Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test balles Mizuno JPX Platinum

Test balles Mizuno JPX Platinum

La boite de douze balles Mizuno JPX-900 platinum semble tout droit sortir du marketing d’un film de James Bond avec son coloris noir, et ses lettres dorées. Les mentions en japonais ne trompent pas sur l’origine de ce produit, et la mention « Luxury feel soft core » ne vous détrompe pas sur la nature premium de cette nouvelle balle. Que vaut-elle au regard d’un test au fer 6 ? Quel niveau de spin ? Quelle vitesse de balle pour une vitesse de swing de 80 mph en comparaison d’une Srixon Z-Star ? Nous nous sommes posés toutes ces questions…

Découvrez nos formules d'abonnements

Le Made In Japan à l’honneur

Au Japon, Srixon est la marque dominante pour les équipements de golf, et particulièrement pour la balle de golf.

Pour nous européens, qui connaissons plus Mizuno du fait de son implantation plus ancienne, c’est difficile à imaginer, mais la marque qui sponsorise Luke Donald depuis le début des années 2000 est pourtant bel et bien un challenger sur son marché intérieur.

Il y a parfois beaucoup de fantasmes au sujet des marques japonaises.

Vous avez même une marque qui se dit leader au Japon sur le marché des clubs Premiums, qui en réalité, selon les chiffres que nous nous sommes procurés, ne pèse pas plus que 0,2% de part de marché, et dont l’usine est en fait basée en Chine !

Ceci étant, Mizuno est une marque sérieuse, et surtout une marque historique des équipements de golf. Bien qu’à l’origine, au début du 20eme siècle, la marque multisport démarra par le baseball, elle prit le virus du golf très tôt. Tiger Woods utilisa même des fers Mizuno avant de passer professionnel.

Avec la nouvelle balle JPX-Platinum, Mizuno semble jouer à fond la carte du Made In Japan !

Le packaging comporte des kanji (lettres japonaises) du plus bel effet, et effectivement la qualité japonaise est plutôt un point fort dans l’univers du matériel de golf, surtout dans la perspective du seul véritable match industriel dans ce sport : USA versus Japon !

Les japonais ont beau jeu de vanter la qualité du marketing plutôt que du produit de la part des américains.

Les principales caractéristiques de la JPX Platinum

Alors que la précédente JPX était une 3-pièces destinée aux golfeurs d’handicap intermédiaire, la platinum, une balle 5 pièces plus haut de gamme, vise le même segment.

Au centre de cette balle, pour le noyau, Mizuno a misé sur un caoutchouc en butadiène qui promet de transférer plus d’énergie au moment de l’impact, le tout sans avoir besoin d’une couche externe plus ferme, au grand dam de Jack Nicklaus…qui réprouve ce type de balle, qui selon lui, entraine la fermeture de parcours aux Etats-Unis, car elles vont trop loin, et pousse à allonger les parcours sans qu’ils y trouvent une logique économique…

Au touché, la JPX Platinum est plus douce que la précédente JPX, ce qui se ressent particulièrement au putting.

Plus douce, cette balle se distingue aussi par son look avec une couche externe qui n’est pas dans un blanc traditionnel, mais dans une finition « satiné » du plus bel effet pour mettre en exergue les 512 alvéoles.

Cependant, il faudrait valider la résistance dans le temps et à l’usure de la couche externe qui a tendance à marquer rapidement. C’est souvent le revers de la médaille pour les balles particulièrement « soft ».

A bien y regarder de très près, vous serez peut-être frappé de voir des petits points autour de certaines alvéoles. Mizuno parle de micro alvéoles qui cohabitent avec des macro alvéoles pour ralentir ou plutôt réduire l’angle de descente de la balle.

Cette balle a été conçue pour offrir un angle de lancement élevé avec peu de spin pour maximiser la distance et apporter un gain aux golfeurs qui drivent à moins de 90 mph.

C’est d’ailleurs plus une balle pour favoriser la distance plus qu’une balle pour surperformer autour du green, partant du principe qu’elle veut vraiment limiter le spin…

Comme souvent chez Mizuno, les numéros des balles sont impairs, en particulier pour exclure le numéro 4 qui est synonyme de malchance au Japon. Les balles sont ainsi numérotées 1, 3, 5, et 7.

En conclusion, une balle agréable à taper, douce et dont la finition satiné la démarque nettement de toutes les autres balles.

Comparaison avec une balle Srixon Z-Star

En comparant la JPX Platinum à la Srixon Z-Star, nous prenions le risque de comparer la Mizuno à l’une des meilleures balles Premium actuellement sur le marché.

Notre surprise fut grande de constater une balle JPX-Platinum très proche en performance de ce qui se fait de mieux en matière de balle haut de gamme.

Les deux balles ont été swinguées autour de 80 mph avec un fer 6 (un Titleist AP2).

Malgré une vitesse de swing légèrement supérieur du testeur avec la Mizuno par rapport à la Srixon (un testeur humain n’est pas un robot capable de swingueur au dixième de miles per hour près toutes les balles), c’est finalement la Srixon qui a offert une meilleure vitesse de balle !

Précisons que la Mizuno a été swingué à 80,3 mph contre 79,8 mph pour la Srixon, soit un écart inférieur à 0,5 mph !

La qualité du noyau de la Mizuno est certes très bon. Visiblement, il n’égale pas encore celui de la Srixon Z-Star, ceci étant, l’écart de distance est très faible, soit moins de 0,2 mètres en faveur de la Srixon.

On notera simplement qu’à vitesse de swing quasi identique, l’angle de lancement de la JPX-Platinum est inférieur (17,1 degrés contre 18,7 degrés pour la Srixon) alors que le loft dynamique amené sur les deux balles a été très proche (23,5 degrés).

Comprenez qu’en lançant les deux balles de la même façon, et à la même vitesse, la Mizuno vole moins haut pour une trajectoire un peu plus tendue.

S’agissant du spin, alors que l’on pensait que la Mizuno donnerait moins de rotations, finalement, elle est très compétitive, donnant même 200 tours de plus que la Srixon.

Finalement, entre le marketing et la réalité d’un test par un amateur, il est difficile de totalement confirmer les annonces d’une marque, ce qui ne veut pas dire qu’il ne s’agit pas d’un bon produit.

En résumé, la Mizuno JPX-900 Platinum nous a surpris par un bon niveau de performance, surtout en rapport avec l’une des meilleures balles premium. Réalistement, pour un amateur, il sera très difficile de distinguer ses balles, et c’est peut-être cela la bonne nouvelle pour la balle Mizuno JPX-Platinum.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.