Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test balles XXIO Super Soft X

Test balles XXIO Super Soft X

Une toute nouvelle balle de golf vient de s’additionner dans l’offre de la marque prestige XXIO : La Super Soft X, annoncée pour être la balle la plus douce jamais produite par le fabricant japonais. Soit une trois pièces de compression 60 qui vient remplacer la XXIO Aero Drive, et compléter la XXIO Premium. Plus que la coque en ionomère ultra-fine, il semblerait que ce soit le mid-layer en super soft ionomère qui soit la principale innovation. Que vaut-elle par rapport aux autres balles XXIO, et autres balles premium ? Découvrez notre test comparatif au trackman…

Découvrez nos formules d'abonnements

Le marché des balles premium mais "réellement" pour les amateurs

XXIO, la marque qui monte dans l’univers du matériel de golf selon un crédo aux antipodes des habitudes de communication du marché.

Seulement présente dans une quinzaine de points de ventes en France, les balles référencées depuis 2010 n’occupent pas une grande part du panel des ventes, notamment dans le domaine des balles haut de gamme largement dominé en France comme dans le reste du monde par la Pro V1 de Titleist.

La marque japonaise qui peut s’appuyer sur la puissance financière de Srixon veut donc tenter le pari d’une balle haut de gamme, selon leurs mots, réellement développée pour des amateurs, et non pas pour des joueurs du tour.

Depuis longtemps, nous golfeurs, pensons que la balle la plus chère est souvent la plus performante, et ce n’est pas faux.

XXIO n’hésite pas à égratigner un tout petit peu la concurrence en affirmant que les autres marques essaient de convaincre les golfeurs que la meilleure balle sur le tour est aussi la meilleure balle pour le jeu de Monsieur Tout le Monde.

Cependant, la marque par l’intermédiaire de Nicolas Marchand, attaché commercial de la marque en France, affirme que les balles Tour nécessitent une vitesse de swing très rapide pour parfaitement exploiter la compression du noyau.

Les professionnels cherchent à maîtriser le back spin et le side spin aussi bien sur les coups de drivers que les coups de wedges autour du green.

La difficulté pour un fabricant est de proposer une balle qui donne peu de spin au drive et beaucoup autour du green. C’est ce qui fait le prix de la balle.

Avec les balles XXIO dont les prix vont de 70 à 90 euros entre Aero Drive et Premium, soit beaucoup plus cher que les Pro V1, la marque veut démontrer le même bénéfice que la Pro V1, mais cette fois avec une vitesse de swing adaptée à la cible.

A savoir, proposer des compressions plus basses pour que les amateurs puissent réellement profiter de l’avantage, sans l’inconvénient.

Car, il y a bien un inconvénient à utiliser une balle tour quand on swingue à moins de 90 mph au drive. La balle n’est pas assez compressée pour sortir réellement à son maximum de vitesse de balle après l’impact, et elle prend plus facilement des sides spins non désirés, comme le slice ou le hook.

Pour comparer, les Pro V1 et Pro V1 X sont autour de 90 à 100 de compression.

Toutefois, cette notion de compression doit être prise avec beaucoup de pincettes. Chaque marque ne mesure pas la compression de la même façon. Certaine s’amuse à ne mesurer que le noyau quand d’autres mesurent l’ensemble de la balle !

Retenez simplement qu’une balle tour nécessite une vitesse de swing importante pour être compressée à son optimum. Une balle plus faiblement compressée produira une vitesse de balle plus importante à une même vitesse de swing donnée pour un joueur moins rapide. A l’inverse, un golfeur du tour perdra en efficacité.

Du coup, à chacun sa balle… cela valide l’idée de plus en plus répandue qu’il faut faire un fitting de balle pour déterminer le bon modèle pour soi.

Sur le créneau des balles haut de gammes spécifiques aux amateurs, XXIO se veut en fait le seul acteur de ce micro marché pour l’heure.

Test balles XXIO Super Soft X

Sans nous fournir de chiffres précis, la marque connaitrait actuellement une progression sensible de ses ventes.

La Super Soft X vient donc renforcer le dispositif de la marque avec un mid-layer 36% plus doux que le précédent modèle, l’Aero Drive, un argument qui est difficile à vérifier ou contester.

Pour augmenter le MOI de la balle, le fabricant a chargé la couche intermédiaire de tungstène et de nickel, ce qui est sa marque de fabrique.

Le noyau extra large à compression progressive en polybutadiène est annoncé pour être 10% plus soft et 14% moins compressé par rapport à l’Aero Drive, modèle précédent de la marque.

Enfin, 338 alvéoles pour une trajectoire toujours haute, et vous avez une douzaine de balles au prix tarif de 69 euros.

Qu’en est-il réellement de la performance comparativement à la balle Premium ou la balle Aero Drive ? J’ai effectué le test au trackman avec les trois balles en essayant de produire le même swing, et à la même vitesse.

Essai comparatif balles XXIO Premium, Aerodrive et Super Soft X

Essai comparatif balles XXIO Premium, Aerodrive et Super Soft X

De tous les tests qui peuvent être menés, ceux concernant les balles sont les plus difficiles à mener.

On comprend pourquoi les marques testent avec un robot.

Avec un être humain, il est très difficile, sans être pro, et encore, de reproduire systématiquement le même swing.

Dans ce test, je suis la « marge d’erreur ».

Bien que je me sois évertué à swinguer à la même vitesse, et même avec un angle d’attaque comparable, ce n’est pas encore suffisant pour être parfait.

D’autres paramètres comme la direction du lancement ou le loft dynamique peuvent légèrement se modifier d’un swing à l’autre, sans que la balle en soit la raison.

Cependant, ayant tous les chiffres, je vais pouvoir vous distinguer ce qui est pertinent, de ce qui ne l’est pas.

En plus de comparer les trois balles XXIO, j’ai ajouté le précédent test TaylorMade TP5, Titleist Pro V1 et Srixon Z-Star.

Pour évaluer la performance d’une balle de golf sur un coup de fer 7 avec un loft de 31 degrés, je vous propose de retenir plusieurs critères :

Le smash factor qui va nous révéler la bonne utilisation de la balle, et notamment la qualité de la compression

Le degré d’efficacité : La balle produit-elle un rendement maximum par rapport à une vitesse de swing donnée ?

La distance au carry et totale

Et enfin le taux de spin.

En moyenne, je swingue le fer 7 à 81 mph avec une tendance de swing qui lance légèrement à droite du centre du fairway (+3 degrés) avec un loft dynamique de 25 degrés, à ne pas confondre avec le loft réel du club qui lui est de 31 degrés.

Avec des balles TOUR, j’ai tendance à produire un smash factor de 1.30.

Premier constat qui plaide en faveur de XXIO, le smash factor monte à 1.35, ce qui est en fait très significatif. Cela tendrait à confirmer l’intérêt d’utiliser des balles d’une compression plus faible.

Quel impact sur la distance ?

Ne prenons pas la distance comme valeur brute, mais bien le ratio d’efficacité, ce qui permet de neutraliser la question de la vitesse de swing qui peut différer du fait du joueur plutôt que de la balle.

Le degré d’efficacité donne un ratio entre la distance totale et la vitesse de swing nécessaire pour produire cette distance.

Avec les balles TOUR, globalement, mon degré d’efficacité au cours du test a été de 1.80. Avec les trois balles XXIO, en moyenne, ce taux est monté à 1.82.

En substance, à vitesse égale, je vais légèrement plus loin avec les balles XXIO, mais comparativement au gain de smash factor, ce qui se ressent directement dans les mains, le gain de distance est relativement marginal.

Concernant le spin, la moyenne des balles XXIO donne environ 6000 tours par minute au fer 7, alors qu’avec les balles Tour, en corrélation avec la question du smash factor, et la compression, le taux de spin est de 5200 tours par minute.

Les balles XXIO sont plus spinnantes sur un coup de fer 7 à 145 mètres.

Dans le détail, entre les balles XXIO, la Super Soft X donne 0,01 point de smash factor en mieux par rapport à l’AERO DRIVE (j’ai reproduit deux fois le test pour le même résultat), soit un niveau très proche de la XXIO Premium, qui pour un cheveu est la plus facile à compresser.

S’agissant de la balle Premium, vous pourriez penser que cette balle m’a permis d’être plus long.

En réalité, involontairement, j’ai modifié mon swing, et notamment le loft dynamique à seulement 23,5 degrés, ce qui a eu pour effet de créer une trajectoire plus tendue pour gagner deux mètres de roule en plus, tout en abaissant le spin. La distance est logiquement allongée malgré une vitesse de swing inférieure.

Pour cette raison, le smash factor et le degré d’efficacité sont les véritables mesures comparables, et pertinentes.

Des balles récemment testées, je conclue que la XXIO Premium est la plus performante pour un swing rapide mais pas digne d’un professionnel, devant la Pro V1, la TP5 X et la Super Soft X.

En qualité de toucher, la XXIO Super Soft X me paraît très proche de la Pro V1 (smash factor finalement identique) malgré la question de la compression.

Emettre un jugement définitif sur une balle de golf est un exercice périlleux. Les niveaux de valeurs sont très proches.

De manière globale, les balles XXIO proposent un toucher plus doux (mesuré par le smash factor) qui donnera un gain de distance plutôt marginal.

Les chiffres me laissent penser que la Super Soft X est une amélioration de l’AERO Drive. Ce n’est pas spectaculaire mais notable.

Au final, pour le consommateur, la question peut se cristalliser autour de la question du toucher plus doux versus la distance, dernier argument qui est de plus en plus délicat à distinguer entre toutes les balles.

Ceci étant, toutes les boîtes de balles font état de toucher plus doux…D’où l’intérêt pour vous de faire un fitting de balle, et de vous focaliser sur les ratios, et pas nécessairement la distance, qui sur un test, peut être faussé par un loft dynamique ou une direction du club…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Commentaires   

Avec
 
christophe-botrel@orange.fr
0 #1 compression 60christophe-botrel@orange.fr 10-11-2017 09:47
D'autres balles de bonnes qualité sont à ce niveau de compression (60) sans être à ce prix : je pense par exemple aux Bridgestone E6 (30€), Nike RZN White (59) 25 €, Titleist NXT Tour S (70) : 39€ . Je confirme qu'il faut faire des tests . Perso , j'en ai fait sur 14 modèles de balles et 95 parties . L'ecart entre la meilleure et la moins bonne est de .....15 m au drive . Alors plutôt que de changer de driver, on devrait parfois se poser les bonnes questions
 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.