Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif balles Wilson DX2 vs DX3 Soft

Qu’est-ce que veulent les golfeurs ? Selon Wilson, les 2/3 plébiscitent des balles basses compressions d’où l’existence des balles DX Soft. Pour comprendre la différence entre les deux modèles, la DX2 est une balle 2-pièces, tandis que la DX3 est une 3-pièces, des balles parmi les plus basses compressions du marché. Pour en vérifier l’intérêt, nous avons eu recours à un golfeur professionnel afin de déterminer le smash factor, le taux de spin, la distance au carry et totale, tout en relevant ses commentaires sur le touché.

Les conditions du test balles Wilson DX2 vs DX3 Soft

Cet essai a été réalisé à l’aide d’un radar Trackman pour « traquer » toutes les données balistiques.

Nous avons eu recours à un golfeur professionnel pour obtenir des balles toujours régulières, et systématiquement consistantes.

Si un robot Byron présente un intérêt pour les tests menés par les marques, cela n’en présente aucun pour les golfeurs…

Jean-Nicolas Billot, golfeur professionnel régulièrement dans le top-30 français depuis 10 ans nous a donc apporté son concours.

Le test a été mené au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont d’Or avec un fer 6 pour favoriser le ressenti de la balle au contact.

La vitesse de swing moyenne globale de Jean-Nicolas a été de 86.40 mph (139 kmh).

L’intérêt de ce test étant qu’il a swingué toutes les balles entre 85 et 87 mph pour nous fournir des données très comparables d’une balle à une autre.

Cela correspond à des balles tapées à 165/170 mètres au fer 6.

Balle Wilson DX2 Soft en quelques mots

2 pièces avec une coque en Ionomer et 302 alvéoles pour une compression basse, et un positionnement « recreational » ou « entrée de gamme ».

La DX2 Soft est une des balles de marques les moins chères que l’on puisse trouver en rayons actuellement.

Seul la Soft Feel de Srixon est encore moins chère (19.99 dollars la douzaine) jusqu’à la prochaine réévaluation de l’ensemble des tarifs du marché en 2016, qui laisse déjà penser que nous allons connaître une forte inflation des produits en provenance des USA.

C’est aussi une des balles les plus basses compressions (40 / 100). De ce point de vue, n’espérez pas trop de pouvoir stoppant sur le green.

De la même façon, n’espérez pas trop de contrôle sur la profondeur de trajectoire au drive.

Balle Wilson DX3 Soft en quelques mots

3 pièces avec une coque en Ionemer et 302 alvéoles pour une compression basse, et un positionnement « recreational » ou « entrée de gamme ».

Par rapport à la DX2, la DX3 se veut un peu plus compressée. L’écart est assez réduit mais suffisamment notable.

Toujours à classer dans les balles pour faire de la distance au détriment du contrôle, la DX3 est une amélioration marginale de la DX2.

Comparatif

Premier constat, le smash factor est légèrement amélioré avec la DX3 qui répond mieux dans la face du club. L’écart le plus notable concerne le spin qui est très/trop réduit avec la DX2 (la balle la moins spinnante du panel).

Notez un élément qui ne nous a pas frappé jusqu’à présent pour les autres tests de balles, l’écart entre la distance au carry et la distance totale. Soit près de 10 mètres entre le carry et la roule totale de la DX2 ! Idem pour la DX3…

Effectivement, pas de pouvoir stoppant à espérer pour votre balle sur un long coup d’approche !

En résumé, avec les DX, vous tapez dans la balle, mais vous ne jouez pas au golf, tout du moins pour vous placer en bonne position sur le green…

L’avis de Jean-Nicolas Billot (golfeur pro)

« La DX2 Soft est trop molle, et pas très agréable à taper. Elle se rapproche trop d’une balle en mousse alors que la DX3 est au contraire agréable. La texture est plutôt sympa. La DX3 soft me donne l’impression qu’elle sera plus polyvalente. »

Panel

Ce tableau doit vous permettre de situer les balles par rapport aux autres produits que nous avons eu l’occasion de tester fin 2015.

A l’image des produits hauts de gammes ou TOUR, Wilson place deux balles dans le même segment, mais cette fois dans l’entrée de gamme basse compression. Une balle suffirait ! En l’occurrence la DX3 qui a semblé plus agréable au contact selon notre testeur.

La DX2 Soft est trop molle, et semble à proscrire, bien qu’elle se classe deuxième pour la distance parcourue au total de notre panel toutes catégories confondues.

Conclusion :

Wilson a construit son offre de balles basse compression sur le fait que 2/3 des golfeurs semblent privilégier ce type de balles.

La marque a sans doute poussé le concept trop loin avec la DX2 Soft qui certes ne risque pas de faire des tendinites chez les golfeurs les plus fragiles, mais ne présente pas un intérêt golfique très prononcé, à part pour réaliser des concours de distances.

La DX3 est de ce point de vue, un choix plus raisonnable avec un taux de spin qui est franchement pas mal pour une balle entrée de gamme.

Si l’argument prix n’est pas votre seul critère de choix, il existe d’autres possibilités de balles basses compressions intéressantes.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.