Test des Fers Callaway Apex 21

Le touché d’une lame forgée dans un fer longue distance ? Telle est la promesse du fabricant américain Callaway au sujet des fers Callaway APEX 21. Cette promesse est-elle pour autant réaliste ? Une chose apparaît déjà comme certaine, les fers APEX 21 ne sont pas des clubs forgés ! Le dessin du club trahit clairement un fer moulé, et l’usage abusif du terme forgé qui, en vérité, ne concerne que la seule partie arrière du club… De ce fait, le touché peut-il correspondre au rendu d’un fer forgé, est-ce pour autant ce qu’il faut réellement retenir de ces clubs, au look plaisant ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Présentation des fers Callaway APEX 21

Avec un loft du fer 7 présentant un loft de 30,5 degrés, cette série de clubs moulés opère clairement dans la catégorie des fers pour joueurs en progressions, et effectivement à la recherche de distance supplémentaire.

Comparativement à des clubs présentant des lofts encore plus fermés, les Apex 21 présentent un compromis distance/contrôle relativement modéré ou tout du moins dans la tendance actuelle du marché. Il y a bien pire…

Callaway va vanter une production en acier au carbone doux 1025 et des microsphères en uréthane pour favoriser un touché et un son agréable.

D’un point de vue du discours purement marketing, la marque explique comme principale innovation, avoir intégré un noyau réactif en tungstène, soit au moins 64 grammes pour chaque fer.

C’est probablement un gage de qualité, mais difficile à évaluer par le futur utilisateur.

Sans surprise, la marque annonce avoir réalisé un travail exceptionnel sur le placement du centre de gravité, pour optimiser le départ de la balle depuis n’importe quelle position de la face, un discours là-encore difficile à vérifier dans les faits.

Autre argument, pour la première fois, l’intelligence artificielle, un principe fortement revendiqué par Callaway, mais finalement utilisé par toutes les marques pour concevoir des fers, aurait permis la constitution d’une face flash cup favorable à des vitesses de balles plus élevées, et une constance du spin.

En somme, Callaway vous promet plus de distance, et plus de contrôle.

Sans présager de ce qui se passera en 2022, pour l’heure, Callaway nous a gracieusement mis à disposition des clubs pour tester, et nous les en remercions chaleureusement. Toutes les marques ne font pas ce même effort, ce qui n’interfère pas dans notre recherche d’objectivité.

On notera seulement que Callaway n’a pas peur d’être challengé par nos écrits.

Callaway a donc fourni quatre fers (4,6,8 et pitch) montés sur un manche True Temper Elevate ETS95 VSS, un acier stiff relativement léger, et subjectivement facile à manier.

Au studio JeudeGolf à Caluire, nous avons réalisé quelques mesures :

La longueur des fers est donc plutôt standard, alors qu’attention, le swing weight n’est pas toujours constant entre le pitch et les autres fers de la série. C’est un élément que nous observons fréquemment, et nous vous invitons à toujours faire contrôler vos nouveaux clubs (loft, lie, swing weight…) par un professionnel.

Quelles sont les données objectives par clubs mesurées à travers le test ?

Pour le fer 8, avec une vitesse de swing modérée, nous pouvons constater des éléments qui ne trompent pas au sujet du set-up tête-manche-grip proposé par Callaway.

Quelles sont les valeurs idéales à trouver avec des fers ?

Le tableau ci-dessus illustre les données idéales identifiées par Trackman pour des clubs de golf. Ces valeurs sont plus facilement produites par les meilleurs golfeurs, et privilégient la précision ultime versus la puissance.

S’agissant du fer 8 Callaway Apex 21, nous avons bien une valeur de smash factor très supérieur à la norme recherchée, soit 1.37 au lieu de 1.32. Cela traduit bien un club qui favorise la distance à la précision. Fait confirmé par les angles liés à la trajectoire de balle (lancement et atterrissage).

Si l’angle de lancement est plutôt élevé, l’angle de descente est inférieur à la norme nécessaire pour arrêter rapidement une balle sur un green.

Ce phénomène est complété par un taux de spin effondré (moins de 5000 tours).

Pour aller plus loin dans l’analyse, parcourons les données du mode « Optimizer » du Trackman 4.

Le smash factor aurait pu être encore plus élevé avec des balles encore mieux centrées dans la face, comme illustré par le graphique de droite.

Comme le confirme cet outil, la distance au carry obtenue (138 mètres en moyenne pour 77mph de vitesse de swing) est 10 mètres supérieur à la norme.

Il y a clairement un gain de distance, et de plus, le testeur n’a pas complètement compressé la balle avec un angle d’attaque optimal.

Pour réaliser des trajectoires intermédiaires, les valeurs illustrées par l’Optimizer sont plutôt cohérentes, sauf une… le spin bien trop bas.

Contrairement à ce qu’affirment trop souvent les marques, il n’y a pas de compromis entre distance et précision. Ce club Apex 21 favorise réellement la distance, et pas nécessairement la précision.

Vous n’aurez pas nécessairement besoin d’une vitesse de swing élevée ou de bien compresser la balle avec un angle d’attaque optimal pour bénéficier du gain de distance.

En revanche, pour obtenir du contrôle et de la précision, il faudra à minima opter pour un manche qui compense les caractéristiques de la tête, et notamment en favorisant un angle de descente de la balle plus prononcé, et si possible, plus de spin.

On peut faire le même constat s’agissant du fer 6 (smash factor de 1.40 versus 1.38), cependant plus le loft se ferme, et plus le risque d’erreur grossière peut aussi arriver comme illustré avec les deux balles très/trop courtes (en bas à gauche du graphique).

Une balle mal contactée ne sera pas compensée. Ce risque est plus fréquent quand les lofts sont trop difficiles à jouer.

Comme pour le fer 8, ce set-up proposé par Callaway propose au moins un gain de plus de 10 mètres par rapport à l’idéal, et même quand le joueur n’optimise pas l’angle d’attaque.

Comme le numéro précédent, le taux de spin est en revanche effondré. Les balles vont beaucoup roulées en moyenne, soit 23 mètres en moyenne pour cette vitesse de swing modérée de 80 mph…

Pour le fer 4, le fait qui est notable, c’est la perte d’efficacité des lofts trop fermés. Au lieu d’obtenir un smash factor idéal de 1.43, notre testeur amateur perd en performance et descend à 1.40.

Dans ce cas, il est pénalisé par un angle d’attaque trop tangentiel avec le sol, et donc pas assez orienté vers le sol. Même si les balles sont plus ou moins centrées dans la face du club, le rendement n’est pas optimum, et au lieu de gagner 10 mètres de distance avec ce club, le joueur en perd 6 !

La vitesse de balle générée est clairement insuffisante pour 83 mph de vitesse de swing, tout comme la hauteur de balle. Les balles ne sont pas assez portées, et clairement le loft proposé par Callaway est trop bas (21 degrés), notamment pour le golfeur client ciblé, soit une majorité d’amateurs.

Si vous souhaitez acheter cette série, à moins de swinguer à une vitesse de 85mph/90 mph pour le fer 4, nous vous conseillons d’arrêter votre série au fer 5, et basculer sur un hybride.

C’est un des gros revers de cette série pourtant à destination des joueurs en progression, les fers les plus fermés desservent le joueur alors que les fers de précisions sont inversement trop puissants pour faire du contrôle.

Ce commentaire n’est pas propre à Callaway, et vaut pour toutes les séries sur ce segment de marché.

Malheureusement, en 2021, les marques vendent des clubs pour taper plus loin, comme le demandent les golfeurs amateurs, mais pas des clubs pour mieux jouer au golf.

Bilan du test

En conclusion, si vous voulez gagner 10 mètres de distance sur les fers intermédiaires et courts, cette série présente clairement tous les bons arguments, mais attention, ce gain s’annulera sur les longs fers.

Si vous cherchez plus de précision que de distance, Callaway propose d’autres solutions, ou alors, vous devrez minutieusement choisir vos shafts pour contrebalancer les effets induits par la tête.

Dans un univers médiatique qui aime donner des médailles, des avis subjectifs ou des notes, cette série Callaway APEX 21 appelle surtout à la prudence et à un choix réfléchi de votre part dans la composition du sac. Quels hybrides et encore plus important quels wedges embarquer dans votre sac pour réaliser le bon équilibre pour mieux scorer sur le parcours ?

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 5 sur 1 votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.