Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test comparatif balles Nike RZN White vs RZN Black

Test comparatif balles Nike RZN White vs RZN Black

Sur le marché européen, vous pouvez trouver au moins quatre balles de golf Nike RZN classées de Black à White différenciées par le nombre de pièces, et crantées entre distance, et touché. Nous avons réalisé un test des deux extrêmes, la Black (distance) et la White (touché) avec le concours d’un golfeur professionnel pour déterminer le smash factor, le taux de spin, la distance au carry et totale, tout en relevant son avis sur le touché.

Les conditions du test balles Nike RZN White vs RZN Black

Cet essai a été réalisé à l’aide d’un radar Trackman pour « traquer » toutes les données balistiques.

Nous avons eu recours à un golfeur professionnel pour obtenir des balles toujours régulières, et systématiquement consistantes.

Si un robot Byron présente un intérêt pour les tests menés par les marques, cela n’en présente aucun pour les golfeurs…

Jean-Nicolas Billot, golfeur professionnel régulièrement dans le top-30 français depuis 10 ans nous a donc apporté son concours.

Le test a été mené au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont d’Or avec un fer 6 pour favoriser le ressenti de la balle au contact.

La vitesse de swing moyenne globale de Jean-Nicolas a été de 86.40 mph (139 kmh).

L’intérêt de ce test étant qu’il a swingué toutes les balles entre 85 et 87 mph pour nous fournir des données très comparables d’une balle à une autre.

Cela correspond à des balles tapées à 165/170 mètres au fer 6.

Balle Nike RZN White en quelques mots

3 pièces avec une coque en Ionomère et 344 alvéoles avec un positionnement prix intermédiaire.

Cette balle est censée produire le contact le plus doux de la gamme Nike RZN.

Les balles RZN ont été lancées en 2014 par Nike, réparties en deux pour le TOUR (Black et Platinum) et deux pour des golfeurs ayant des vitesses de swings plus réduites (White et Red).

La balle White a pour objet de séduire une grande partie des golfeurs en contrepartie d’un prix modique.

Dans sa catégorie de balle, où on retrouve la Titleist NXT Tour, l’enjeu est la distance. Cependant, l’évolution du marché a conduit les marques à produire des balles distances qui permettent de faire du spin autour du green sans pour autant se ruiner.

Balle Nike RZN Black en quelques mots

4 pièces avec une coque en uréthane et 360 alvéoles avec un positionnement prix TOUR.

A l’inverse de la White, la Black est censée offrir le maximum de distance avec un effet de spin ultra réduit.

Cette balle est censée être celle que jouent Tiger Woods et Rory McIlroy.

Selon Nike, la Black donne moins de spin sur les coups depuis le tee de départ pour des trajectoires plus longues et plus droites, tout en étant plus stable dans les conditions venteuses, et enfin plus de contrôle autour du green du fait de son revêtement en uréthane.

Comparatif

Dans les deux cas, il s’agit de balles qui donnent du spin ! Effectivement, la White donne 200 tours de plus que la Black à vitesse de balle constante.

La White a aussi tendance à décoller légèrement plus (16.8° contre 16.3°).

Au carry, la Black porte 2 mètres plus loin validant l’idée directrice de Nike qui veut que d’une extrémité à une autre, la Black est la plus longue des balles Nike. A vous de juger si pour 2 mètres, vous considérez que c’est un argument suffisant pour jouer cette balle au détriment d’une balle plus douce, sachant qu’il existe un écart de prix certain entre les deux balles.

L’avis de Jean-Nicolas Billot (golfeur pro)

« La White est une bonne balle qui se rapproche assez d’une Titleist Pro V1. La Black est une bonne balle, plutôt soft pour une balle de ce type. Les deux sont agréables. Les deux extrêmes sont bien marqués. On sent la différence entre les deux balles. Néanmoins, ce ne sont pas les balles que je vais préférer jouer. »

Panel

Ce tableau doit vous permettre de situer les balles Nike RZN par rapport aux autres produits que nous avons testé.

La White qui se situe sur le marché intermédiaire est en fait une des balles qui présente la plus basse compression de notre panel.

La balle la plus proche en performance est en fait la Project (a) de TaylorMade que notre testeur a considéré comme beaucoup trop molle.

La Black est à ranger dans la catégorie des balles Tour et se situe tout près des Pro V1 et Pro V1 x en performance pure.

Conclusion :

Pour nous, le marketing des balles Nike RZN est incohérent et confusant pour le consommateur.

En affichant la RZN Black comme une balle distance, on pourrait faussement croire que c’est la balle la moins qualitative de l’offre du fabricant, alors que c’est le contraire, et sans doute la balle la plus proche d’une Pro V1 x.

A l’inverse, en communiquant sur la White comme la balle la plus soft, il y a aussi confusion alors que dans les faits, c’est une balle 3 pièces en Ionomère et d’une compression moins importante que la Black.

Est-ce une erreur de traduction ?

Si Jean-Nicolas a bien senti les différences entre les deux balles, ce ne sont pas celles qui ont le plus retenu son attention.

Avec seulement 1% de part de marché en France, Nike devra encore revoir sa copie pour séduire davantage de consommateurs. L’argument de la balle jouée par Tiger et Rory ne semble pas être suffisant…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.