Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer Callaway LEGACY 15

Test fer Callaway LEGACY 15

Club très prisé alors que produit en petite quantité, le Legacy est un des clubs les plus coûteux du marché. Initialement commercialisé au Japon, ce club haut de gamme a justement pour vocation de permettre à Callaway d’aller chercher des marques comme Honma et XXIO, sur le segment des fers ultra hauts de gammes. Typé senior, nous l’avons soumis au test de trois golfeurs expérimentés, dont un senior, pour analyser les gains de performances proposés. Quel toucher ? Quelle tolérance ? Quelle efficacité ? Découvrez notre test complet.

Découvrez nos formules d'abonnements

1.le club teste : un fer Callaway Legacy

Pour ce test, Callaway nous a fourni un fer 7 Legacy monté sur un shaft Fujikura Air Speeder en graphite regular particulièrement léger, une configuration parfaitement adaptée en théorie à la cible de clientèle de ce club : les seniors.

1.1 La catégorie du club testé

Ci-dessous, un résumé de notre panel de clubs testés en 2016, et de leurs configurations (loft, poids du shaft, et longueur du shaft).

Le Legacy 15 appartient à la famille des clubs Improvment. Bien que « très typé » golfeur à vitesse de swing lente, ce n’est pas un club oversized. C’est pourquoi, nous le classons dans la catégorie numéro 2, soit les clubs improvments conventionnels.

2. Les conditions du test

Pour ce test, nous avons fait appel à trois testeurs au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont-d’Or.

Ci-dessous, les données moyennes de nos testeurs par rapport à tous les fers déjà testés et montés sur des shafts graphites regular.

Ces données permettent de fournir un étalonnage.

Le smash factor est l’indicateur de la tolérance (capacité à ramener régulièrement la balle au centre de la face), tandis que le degré d’efficacité est le ratio entre la distance générée au carry (avant la roule), et la vitesse de swing déployée pour générer cette distance.

Ces deux indicateurs sont les plus importants dans nos tests.

Précision : Le profil (20 à 29 d’index) est un senior de 65 ans. Tous sont des golfeurs très expérimentés avec plus de 20 ans de pratique.

3. Ce qu’il faut savoir à propos fers Callaway Legacy

C’est l’histoire d’un club de golf tout d’abord fabriqué exclusivement pour le marché japonais, et qui finit par arriver jusqu’aux oreilles des golfeurs européens et américains, avec une question pourquoi pour eux, et pas pour nous ?

Au Japon, plus que le marketing, c’est la véritable performance intrinsèque du produit qui fait la vente !

Un japonais se moque de savoir qu’Henrik Stenson a gagné le Tour Championship 2013 avec des fers Callaway Legacy, par contre, si la marque lui prouve qu’un nouveau club lui permet de gagner en distance ou en précision, alors l’acte d’achat peut avoir lieu…

Admettons qu’il y a un marché du super haut de gamme pour les fers, et justement avec la série Legacy, Callaway entend faire d’une pierre deux coups :

  • Se positionner sur tous les segments de marché, y compris l’hyper haut de gamme, même si cela représente moins de 2% du marché total.
  • Se donner une image de très haute qualité, en ayant justement dans sa gamme ce type de produits.

A 1400 euros, la série graphite, ou 1300 euros la série en acier, on se trouve au double du prix moyen d’une série de fers sur le marché!

Selon les équipes Callaway « La nouvelle série Legacy 2015 est composée de fers haut de gamme ultra-légers pour les golfeurs qui recherchent à la fois un meilleur toucher et la performance. »

Le mot-clé, c’est ultraléger !

Le poids du shaft influe directement sur la vitesse de swing.

En théorie, et en théorie seulement, un club plus léger doit vous permettre de swinguer plus vite, surtout quand on commence à avoir du mal à donner de la vitesse par une action de son corps (en vieillissant).

A l’inverse, quand vous êtes en mesure de swinguer à votre vitesse optimale, un shaft trop léger va vous coûter en performance, notamment en vitesse de balle qui sera moins élevée à l’impact.

Le poids influe aussi dans l’énergie que vous mettez dans une balle.

Le deuxième mot-clé dans la phrase produite par Callaway, c’est toucher !

Avec un shaft graphite plus léger, on peut parfois générer un smash factor plus élevé.

C’est la transcription mathématique de votre sensation. Plus ce ratio est élevé, et meilleure est votre sensation sous l’effet d’un meilleur centrage de balle.

Alliant savoir-faire, ingénierie de qualité et les meilleurs matériaux, les fers Legacy 2015 sont selon la marque, les premiers fers Callaway à proposer une Face Cup forgée, fabriquée en acier 455 haute résistance, avec pour objectif d’offrir des vitesses de balle plus rapides, ainsi que le toucher incroyablement souple pour lequel la gamme Legacy est renommée.

La face de club présente également un sweetspot extra large, qui augmente la tolérance sur les frappes décentrées.

Grâce à un choix entre deux options de shafts leaders sur le marché, et contrebalancés afin d’optimiser les vitesses de swing plus lentes, les golfeurs peuvent choisir le Fujikura Air Speeder ultra léger en graphite, ou le shaft GS 90 CPT en acier, et sa Variable Wall Technology™.

Tous deux sont conçus pour favoriser un swing souple et aisé avec un toucher agréable.

Neil Howie, Président et Directeur général de Callaway Europe, Moyen-Orient et Afrique, déclare à son sujet: « Nous avons déployé tous nos efforts pour fournir un produit bénéficiant du prestige que les golfeurs avertis attendent d’un fer Legacy, mais avec des vitesses de balle incroyables. Il s’agit sans aucun doute de notre fer Legacy le plus performant à ce jour. »

L’autre argument notable mis en avant par Callaway, c’est qu’il aurait été incongru de proposer un club (une tête) à ce prix sans proposer des shafts haut de gamme, et de monter un shaft standard archi-vendu sur d’autres fers.

Les fers Legacy 2015 de Callaway sont disponibles pour homme du fer 4 au sandwedge, et pour femme du fer 5 au sandwedge.

A noter, la gamme femme propose un shaft Fujikura Air Speeder qui ne pèse que 43 grammes !

4. Les enjeux du test

Quelle performance par rapport au précédent fer Legacy Black déjà testé par nos soins ? Quel avantage réel pour un senior ? Le toucher est-il vraiment supérieur ? Pour un golfeur non-senior, ce club est-il intéressant ?

5. Les paramètres clés d’un test de club

Pour nous, un test doit aborder quatre thématiques :

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

5.1 Tolérance & puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

Comme souvent quand nous produisons un test avec trois profils distincts, il arrive que nous retrouvions des écarts de comportements ou de ressentis.

Dans le cas du Legacy, il y a même une forme de logique. Pour le golfeur qui présente la vitesse de swing la plus élevée, et donc le plus éloigné de la cible client pour ce club, le résultat démontre qu’il a été moins efficace, et développé moins de smash factor par rapport à la moyenne des fers regular graphites qu’il a déjà pu tester.

En revanche, pour les deux autres profils, les résultats de l’essai démontrent un gain de tolérance par rapport à la moyenne de leurs panels respectifs.

Pour le testeur d’index intermédiaire qui avait déjà pu tester le Legacy Black, modèle précédent, il y a un gain de performance et de tolérance avec le nouveau Legacy.

5.2 Distance (carry) en mètres

Veuillez trouver ci-dessous les données brutes du test.

5.2.1 Comparatif

Vision de l’ensemble des fers 7 graphites regular testés en 2016 par les trois profils de testeurs.

5.3 Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Ci-dessous, la hauteur de trajectoire pour le testeur 0-9 avec le Legacy versus l’Apex MB, soit un club techniquement tout à fait opposé dans la hiérarchie Callaway.

  • Ce testeur monte la balle entre 25 et un peu plus de 35 mètres.
  • L’angle de décollage est de 18.7 degrés contre 20 degrés en moyenne pour le même type de clubs.
  • Le taux de spin est de 7600 tpm contre 6300 tpm en moyenne.

En résumé, le club lance moins haut et donne trop de spin. Un résultat qui démontre un manque d’optimisation.

Ci-dessous, la hauteur de trajectoire pour le testeur 10-19

Beaucoup moins de régularité dans les hauteurs de trajectoires par rapport au testeur précédent.

  • L’angle de décollage est de 19.1 degrés contre 22 en moyenne.
  • Le taux de spin est de 5000 tpm contre une moyenne de 5600 tpm.

Ci-dessous, la hauteur de trajectoire pour le testeur 20-29

Vraiment beaucoup d’irrégularité dans la frappe de balle ! Bien entendu, c’est plus imputable au joueur qu’au club.

  • Ce testeur monte la balle entre 10 et 20 mètres au plus haut.
  • L’angle de décollage est de 17 degrés contre 21 en moyenne.
  • Le taux de spin moyen est de 4200 tpm contre 4700 tpm en moyenne.

Constat : Pour les trois testeurs, nous avons trouvé un angle de lancement plus tendu que la moyenne des fers 7.

5.4 Précision & dispersion

Les points d’impacts représentent les points d’arrivées de la balle après le roulement.

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club ! Cependant, certains clubs ou certaines opérations de fitting permettent d’en atténuer les effets.

Testant toujours des configurations standards, nous considérons que tous les clubs sont à armes égales.

Ci-dessous, la précision et la dispersion constatée pour le testeur 0-9

Constat : Alors que l’Apex MB est un club très exigeant, et moins tolérant, le testeur n’obtient qu’un léger gain de distance avec le Legacy pour la même dispersion. Un shaft plus lourd et plus rigide aurait atténué la dispersion latérale.

Ci-dessous, la précision et la dispersion constatée pour le testeur 10-19

Constat : Etonnement, ce joueur a été plus long et plus dispersant avec l’Apex MB, un club pourtant plus exigeant. Là-aussi, un shaft plus lourd aurait sans doute apporté plus de performance pour ce testeur.

Ci-dessous, la précision et la dispersion constatée pour le testeur 20-29

Constat : Par rapport aux habitudes de ce testeur, ce dernier a été plutôt dispersant avec une tendance à gauche. Le contrôle de profondeur n'a pas été particulièrement régulier. Un shaft plus lourd pourrait se tenter.

6. Comparaison au panel

Pour ce tableau, nous avons seulement synthétisé les données du golfeur 10-19 qui a testé trois fers Callaway Improvment, le Legacy, le Big Bertha, et le XR OS.

Pour cet exercice de comparaison, le Legacy est le club qui tire le mieux son épingle du jeu.

Moins spinnant, avec une trajectoire tendue, un bon taux de smash factor, et un degré d’efficacité plus élevé que la moyenne, le Legacy ne déçoit pas.

Toutefois, quand on prend en considération l’aspect prix, le XR OS reste de très loin le meilleur choix possible pour un amateur à la recherche d’un club tolérant à un coût raisonnable.

7. Données ramenées à un swing de vitesse moyenne

Pour apporter un résultat comparatif à vitesse de swing totalement identique, et dans la vitesse de swing moyenne des golfeurs amateurs français.

Nous avons appliqué un ratio par rapport à la vitesse réellement produite par nos testeurs, et afin de la ramener à une vitesse médiane de 75 mph.

Par rapport aux autres fers 7, le loft plus fermé explique l’angle de lancement plus tendu, et finalement le fait que la roule soit deux fois plus élevée.

En revanche, la vitesse de balle n’est pas extrêmement plus importante avec le Legacy par rapport aux autres clubs.

8. BILAN DU TEST

Du fait de son extrême légèreté, le Legacy est un club très agréable à manier. Il paraît facile à jouer. Pas étonnant que des seniors apprécient ce type de clubs.

En revanche, c’est un nouvel exemple du fait qu’un shaft trop léger n’est pas systématiquement le meilleur choix possible.

Au cours de l’essai, les trois testeurs ont gagné nettement en vitesse de swing comme l’annonçait le fabricant, et de manière logique par rapport aux lois de la physique, pourtant, derrière, cela ne s’est pas franchement traduit par plus de vitesse de balle.

Si deux testeurs sur trois ont trouvé un gain de tolérance par rapport à une moyenne de clubs testés. Ce ne fut pas le cas du meilleur joueur, celui qui dispose de la plus grande vitesse de swing.

Au contraire, ce club trop léger lui a provoqué une forte hausse du taux de spin, que le loft plus fermé que pour la moyenne d’un fer 7, n’a pas suffi à compenser pour proposer un éventuel gain de distance.

Le cas qui est le plus intéressant est celui du senior, clairement dans la cible de ce produit.

Par rapport à un XR OS, et malgré un léger gain de vitesse de swing, ce joueur n’a pas réellement gagné en distance. Au contraire, c’est très équivalent. Entre les deux clubs, c’est vraiment l’aspect affectif et esthétique qui peut faire la différence en faveur du Legacy, un club beaucoup plus beau, et plus élégant.

Avec les données en notre possession, nous estimons que le Legacy est en progrès par rapport au Legacy Black.

Concernant le toucher, effectivement à l’usage, le Legacy procure des sensations agréables, et paraît facile.

Dans sa configuration ultra-légère, ce club ne pourra pas sortir de son orientation typée senior, et encore, tous les seniors n’ont pas forcément besoin d’un shaft aussi léger, même quand il manque de vitesse de swing.

Le gain en vitesse de swing pouvant être amoindri par le taux de spin qui a tendance à être plus fort.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.