Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test fer 2 Taylormade P790 UDI : Le Monstre !

Test fer 2 Taylormade P790 UDI : Le Monstre !

Ame sensible s’abstenir ! Le nouveau P790 UDI annoncé fin mars par TaylorMade n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains. D’ailleurs, la question se pose de savoir quel golfeur amateur pourrait être capable de « secouer » une telle canne. Le P790 permet d’atteindre des distances importantes pour un fer, et même comparables à un driver. La vitesse de swing demandée est considérable, mais pour les amateurs de babattes et concours de distances, ce club en impose… Attention, il y a un revers à la médaille.

Découvrez nos formules d'abonnements

Un club P790 UDI aux caractéristiques bestiales

Dans la foulée de la nouvelle gamme de fers P790, TaylorMade a décidé d’apporter une extension long-fer, sa franchise UDI a été ajoutée.

Ce nouveau très long fer (en version fer 2) combine une construction forgée avec la technologie SpeedFoam. TaylorMade revendique, et on aurait pu s’en douter, une distance exceptionnelle, en même temps qu’une très grande précision.

La cible envisagée par le fabricant concerne les golfeurs qui recherchent un club au look forgé, la sensation d’un fer, et la puissance d’un club de départ, comprenez un driver ou un bois depuis le tee.

Dustin Johnson, Jon Rahm, Justin Rose, Rory McIlroy et Jason Day ont eu l’occasion de le mettre en jeu à plusieurs reprises sur le PGA Tour.

Pour mémoire, la série P790 traditionnelle est une gamme de clubs forgés en même temps que tolérants. Je ne pense pas que beaucoup de professionnels aient décidé d’en jouer sur le tour, puisqu’ils utilisent majoritairement des P730 ou P750.

Cependant, la série P790 se classe d’ores et déjà dans les bonnes ventes du début d’exercice 2018.

En France, cette série se classe déjà dans le top-3 des clubs les plus vendus juste derrière la série PING G400.

La clé du succès tient dans une formule simple : Un super touché avec une tête modérément compacte et une topline fine.

Un forgé qui offre néanmoins de la distance.

Le modèle P790 UDI a été construit sur la base d’un corps en acier carbone 8620 combiné à un acier carbone haute densité et forgé 4140. La face a été enroulée sur une construction à cavité creuse.

Cette cavité creuse ne l’est pas tout à fait puisque TaylorMade l’a rempli avec une mousse dite SpeedFoam, dont l’objet serait de favoriser la vitesse de balle à l’impact, tout en apportant du touché et un son plus doux.

Injecté à l’intérieur de la tête, cette mousse fournit un véritable support à la face, et assure une fonction antivibratoire importante.

Autre technologie que l’on retrouve sur ce fer P790 UDI, TaylorMade a revisité son principe de cone inversé au niveau de la face pour la rendre adéquate à une surface de frappe légèrement plus petite.

Ainsi, la face réduite est aussi plus fine sur ses bords pour accroître le principe de flexibilité du talon jusqu’à la pointe, même dans la partie basse.

A cela, il faut encore ajouter des injections de tungstène placés stratégiquement pour permettre un placement ultraprécis du centre de gravité, et un moment d’inertie plus élevé.

Test fer 2 Taylormade P790 UDI : Le Monstre !

Proposé au prix de 239 euros, ce club est monté d’origine sur un shaft graphite Project X HZRDUS Black de 85 grammes, qui suffit à lui seul à comprendre pourquoi ce club ne sera pas être mettre dans toutes les mains.

Ce poids exclut les vitesses de swings modérées ou lentes. Il a été visiblement choisi pour favoriser des trajectoires basses et peu spinnantes.

Il est toutefois possible de se voir proposer d’autres options de shaft, et par exemple, de l’acier !

Très honnêtement, le graphite suffit… pour ce club au swing weight en D2, d’un loft de seulement 17 degrés, et un lie de 60 degrés.

Le manche mesure 40 inches. Nous ne sommes plus très loin d’un bois de parcours (43 inches).

Le P790 UDI testé

Sur le moment, j’ai été surpris que TaylorMade expédie un fer 2 ! Cependant, le P790 UDI est un fer 2 !

Par rapport à de précédents « Utility » déjà testés, il s’agit donc du fer le plus fermé jamais testé dans cette catégorie.

Les principaux chiffres pour évaluer la performance d’un club

La distance totale n’est pas un élément suffisant pour juger de la réelle performance d’un club de golf.

Il faut prendre en compte principalement les paramètres que sont la vitesse de swing, la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin donné à la balle.

Il faut ajouter en plus le smash factor qui est le ratio entre la vitesse de swing et la vitesse de balle, ce qui traduit l’optimisation du set-up club/joueur.

On va plus loin avec le degré d’efficacité qui est un ratio que nous avons créé, entre la vitesse de swing, et la distance produite au carry. Cela résume l’énergie déployée pour produire une distance.

Et enfin, sur jeudegolf.org, on utilise en plus le ratio spin sur angle de lancement, qui traduit la performance balistique d’un club.

Le bénéfice d’utiliser des ratios permet de neutraliser des effets extérieurs comme les variations de vitesses de swings entre plusieurs essais.

Les données du test en comparaison d’autres Utility

Comme évoqué plus haut, le P790 UDI est le club le plus fermé jamais testé dans cette catégorie. Avec seulement 17 degrés de loft, il faut considérer qu’un tel club fait partie des plus difficiles à taper.

Au moment de tester, il faut être en forme, et ne surtout pas avoir mal au dos pour se préparer à encaisser le choc.

Avantage, il est fourni avec un manche finalement plus léger, ce qui favorise la vitesse de swing. Plus lourd et en acier, il faut admettre que cela deviendrait clairement injouable.

C’est aussi l’un des clubs les plus longs de sa catégorie avec un manche de 40 inches contre 38,75 à 39,25 inches pour les principaux concurrents.

Mon appréciation du P790 UDI

Ci-après, je vais vous illustrer une frappe parfaite et une frappe ratée. Plus qu’avec n’importe quel autre club, vous pouvez passer du meilleur au pire. Le besoin de vitesse de swing est extrême, de même qu’il faut un tempo quasi parfait pour prendre la balle clean à l’impact.

A un millimètre près, vous pouvez passer d’un smash factor parfait à un smash désastreux. L’écart de distance sur une vingtaine de balles peut atteindre plus de 40 mètres, entre la meilleure, et la moins bonne.

Passé les mises en gardes, un tel club démontre une puissance phénoménale pour un fer. Sur certaine balle, j’ai atteint des distances dignes d’un driver (distance maximum à 220 mètres pour une vitesse de swing de 93 mph).

Cela tient à deux paramètres : L’angle de lancement très tendu, et le faible taux de spin.

Le spin est d’ailleurs la principale caractéristique de ce club. Il en donne très peu, ce qui permet de battre des records de distance.

J’ai trouvé moins de 3000 tours en moyenne.

De tous les Utility que j’ai testé jusqu’à présent, c’est celui qui donne le ratio spin sur angle de lancement le plus bas.

Il est donc terriblement optimisé pour une distance accrue, notamment à la roule. Le gain est très sensible versus la concurrence (plus de 3 mètres).

A part le Crossover de Ping qui pour moi est plus proche de l’hybride que de l’Utility, je n’ai pas trouvé mieux en matière de smash factor et ratio d’efficacité.

Ci-dessous, ma meilleure balle : Pour seulement 94 mph de vitesse de swing (je peux driver à 103 mph), la distance totale a été de 219 mètres, ce qui peut être mieux que certains de mes drives ! C’est bien l’angle de lancement qui est très tendu (seulement 12 degrés).

Mais ma plus grande surprise est venue de la précision !

Pour un tel club, je m’attendais à une très grande dispersion latérale, et au contraire, finalement, ce n’est pas ce qui m’a posé un problème.

Mis à part quelques mauvaises balles, ma dispersion latérale n’a pas excédé 9 mètres… pour un club qui permet pourtant de taper à près de 200 mètres.

Le P790 UDI est bel et bien un monstre de distance.

Le seul bémol, c’est le fait de louper le centre de la face et de prendre la balle trop basse dans la face avec un mauvais rythme, ce qui peut facilement arriver à plus de 90 mph de vitesse de swing.

Ci-dessus, une mauvaise balle en grande partie à cause d’un chemin de club moins précis, et surtout d’un moins bon centrage dans la face à l’impact. C’est le problème avec ce club… Vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Bilan du test Utility P790

Grosse surprise de retrouver un club aussi puissant sans être pour autant trop dispersant ! Difficile d’imaginer beaucoup de golfeurs se ruer sur ce club aussi fermé (loft), cependant, l’équilibre tête/shaft proposé paraît assez cohérent compte tenu à nouveau de la fermeture de la face.

Un énorme plaisir quand la balle est parfaitement compressée. Plus douloureux dans le cas inverse, à la fois pour les mains, mais aussi pour le dos…

L’usage préférentiel de ce club pourrait être un départ très étroit et très pressurant, mais demandant malgré tout de la longueur. C’est donc un club atypique pour un besoin aussi précis que rare sur le parcours.

Peut-être à envisager comme un remplaçant au bois 3 dans le sac et sur certains départs ?

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.