Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif balles Srixon AD333 vs AD333 Tour

La balle AD333 est un best-seller dans la catégorie PREMIUM ou « moyen de gamme ». Numéro un des ventes au Royaume-Uni, elle s’impose de plus en plus en France comme la balle bon marché aux qualités assez similaires à celles d’une balle du TOUR. La nouvelle AD333 Tour veut aller encore plus loin, et pousser le concept de la balle hybride, faiblement spinnante au drive, et au contraire, fortement spinnante sur les coups de wedges. Pour le vérifier, nous avons eu recours à un golfeur professionnel afin de déterminer le smash factor, le taux de spin, la distance au carry et totale, tout en relevant ses impressions sur le touché.

Les conditions du test balles Srixon AD333 vs AD333 Tour

Cet essai a été réalisé à l’aide d’un radar Trackman pour « traquer » toutes les données balistiques.

Nous avons eu recours à un golfeur professionnel pour obtenir des balles toujours régulières, et systématiquement consistantes.

Si un robot Byron présente un intérêt pour les tests menés par les marques, cela n’en présente aucun pour les golfeurs…

Jean-Nicolas Billot, golfeur professionnel régulièrement dans le top-30 français depuis 10 ans nous a donc apporté son concours.

Le test a été mené au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont d’Or avec un fer 6 pour favoriser le ressenti de la balle au contact.

La vitesse de swing moyenne globale de Jean-Nicolas a été de 86.40 mph (139 kmh).

L’intérêt de ce test étant qu’il a swingué toutes les balles entre 85 et 87 mph pour nous fournir des données très comparables d’une balle à une autre.

Cela correspond à des balles tapées à 165/170 mètres au fer 6.

Balle Srixon AD333 en quelques mots

2 pièces avec une coque en Ionomer et 324 alvéoles pour une compression haute, et un positionnement « Premium » ou « milieu de gamme ».

L’AD333 est une balle best-seller au Royaume-Uni, en France, et un peu partout en Europe.

Conçu à l’origine pour les golfeurs qui n’ont pas la vitesse de swing d’un golfeur professionnel, cette balle a surpris notre testeur comme d’autres ailleurs pour sa performance, et en particulier la distance générée.

Pour parvenir à ce résultat, Srixon a misé sur une balle 2-pièces avec une coque externe relativement fine et un noyau assez rapide pour favoriser un faible taux de spin au drive.

Balle Srixon AD333 Tour en quelques mots

3 pièces avec une coque en Ionomer et 344 alvéoles pour une compression haute, et un positionnement « Premium » ou « milieu de gamme ».

Cette évolution de l’AD333 concentre tout le savoir-faire de Srixon pour séduire les golfeurs à la recherche d’une balle milieu de gamme accessible en prix, avec une bonne possibilité de distance sur les longs coups, et du spin dans le petit jeu.

L’AD333 Tour bénéficie de la technologie Spinskin pour offrir les sensations du TOUR à une large palette de golfeurs.

Le secret de cette balle étant qu’au centre du noyau, la matière est plutôt douce, alors qu’à son périmètre extérieur, le noyau est plutôt rigide. Objectif : Moins de spin au drive, et plus de spin sur les fers !

Comparatif

Swinguées sensiblement à la même vitesse, le comportement des deux balles diffère nettement !

Si elles sortent à la même vitesse de la face, derrière, la version Tour va parcourir plus de distance avec un angle de lancement plus élevé, et un taux de spin beaucoup plus réduit.

Effectivement, l’AD333 se rapproche assez d’une balle TOUR pour le spin au fer 6, alors que l’AD333 Tour est une des balles les moins spinnantes que nous ayons testé fin 2015.

800 tours de spin en moins pour l’AD333 Tour, et près de 5 mètres en plus pour la distance totale pour un coup porté à 174 mètres.

Toutefois, revers de la médaille, le pouvoir stoppant des deux balles en pâtit puisque dans les deux cas, cela excède les 8 mètres alors que comparativement une balle TOUR s’arrête plus vite.

Une balle TOUR roule en moyenne 8,30 mètres sur un coup d fer 6 porté à 170 mètres par Jean-Nicolas quand une balle premium (moyen de gramme) roule 8,57 mètres, et une balle entrée de gamme près de 9,21 mètres.

Si l’AD333 est dans la moyenne de sa catégorie, ce n’est pas le cas de l’AD333 tour en 9,40 mètres, revers de la médaille d’un gain de distance tout à fait important.

L’AD333 Tour a effectivement été la balle la plus longue de toutes celles que nous avons faites tester à Jean-Nicolas en 2015.

L’avis de Jean-Nicolas Billot (golfeur pro)

« Je trouve que l’AD 333 Tour est super bien. On sent qu’elle peut convenir à beaucoup de joueurs. Elle n’est pas trop dure, pas trop molle, et en plus, elle part vite. Je ne serai pas étonné d’apprendre que des joueurs sur le tour la jouent.»

« L’AD333 est un petit peu plus dur. C’est une bonne balle. Cependant, je reste agréablement surpris par la polyvalence de l’AD333 Tour. »

« Globalement, je trouve que les écarts sont bien marqués chez Srixon, sauf pour la Soft feel* qui est un peu trop dure. Sur chaque balle, on sent bien un écart particulier et marqué. »

*Voir test des balles Soft.

Panel

Ce tableau doit vous permettre de situer les balles par rapport aux autres produits que nous avons eu l’occasion de tester fin 2015.

Sans conteste, les balles AD333 et Tour sont les championnes de leurs catégories pour la distance.

Alors que la Callaway X2 Hot est une balle plutôt dure, l’AD 333 s’impose comme la balle moyenne gamme performante par excellence.

Ce marché n’est pourtant pas le plus important encore actuellement en France, ce qui est assez paradoxal, dans la mesure où les ventes se répartissent souvent entre premier prix (balles de récupérations) ou à l’extrême inverses, les balles pour joueurs sur le tour.

Ceci dit, Srixon semble croire que les consommateurs peuvent changer leurs habitudes, surtout avec la prochaine hausse des tarifs des produits américains, et la recherche de produits plus adaptés aux amateurs.

Conclusion :

L’AD 333 Tour est la balle plébiscitée par Jean-Nicolas au cours de cette session de test concernant près de 22 balles sur le marché Français fin 2015.

Considéré comme un produit hybride, à savoir peu de spin sur les longs coups, et plus de spin sur les coups d’approches, cette balle pourrait bien être le prochain best-seller de l’année, surtout qu’au contact, elle ne semble ni trop molle, ni trop dure.

Finalement, un produit qui pourrait mettre tout le monde d’accord, et faire de l’ombre à sa grande sœur l’AD333.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.