Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Test matériel et clubs de golf

Test balles Titleist Pro V1 et Pro V1 X 2017

Nous avons reçu une douzaine de balles de chaque modèle dans un coffret neutre, en amont du lancement officiel qui a eu lieu à Orlando à l’occasion du PGA Merchandise Show cette semaine, et sommes donc en mesure de vous retranscrire les premiers éléments de nos tests indépendants. La Pro V1 X génère-t-elle vraiment des trajectoires plus hautes que la Pro V1 ? Quelle évolution au niveau du spin par rapport à la précédente génération de balles premium Titleist ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Titleist joue le jeu !

A une époque où toutes les marques de matériel ne coopèrent pas toujours avec un média indépendant, qui pourrait très bien émettre un avis négatif comme positif, le fait que Titleist n’ai pas émis de réserve au fait de « jouer le jeu de la transparence » est un élément que nous voulions mettre en avant d’emblée.

Comme évoqué dans notre précédent sujet consacré à ces nouvelles balles, la Pro V1 se distingue de la version X avec un touché encore plus doux, une trajectoire de balle plutôt moyenne, moins de spin sur les coups de fers, alors que par opposition, la Pro V1 X propose une trajectoire plus haute, et plus de spin avec les coups de fers.

Le tableau est posé !

Pour évaluer ces deux balles, nous avons fait appel à un amateur disposant d’une vitesse de swing autour de 81 à 82 mph avec un fer 7.

Le test a été réalisé au magasin US Golf de Lyon, équipé d’un launch monitor type Trackman, en présence de notre consultant matériel, Clément Morelle.

Ayant déjà testé dans les mêmes conditions la Pro V1 l’an passé, nous sommes aussi en mesure de comparer les données entre les deux tests, version 2015 versus 2017, toujours pour un fer 7.

Test des balles Pro V1 versus V1 X au fer 7

Premier constat, pour un golfeur amateur, difficile de distinguer une importante différence de portée avec les deux balles.

A en juger par ce premier graphique qui résume la dispersion des coups tapés avec les deux balles, l’une n’est pas franchement plus longue que l’autre. Le choix ne se fera donc pas sur la distance.

La X n’est pas franchement plus longue !

Pour la qualité du test, nous avons veillé à ce que le testeur swingue à la même vitesse pour chaque balle, éliminant les balles sortant trop du cadre.

Premier constat flagrant, et qui confirme des comportements différents pour les deux balles, et sans doute liés à des différences de compressions, la Pro V1 X sort en fait plus vite de la face à vitesse de swing équivalente !

L’écart est même patent ! Soit 2 mph de plus pour la version X.

Autre élément affirmé par Titleist, et tout à fait vérifiable, la Pro V1 X donne effectivement légèrement plus de spin sur un coup de fer. Dans ce cas, nous avons trouvé 200 tours par minute en plus pour la version X.

Alors que le graphique illustre peu de différences de portées de balle, ce qui résumerait assez bien la perception à l’œil nu d’un golfeur qui ferait un test sur le parcours, le trackman permet de démontrer qu’à la moyenne des 10 balles frappées, la Pro V1 X donne un léger avantage de distance pour ce profil de golfeur, à savoir 4 mètres de mieux au carry, qui ne sont plus que 2 mètres de mieux sur la distance totale, en partie à cause du spin plus élevé.

L’autre élément qui se vérifie et participe à ce résultat, est la différence de hauteur de trajectoire ! La Pro V1 X tombe effectivement de plus haut alors que l’angle de lancement est au départ quasiment identique.

Dans ce cas, nous avons réussi à illustrer un écart de 2 mètres entre la Pro V1 X et la Pro V1.

A ce stade, notre test ne peut que confirmer les éléments techniques mis en avant par Titleist pour différencier ces deux balles.

Si notre testeur devait émettre une préférence, il opterait bien pour la X dans la mesure où le smash factor ainsi que le degré d’efficacité, ratios qui mettent en rapport la vitesse de swing, la vitesse de balle, et la distance, démontrent une meilleure adaptation en faveur de la balle la plus spinnante.

Il y a un autre élément à prendre en considération s’agissant d’évaluer une balle premium, et particulièrement une balle haut de gamme : le spin axis.

Les Pro V1 et Pro V1 X ont été clairement dessinées pour les golfeurs professionnels, et bien plus que pour les amateurs. Les amateurs ne veulent souvent pas l’entendre mais c’est un fait !

Ces balles prennent beaucoup d’effets parce que c’est justement la fonction désirée.

Effets de spin frontal mais aussi et surtout latéral, ce qui fait qu’un golfeur qui slice va encore plus slicer avec ce type de balle.

Les pros sont d’ailleurs plus intéressés par le fait qu’une balle prenne de l’effet latéral que frontal, alors que les amateurs rêvent de donner du spin à la balle comme les pros.

Les pros ont plus souvent besoin de travailler la balle pour qu’elle tourne en draw ou en fade, plutôt qu’elle recule de 3 mètres sur le green après le point de chute !

Inversement, les amateurs rêvent de donner de l’effet rétro à la balle alors qu’ils vont peiner à contrôler les effets latéraux.

Dans le cadre de notre test, nous pouvons noter que les deux balles génèrent le même niveau de spin latéral.

Pour des frappes tapées en direction du centre du fairway sans chercher à donner des effets, le testeur a produit un spin axis quasi similaire avec les deux balles, soit -8 degrés par rapport à la cible (légère tendance à gauche).

En résumé, ce premier test illustre qu’un fitting de balle pourra vous apporter des réponses différentes selon les balles. L’une n’est pas meilleure que l’autre. Le smash factor plus élevé de l’une par rapport à l’autre pourra vous aiguiller sur votre choix.

Attention aux effets indésirables versus une balle moins « travaillable », ne jurez pas que par des balles premiums !

Quid de la Pro V1 2017 versus la Pro V1 2015 ?

Dans ce cas, nous avons un léger écart de vitesse de swing qu’il faut prendre en compte dans la lecture du tableau ci-dessus, et pas seulement imputable à la balle.

Cependant, on peut noter une distance totale comprenant la roule pratiquement équivalente en moyenne et à 1,5 mètres près. La nouvelle Pro V1 de 2017 présente une trajectoire plus aplanie dans le cadre de ce double test.

Portée moins haute, elle roule plus même avec une vitesse de balle inférieure.

Malheureusement, ce test ne démontre pas que la nouvelle Pro V1 est plus performante ou moins performante, ce qu’un robot pourra établir plus facilement. En revanche, cela illustre qu’un amateur aura de toute façon bien du mal à percevoir la différence.

Comme évoqué précédemment, les nouvelles balles 2017 ne sont pas présentées par Titleist comme allant encore plus loin, mais plutôt comme étant plus constantes.

En matière balistique, il devient de toute façon difficile de repousser sans cesse les limites. En revanche, Titleist peut modifier le comportement de sa balle en vol.

Nous aurons le loisir de compléter ce premier test par d’autres pour mettre à jour cette page, et trouver de nouveaux éléments au drive ou avec des wedges.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.