Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer Callaway Apex Muscleback

Test fer Callaway Apex Muscleback

Depuis quelques saisons, Callaway capitalise autour de la gamme APEX pour ses séries de fers les plus exigeantes. L’Apex CF 16 ferait presque oublier la série limitée MB, dite MuscleBack produite en seulement deux cent exemplaires pour l’Europe, un produit vraiment rare que nous avons pu tester au trackman. Justement un club qui mérite votre attention…en particulier pour les golfeurs à un chiffre.

Découvrez nos formules d'abonnements

1.LE CLUB TESTE : FER CALLAWAY APEX MUSCLEBACK

Pour ce nouvel essai, Callaway a gracieusement mis à notre disposition un fer 7 Apex MB monté sur un shaft acier stiff relativement standard pour ce type de club, et à ranger dans la catégorie des plus exigeants.

Catégorie où les très bons golfeurs vont retrouver des séries comme la Titleist MB, la Srixon Z945, la Mizuno MP-5 ou encore la Cobra King Forged MB.


Comparativement aux autres clubs Muscleback que nous avons déjà pu tester en 2016, il faut noter que la MB Callaway présente l’un des shafts les plus légers montés en standard.

L’excellent KBS Tour en 110 grammes se voudra un peu plus abordable que le shaft 130 grammes monté sur le Mizuno MP-5 pour des golfeurs qui ne seraient pas encore tout à fait en-dessous de dix d’index.

Au sens strictement technique, la lame Titleist 716 MB sera sans doute la plus proche de la Callaway Apex MB, avec notamment un loft de 35 degrés pour un fer 7 avec une longueur de shaft en standard assez comparable…

1.1 La catégorie du club testé

Ci-dessous, un résumé de notre panel de clubs testés en 2016, et de leurs configurations (loft, poids du shaft, et longueur du shaft).


Concernant les séries de fers, nous découpons l’offre en deux grandes familles, les clubs pour joueurs à un chiffre (player) et les clubs pour joueurs à deux chiffres (improvment).

Pas de jugement de valeur, c’est simplement une vision pratique.

Dans chaque famille, vous pouvez à nouveau découper l’offre en deux.

Pour les clubs improvment, un golfeur d’index supérieur à 24, en recherche de vitesse de swing ou un débutant pourrait avoir intérêt à regarder du côté des clubs à semelles élargies (Max).

L’immense majorité du marché des golfeurs et golfeuses amateurs auraient en fait intérêt à regarder du côté de la catégorie normale, des clubs à semelles conventionnelles mais avec une cavité suffisante pour gagner en vitesse de balle à l’impact.

Pour les players, le marché se sépare essentiellement entre cavity back et muscleback. Cette dernière représentant un pourcentage infime du marché, et intéressera les pros et des golfeurs autour de 0, et 5 d’index.

Une lame MB ne donne pas de marge d’erreur, n’ajoute pas de puissance en plus, mais en revanche, permet de travailler les trajectoires et les effets à volonté.

2. Les conditions du test

Pour ce test, nous avons utilisé un radar trackman, et demandé à deux amateurs classés entre 5 et 15 d’index de tester la MB. Soit un golfeur parfaitement dans la cible de ce club, et un golfeur qui pourrait se laisser tenter, mais n’a pas encore assez de régularité pour totalement basculer.

Ci-dessous, les données moyennes de nos testeurs par rapport à tous les fers déjà testés.


Ces données permettent de fournir un étalonnage.

Le smash factor est l’indicateur de la tolérance (capacité à ramener régulièrement la balle au centre de la face), tandis que le degré d’efficacité est le ratio entre la distance générée au carry (avant la roule), et la vitesse de swing déployée pour générer cette distance.

Ces deux indicateurs sont les plus importants dans nos tests.

Précision : Le profil (20 à 29 d’index) est un senior de 65 ans. Tous sont des golfeurs très expérimentés avec plus de 20 ans de pratique.

Pour ce test, nous n’utiliserons que les données des amateurs 0 à 9 et 10 à 19.

Plus d'informations sur ce fer sur la page dédiée au Callaway Apex Muscleback.

3. Les enjeux du test

Quelle performance par rapport aux autres lames du marché ? Quelle performance par rapport aux autres fers Callaway Apex ? Est-ce une lame abordable pour un golfeur classé au-dessus de 10 d’index ?

4. Les paramètres clés d’un test de club

Un test doit aborder au moins quatre thématiques :

  • La tolérance ou maniabilité exprimée par le smash factor, rapport entre la vitesse de club produite par le golfeur avec le club, et la vitesse de balle produite à l’impact.
  • La puissance ou distance exprimée par le degré d’efficacité du club, rapport entre la vitesse de swing, et la distance finalement générée au carry.
  • L’optimisation du vol de balle, croisement de l’angle de lancement et du taux de spin.
  • La précision ou dispersion des balles tapées avec le club, exprimé en écart horizontal et vertical par rapport au centre du fairway.

4.1 Tolérance & puissance

Ce graphique représente le croisement du smash factor et du degré d’efficacité pour déterminer le rapport entre tolérance et puissance.

A la différence de clubs à cavité ou de clubs plus tolérants, l’Apex MB est tout de suite nettement en retrait sur la question de la tolérance ! Pas franchement une surprise pour cette catégorie de club…

Ceci étant, selon le profil et même si le niveau de tolérance ne dépasse pas les 1.31 pour le meilleur joueur, on constate un réel écart selon la maturité du swing. Une nouvelle confirmation qu’il ne s’agit pas d’un club à mettre dans toutes les mains.

Pour un bon jouer, l’Apex MB se démarque positivement de la moyenne de notre panel, alors que pour le second profil, le résultat est au contraire très similaire.

Pour une lame, le MB est relativement puissant.

Cependant, pour un golfeur au-dessus de dix d’index, il existe d’autres solutions plus abordables, même si pour une lame, l’Apex Muscleback a franchement surpris par sa maniabilité, obtenant pour le deuxième profil de meilleurs ratios que la Titleist 716 MB ou la Cobra King Forged MB.

Voir le tableau ci-dessous pour tous les détails.

4.2 Distance (carry) en mètres

Pour des vitesses de swing comprises entre 85 et 90 mph, selon le taux de spin, et la qualité du centrage de la balle, vous pouvez espérer entre 142 et 148 mètres de portée totale, ce qui est peu pour un fer 7 swingué à cette vitesse, mais pas si mal avec une lame.

Surtout qu’en moyenne, avec une lame, un golfeur donne beaucoup plus de spin à la balle par rapport à un club à cavité, d’où la perte de distance, mais le véritable gain de contrôle.

Pour donner une moyenne, nous observons un écart de 15% supplémentaire entre le spin généré par une lame, et le spin généré par un fer classique.

A l’opposé, les fers à larges semelles donnent encore moins de spin, et plus de distance.

4.3 Optimisation du vol de balle

En théorie, plus l’angle de lancement est élevé, et plus le taux de spin est bas, et plus la balle a des chances de parcourir une distance importante.

Ci-dessous, les données du meilleur joueur et comparées avec le test du fer 7 Callaway Legacy.

Entre les deux clubs, il apparaît que la lame donne une trajectoire similaire mais avec un point d’arrêt plus court. Encore la démonstration du spin supplémentaire qui freine la course de la balle plus tôt.

L’Apex MB s’adresse aux joueurs qui cherchent le contrôle de profondeur plus que la distance absolue.

Pour le second joueur, notez que malgré la difficulté naturelle d’une lame, la très bonne maniabilité du club a favorisé une très faible dispersion…

Par contre, un coup décentré et la sanction est immédiate avec une perte de distance de 10 à 20 mètres…

4.4 Précision & dispersion

La dispersion est bien entendu plus le fait du testeur que du club ! Cependant, certains clubs ou certaines opérations de fitting permettent d’en atténuer les effets.

Testant toujours des configurations standards, nous considérons que tous les clubs sont à armes égales.

Ci-dessous, le résultat du premier testeur, classé moins de dix d’index en comparaison avec un fer 7 Callaway Legacy…

Notez justement qu’il n’y a pas réellement de différence en termes de dispersion. Simplement, comme déjà évoqué plus haut, un écart de distance défavorable à la lame qui arrête la balle plus tôt.


Pour le second profil, peu de dispersion, en revanche, deux balles sur dix sont franchement en dehors de sa zone, et cela illustre assez bien la difficulté d’un tel club. Le moindre coup en dehors du sweet spot, et c’est tout de suite, une perte de distance conséquente…Et encore, sur cette séance de test, il faut admettre que le testeur a été plus régulier qu’à sa moyenne…

5. Comparaison au panel

Pour établir ce tableau comparatif de performances entre les différentes têtes Apex et notre panel de lames, nous n’avons pris les données que du deuxième testeur à vitesse de swing rapide, mais encore irrégulière.

A notre grande surprise, la MB ressort mieux que l’Apex Pro ou l’Apex classique ! L’écart n’est pas flagrant, mais quelque part, il est illogique. Nous devrions trouver l’inverse…

Si le spin est logique, en réalité, la MB est particulièrement bien réussie pour une lame !

6. BILAN DU TEST

A l’évidence un club exigeant, mais tout de même surprenant car très maniable…Le choix du shaft en seulement 110 grammes a finalement assez bien favorisé le golfeur d’index supérieur à dix, et pas franchement avantagé celui d’index inférieur à dix qui aurait mérité un shaft plus lourd pour faire une différence encore plus nette.

Encore un bon exemple de la nécessité de faire un fitting avant d’acheter une série de clubs, car d’un joueur à un autre, les résultats peuvent totalement diverger.

Ceci étant, la tête Apex MB semble très réussie, esthétique et maniable. Elle remplit parfaitement sa mission de lame avec un niveau de spin donné dans les meilleurs, et une meilleure tolérance que ses rivales.

La MB n’était pas attendue à ce niveau de performance.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.