Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test balles Titleist Pro V1 et Pro V1 X neuves contre légèrement usées

Test balles Titleist Pro V1 et Pro V1 X neuves contre légèrement usées

Dans la suite de notre nouveau test sur les Balles Mizuno par un golfeur amateur, nous avons voulu les comparer avec des balles Titleist Pro V1 et Pro V1 x. Au cours du test, nous avions commencé à utiliser des balles Titleist déjà utilisés dans de précédents tests…des balles déjà tapées une petite centaine de fois quand nous nous sommes rappelés que c’était injuste ! Il fallait bien comparer les Mizuno MP neuves avec des balles Titleist Pro V1 neuves, ce que nous avons fait, et qui par ricochet, nous a donné l’idée de cet article comparatif entre des balles totalement neuves contre des balles déjà un peu utilisées. Deux questions se posent: Trouve-t-on un écart de performance ? Et peut-on le quantifier de manière substantielle ?

Préambule sur le test des balles Titleist Pro V1 par un amateur

Nous avons tous des balles qui traînent dans le fond de nos sacs de golf. Des balles qui ont été légèrement utilisées, et qui sans être usées ou des balles de récupérations ne sont plus tout à fait neuves !

Précisons bien qu’il ne s’agit pas de balles d’occasions !

Simplement, sans l’avoir comptabilisé, vous les avez peut-être joué sur le putting-green, dans des aires d’entraînements, et quelques fois sur le parcours (sans les perdre), tant et si bien qu’elles sont dans votre sac, prêtes à être jouées en compétition.

Mais voilà, justement, le jour de la compétition, ne vaudrait-il pas mieux utiliser une balle strictement neuve, et qui sort de son emballage ?

Nous n’avons pas fait mystère de l’origine de cet article : un hasard ! A force de faire des recherches dans tous les sens, parfois, vous finissez par faire des trouvailles que vous n’auriez pas imaginé.

Que vaut une PRO V1 déjà tapée par rapport à une PRO V1 déjà légèrement usitée ? Et idem pour une PRO V1 x alors qu’au départ, nous souhaitions les comparer aux Mizuno MP (S et X).

Les conditions du test

Comme évoqué dans le précédent sujet, cette fois, il ne s’agit pas d’avoir recours à un golfeur professionnel, mais plutôt à un golfeur amateur avec son irrégularité, bien que le golfeur choisi tape à une vitesse de 85 à 86 mph en moyenne avec un fer 6, soit une vitesse déjà relativement élevée.

Nous avons déjà eu l’occasion d’écrire dans d’autres sujets que le score au golf ne se résume pas à la vitesse de swing.

Notre sport est peuplé d’exemples de joueurs qui tapent fort et ne scorent pas ! Ce serait trop facile si le golf se limitait à taper fort alors qu’au contraire, il faut taper les bons coups aux bons moments.

Pour ce test, nous avons donc retenu les cinq meilleures balles ou les moins irrégulières pour produire un comparatif.

Nous avons utilisé un radar trackman mis à notre disposition par le magasin US Golf de Lyon pour enregistrer des mesures objectives.

Le test balles neuves contre légèrement usitées

Ce premier graphique est un peu difficile à lire.

Il permet pourtant de répondre à la première question. Oui, entre une balle neuve et une balle légèrement usitée, il y a déjà un écart de performance !

La PRO V1 x neuve (jaune) va plus loin que la Pro V1 x usitée (blanc), et idem pour la Pro V1 neuve par rapport à la Pro V1 usitée.

Et toujours conformément à ce qu’annonce Titleist, la Pro V1 x est légèrement plus longue que la Pro V1 qui est censée donner plus de spin.

Si ce deuxième tableau n’est pas très informatif, seulement utile pour que vous constatiez la régularité des balles tapées pour l’essai, le tableau suivant va terminer l’étude.

Pour comprendre les résultats, il faut s’intéresser à trois notions qui contribuent à la création de distance : la vitesse de balle, l’angle de lancement, et le taux de spin.

Oui, les balles neuves sont globalement plus longues, mais il faut regarder concrètement pourquoi.

Au regard de la vitesse de balle, vous pourriez être surpris de constater que le cobaye a frappé un soupçon plus vite avec les anciennes balles !

Si pour la Pro V1, le test est valide avec un écart de seulement 0,2 mph, soit un écart insignifiant, pour la Pro V1x, sur ce point l’irrégularité du testeur amateur, nous et vous, fait qu’il a tapé légèrement plus vite avec l’ancienne balle (+1,7 mph), ce qui pourrait fausser notre analyse, sauf que vous allez voir que malgré cet écart favorable à l’ancienne balle, c’est bien la nouvelle balle qui va aller plus loin, et au contraire, cet élément fortuit sert notre analyse !

Toujours concernant la vitesse de balle, prenons le cas de la Pro V1 !

Swinguée à la même vitesse, la Pro V1 neuve donne une vitesse de balle inférieure de 1 mph !

Elle devrait donc être plus longue !

L’usure des alvéoles peut expliquer pourquoi la balle pourrait moins résister au frottement avec la face au moment de l’impact ???

A cela s’ajoute le fait que l’angle de lancement est légèrement différent. L’écart entre balle neuve et usitée est de 0,8 degrés en faveur d’une trajectoire plus tendue pour la balle neuve.

Mais surtout, l’élément qui est déterminant et qui est le cœur de l’offre de tout fabriquant de balles, le spin a profondément changé entre la balle neuve et la balle usitée.

600 tours par minute d’écart favorable à la Pro V1 neuve explique pourquoi malgré une vitesse de balle à l’impact moins élevée, la neuve va être plus longue (0,5 mètres, un écart insignifiant au carry), soit 3,1 mètres à la distance totale après la roule !

Oui, la balle neuve est plus performante, et même de 3 mètres à vitesse de swing constante sur un coup de fer tapé à 170 mètres, soit un pourcentage de performance de 1,8%

Pas de quoi paniquer…votre balle utilisée dans le sac sera effectivement seulement moins performante de l’ordre de 1,8% en pratique, mais le jour J, une balle totalement neuve pourra contribuer d’un pouillème de cheveu à votre score…

Deuxième exemple, la Pro V1 x neuve tapée nettement moins vite que le modèle similaire usitée démontre de manière flagrante le même phénomène.

Différence entre la V1 et la V1 x, l’angle de lancement est plus tendu, soit 18 degrés en moyenne contre 19° degrés pour la balle censée donner moins de spin, la V1.

D’ailleurs, effectivement, entre la V1 et la V1 x, l’écart de spin se mesure même chez un amateur, et pour 200 tours de spin en moyenne.

La V1 x neuve ou usitée donne bien 200 tours de spin par minute de plus que la V1.

Cependant, malgré ce taux de spin plus élevé, la X est très légèrement plus longue à la faveur d’une meilleure vitesse de balle, et un angle de lancement plus tendu.

Entre la balle neuve et la balle usitée, la Pro V1 x donne un écart de près de 3 mètres, soit le même ratio constaté pour la Pro V1, et ce malgré un écart de vitesse de swing défavorable.

C’est à nouveau le spin qui a fortement augmenté (600 tpm) entre le modèle neuf et le modèle usité, et explique cet écart de distance.

Quelle comparaison avec les balles Mizuno MP-S et MP-X neuves ?

Nous vous proposons ici la suite de notre précédente étude.

Effectivement les balles Titleist Pro V1 et Pro V1x conservent un certain avantage par rapport aux Mizuno.

Au seul regard de la distance totale, entre les versions X, la Pro V1 présente un avantage de distance de 3 mètres pour une vitesse de swing pratiquement équivalente, et entre la MP-S et la Pro V1, l’écart est encore plus important et plus proche de 6 mètres.

C’est particulièrement dans le domaine du spin que la Titleist prend l’avantage en donnant 200 à 300 tpm de spin en moins à vitesse équivalente…

Prochain article sur ce même sujet et dans les mêmes conditions de tests que donnerons les Srixon Z-Star et AD333 tour ainsi que la Callaway Chrome Soft ?

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.