Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Test balles de golf VICE Pro

Test balles de golf VICE Pro

La VICE Pro est une trois pièce avec une coque externe en uréthane. Elle diffère de la version Pro + par un dessin des alvéoles légèrement plus grosses (seulement 318 contre 336 pour la Pro +), et un noyau dit HESC, un nom savant pour (High Energy Speed Core) censé traduire une plus grande vitesse de balle. A quoi peut-on s’attendre avec cette balle ? Plus de distance ? Plus de contrôle ? Ou seulement plus de marketing?

Découvrez nos formules d'abonnements

Préambule du test des balles de golf VICE Pro

Selon la marque, il s’agit d’une balle adaptée aux vitesses de swings entre intermédiaires et élevées pour justement restituer une distance très importante.

En testant avec le trackman, j’ai trouvé des éléments bien plus compréhensibles sur le comportement de cette balle, qui se voudrait un équivalent à la Pro V1.

Pour ce test, je vais utiliser les notions de vitesse de club, vitesse de balle, smash factor (ratio entre vitesse de swing et vitesse de balle), efficacité (distance au carry par rapport à la vitesse de swing), distance au carry (avant la roule), distance totale, roule, taux de roule par rapport à la distance, hauteur de balle au sommet de la trajectoire, taux de spin (rotation de la balle sur elle-même), et enfin, la note de A à G que j'attribue à chaque balle pour sa performance dans un des trois compartiments du jeu mesurés (wedging, driving, et les fers).

Test Wedging

Plus facile à compresser que la Pro +, la Pro est plus agréable au contact, prend plus de smash factor, et une meilleure efficacité par rapport à la distance recherchée (50 mètres).

Le taux de roule reste très contenu (10%) avec une hauteur de balle conforme à une balle premium pour ce type de coup (environ 8 mètres), à savoir un quart de swing avec un wedge 52 degrés.

Plus facile à compresser, elle prend même un peu plus de spin (7180 tours contre 7000 pour la Pro +).

Indiscutablement une balle « High spin », la Pro est beaucoup plus abordable par le commun des amateurs de golf versus la VICE Pro +.

Etant donné que les pros ne jouent pas nécessairement cette balle Pro +, la Pro devrait être en fait le véritable « haut de gamme » de VICE.

Ci-dessus, le résumé des balle « A » dans le domaine du wedging, comme illustré dans le guide de choix 2018 des balles de golf déjà publié.

La VICE Pro n’est pas la meilleure balle du marché dans le domaine du wedging, mais elle se situe tout de même à un niveau très élevé, et peut largement supporter la comparaison avec les marques plus réputées.

En matière de consistance du spin, je note un écart type d’environ 540 tours, ce qui me paraît un peu élevé.

Concrètement, l’écart de spin d’une balle à une autre se situe potentiellement de 6600 tours à 7700 tours, de très spinnant à vraiment très spinnant…

Ce résultat est bien entendu le fruit d’un seul testeur. Il convient de relativiser.

C’est plus difficile à mesurer par un être humain, mais la qualité d’une balle peut se juger sur cet argument de la régularité d’un coup à l’autre, et notamment avec un écart type réduit.

Test avec un fer 7

Bien compresser une balle de golf avec un fer 7 type lame Cavity Back est quelque chose de plus compliqué à réussir par un amateur comparativement avec un club plus tolérant.

Néanmoins, pour un test de balle, c’est plus opportun, car le loft plus « traditionnel » va permettre de retrouver une valeur justement plus « conventionnelle ».

En gros, un fer 7 qui restitue un taux de spin de 5000 tours est en fait un fer 5 déguisé, alors qu’usuellement, il faudrait trouver entre 6500 et 7500 tours.

A la différence d’un club plus fermé, je ne peux pas non plus prétendre à donner un smash factor très supérieur à 1.30 en moyenne, car le loft du club est justement plus ouvert (34 degrés).

La moyenne de smash factor que j’arrive à atteindre dans cet exercice est le plus souvent de 1.25, toutes balles confondues.

Le résultat du test ci-dessus est donc favorable aux balles VICE.

Je trouve d’ailleurs assez peu de différences au niveau de la compression (le smash oscille entre 1.27 et 1.29) entre une Pro, une Tour ou une Drive.

Alors que dans le domaine du wedging, je n’ai pas trouvé de correspondance logique sur le spin puisque la Pro + n’est pas celle qui prend le plus de rotation.

Dans le cas du test avec un fer 7, il y a bien un crantage logique de la balle la plus spinnante à la moins spinnante, et dans ce cas, c’est bien la Pro + qui en donne le plus (6700 tours) qui ajouté à un angle de descente très prononcé confère à cette balle un très bon pouvoir stoppant.

La Pro donne des résultats très similaires.

Plus que le bla-bla marketing, c’est bien la combinaison d’un taux de spin proche de 6500 tours et un angle de descente de 49 degrés qui permet d’arrêter la balle en moins de 6 mètres, à une distance de 135 mètres, et avec un fer 7 « classique ».

La VICE Pro est largement compétitive versus les autres balles « premium » du marché, à la fois pour la vitesse de balle donnée (distance) et le taux de spin (contrôle).

Test Driving

Le plus souvent, une balle qui prend beaucoup de spin avec un wedge aura tendance à toujours en prendre relativement beaucoup au drive.

L’impossible équation à résoudre pour une marque de balles consiste à créer beaucoup de spin avec un wedge, et à réduire ce même spin sur les coups longues distances. C’est le fameux compromis évoqué par les marques.

Dans le cas de la VICE Pro, par rapport aux autres balles VICE, pour ma vitesse de swing dans la plage de valeur imaginée par la marque pour cette balle, j’obtiens bien le meilleur rendement possible.

Si je devais choisir une balle dans cette marque, j’opterais sans sourciller pour la VICE Pro, car au driving, elle prend peu de spin (2400 tours), et donne une très bonne vitesse de balle (smash factor à 1.48).

Elle ne donne pas une trajectoire plus pénétrante avec une hauteur de balle de 31 mètres (pic de trajectoire), toutefois, j’obtiens bien une distance importante avec 235 mètres en moyenne.

Pour une balle « High Spin », la VICE Pro se situe dans mon top-6 des balles les moins spinnantes.

Si j’ai swingué la Titleist AVX 3 mph (4,8 km/h) plus vite, en comparaison, je n’ai perdu qu’un seul mph de vitesse de balle.

Comprenez que cette balle pourrait me permettre de compenser un peu de perte de distance contre un golfeur avec un swing de golf plus rapide que le mien…

Le choix de la bonne balle peut vraiment être crucial.

Comparativement aux autres balles VICE, c’est avec la Pro que j’ai obtenu la meilleure distance.

Conclusion du test

Ce qui est étonnant avec la VICE Pro, c’est qu’elle pourrait largement être plus difficile à compresser, et moins performante en taux de spin.

Ce n’est pas le cas, et du coup, c’est une balle à considérer pour son excellente polyvalence, l’une des meilleures du marché actuellement, et à ma plus grande surprise.

Tout à fait acceptable dans le petit jeu, et excellente au drive, la VICE Pro ne présente aucune contre-indication pour des swings entre 80 et 100 mph, soit une grande majorité de joueurs.

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.