Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test des balles de golf dites SOFT Feel

Test des balles de golf dites SOFT Feel

Elles s’appellent SUPERSOFT, CHROMESOFT, SOFT FEEL, Project A ou encore DX2 Soft, et font partie des balles qui présentent les plus faibles compressions du marché. Sont-elles réellement performantes ? A force d’être SOFT, ne sont-elles finalement pas trop molles ? Enquête sur le segment des balles qui revendiquent le touché doux à outrance avec la contribution d’un golfeur professionnel, qui a évalué le smash factor, le taux de spin, la distance au carry et totale, tout en relevant ses impressions sur le touché de chaque balle, fer 6 en mains.

Les conditions du test des balles de golf dites SOFT Feel

Cet essai a été réalisé à l’aide d’un radar Trackman pour « traquer » toutes les données balistiques.

Nous avons eu recours à un golfeur professionnel pour obtenir des balles toujours régulières, et systématiquement consistantes.

Si un robot Byron présente un intérêt pour les tests menés par les marques, cela n’en présente aucun pour les golfeurs…

Jean-Nicolas Billot, golfeur professionnel régulièrement dans le top-30 français depuis 10 ans nous a donc apporté son concours.

Le test a été mené au magasin US Golf de Champagne-Au-Mont d’Or avec un fer 6 pour favoriser le ressenti de la balle au contact.

La vitesse de swing moyenne globale de Jean-Nicolas a été de 86.40 mph (139 kmh).

L’intérêt de ce test étant qu’il a swingué toutes les balles entre 85 et 87 mph pour nous fournir des données très comparables d’une balle à une autre.

Cela correspond à des balles tapées à 165/170 mètres au fer 6.

Balle Srixon Soft feel en quelques mots

2 pièces avec une coque en Ionomer et 324 alvéoles pour une compression moyenne, et un positionnement « recreational » ou « entrée de gamme ».

Cette 2-pièces est censée reproduire les sensations d'une balle multi-couches. Avec une compression de 71, ce n'est pas une balle si "soft" qu'elle pourrait en avoir l'air.

Recommandée pour les swings inférieurs à 100 mph au drive, Srixon la recommande aux joueurs qui swinguent entre 70 et 80 mph.

Balle TaylorMade Project a en quelques mots

3 pièces avec une coque en uréthane et 360 alvéoles pour une compression moyenne, et un positionnement « Premium » ou « milieu de gamme ».

Le rêve des fabricants de balles de golf est de fournir une balle jouable par les amateurs mais qui délivrent des performances similaires à une balle du tour...Soit un maximum de distance depuis le tee, et un maximum de contrôle autour du green...La Project (a) se veut la concurrente directe de la Supersoft.

Selon TaylorMade, les amateurs ne produiraient que 50% du spin donné à une balle par un pro. L'objectif de la Project (a) consiste à réduire cet écart...

Balles Callaway Chromesoft et Supersoft en quelques mots

Voir l’essai précédent uniquement consacré à ces balles.

Balles Wilson DX2 Soft et DX3 Soft

Voir l’essai précédent uniquement consacré à ces balles.

Comparatif

Globalement, aucune balle soft ne permet d’atteindre un smash factor de 1,42, le score régulièrement atteint par notre testeur avec une balle TOUR.

Autrement dit, avec des balles softs, un joueur professionnel et plus largement de très bons amateurs ne peuvent exploiter leur potentiel de frappes avec un fer.

En termes de spin, il existe d’importantes variations entre les balles présentées ci-dessus.

Notez que la TaylorMade Project (a) est celle qui donne le plus de spin (plus de 6500 tours par minute), et elle figure d’ailleurs tout en haut de la liste des balles les plus spinnantes du panel testé fin 2015, ce qui confirme les dires de son fabricant.

Pour le coup, c’est aussi une des balles les moins longues.

L’avis de Jean-Nicolas Billot (golfeur pro)

« La supersoft est pour le coup très soft. On a presque l’impression de taper dans une balle en mousse. Ce n’est pas très agréable, car en fait, on ne sent rien. »

« Concernant la Chrome Soft, je la trouve pas mal. On sent une balle polyvalente que je mettrai au niveau de l’AD333 Tour. »

« La Srixon Soft Feel est dure ! C’est curieux car ce n’est pas censé être le cas. »

« La Project (a) est très/trop molle. Ce n’est pas non plus une balle que je trouve enthousiasmante. »

« La DX2 Soft est trop molle, et pas très agréable à taper. Elle se rapproche trop d’une balle en mousse alors que la DX3 est au contraire agréable. La texture est plutôt sympa. La DX3 soft me donne l’impression qu’elle sera plus polyvalente. »

Panel

Ce tableau doit vous permettre de situer les balles par rapport aux autres produits que nous avons eu l’occasion de tester fin 2015.

Quitte à choisir une balle soft, le bilan de notre essai ne laisse apparaître que deux choix possibles : la Callaway Chrome Soft ou la Wilson DX3 Soft.

Les autres balles sont en fait trop molles. Si pour un golfeur sujet à des tendinites, cela pourrait encore se justifier, pour une grande majorité de golfeurs à swing lent, il n’est pas absolument nécessaire d’aller chercher des compressions aussi basses.

Conclusion :

En 2014, alors que nous n’avions fait tester que 9 balles, et plutôt des balles TOUR, Jean-Nicolas Billot déplorait le fait qu’il trouvait ses balles presque trop dures à jouer pour des amateurs.
Dure au sens du ressenti dans les bras, et les mains !

Un an plus tard, et après avoir testé un plus large éventail de balles, c’est pratiquement l’effet inverse. En tout cas, les balles dites Soft le sont presque trop pour lui…et sans doute pour une majorité de golfeurs dans la force de l’âge.

En résumé, les balles Softs ne sont pas une nécessité absolue pour tous les golfeurs.

Un fitting de balle peut être une bonne solution pour trouver celle qui correspondra le mieux à ses attentes, sachant qu’il y a chez chacun de nous, une part d’inconscient importante…

D’un point de vue performance, et sans parler des balles dites TOUR, il semble qu’en 2016, la Callaway Chrome Soft, la Srixon AD333 Tour, et la Titleist Velocity sont des balles à réellement considérer avec intérêt pour des balles Premium, et milieu de marché.

Trop de soft pourrait risquer de tuer l’intérêt du soft…

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.