Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif balles Srixon Z-Star vs Z-Star XV

Déjà testée en 2014, la Z-Star a été légèrement retravaillée par Srixon en 2015. L’occasion pour nous de la réessayer, de la comparer à la Z-Star XV, et l’ensemble des autres balles de notre panel 2015/2016. Pour l’occasion, nous avons eu recours à un golfeur professionnel afin de déterminer le smash factor, le taux de spin, la distance au carry et totale, tout en relevant ses impressions sur le touché.

Les conditions du test balles Srixon Z-Star vs Z-Star XV

Cet essai a été réalisé à l’aide d’un radar Trackman pour « traquer » toutes les données balistiques.

Nous avons eu recours à un golfeur professionnel pour obtenir des balles toujours régulières, et systématiquement consistantes.

Si un robot Byron présente un intérêt pour les tests menés par les marques, cela n’en présente aucun pour les golfeurs…

Jean-Nicolas Billot, golfeur professionnel régulièrement dans le top-30 français depuis 10 ans nous a donc apporté son concours.

Le test a été mené au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont d’Or avec un fer 6 pour favoriser le ressenti de la balle au contact.

La vitesse de swing moyenne globale de Jean-Nicolas a été de 86.40 mph (139 kmh).

L’intérêt de ce test étant qu’il a swingué toutes les balles entre 85 et 87 mph pour nous fournir des données très comparables d’une balle à une autre.

Cela correspond à des balles tapées à 165/170 mètres au fer 6.

Balle Srixon Z-Star en quelques mots

3 pièces avec une coque en Urethane et 344 alvéoles pour une compression haute, et un positionnement « TOUR » ou « haut de gamme ».

Incontestablement la marque qui a le plus progressé en part de marché depuis ces dernières années, Srixon ne le doit pas au hasard. Des Etats-Unis en passant par le Royaume-Uni jusqu’à la France, les balles japonaises n’en finissent pas de surprendre les golfeurs.

Tout comme Titleist, le principal adversaire commercial, Srixon a revu sa balle Z-Star au début de l’année 2015 pour épouser la même tendance, plus de douceur sur le revêtement d’une balle haute compression.

La Z-Star qui est déclinée en plusieurs versions (deux en Europe, et trois aux USA) présente une compression ferme (90 / 100) pour être destinée aux golfeurs qui swinguent le driver à une vitesse comprise entre 80 et 105 mph, soit une plage très large.

La meilleure joueuse du monde Inbee Park joue cette balle, tout comme l’américain Keegan Bradley.

A savoir, le mot STAR est en fait l’acronyme de SPIN, ACCELERATION, RESPONSIVENESS,TRAJECTORY

Balle Srixon Z-Star XV en quelques mots

4 pièces avec une coque en Urethane et 344 alvéoles pour une compression haute, et un positionnement « TOUR » ou « haut de gamme ».

Pour Srixon, la XV est tout bonnement la balle la plus fine, et la plus douce de toute la catégorie TOUR !

Bien que le revêtement de cette balle a été conçue pour donner moins de spin, le double noyau sert surtout les joueurs qui envoient déjà très loin avec une vitesse de swing au drive de plus de 105 mph ! La XV s’adresse à une frange très réduite de golfeurs avec sa compression de 100 / 100.

Graeme McDowell et Vijay Singh jouent cette balle.

Comparatif

Bien que notre testeur, Jean-Nicolas Billot affiche clairement sa préférence pour la XV (voir commentaire plus bas), c’est avec la Z-Star qu’il produit le résultat le plus consistant ! Comme quoi !

Avec la XV, effectivement, il lance la balle légèrement plus haut (+0.6°), pourtant avec une vitesse de swing d’un mph inférieur, la balle part 2 mph plus vite de la face pour un smash factor sans appel de 1.42 contre 1.38 !

En revanche, et c’est sans doute pour cela que Jean-Nicolas préfère la XV, le pouvoir stoppant de cette dernière est plus important. Le spin est supérieur de près de 500 tours par minute pour arrêter la balle deux mètres plus tôt par rapport à la Z-Star classique.

En réalité, la Z-Star est une balle TOUR privilégiant nettement la distance avec un des taux de spin les plus bas de sa catégorie quand la Z-Star XV est au niveau des autres balles TOUR pour le spin.

Pour le coup, à la différence des autres marques, l’existence de deux balles TOUR peut se justifier car elles ne font vraiment pas la même chose…

Comme nous avions testé la Z-Star en 2014, nous avons aussi voulu évaluer la nouvelle version. Ci-dessous, les résultats comparatifs de nos deux tests réalisés strictement dans les mêmes conditions.

Précision, en 2014, Jean-Nicolas avait swingué la Z-Star à 87 mph alors qu’en 2015, il l’a frappé à seulement 85.5 mph d’où l’écart défavorable de vitesse de balle pour la version 2015.

En revanche, la donnée qui est la plus parlante est en fait le smash factor qui a considérablement augmenté entre les deux versions, et ce alors que le taux de spin reste très comparable.

Comme pour la Titleist Pro V1 et la TaylorMade Tour Preferred X, la version 2015 présente un léger gain de performance par rapport à la version précédente…

L’avis de Jean-Nicolas Billot (golfeur pro)

« Deux très bonnes balles avec un écart beaucoup plus marqué entre Z-Star et Z-Star XV par rapport aux équivalents Callaway SR1, SR2, SR3 où on ne sent pratiquement pas la différence, et même entre Titleist Pro V1 et Pro V1x où la différence est assez faible. »

Ajoutant « La Z-Star XV reste ma balle préférée. Celle que je joue et qui va être la plus polyvalente pour moi. Ceci dit, j’ai été agréablement surpris par l’AD333 Tour. » Voir test AD 333 Tour

Panel

Ce tableau doit vous permettre de situer les balles par rapport aux autres produits que nous avons eu l’occasion de tester fin 2015.

C’est le grand écart entre la Z-Star et sa version XV ! Comme l’indique Jean-Nicolas dans son ressenti, nous retrouvons l’écart dans les chiffres avec une XV qui donne du spin, et un smash factor plus bas dans sa catégorie, et une Z-Star qui donne très peu de spin (le taux le plus faible de la catégorie TOUR), et un des meilleurs smash factor pour au final, être la balle la plus longue de ce segment du panel.

Au final, 6 mètres d’écarts entre les deux balles Srixon alors que la vitesse de swing est sensiblement la même !

Conclusion :

Déjà en 2014, la Z-Star était sorti en tête de notre classement. 2015 confirme la légère avance de cette balle qui est le résultat d’un choix stratégique de la part de Srixon : Proposer une balle TOUR qui apporte quelque chose de différent, et un zest de distance en plus, en sacrifiant un peu de spin sur les pleins coups.

Srixon se fait une spécialité de proposer des balles dites hybrides qui arrivent à proposer peu de spin sur les longs coups, tout en étant capable de monter dans les tours sur les coups d’approches ! Soit le summum de la polyvalence quand les balles Titleist qui restent la référence du marché sont plus neutres dans cette transfiguration entre pleins coups, et petit jeu.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.