pas systématiquement la meilleure solution pour une vitesse de swing lente. La preuve ! Avec un shaft acier de 110 grammes, près du double, notre testeur a obtenu un meilleur smash factor !

Concernant le deuxième profil, le Cobra King F6 s’est montré légèrement plus performant par rapport au panel. L’acier étant comme pour le senior plus intéressant que le graphite…

Enfin, pour le pro, pas nécessairement concerné par ce type de fers typé tolérance, les résultats sont proches du maximum possible.

données trackman du test Cobra King F6

Dispersion des balles en largeur et profondeur avec le club testé

La dispersion constatée avec un club est plus le résultat d’une adéquation ou inadéquation d’un golfeur avec un club que le simple fait de l’outil ! C’est un indicateur intéressant pour faire un fitting.

Cependant, tous les clubs testés sont à iso-conditions…

dispersion pour un senior

Le cas présent pour le golfeur senior, nous pouvons comparer sa dispersion moyenne avec l’ensemble des clubs Cobra présents dans le cart fitting.

Pour le golfeur senior dont les résultats sont affichés ci-dessus, le Cobra King F6 a été paradoxalement plus dispersant avec l’acier plutôt qu’en version graphite.

Usuellement, cela devrait être l’inverse.

Dispersion pour un amateur

Pour le profil amateur, nous comparons ci-dessus trois clubs Cobra (F6, Max et le MB). Il ressort que le F6 est bien le club le plus abordable et adapté des trois, que ce soit en dispersion, mais aussi en profondeur.

Pour le pro, la version acier domine logiquement la version graphite…

Trajectoires de balles

trajectoire des balles pour le pro

Pour le pro dont les trajectoires de balles sont présentées ci-dessus, il apparaît succinctement que la version graphite favorise une trajectoire de balle légèrement plus haute au point maximum, puis un angle d’atterrissage plus prononcé.

A contrario, le shaft acier favorise un angle d’arrivée au sol plus raide, et donc plus de roule.

trajectoire des balles pour l'amateur

Pour l’amateur, le King F6 favorise plus de portée de balle par rapport au Max (oversized) ou au King MB (lame)

Comparaison au panel des clubs testés dans la même catégorie

Pour établir un comparatif entre plusieurs clubs, nous n’avons retenu que les données du golfeur amateur pour lequel nous avons plus d’éléments de comparaisons avec d’autres clubs de la même catégorie.

Pour information, sur jeudegolf.org, nous classons les fers en 4 grandes catégories.

Pour les clubs improvments, nous avons les sous-catégories oversized et normal.

Pour les clubs players, nous avons les sous-catégories CB (cavity back) et MB (muscleback).

Le King F6 est un club improvment normal par opposition à un oversized type Cobra Max ou Ping Gmax dont les semelles sont élargies pour favoriser à l’extrême la tolérance pour des débutants.

La catégorie du King F6 correspond à l’immense majorité du besoin marché en France, et pour au moins 50 à 70% des joueurs.

Nous avons décidé de comparer directement le King F6 avec les fers 7 Callaway XR et Ping G tous en version acier, essentiellement pour des raisons de poids shafts relativement similaires, tout en vous donnant de toute façon la moyenne totale du panel pour cette configuration.

panel fers improvment acier

Dans sa catégorie, le King F6 se comporte plutôt bien pour un amateur à vitesse de swing rapide. Le smash factor est dans la moyenne haute, de même que le degré d'efficacité.

A noter, il se distingue particulièrement pour le taux de spin proposé, et donc la capacité à arrêter la balle sur le green, couplé avec une tendance à lever un peu plus la balle malgré un loft identique aux autres clubs.

Bilan du test

Des fers de la catégorie improvment que nous avons testé récemment, le King F6 se place dans une bonne première partie de tableau.

A ce jour, le TaylorMade M2 et le Ping G restent les meilleurs performers déjà établis dans notre guide de choix 2016.

Ceci étant, le M2 présente un loft beaucoup plus fermé que la normale, et couplée à un shaft plus léger !

Précisons aussi que dans cette catégorie de fers, étant donné des caractéristiques produits qui sont souvent très proches (lofts, lies, poids et rigidité des shafts), nous trouvons des écarts de plus en plus ténus entre les différents acteurs du marché.

Pour trouver quelque chose de fortement distinctif, il faudrait que les paramètres de lofts, de lies ou de poids changent drastiquement, ce qui n’est pas le cas actuellement.

D’ailleurs, l’exemple du TaylorMade M2 est patent. En fermant le loft à 28 degrés contre 30 pour la moyenne des fers 7 de cette catégorie, tout en proposant le même niveau de tolérance, Taylor a pris tout le monde de court.

Concernant, le King F6, rassurez-vous…pas de piège particulier.


Et non, Xavier, Cobra n'a pas modifié le loft de ce club par rapport à l'offre standard du marché actuellement...Un bon point pour le fabricant au vue des commentaires du pro !

Pour un golfeur senior, en revanche, pour ce profil avec une vitesse de swing moins régulière, le King F6 n’est pas sorti en pole-position.

Par rapport aux enjeux fixés au préalable pour ce club, nous considérons qu'il n'est pas autant polyvalent que nous l'aurions imaginé.

Oui, un bon amateur va pleinement exploiter le design de cette tête, ne parlons pas du pro, mais comme évoqué plus haut, pour le senior, le résultat est plus mitigé. En résumé, le Cobra King F6 correspond plus à une cible de vitesse de swing mature. Pour un senior, chez Cobra, le Max reste le plus indiqué.

Bilan du test Cobra King F6

Dernière remarque usuelle, un fitting pourrait contredire nos résultats, surtout en variant les paramètres de poids et de rigidité des shafts.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.